Parler aux chevaux autrement

Publié le Laisser un commentaire

A775_3208detail

Ma fille est une petite cavalière, passionnée.

L’ouvrage de Carlos Pereira, intitulĂ© « Parler aux chevaux autrement » est sorti tout rĂ©cemment (novembre 2009). Je l’ai reçu, lu, dĂ©cortiquĂ© et j’ai dĂ©cidĂ© d’en faire un billet sur ce blog, ayant beaucoup apprĂ©ciĂ© son contenu. L’ouvrage est polĂ©mique, parfois très dur envers certaines pratiques commerciales du milieu de l’Ă©quitation. Il se veut radical, scientifique, pĂ©dagogique.

Etudier le langage objectif des signes, ne pas se vautrer dans l’Ă©sotĂ©risme, la faiblesse romantique, et avoir le courage d’apprendre la mĂ©canique de communication homme cheval afin de tirer le meilleur de cette relation… Voici, rapidement rĂ©sumĂ©, le fil du discours de cet auteur très qualifiĂ©.

Carlos Pereira est (entre autres) enseignant chercheur spĂ©cialiste de la relation homme animal (Sorbonne Nouvelle), membre du conseil supĂ©rieur pĂ©dagogique de l’Ecole Nationale d’Equitation Ă  Lisbonne. Il possède un site internet.

L’ouvrage est dĂ©coupĂ© de manière classique et linĂ©aire en trois parties : un historique de la communication homme cheval, les fondamentaux de la sĂ©miotique (Ă©tude des signes et de leur signification) Ă©questre, la pratique.

Une bonne relation avec un cheval demanderait de subordonner l’affectif Ă  la communication rationnelle, basĂ©e sur une approche rigoureuse (la sĂ©miotique). Tous les cavaliers ne sont pas prĂŞts Ă  le faire, prĂ©fĂ©rant consciemment ou non, pour certains, une relation fusionnelle, ou Ă  l’anthropomorphisme parfois mystique.

A ce sujet, quelques propos percutants de l’auteur :
« la crĂ©dulitĂ© des propriĂ©taires de chevaux conduit en effet Ă  des situations caricaturales et fait le fonds de commerce d’un certain nombre de gourous du dressage de chevaux aux mĂ©thodes plus ou moins exotiques. »
«  les centres d’Ă©quitation Ă©thologiques devraient alors proposer une offre marketing globale incluant des stages de thĂ©rapie psychologies pour leurs clients. » 

L’ouvrage avance des propositions concrètes après avoir traitĂ© de manière polĂ©mique ce qu’il juge ĂŞtre de fausses solutions ou du moins des solutions approximatives :
«  tout en Ă©tant ouvert Ă  l’apport des pratiques Ă©questres nouvelles, nous adoptons une dĂ©marche qui vise une objectivitĂ© : Ă©tudier les relations de communication dans les diverses pratiques Ă©questres et fuir tout Ă©sotĂ©risme Ă©questre, et tout discours pseudo-technique ou pseudo-scientifique. »

Je vous laisse dĂ©couvrir la dĂ©marche pĂ©dagogique de l’auteur, clarifiĂ©e Ă  chaque instant par de nombreuses illustrations et photos, en vous procurant le livre en librairie, ou sur le net :
amazon.fr
fnac.com
site des Ă©ditions Amphora

Notons que, outre la cohabitation d’un langage polĂ©mique et scientifique, dĂ©monstratif, cet ouvrage offre une particularitĂ© supplĂ©mentaire : une prĂ©sentation absolument somptueuse, de très belles illustrations aquarellĂ©es, des photos explicites. C’est un très beau livre et c’est aussi ce qui m’a dĂ©cidĂ© Ă  en parler sur le blog. Forme et fond sont parfaitement accordĂ©s et cet ouvrage ambitieux des Ă©ditions Amphora mĂ©ritait d’ĂŞtre soutenu.

Laisser un commentaire