Methode Lafay Officiel : les tractions horizontales (exercices C4, C5, C6, C7, C8, C9/ I6, I7, I8)

Important !
Ces exercices peuvent être réalisés avec :
– une table ou un bureau (vous vous accrochez sous la table ou le bureau);
– une barre en métal (ou bois épais) en travers de deux chaises ou de deux tréteaux;
– en suspension sur n’importe quel support dans les espaces publics (jardins, parcs), du moment que les hauteurs demandées dans le livre sont respectées.

Content Protection by DMCA.com

L’Homme Savant, l’Homme Dément, l’homme qui se dope… ou pas?

603623_10152384099181064_4171094653511013414_a

 

Je vois régulièrement des discussions enflammées sur le dopage éventuel de tel ou tel athlète mobiliser des centaines de participants.

 

Généralement, cela se passe ainsi :

1 – une personne publie la photo d’un sportif en demandant si son niveau est accessible avec la Méthode Lafay. Cette personne peut aussi demander en combien de temps elle atteindra ce niveau en s’entraînant avec des haltères;

2 – la plupart du temps, il s’agit d’un sportif à la musculature énorme, saillante, veineuse. La photo est prise sous un angle “esthétique”, avec jeux de lumière avantageux et utilisation de retouches photo;

3 – ensuite commence le débat (l’affrontement) entre ceux qui affirment que le sportif présenté en photo est dopé… et ceux qui affirment le contraire;

4 – les arguments de ceux qui affirment que le sportif est non-dopé se résument assez rapidement. Pour eux, on peut atteindre de très grosses dimensions si l’on s’entraîne pendant des années. Ce qui est bien sûr faux, puisque le corps atteindra en quelques années des limites naturelles que des dizaines d’années d’entraînement supplémentaires ne permettront pas ensuite de franchir.

Un autre argument consiste à dire que la plupart des pratiquants de musculation classique ne sont pas fous au point de prendre des risques en se dopant. En effet, si le dopage est dangereux pour la santé, alors seuls quelques fous vont passer le cap et se piquer. Mais les autres, étant forcément plus raisonnables, ne vont pas jouer avec leur santé… Donc, les gros musclés que l’on voit habituellement exhibés sur le net sont naturels pour la plupart. Il suffirait, dit-on, de s’entraîner dur pendant des années pour devenir comme ces “modèles” se prétendant sains et naturels (certains sont même énormes, secs… et végétaliens !).

 

Mais les hommes sont-ils sages à ce point? Sont-ils raisonnables au point de ne pas être prêts à prendre des risques parfois énormes si cela peut leur permettre d’atteindre un idéal?

Quand atteindre la grandeur devient une obsession, où met-on la limite entre raison et déraison? Entre sagesse et folie? Et qui peut dire la “vraie vérité” sur ce que doit être la norme, le lieu où se définit la seule manière de “bien vivre”?

 

Pour revenir à ce débat récurrent sur le dopage, je voudrais répondre à ceux qui espèrent tant que l’être humain soit 100% rationnel qu’ils en viennent à dire que d’énormes gars biens secs ne sont certainement pas dopés… car le dopage c’est dangereux.

Pourquoi se doperaient-ils donc si le dopage est aussi dangereux? Ils ne sont pas si fous?

 

En fait, l’humain n’est pas et ne sera jamais 100% rationnel. Notre folie est consubstantiellement liée à notre raison.

Edgar Morin décrit l’humain comme “Homo Sapiens Demens”. Ce qu’il veut dire par là, c’est que, sans notre tendance à la folie, nous ne tendrions pas aussi vers la sagesse.

Notre folie, c’est aussi notre aspiration à la grandeur, à nous dépasser, à nous révolter contre un “ordre naturel” perçu comme injuste. Notre folie, c’est notre désespoir devant la condition humaine qui nous pousse à maquiller ce désespoir comme on peut.

 

Alors, où chacun d’entre nous va-t-il placer le curseur entre sagesse et déraison, pour chaque pensée, chaque activité qu’il entreprend?

 

La réponse, on peut la voir autant chez celui qui s’entraînera de manière efficiente, afin de vivre assez vieux dans de bonnes conditions de santé, en s’ouvrant à d’autres activités, à la culture, pour vivre certaines des “folies” permises par l’atteinte de cet état.

 

Mais la réponse, on peut aussi la voir chez celui qui désirera si fort la grandeur, que tout ce qui l’en rapprochera sera immédiatement adopté sans davantage de réflexion (ou, si la réflexion existe, elle repousse l’idée de vivre vieux comme étant une idée “rationnelle”).

 

Et d’autres réponses, il en existe des millions, toutes faites de nuances, entre Sapiens et Démens, ou plutôt : faites de Sapiens et de Demens, entremêlés à chaque fois d’une manière singulière.

 

Tout comme l’individu peut jouir de rester en appui sur une seule jambe, nu, pendant une heure sous une chute d’eau glacée, il peut aussi abréger sa vie en se dopant pour paraître seulement beau et… sain.

 

Qui peut lui dire qu’il sera “sauvé” s’il suit un seul et unique chemin?

Ce qui compte, en fait, c’est de savoir, de comprendre, de discuter, de se cultiver, afin d’être davantage libre et d’avoir… le choix.

Ce qui compte, c’est d’apprendre à voir où naît le mensonge destiné à protéger l’image que l’on veut donner de soi (et aussi à faire naître et protéger des commerces très lucratifs directement liés à ces physiques présentés comme naturels, qui vont parfois jusqu’à revendiquer l’adoption de régimes 100% sans viande, afin de paraître encore plus respectueux de la nature).

 

Le No Pain No Gain est critiquable pour ceux qui ont compris tout ce qu’il implique. Il conduit à une vision du monde et à une façon de vivre ce monde qui semble dangereuse pour ceux qui ont entrevu d’autres options. On sait qu’il conduit à ce qu’on voit sur la vidéo ci-dessous.

 

Le No Pain No Gain est considéré comme déraisonnable pour tous ceux qui voient la vie comme un bien à faire durer et à enrichir sous des myriades de facettes.

Mais d’autres le voient autrement. Et comprendre cela, comprendre les raisons qui sont à la base d’attitudes fort différentes (opposées) permet aussi de distinguer celui qui se dope de celui qui ne le fera pas.

 

Si tous comprenaient ce qui fait de nous des humains, alors ces échanges houleux sur ce qui est accessible ou non sans dopage cesseraient d’exister, de revenir de manière récurrente sur les espaces internet. Si Chacun comprenait les conditions sociales et psychologiques qui mènent au dopage, alors il serait bien plus aisé de porter un jugement “objectif” sur le dopage éventuel d’un athlète présenté en photo ou vidéo.

 

Content Protection by DMCA.com

Alex, ou l’histoire d’un diabétique que la Méthode a transformé en un puissant athlète

Je me présente, Alex, Parker sur Facebook. J’ai 20 ans et je suis étudiant. Je pratique la méthode lafay depuis maintenant 5 ans, j’ai toujours eu un passé sportif avec de nombreuses années de foot, le sport a toujours été quelque chose qui m’a plu pour le côté détente, social…

Parker Méthode Lafay3Mais depuis l’âge de 4 ans, je suis diabétique insulino-dépendant. En effet, mon pancréas n’est plus capable de se gérer tout seul, je me fais des injections d’insuline manuelles suite à chaque repas pour permettre aux glucides de rentrer dans les cellules et de ne pas rester dans le sang pour faire simple. Si l’injection est trop forte, je suis en hypoglycémie : un phénomène connu de tous les sportifs. Mais cela n’a pas beaucoup de rapports avec le diabète de type 2 dont on entend régulièrement parler. Moi c’est génétique, mon pancréas ne marche pas. Alors que pour le 2ème type de diabète qui représente la grande majorité, c’est le résultat d’un pancréas abîmé.

C’est cette maladie, la passion du sport et un physique assez maigre, qui m’ont attiré vers la musculation. J’avais envie de changer le regard des gens sur moi, j’avais envie de dégager de la force, puissance, un physique athlétique. Je commence ainsi par quelques séances en salle en juillet 2009 avec mes 1m74 et 60 kilos et une motivation de fer. Mais j’ai tout de suite été déçu par l’ambiance : les salles entourées de miroirs, la personne qui passe après toi sur la machine regarde combien tu as soulevé… c’est trop pour moi et je n’adhère pas du tout à cette vision des choses, je trouvais déjà plus intéressant d’aider l’autre à progresser plutôt que le regarder avec un air supérieur. Ce qui m’avait plu dans les sports collectifs était l’entraide, et là j’arrive dans un univers où tout le monde se juge, il faut être le plus fort, le plus performant. Je décide donc de laisser tomber la musculation en salle.

Mais ma motivation est toujours là, je me fais donc un petit programme avec quelques pompes, haltères courtes dans mon coin. Mais un jour, 2 amis parlent de la Méthode et là, le concept m’attire de suite. Je commande rapidement le livre et je me mets à faire mes séances dans mon coin. Je change rapidement, j’évolue bien, mais je finis toutes mes séances, 3 fois par semaine KO. Je ne fais que d’y penser, cette pratique devient chronophage et énergivore. Mais à cette époque, je n’avais pas le recul nécessaire et il faut l’avouer, la communauté était moins active qu’aujourd’hui. Pendant presque 1ans/1 ans et demi j’évolue, je franchis rapidement les 70 kilos (pas très sec) mais je fais mes séances sans plaisir. J’y vais avec dédain, une routine s’installe avec ces 3 entraînements hebdomadaires qui deviennent un fardeau, à quoi bon se motiver en sachant que dès les premières minutes de la séance nous serions dans le rouge. Cette période est donc pleine de pauses, d’arrêts car la motivation décroît évidemment.

Après 2 ans de pratique

Parker Méthode Lafay

Je commence alors à me renseigner sur le parcours des autres sur musculaction pour voir le parcours, l’évolution des autres mais aussi surtout leur ressenti. Je suis le seul à trouver ça dur ? Je tombe évidemment sur les Charles, Boktai et compagnie qui deviennent de nouvelles sources de motivation. Et je me mets à lire le blog, et j’apprends une nouvelle façon de voir les choses : l’efficience. Je m’y intéresse et je suis un peu sceptique au départ : progresser sans forcer ? Tout ce que j’ai appris au départ était donc faux. Mais je tente le coup, je repars de bien plus bas en début de niveau, mais je continue de beaucoup forcer, mais je prends déjà plus de plaisir. A cette époque, j’ai 2 ans de méthode. J’obtiens plus de résultats mais je n’évolue plus très vite. Je passe un mode 15 au niveau 2 sur la triade.

Je reste assidu en suivant toujours et toujours les publications du blog qui s’éclairent au fur et à mesure à force de relecture. Je me rends compte que les gens deviennent de plus en plus autonomes dans leurs pratiques, semblent s’épanouir pleinement, les physiques deviennent de plus en plus impressionnants et la notion d’efficience explose. Je décide donc d’y croire pleinement, à l’écoute des plus expérimentés de la méthode, et alors là je prends un tout nouveau départ et l’évolution est bien plus impressionnante sur le point de vue esthétique, performance.

Je ne force plus que très peu, je m’approche grandement de la pratique de Roman V et de ses cycles. En effet, je repars de très bas (avec le principe de prendre un maximum d’élan) pour faire des cycles de quelques semaines avec par exemple 2 semaines faciles, 2 semaines moyennes et 2 semaines à 90-100%, et lorsque je force au premier exercice de la triade, je miniboucle le 2ème exercice. Et de même avec les tractions, je n’hésite pas à reculer lorsque je monte la triade. Lorsque j’accélère à un exercice, je freine sur un deuxième. Et j’instaure une séance à 70% hebdomadaire sauf les premières semaines d’un niveau. Cette approche me plaît, je prends beaucoup de plaisir à m’entrainer, je ne crains plus ces séances et surtout… je ne suis plus fatigué. Ma pratique n’est plus énergivore comme par le passé et encore moins chronophage car je n’y pense plus, je ne les prépare plus psychologiquement.

Parker Méthode Lafay1 Parker Méthode Lafay2

Et « miracle » je progresse. J’atteins rapidement 38 cm de bras, les 70 kilos secs et le regard des gens change. Je ne suis plus désigné comme le diabétique du lycée, mais comme le mec sportif. Pourtant niveau alimentation je ne me prends pas vraiment la tête même si grâce/à cause de mon diabète j’ai toujours eu une alimentation équilibré, un peu excédentaire pour construire du muscle, me permettre de faire du sport.

Je me suis ainsi rendu compte que la fameuse Efficience marche. Je l’applique aussi en course à pied, où je dis adieu aux séances de fractionnées qui semblaient être la meilleure chose pour progresser, mais vraiment trop dur physiquement à mon goût, je préfère allonger les km.

A mes 3 ans de Méthode, je valide un mode 20 au niveau 2. Je continue de m’entraîner, en perfectionnant « mon efficience » et je me mets vraiment à m’intéresser à la nutrition, pour améliorer mon diabète, mon physique et mes performances. Je cherche à répondre au mieux à un «esprit sain dans un corps sain ». A quoi bon avoir une carrosserie de Ferrari si on n’a pas le moteur qui va avec ? Je me rends rapidement compte qu’une alimentation sportive et une alimentation santé sont au finale liées, et je dirai même identique.

Je lis donc beaucoup pour perfectionner ma culture alimentaire avec le livre jaune (Méthode de nutrition), internet, mais je ne me prends pas la tête à suivre un plan alimentaire précis, j’essaye de manger équilibré et en respectant des quantités de protéines, glucides et lipides. Je vais progressivement adapter mon alimentation et la rendre hypercalorique pour continuer à progresser pleinement mais sans me forcer encore une fois. Mes prises de masse ne sont pas poussées (+/- 4-5kilos) et je garde une sangle abdominale visible toute l’année.

Parker Méthode Lafay4Aujourd’hui, mon entrainement se compose la plupart du temps de 3 séances de méthode voir 2, et de 2 à 4 séances de cardio selon le temps. C’est le plaisir qui dicte mes séances que ce soit en course à pied, ou lafay. Au final, plus vous prenez de plaisir à votre entrainement, plus vous durez dans le temps.
J’abuse constamment des miniboucles, je ralentis sans hésiter des exercices pour en faire progresser davantage, et je ne pratique pas d’autres techniques anti-stagnations. Je prends la plus simple et la moins énergivore qu’est la MB. Oui, je suis un fainéant mais j’adore ce rythme de progression. « La douceur mène à tout » : C’est quelque chose que les gens doivent comprendre dans leur pratique et même le généraliser à d’autres échelles que la pratique de la musculation. Pour ma part j’ai tout simplement changé progressivement mon état d’esprit quant à ma pratique sportive. Le plus grand pas à faire est de se dire que ce n’est pas en forçant plus qu’on aura le plus de résultats, expliquant ainsi l’inutilité de rajouter des exos, de modifier les séances à moins d’y chercher un quelconque plaisir. Quand on a compris cela, la route vers une musculation intelligente peut être lancée !

La méthode m’a, de plus, amené une nouvelle vision sur l’univers de la musculation et le sport en général. En plus d’avoir énormément changé physiquement, je suis devenu beaucoup plus athlétique avec un cœur autour de 50 pulsations/min, les connaissances acquises sur l’alimentation, le sport m’ont permis d’améliorer grandement mes résultats médicaux. Aujourd’hui, je dresse un bilan évidemment plus que positif de mon expérience Lafay. Elle m’a de plus permis de me connaître mieux, de me rendre compte de ma propre volonté malgré les moments assez durs au début, de ne pas vraiment progresser. Je garde une vie sociale épanouie, je ne m’enferme pas dans une quête musculaire à tout prix et je prends d’ailleurs énormément de plaisir à échanger, dialoguer avec la communauté.

Niveau performance, je pratique la Quadriade et suis autour d’un mode 30 à B1, 25 à C1. Je cours le 10km en moins de 45 minutes.
Niveau mensuration je fais 1m74 pour un poids autour de 80-82 kilos, avec 41cm de bras.
Maintenant j’aimerai continuer d’augmenter mes performances en musculation, en course à pied mais aussi en souplesse. Et tous ces objectifs se feront en douceur. « Don’t work hard, work intelligent ».

work

Je cherche à continuer à améliorer mes résultats médicaux de diabète, et continuer mes études.
Je reste aujourd’hui fier de ma progression, même si sur un lapse de temps assez élevé, mais je suis surtout fier de mon parcours, d’avoir vaincu les préjugés sur le diabète, les morphotypes…

Parker Méthode Lafay5

Si j’avais un conseil à diriger à tous, c’est bien de se muscler « efficiemment » avec la lecture des différents articles mis à votre disposition. Il est vraiment important de ne pas gaspiller son temps avec une pratique sous l’angle No Pain No Gain, on perd trop de temps et d’énergie à y penser, à s’entraîner. Profitez du temps libéré pour s’épanouir autrement.

« Doit-on accepter que notre vie, risquant en permanence d’être gâchée par l’imprévu, soit également gâchée par le prévu? » O.LAFAY

Faites de votre corps un allié, pas un ennemi à abattre à chaque entrainement !

Merci à la méthode, à Mr Lafay et à tous les pratiquants qui se dévouent au travers d’une superbe communauté.

Content Protection by DMCA.com

Page Méthode Lafay, 9 avril 2014 : nous venons de dépasser les 100.000 membres

Ce sont des adhésions spontanées. Nous ne trichons pas, nous ne volons ni n’achetons des “j’aime”, refusant les manipulations “marketing” réalisées par tant de pages facebook qui gonflent artificiellement leur nombre de membres; certaines se retrouvant “par miracle” avec 150.000 membres après seulement trois jours d’existence.

100.000 membres, sur facebook, pour une méthode dont le nombre de pratiquant(e)s a dépassé le million depuis quelques temps déjà, c’est encore bien peu. Mais nous ne forçons pas le destin. Notre but n’a jamais été de paraître gros pour séduire, il n’a jamais été d’épater le populot pour lui soutirer un maximum d’argent. Notre but a été et reste la création d’un univers de partage, d’entente, de coopération, afin que chacun et chacune puisse croître joyeusement.

La douceur mène à tout, et notre projet de bannir la violence de l’univers de la transformation corporelle est de mieux en mieux reçu.

 

damien-martin

 

Depuis septembre 2013, le succès de la Nouvelle Voie du Muscle (celle de l’Efficience, de la coopération avec soi, les autres, le monde) connaît une croissance exponentielle.

La théorie explicative (le concept argumenté) s’est répandu très rapidement par le bouche à oreille depuis la fin de l’été dernier.

Vous semblez donc considérer que la théorie est la hauteur des résultats et que les résultats sont à la hauteur de la théorie.

 

mickac3abl-lafayen1 ju-lia42

 

“si la recherche d’explication sert de moteur à l’activité scientifique, c’est l’efficacité opérationnelle de la technique (“ça marche”) qui en assure la valeur objective. L’explication, elle, satisfait le besoin de comprendre.”

“Mais qu’est-ce que comprendre, sinon atteindre un état de satisfaction mentale et physique, de “soulagement”, comme disait Wittgenstein, à l’origine de la “joie” la plus élevée et la plus authentiquement humaine pour Spinoza? Expérience intérieure de toute façon, éventuellement partageable par une communauté linguistique, idéalement par tous les hommes doués de raison, mais concrètement beaucoup moins convaincante que l’efficacité technique.”

(Henri Atlan, biophysicien)

 

Dix années de résultats indiscutables, appuyés par une théorie explicative cohérente, appuyant elle-même une autre forme de pratique. Voilà ce qui nous lie.

 

Pour rejoindre notre page facebook, cliquez sur le lien ci-dessous:

https://www.facebook.com/MethodeLAFAY?fref=ts

Content Protection by DMCA.com

Le grand gaspillage permanent : réflexion sur la nécessité d’une musculation efficiente

Si l’Efficience est un concept dont le sens, le fonctionnement et les implications ont été compris par bon nombre de mes lecteurs, il est encore dénigré, caricaturé régulièrement par des sportifs, des concurrents, qui semblent ne voir en cette notion qu’un outil philosophico-marketing.

Ayant été, comme nous tous, formatés par les valeurs du No Pain No Gain, étant toujours animés par ces mêmes valeurs, ils ne disposent pas d’assez de recul pour examiner ce slogan, en faire le tour et comprendre en quoi l’Efficience, telle que je l’ai conceptualisée, est une alternative crédible à leur manière de penser et pratiquer la musculation. Et même de penser le monde.

Deux préalables sont en effet nécessaires avant de vouloir débattre ou même seulement émettre une opinion : comprendre ce qu’est le No Pain No Gain et comprendre ce qu’est l’Efficience.

C’est pourquoi j’ai défini à plusieurs reprises ces deux notions, sur mon site ainsi que d’autres espaces internet, dont facebook. Les textes de bases sont sur mon site (olivier-Lafay.com) et ont été élaborés à l’aide de travaux de nombreux auteurs, certains ayant déjà été cités, alors que d’autres seront mis en valeur dans les mois et années qui viennent.

C’est cette synthèse de travaux provenant d’horizons très divers (philosophes, sociologues, anthropologues, biologistes, psychologues, ingénieurs, physiciens), mais éclairés par des conceptions communes, qui m’a amené à cheminer différemment en musculation, et à proposer ce cheminement à d’autres, à mes lecteurs.

Soucieux d’affiner toujours davantage la compréhension de mon travail, gage d’une progression aisée pour chaque pratiquant, j’ai élaboré d’autres textes en proposant des citations, réflexions et références. Ces textes sont publiés régulièrement sur le site et aussi sur facebook.

Dans mon article « Malentendu n°1 » (http://olivier-lafay.com/2012/04/04/malentendu-n1/), j’ai exposé la logique du gaspillage provoquée par une pratique de la musculation envisagée classiquement, c’est-à-dire sous l’angle majoritaire du No Pain No Gain.

L’Efficience se veut être un remède à ce gaspillage.

1601096_10152186274616064_1664507965_nLa vie est en soi suffisamment difficile, parfois même très dure, pour que l’on réfléchisse à cette idée de gaspillage généralisé.

Perdre du temps, de l’énergie, l’être aimé, des amis… pour finalement perdre sa vie… cela semble être dans l’ordre des choses, la grande loi s’imposant inéluctablement à l’humanité.

Et nombreux sont ceux qui se voient comme des nageurs permanents sur un fleuve impétueux, manquant à chaque instant de se noyer, et comprenant seulement à la fin de leur (si) courte vie qu’il aurait été possible de faire autrement, avec moins d’efforts, de déceptions, de frustrations, d’échecs définitivement indigestes.

Bien que l’évolution humaine ait produit, au cours de son histoire, des créations permettant de se libérer de nombreux aléas et contraintes, l’idée que chacun puisse les mettre en oeuvre avant tout, afin de disposer d’une « vie bonne » et non une vie de combattant constamment malmené, frappé, épuisé, reste encore secondaire.

Notre société, visant bien davantage l’efficacité que l’efficience, génère un gaspillage énorme, un désordre considérable pour maintenir son ordre, pour maintenir en place ses organisations.

Gaspillage d’actions, d’énergie, de ressources, de talents, de vies humaines (broyées par le diktat essentiel de la réussite à tout prix, aux dépens de l’équilibre de la personne).

Il semble nécessaire, voir urgent, de se poser la question de savoir si l’adhésion aux modèles que l’on nous propose nous procurera à coup sûr une « vie bonne ». C’est certainement une urgence vitale.

Doit-on foncer tête baissée et contribuer au désordre, autour de soi et en soi, ou prendre un peu de recul et réfléchir au degré de désordre que l’on est prêt à accepter durant notre vie?

Doit-on accepter que notre vie, risquant en permanence d’être gâchée par l’imprévu, soit également gâchée par le prévu?

Avancer sur ces questions suppose bien sûr que l’on s’instruise en matière d’ordre et de désordre, de ce qui peut les causer, les réduire ou les empêcher. Et c’est là que la coopération devient une valeur évidente : l’autre est susceptible de m’apporter des connaissances brutes ou des synthèses, ainsi que des pistes, des explications. L’écoute, le don et la mise en commun font gagner du temps à tous; ce qui est primordial quand on pense à la durée infime de nos vies.

C’est avec Edgar Morin (le père de la Pensée Complexe) que je vais vous laisser réfléchir à cette idée de grand gaspillage permanent. Vous pourrez ensuite tenter de répondre à quelques questions essentielles : peut-on en rester à ce constat, accepter une telle dispersion, s’il existe des moyens d’optimiser nos actions? La pratique de la musculation doit-elle contribuer à ce grand gaspillage (qui est aussi celui de nos vies)? Ou peut-elle être conçue comme un outil censé produire davantage d’ordre que de désordre?

« […] il y a une hémorragie, un gaspillage, un gâchis, dont il faut prendre conscience. Les rencontres produisent plus de destructions et dispersions que d’organisation. Il faut, pour constituer une organisation, pour édifier un ordre, pour maintenir une vie en vie, tant et tant d’agitations « inutiles », tant et tant de dépenses « vaines », tant et tant d’énergies dilapidées, tant et tant d’hémorragies dispersives ! Il faut tant et tant de milliards d’agitations pour que se forme un seul noyau de carbone. Il faut la déperdition de tant et tant de milliards de spermatozoïdes (180 millions à chaque éjaculation chez Homo Sapiens) pour que naisse un seul être mortel. Il faut tant et tant d’efforts sisyphéens pour ne pas se laisser détruire ! De quelles pertes, de quels gaspillages, de quel gâchis de quel prix exorbitant ne faut-il pas payer un atome, un astre, une vie, la moindre once d’existence, un baiser? »

C’est par la coopération que l’humain est parvenu à créer et développer toujours davantage un ordre censé le servir, censé faciliter sa vie en ce monde. L’histoire de l’humanité relate une évidente tendance à la complexification, basée sur le relâchement des contraintes, l’augmentation des échanges, des contacts et des assistances; et donc la diminution de la compétition au profit de la coopération. Cette histoire n’est pas censée s’être terminée au 20° siècle, elle peut se poursuivre et il semble bien que la plupart d’entre nous désire fortement qu’elle se poursuivre.

Le développement de la coopération autorise la création d’un ordre plus souple, et donc plus profitable à chacun.

Coopérer avec les autres, au lieu de vouloir les dominer, les asservir, les exploiter ou seulement les ignorer. Coopérer avec soi-même, au lieu de chercher à se dominer, s’asservir, s’exploiter ou même s’ignorer.

La musculation efficiente vise cette création d’ordre supplémentaire (et donc moins de gaspillage), fondée sur davantage de coopération en soi-même et hors de soi.

 

D’autres articles à lire absolument :

De l’efficacité à l’efficience, la nouvelle voie du muscle;

No Pain No Gain, une phrase remarquée;

Malentendu N°1 (sur la gestion de l’effort dans la Méthode Lafay);

La construction d’un modèle alternatif (auto-régulation, boucle, efficience).

 

Content Protection by DMCA.com

Les élèves Lafay sur Facebook, n°29

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 mars au 31 mars 2014.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise “mens sana in corpore sano”. Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

Pour introduire les photos de ce mois-ci, voici une vidéo réalisée par Elie Lafayen, pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore vue.

 

Arnaud Methode Lafay

Arnaud Methode Lafay Arnaud Methode Lafay1

Cris Gyver Se Lafay

Cris Gyver Se Lafay Cris Gyver Se Lafay1

Xavier Congi et Mickaël Lafayen

Xavier Congi Mickaël Lafayen

Mylène Combes Ferrand et Ness Lafayenne

Mylène Combes Ferrand Ness Lafayenne

Christophe Cherifi et Braam’s Lafayen

Christophe Cherifi Braam's Lafayen

Anthony Initrebla

Anthony Initrebla Anthony Initrebla1

Christine Bolduc et Christopher Meunier

Christine Bolduc Christopher Meunier

Florent Anna Hugues Mathey

Florent Anna Hugues Mathey Florent Anna Hugues Mathey3

Evets Gym et Flo Lafay

Evets Gym Flo Lafay

Happy Lafayette et Ju Lia

Happy Lafayette Ju Lia

Sonny Lücas

Sonny Lücas Sonny Lücas1

Lorinda Boverod Lafay Celti-öry et Ma Rina RawlLafay

Lorinda Boverod Lafay Celti-öry Ma Rina RawlLafay

Thomas Gautier et Thomas Mosqueira

Thomas Gautier Thomas Mosqueira

Ibra Lafayenne

Ibra Lafayenne Ibra Lafayenne1

Parker Méthode Lafay

Parker Méthode Lafay Parker Méthode Lafay4

Lou Wiz Lafayenne

Lou Wiz Lafayenne Lou Wiz Lafayenne1

Alexy Lafayen

Alexy Lafayen Alexy Lafayen1

Ashley Oberson et Marion Mao Demametz

Ashley Oberson Marion Mao Demametz

Arno Lafayen

Arno Lafayen Arno Lafayen1

Maître Baroudeur et Axel Denis

Maître Baroudeur Axel Denis

Loic Chambre

Loic Chambre Loic Chambre1

Soso La’fay

Soso La'fay Soso La'fay1

Abd Al-Malik Doukouré et Alex DLafay

Abd Al-Malik Doukouré Alex DLafay

Alex Lafay

Alex Lafay

Alexandre Lafay

Alexandre Lafay Alexandre Lafay1

Ali Urbain et Anthony Lafayen

Ali Urbain Anthony Lafayen

AnthÖny Lervant

AnthÖny Lervant AnthÖny Lervant1

Antoine Lafayen

Antoine Lafayen2 Antoine Lafayen3

Arnaud Lafay

Arnaud Lafay Arnaud Lafay1

Bencho Lafayen et Antonin Lafayen

Bencho Lafayen Antonin Lafayen

Cyril Vgl Londechamp et Christopher Palisse

Cyril Vgl Londechamp Christopher Palisse

Daniel Miocic et Djallal Djekrif

Daniel Miocic Djallal Djekrif

Eagle Lafay

Eagle Lafay1 Eagle Lafay2

Eliad Lafay

Eliad Lafay Eliad Lafay1

Dylan Lafayen et Emil Lafayen

Dylan Lafayen Emil Lafayen

Fab Lafayen

Fab Lafayen Fab Lafayen1

Fabien Lafayen et Flavier Maupas

Fabien Lafayen Flavier Maupas

Florian Penin

Florian Penin Florien Penin

François Thebault

François Thebault François Thebault1

Gaëtan Olive-Touge

Gaëtan Olive-Touge Gaëtan Olive-Touge1

GaRy Debruyne et Geoffrey Deguelder

GaRy Debruyne Geoffrey Deguelder

Geoffrey Ruin Lafayen et Florian Joseph-Agathe

Geoffrey Ruin Lafayen Florian Joseph-Agathe

Geoffroy Lafayen

Geoffroy Lafayen Geoffroy Lafayen1

Guillaume Hejg Lafayen

Guillaume Hejg Lafayen Guillaume Hejg Lafayen2

Guillaume Weber et Guillaume Zgkilm

Guillaume Weber Guillaume Zgkilm

Guite Lafayen

Guite Lafayen Guite Lafayen1

Honda Civic

Honda Civic Honda Civic1

Hiene Kain et Hyl Lafayen

Hiene Kain Hyl Lafayen

Jimmy Marie Gesbert

Jimmy Marie Gesbert Jimmy Marie Gesbert1

Joffrey Zauzau et Jordan Lafayen

Joffrey Zauzau Jordan Lafayen

Julien Morel

Julien Morel Julien Morel1

Kevin Calisthenic et Jéjé Lafayen

Kevin Calisthenic Jéjé Lafayen

Laurent Petit Prince DeValette et Loïc Fischbach

Laurent Petit Prince DeValette Loïc Fischbach

Maître Tias

Maître Tias Maître Tias1

Mani Lafayen et Marcelo Panarro

Mani Lafayen Marcelo Panarro

Mathieu Lebrouc

Mathieu Lebrouc Mathieu Lebrouc2

Mathieu Leclerc

Mathieu Leclerc Mathieu Leclerc2

Maxime E. Lafay et Maxime Rodrigue

Maxime E. Lafay Maxime Rodrigue

Maxime Lafay

Maxime Lafay Maxime Lafay1

Misteur Hermes

Misteur Hermes Misteur Hermes1

Nick Lafay

Nick Lafay Nick Lafay1

Nicolas Caron et Nicolas Vinkalis

Nicolas Caron  Nicolas Vinkalis

Oliv Méthode Lafay

Oliv Méthode Lafay Oliv Méthode Lafay1

Nobrainnogain Hank et Pierre Lafayen

Nobrainnogain Hank Pierre Lafayen

Raphaël Wendel

Raphaël Wendel Raphaël Wendel1

Pierre Lafay et Rdb Alexandre

Pierre Lafay Rdb Alexandre

Remi Lafay

Remi Lafay Remi Lafay1

Roch Dan Lafayen

Roch Dan Lafayen Roch Dan Lafayen2

Romain Borges et Rico SWout

Romain Borges1 Rico SWout

Romain Lafayen

Romain Lafayen Romain Lafayen1

Romain Monard

Romain Monard Romain Monard1

Sam Lafayen

Sam Lafayen Sam Lafayen1

Sebastien Calton et Steph Lafayen

Sebastien Calton Steph Lafayen

Stéphane Kochalski

Stéphane Kochalski1 Stéphane Kochalski4

Sullivan Banania Girault et Xavier Madeleine

Sullivan Banania Girault Xavier Madeleine

Thibaud Lafayen Str Workout et Thomas Dalla Costa

Thibaud Lafayen Str Workout Thomas Dalla Costa

Thomas Lafay

Thomas Lafay Thomas Lafay1

Toni Petrolillo

Toni Petrolillo Toni Petrolillo1

Vincent Soavelo

Vincent Soavelo Vincent Soavelo1

Toad Lafayen et Vito Lafayen

Toad Lafayen Vito Lafayen

Wil Lafay

Wil Lafay Wil Lafay2

Yoan Lafayen

Yoan Lafayen Yoan Lafayen1

Yassine YassAssin’ et Yoan Hyve Lafay

Yassine YassAssin' Yoan Hyve Lafay

Zaiken Lafay et Alexandre Fournier

Zaiken Lafay Alexandre Fournier

Do Fit et Vince Lafayen

Do Fit Vince Lafayen

Raphaël Lafayen et Jeanseb Lafayen

Raphaël Lafayen Jeanseb Lafayen

Korentin Duvert et Nicolas Ehret Alias Nicos

Korentin Duvert Nicolas Ehret Alias Nicos

Mohamed Laoud-b et Pierre Mangin

Mohamed Laoud-b Pierre Mangin

Quentin Jimenez et Kevin Lacoste

Quentin Jimenez Kevin Lacoste

Patrick Amar et Pierre Alexandre Convert

Patrick Amar Pierre Alexandre Convert

Samuel Duclos et Pi Aire Lafayen

Samuel Duclos Pi Aire Lafayen

Teufoo Methode Lafay

Teufoo Methode Lafay

ThePound Lafay et Sebastien Joly

ThePound Lafay  Sebastien Joly

Romu Lafay et El Portugesh Lafay

Romu Lafay El Portugesh Lafay

Geoffroy Méthode Lafay et Khaled Klai Lafay

Geoffroy Méthode Lafay Khaled Klai Lafay

Raphael Ravel

Raphael Ravel

Content Protection by DMCA.com