Le texte gagnant de Sandrine (schtroumpfette sur musculaction.com)

Publié le Laisser un commentaire

Photos de l’auteure (que vous pouvez agrandir en cliquant dessus) :

Sandrine01 Sandrine07

Sandrine02 Sandrine04

Un très joli bidou et un très joli texte.

 

La curiositĂ©, l’intĂ©rĂŞt et l’interrogation sont les sentiments qui nous assaillent lorsqu’on dĂ©couvre cette couverture de livre; elle est remplie de contrastes et de symboles. Ces Ă©lĂ©ments Ă©tonnamment hĂ©tĂ©rogènes amènent l’Ĺ“il Ă  s’y attarder pour l’identifier plus prĂ©cisĂ©ment.

Le fond de l’image avec ces immeubles gigantesques, le maquillage, les coiffures soignĂ©es interpellent le citadin et l’homme moderne alors que le couple nu, nature, et par son essence mĂŞme de premiers hommes, incluent l’homme rural, « bio », proche de la nature.
Adam et Eve sont le symbole d’ĂŞtres parfaits, sains, naturels, sensuels, en synergie complète avec le monde qui les entoure et avec leurs corps -ceux-ci n’Ă©tant pas encore objets de complexes ou pudeur-, cet Ă©tat baigne leurs corps dans une beautĂ© pure, pleine de force, de splendeur, de sensualitĂ©. On perçoit la maitrise qu’ils ont de leur corps par leurs postures et leurs gestes sĂ»rs et altruistes.
Image d’un couple en fusion, en osmose parfaite, qui est tentĂ© par un objet externe. Ce fruit dĂ©fendu, encore entier, symbolise la connaissance du bien et du mal. Il est ici la reprĂ©sentation du livre lui-mĂŞme; l’homme et la femme sont-ils prĂŞts Ă  accĂ©der Ă  cette connaissance et Ă  en assumer les consĂ©quences? Le lecteur se trouve donc en position de faire un choix: ne pas savoir en laissant ce livre fermĂ© ou accĂ©der Ă  la connaissance en l’ouvrant. Une Ă©bauche de rĂ©ponse se trouve au niveau des yeux, ouverts, qui rĂ©vèlent l’envie de connaissance, de dĂ©couvrir, de voir, de savoir. La prĂ©sence des deux sexes et de positions permettant de voir le corps dans son ensemble souligne l’idĂ©e d’entitĂ©.

La couleur chaude du jaune est Ă  elle seule un ensemble de disparitĂ©s. Elle est la couleur de la richesse, des rois, des dieux, de la lumière et du soleil, de la joie mais aussi de la trahison, de l’instabilitĂ©, du besoin de supĂ©rioritĂ©. C’est une couleur assez dĂ©criĂ©e de nos jours, un peu mal-aimĂ©e. Les effets du jaune sur le psychisme sont pourtant très positifs, il permet une meilleure concentration et augmente la mĂ©moire, le jugement et la prise de dĂ©cision; il favorise aussi l’assimilation d’idĂ©es nouvelles et l’acquisition d’une attitude optimisĂ©e. L’image du manteau jaune des bouddhas rĂ©sume assez bien l’empreinte psychique qu’elle engendre. Dans ce fond jaune une flèche nous montre la direction Ă  prendre. La flèche (en double sur cette couverture) est le symbole universel du dĂ©passement des conditions normales (moral/physique).

Les mots-clĂ©s qui apparaissent sur cette couverture ne laissent pas, eux, place au questionnement. Ils transportent directement le lecteur vers son objectif, son « projet », en se mettant Ă  son « service » et en lui garantissant de lui enseigner « maitrise » et « gestion » pour l’accompagner vers son but ultime de « l’esthĂ©tique », du « bien-ĂŞtre » et de la « performance ».

 

Cliquez ici pour dĂ©couvrir son carnet d’entraĂ®nement en ligne

Laisser un commentaire