Participer aux rencontres Lafay.

 

Vous le savez peut-être déjà, il est possible de rencontrer Olivier Lafay, d’assister à ses conférences et aux conférences et ateliers de son équipe de collaborateurs lors des rencontres Lafay.

Celles-ci se déroulent un peu partout en France et le temps d’une journée vous sont proposées diverses activités destinées à vous faire avancer sur la voie de la santé et du bien-être.

Conférence d’Olivier Lafay, de Yann Ollivier, étiopathe et professeur d’anatomie, atelier de shiatsu ou consacré à l’Entraînement Stratégique et bien d’autres choses vous sont proposées.

La rencontre du 25 novembre 2017 à Paris est complète, toutes les places ayant été vendues en une semaine.

La prochaine rencontre ensuite aura lieu en mars 2018 à Lyon.

Contactez-nous à contact@ldmt.fr pour nous faire part de votre intérêt, vous pré-inscrire et obtenir plus de renseignements.

 

Lire les témoignages de la rencontre du 23 septembre

Les élèves Lafay sur Facebook, n°65

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 mars 2017 au 31 mars 2017.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise « mens sana in corpore sano ». Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

 

Alioune Gueye et Pietro Beretta

 

Antoine Maillard et Nicolas Ehret

 

LyLy DT

Louis Geboer et Aubin ML

 

Franck Lafay

 

Pauline Guervin

Loïck Lafay

Maxime Dos Santos

Laëticia Lafay

Jérôme le Lafayen

Fabien Apffel

Elo Elo et Eva Gabriel Zurecki

 

Alexis Ducaroy Sheguey et J-baptiste Frey

 

Dali Zarrouk

Julien Laviale

Adeline Arnault

Kevin Dubuc

Nicolas Beguin

Véronique Mordini et Corentin Nicolas

 

Guillaume Cat-Eyes et Pascal Lafayen

 

Geoffrey Ruin

Ced Lafayen

Nicoellia Aparisi et Rachid Naitaleb

 

Matthieu Oliver

Lafay StackHouse

Ben Neji Meher

Benjamin Mrc et Yannick Trouvé

 

Tony Decofit

Manea le Lafayen

Sandy Chevillard et Thibaut le Lafayen

 

Jean Celestin et Vince Li Veli

 

Nanoo Idir et D’jo Lass’Tuce

 

Bidou Sorbe

Fabien Dé Elle Pé

Didier Garnier et Hanch Lafay

 

Boris Santer

Sortez de votre zone…d’INconfort !

Et si on apprenait à rester dans sa zone de confort et à sortir de sa zone d’inconfort, plutôt que de faire l’inverse?

On vous dit en permanence de sortir de votre zone de confort mais est-ce bien logique, quand on y pense?

Pour le savoir, voici la suite de notre série sur la zone de confort et qui va donc, vous l’avez compris, parler de la zone d’INconfort.

 

 

Schéma présenté dans la vidéo à 1’11

 

Schéma présenté dans la vidéo à 1’51

Les élèves Lafay sur Facebook, n°64

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 février au 28 février 2017.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise « mens sana in corpore sano ». Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

 

Arnaud Isambourg

Lea Lafayenne

Alioune Gueye

Pietro Beretta

Pauline Guervin

Pascal Grev

Jérôme le Lafayen

Sarah ML et Del Fine

 

Nicolas Ehret

Virginie Merlier-Ferreira et Lyly DT

 

Benoît Hue de Carpiquet de Bougy et Yoann Lqp

 

Antoine Maillard

Alice Pnta et Laëticia Lafay

 

Loïck Lafay

Dali Zarrouck

Marion Rflt et Ashley Oberson

 

William Lafay

Fabien Apffel

Nono Guimbi

Michaël Franzese et Baptiste Metayer

 

Geoffrey Ruin

Estelle ML

Gadzouk le Lafayen

Raphi Lafay

Elise Monfrini et Aurélie Morinière

 

Florian Lingois

Kevin Owenn Capitaine et Pablo Rosillo

 

Anjali Lilou et Bejita Lafay

 

Mallory Ardry

Julien Laviale

Kevin Dubuc

Belkacem Ben Ben Hammou

David Robin des Leroy

Benjamin Mrc

HA Vanc

Sebastien Vanesthiago et Enzo Vlny

 

Maxime Bratanoff

Andréas Laval Lafayen

Hyl Lafay

Azog Leprofanateur

Cedric Dubois

Corentin Nicolas

Anthony Roze

Guillaume Baumann et Benjamin Weyland

 

Anis Debit et Frédéric Peters

 

Kevin Brusset

Jérémy Budin

Matthieu Oliver et Lafay StackHouse

 

Manea le Lafayen

Jérémi Renaud

Yliès Mtl

Valou Toplim

Vince Li Veli

Romain Lafay

Cyril Dsc et Louis Geboer

 

Yannick Trouvé et

 

Hanch Lafay et Loic Gebel

 

Lebag Age et Clément Galak

 

Mika Cor et Nicolas Garcia

 

Sébastien Piolet et Adèle Baroque

 

Arthur Macaroni et Okim Tnerolf

 

Michael Royet

Lou Nissart

Alcaline James et Sandy Chevillard

 

Pierre Audonnet

Stéphane Bellot-Godin et Pacôme Toutlemonde

 

Djallal Lafay Djekrif

Ben Neji Meher et Stephane Raho

 

Thomas Prsx et Lolorent Lafay

 

Jessica Faye et Thibaut Kindermans

 

Arthur Stepper Raymundie et Nicolas Tzu

 

Nicolas Lafayen et Mathieu Couture

 

Noctis Caelum Lucis

REFERENCES DE LA METHODE LAFAY POUR LES DEBUTANTS

Pour celles et ceux qui souhaiteraient s’initier à la lecture des références de la Méthode Lafay en douceur, voici la liste des livres recommandés. Pour commander, il suffit de cliquer sur le titre du livre et vous pouvez également commander d’autres livres (ou autre chose) sans devoir recliquer sur un autre lien.

P.S. En achetant via ces liens, vous aidez LDMT. Même en achetant la version Kindle 

 

Giorgio NARDONE

Chevaucher son tigre

Le régime paradoxal

 

Robert FISHER

Le Chevalier à l’armure rouillée

 

Paul WATZLAWICK

Faites vous-même votre malheur

 

Comment réussir à échouer

 

Peter LEVINE

Réveiller le tigre – Guérir le traumatisme

 

George ORWELL

1984

 

La ferme des animaux

 

Henri LABORIT

Éloge de la fuite

 

La colombe assassinée

 

Joël DE ROSNAY

Surfer la vie

 

L’homme symbiotique

 

Jean-Marc FERT

Apprendre a penser le complexe (t 1) se relier au monde

 

Apprendre a penser le complexe (t 2) reliances humaines et personnelles

 

Florence MAGNIN et Rodolphe

L’autre monde : intégrale Cycle 1

 

Olivier MAUREL

La fessée, questions sur la violence éducative

 

Wilhelm REICH

Écoute petit homme

JE RETOURNE ENCORE UNE FOIS CHARLIE

(et Charlie aime pas ça, mais c’est pour son bien, et un peu pour le mien aussi)

 

Bousculer les gens, ce n’est pas chercher à les soumettre.
C’est les aider à croître.
C’est le principe cybernétique de croissance par complexification suite à des perturbations. Et le résultat n’est pas… contrôlable. Cela ouvre des tas de possibilités pour chacun.

Par contre, exiger des gens qu’ils se comportent comme on veut (du genre : être tolérant, être « bienveillant », ne pas juger, etc.), lorsqu’on se sent bousculé par des propos, c’est vouloir les soumettre, les plier à NOS règles.

Celui qui cherche le débat ouvre le monde. Il ne soumet pas, même s’il voudrait voir les gens évoluer.
Celui qui juge, exige le silence de ceux qui perturbent le ronronnement de la machine sociale; il est donc dans la soumission (à la psychose comme règle de vie, à l’ordre en place).

Il n’y a rien de moins tolérant que celui/celle qui parle tout le temps de tolérance, car son but est d’obtenir le silence et un arrêt de la pensée. Pour protéger avant tout sa propre psychose, donc sa propre fragilité. Il n’y a rien d’altruiste chez les apôtres permanents de la « tolérance », les « Charlie », juste un besoin intense, pour eux/elles, de contrôler leur mémoire traumatique. Et ils/elles le font en essayant de contrôler les autres, au nom de… la bienveillance.

CHACUN DANS SA PSYCHOSE

Plus vous êtes persuadés qu’on peut :
– marcher sur l’eau;
– vivre sans manger, juste en respirant;
– devenir heureux juste en changeant d’alimentation;
– guérir un cancer en buvant des jus (ou même faire repousser un membre);
– être sauvés par la politique;
– voir des extra-terrestres nous visiter;
– être en bonne santé en pratiquant du crossfit;
– devenir milliardaire en écoutant des préceptes de développement personnel;
– être heureux en consommant;
– être heureux en ne consommant pas…
– atteindre la libération de je ne sais quoi en méditant;
-… (la liste est si longue)

Plus vous signalez en fait à quel point votre vie est merdique et à quel point vous avez besoin de compenser en fuyant. Vous « rêvez », dirait-on poliment; vous vous réfugiez dans la psychose, dirait-on sans détour.

Tout ne se vaut pas.
Mais comment le faire comprendre à quelqu’un qui est malheureux et qui veut fuir dans un monde dont il sait, au fond, que c’est un monde fictionnel (mais qui lui permet de supporter la vie, de tout juste la supporter)?

Et, comme tout le monde est plus ou moins très malheureux, tout en faisant semblant pour la plupart d’être « cool », d’être bien, alors il faudrait être « tolérant » et ne « pas juger » la psychose de chacun, même si elle est extrême et que cela dégénère de jour en jour.
Le monde va mieux, hein, depuis que vous méditez?
Oulalah qu’il va mieux !

Il faudrait « être Charlie »…
Cela veut dire quoi « être Charlie »? Cela signifie que l’on doit éviter de tout juger, sauf ce qui dérange nos maîtres, pour lesquels vous devez toujours prendre parti.
Etre Charlie, c’est « Chacun fait ce qu’il veut du moment que la soumission au dieu-fric reste pleine et entière. »
C’est le nivellement par le bas, avec une confusion totale des valeurs, une confusion totale entre la santé mentale et la folie, entre le réel et l’imaginaire.

RAPPEL : si vous êtes malheureux, c’est à cause du monde réel.
Fuir ce monde, en essayant de faire comme si votre fuite était un « choix » de vie autre, n’arrange pas les choses. La fuite impensée conduit à la psychose avérée et notre monde humain est en train de devenir un monde de psychotiques sévères, clamant partout qu’il ne faut pas juger, être bienveillant (supporter la folie de l’autre pour qu’il accepte la nôtre), ouvert d’esprit et donc « Charlie ».

Ok, mais…
Si vous ne changez pas le monde réel, si vous ne mettez pas les mains dans le cambouis, au lieu de vous enfermer devant la tv ou en rêvant que des respirationnistes peuvent exister, étant en communication quantique avec les dieux, vous ne changez pas les causes de votre mal-être.
Vous ne faites que les confirmer par votre immobilisme…

Si vous avez besoin de croire à des balivernes pour continuer à vivre, c’est que vous avez perdu la saine boussole, le bon sens de celui qui a les pieds sur terre.
Si vous avez besoin de croire à des balivernes, des histoires pour très jeunes enfants, alors il faudrait peut-être prendre le temps de s’arrêter, même si ça fait mal, et commencer à PENSER (le gros mot !).
Où en sont vos relations avec vous-mêmes, les autres, le monde? Comment changer concrètement cela?

Etre Charlie, c’est se détacher du monde réel, et c’est bien pratique si vous l’abandonnez ce monde réel, pour vous (qui avez peur de la vie) et pour ceux qui vous dominent, et qui en font ainsi exactement ce qu’ils veulent (et vous exploitent en rigolant).

°

Devant tout ce foutoir, il est important de secouer les fesses de ceux qui se font enfiler tours les jours, par eux-mêmes (leur imaginaire de compensation), et par les dominants (qui ont besoin de pantins rêveurs, mous et inactifs, pour, eux, posséder le VRAI monde). Ils ont su éliminer la concurrence en l’envoyant paître, moutonnière, au pays des psychoses « Charlie ».
Et on le fait (on secoue leurs culs tout mous), en leur donnant des clefs, du savoir…
Ouvrir les yeux des gens, les aider à remettre un peu d’ordre, en faisant tomber les décors de ce théâtre de folie et de douleur, c’est ça être.. authentiquement bienveillant.

C’est pas Charlie, c’est sûr. Et c’est tant mieux.

°
Certains diront que leur monde illusoire est « réel », est la vraie réalité.
C’est qu’ils ont oublié, on leur a fait oublier, qu’il existe une norme de santé mentale et physique. Et qu’elle est assez facile à démontrer.
Mais les gens perdus, paumés, se laissent facilement berner par des farfelus encore plus psychotiques qu’eux, et qui deviennent dangereux parce qu’on les croit et qu’on les suit.
Dans un monde « Charlie », la norme disparaît, et n’importe quel dingue, assez charismatique, prendra en charge votre désespoir, votre finalement envie dévorante d’être aimé, compris, pour vous conduire vers une folie encore plus extrême.
Dans un monde Charlie, le paumé défend le fou, et se soumet à lui. Et il se soumet à ceux qui savent bien où est le vrai pouvoir : là où l’on peut saisir le monde et le transformer.
Un esprit apaisé par la psychose, c’est-à-dire, l’esprit d’une grande partie des humains aujourd’hui, c’est un esprit qui ne sera jamais en paix, car le corps, lui, sait…
Oublie le corps, oublie ta matérialité, et ton esprit pourrira, quelle que soit la radicalité de ta fuite dans l’imaginaire.
C’est sans issue.

Il est temps de prendre Charlie, de le retourner, et de faire avec ses fesses ce qu’il a fait avec les tiennes.

POUR ÊTRE DES PARENTS EFFICACES

(ou, si vous n’en avez pas encore, pour mieux comprendre l’enfant qu’on a été et les influences absolues de l’enfance sur les comportements adultes)

Tous ces livres servent de références aux articles et vidéos LDMT/Lafay

Voici la liste : (en achetant via ces liens, vous aidez LDMT)

 

Catherine GUEGUEN

Pour une enfance heureuse : repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau

Isabelle FILLIOZAT

J’ai tout essayé

Il me cherche !: Comprendre ce qui se passe dans son cerveau entre 6 et 11 ans

Au coeur des émotions de l’enfant

 

Muriel SALMONA

Châtiments corporels et violences éducatives-Pourquoi il faut les interdire en 20 questions réponses

 

Marc-André COTTON

Au Nom du Père

 

Thomas GORDON

Eduquer sans punir: Apprendre l’autodiscipline aux enfants – pédagogie Montessori

Parents efficaces: Les règles d’or de la communication entre parents et enfants

Parents efficaces au quotidien

 

Joël MONZEE

J’ai juste besoin d’être compris

J’ai juste besoin de votre attention

Neurosciences, psychothérapie et développement affectif de l’enfant

ELLE A AUSSI été UNE PETITE FILLE EN DEMANDE D’AMOUR…

 

Wilhelm Reich l’a démontré, de même qu’Alexander Lowen ou Alice Miller. Erich Fromm en a parlé longuement.
Puis sont arrivées les neurosciences, la science de pointe, qui a permis d’aller encore plus loin dans les preuves.
Plus personne ne devrait l’ignorer, même si les médias évitent soigneusement de parler du fait que la science la plus récente démontre, à la racine, pourquoi on vit dans un monde de merde.
Cela foutrait à bas, au moins conceptuellement, le modèle dominant, et ce serait comme s’ils se tiraient une balle dans le pied.

Education selon les neurosciences ou selon la TV-réalité?
Choisissez votre camp

Frappez les enfants, humiliez-les, apprenez-leur la violence et le harcèlement, l’égoïsme purulent, cela les prépare à vivre en société et, vu les traumatisés serviles que cela crée, on aura peut-être un peu de croissance pour faire « redémarrer ‘l’économie »

On le fait déjà et ça marche pas?
Ah!

« La société, et son agent psycho-social, la famille, ont à résoudre un difficile problème : comment briser la volonté d’une personne sans qu’elle s’en rende compte ? Et pourtant, par un processus compliqué d’endoctrinement, de récompenses, de punitions et par une idéologie adéquate, la société (et la famille), dans l’ensemble, vient si bien à bout de cette tâche que la plupart des individus croient suivre leur propre volonté sans se rendre compte qu’elle est elle-même conditionnée et manipulée.»
(Erich Fromm)

« Une éducation qui consiste à humilier l’enfant, à l’insulter et à le frapper a, parmi ses effets les plus fréquents, celui de faire perdre à l’enfant sa propre estime, de l’amener à se considérer intimement comme méprisable et donc à perdre le plaisir le plus élémentaire : le simple plaisir et bonheur d’exister qui consiste à profiter de toutes les sensations liées à notre corps, à notre environnement naturel et aux relations avec les autres.

Tant qu’on éprouve ce bonheur, on se contente du nécessaire et on n’éprouve pas le désir de dominer les autres, de posséder des quantités de bien ni de paraître supérieur aux autres. Mais lorsqu’on a perdu ce bonheur d’être, alors on se rabat sur des substituts : l’avoir, le pouvoir et le paraître, dont la recherche acharnée détruit les liens sociaux, multiplie les causes de conflits et met en péril, par le pillage des ressources qu’elle entraîne, l’équilibre écologique de la planète. »
(Olivier Maurel)

« Quand on ne sait pas, on est victime, quand on sait on est responsable. Maintenant vous savez.»
(Olivier Lafay)

°

Ps : l’illustration, c’était juste pour vous amener à lire ces quelques mots.
Pour aller plus loin (en achetant par ces liens vous aidez LDMT) :
Catherine GUEGUEN, Pour une enfance heureuse : repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau : http://amzn.to/2tqgyo9
Olivier Maurel : Oui, la nature humaine est bonne ! : http://amzn.to/2ruTjwm
Joel MONZEE: http://amzn.to/2svSbci
Alice MILLER : Notre corps ne ment jamais : http://amzn.to/2t5pH6d
Muriel Salmona : Dissociation et mémoire traumatique :http://amzn.to/2s4LkFf
Erich Fromm : Avoir ou être : http://amzn.to/2trfL68