60 ANS QUE LA MUSCULATION A TOUT FAUX

Publié le Laisser un commentaire

BREF…
Gregory Bateson a raison.
Et la Méthode Lafay aussi (mais ça, vous le saviez, non?).

J’ai dĂ©jĂ  expliquĂ© que la cybernĂ©tique est une mĂ©ta-science, c’est-Ă -dire une science qui englobe les autres sciences, afin de pouvoir comprendre, contrĂ´ler et crĂ©er des phĂ©nomènes complexes.

La comprĂ©hension cybernĂ©tique permet de voir le monde autrement et donc d’y agir autrement.

Sa pertinence n’est plus Ă  prouver : nous lui devons l’informatique, l’intelligence artificielle, la robotique, mais aussi la sociologie actuelle, l’Ă©cologie, la nouvelle mĂ©decine, la nouvelle psychologie et, ici, la nouvelle agriculture.

Nouveau n’est pas ici Ă  entendre dans le sens “rĂ©cent”, puisque l’influence de la cybernĂ©tique a dĂ©butĂ© après 1948 (date de sortie de Cybernetics, livre de Norbert Wiener).

Il faut plutĂ´t entendre “nouveau” dans le sens oĂą les analyses et propositions des disciplines nourries par la cybernĂ©tique sont de plus en plus connues du grand public, et provoquent donc une rĂ©volution fondamentale.

La MĂ©thode Lafay a cela d’original et de novateur qu’elle propose une approche cybernĂ©tique de la musculation.
On appelle aussi cela une approche écosystémique : une approche sachant respecter et utiliser les écosystèmes individuels et collectifs afin de satisfaire des désirs, notamment celui de se dépasser, de se transformer.
C’est comme cela qu’on peut croĂ®tre… et durer.

Tout le contraire, malgrĂ© ce qu’ils affirment, des tenants de la musculation “classique”, dont certains atteignent leur maximum vers 26 ans, puis ne cessent de rĂ©gresser ensuite, ayant trop malmenĂ© leur corps.
Ils passent leur temps chez le kiné, pour soulager (sans réparer) un dos fatigué, une nuque raide, un diaphragme bloqué.
Ils pensent aussi Ă  se doper, afin d’au moins conserver leur masse et leur performance, malgrĂ© les raideurs, douleurs, malgrĂ© leur système nerveux central archi-usĂ©.
Le dopage permet de faire illusion, là où le corps naturel a déjà lâché.

Etre usĂ© Ă  mĂŞme pas trente ans, c’est le destin de la musculation classique, No Pain No Gain, oĂą chaque pratiquant est usĂ© dans son combat superficiel pour la masse, l’apparence et la performance.
UsĂ© comme une terre qu’on a voulu trop exploiter, surexploiter, qu’on a maltraitĂ© et qui finit par ne plus rien vouloir produire.
UsĂ© alors qu’une approche Ă©cosystĂ©mique permet la croissance et le renouvellement, elle permet d’obtenir mieux, davantage, en durant…

60 ans que la musculation a tout faux…
Peut-ĂŞtre mĂŞme bien davantage.

 

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/agriculture/20150616.OBS0886/60-ans-que-l-agriculture-a-tout-faux.html

Laisser un commentaire