Petit théorème constructiviste

Que vois-je par le trou de la serrure?
Mon propre regard.

serrure_zpsa949a396

« Quand nous réagissons aux paroles et aux actes de quelqu’un, nous ne faisons pas que réagir à ces paroles et à ces actes. Nous réagissons aussi (et même davantage) à l’idée que nous nous faisons de la situation. Entre notre perception et notre réaction, il y a nos représentations, donc notre éducation et nos croyances.
Avant même nos perceptions, il y a nos représentations. Les représentations (et donc la subjectivité) orientent nos perceptions et nos réactions.
Nous réagissons un peu à l’autre, beaucoup à nous-mêmes. »

soi-mecircmepantin_zps1d63e9e6

Vers l’âge de deux ans, l’enfant est capable de dire « je », et donc de se distinguer du monde et de se raconter. Il entre alors dans le monde des représentations du monde. En grandissant, il va paradoxalement penser qu’il peut être « objectif », qu’il voit le monde « tel qu’il est », puisqu’il se sent séparé (comme un observateur qui verrait le monde « réel » se déployer, depuis le trou d’une serrure, alors que lui-même resterait immobile et inchangé). Ce qu’il « voit », ce sont en fait ses représentations.

Eschermains01_zpsbe64ad4a

[à noter que, si l’on réfléchit un peu, ce petit théorème éclaire les relations que nous entretenons avec la musculation, avec notre corps, cf cet article]

Content Protection by DMCA.com

Deux déclics pour effacer les complexes et atteindre le physique athlétique dont il rêvait

Premier déclic : son sentiment de faiblesse et de fragilité.
Deuxième déclic : la prise de masse cérébrale proposée par la Méthode.
Témoignage de Servan Puche.

 

Début (24 octobre 2011) / Aujourd’hui (mai 2013)

debut24octobre2011_zpsbd634eb3 20mai2013_zps6b07fa87

 

Bonjour à toutes et à tous,

Je m’appelle Servan, j’ai bientôt 21 ans, je mesure 1,78m pour 74.8 kg actuellement. En licence professionnel PCSP (protection civile et sécurité des populations) dans le but de devenir Sapeur Pompier Professionnel.

J’ai commencé la méthode Lafay il y a à peu près 1 an et demi, autant vous dire que je partais quasiment de zéro. Mis au judo peu de temps auparavant et au grimpé de corde, je n’avais pour ainsi dire aucune condition physique. De plus, 4 mois après avoir commencé le grimpé de corde, deux tendinites (épicondylite interne), une à chaque coude, et n’ayant que peu de connaissances, j’ai dû arrêter ce sport ainsi que le judo pendant environ 2 mois.
Peu de temps après cette mésaventure, je me suis mis à me renseigner sur cette méthode dont j’entendais de plus en plus de personnes en parler et de façon méliorative. Le fait d’avoir pratiqué le grimpé de corde et d’avoir acquis une force et une explosivité importante au niveau du dos m’ont donné envie d’aller plus loin mais aussi de rééquilibrer mon physique; oui en effet, j’avais acquis un dos large, de grosses épaules mais le reste de mes muscles était peu développé.

J’ai donc commandé ce livre, et commençais un processus de transformation ! Mes mensurations de base :
Poids : 63.8 kg
Tour de torse : 88 cm
Tour de taille : 82 cm
Tour de bras gauche : 31 cm
Tour de bras droit : 33 cm
B -> 3 répétitions, C -> 5 répétitions, autant dire des résultats très bas…

 

Octobre 2011 : les débuts

debut24octobre2011_zpsbd634eb3

 

Le déclic est venu de différentes choses. La première a été lors d’une intervention où j’ai eu un mal fou à soulever une victime puis le brancard avec celle–ci dessus, je me suis donc demandé, « comment veux-tu faire pompier pro sans faire de sport et sans avoir une très bonne condition physique ? ».
La deuxième a été la naissance de complexes dûs aux regards des gens ainsi que leurs paroles; je voulais pour ainsi dire prendre ma revanche contre leurs agressions physiques mais aussi et surtout verbales. A vrai dire, je n’ai pas vu ça comme un challenge que je me m’imposais mais comme un but que je devais atteindre coûte que coûte.

Ainsi, je me lance dans la méthode après la lecture, je pars sur une bonne grosse PDM (prise de masse) mais sans aucun calcul, je mange de tout et en grosse quantité. Les résultats portent leurs fruits: en 3 semaines, déjà trois centimètres de plus pour le torse, vraiment content de ces résultats en si peu de temps, je me jure de la continuer afin de devenir sculpté et d’avoir un beau physique.
La force qui m’a permit de continuer a été principalement la photo du départ mais aussi les souvenirs de ces moqueries et critiques en tous genres. Deux mois et demi s’écoulent, 12 kilos et demi de pris ! Certes une partie de graisse mais une bonne partie de muscle.

 

Janvier 2012

10janvier2012_zps65e34629 12janvier2012_zps4e507148

 

4 mois s’écoulent depuis le début de la méthode, un niveau surprenant, 30 répétitions pour B et 24 pour C, une progression phénoménale. Tour de taille à cette période : 84cm. Je décide de faire une sèche, mais très mal encadrée et structurée, je perds alors très vite du poids, de la graisse mais aussi une grosse partie de mes muscles, j’atteins rapidement un tour de taille de 76 cm mais une grosse fatigue s’installe, sûrement signe de carences. Il m’est donc impossible d’effectuer une stabilisation correcte. Résultat : un mois après, mon tour de taille est de 85cm. Je décide donc de repartir sur une PDM.

Arrive le niveau 6 mais aussi une très grosse stagnation physique (mais due au mental). Je m’explique, à cette époque je n’étais pas dans la logique de l’efficience mais vraiment dans le « no pain no gain », je voulais toujours monter en mode, quitte à ce que la séance ne soit pas agréable et même que j’y aille à reculons. Résultat : deux nouvelles épicondylites mais externes cette fois !

S’amorce alors une prise de masse cérébrale, lecture de différents articles de la méthode, analyse de mes séances, de l’exécution des exercices. Modification de différents exercices et de leurs amplitudes, passage de K2 spé à K3, passage de A12 à A6 puis A9 car toujours autant de douleur sur A12 et A6, passage de I à I3. J’ai finalement réussis à soigner mes tendinites tout en continuant la méthode, le judo et la course à pied. Une fois ces deux tendinites soignées, mise en place d’une boucle, je repasse du niveau 6 au niveau 2, à vrai dire, un réel plaisir et une grosse prise de conscience de mes progrès !!!

 

Fin de prise de masse, le 7 janvier 2013

findepdm7janvier2013_zps50a70a7b

 

Arrive ma 3ème boucle de niveau 6, début janvier 2013, je décide de préparer et de commencer ma sèche. Grâce à cette prise de masse cérébrale continue, je la prépare de façon très structurée et du mieux que je peux. Je la commence le 7 janvier 2013 avec un tour de taille de 88cm (mon tour de torse au départ), et un poids de 85kg. Je suis les instructions de la Méthode de nutrition, je perds rapidement, mais cette fois quasiment que de la graisse, et je n’ai eu à baisser de 200-250Kcal que deux fois seulement. Fin de sèche le 19 mai 2013, 78cm de tour de taille et un poids de 74.8 Kg.

Bilan des mensurations actuelles :
Poids : 74.8 Kg (+ 11 kgs)
Tour de torse : 104 cm (+ 16 cm)
Tour de taille : 78 cm (- 4 cm)
Tour de bras gauche : 38 cm (+ 7 cm)
Tour de bras droit : 38.5 cm (+ 5,5 cm)

 

Mai 2013

24mai2013_zpsbda73073 20mai2013_zps6b07fa87

 

Si je fais un court bilan de cette année et demie de pratique de la Méthode Lafay, j’ai avant tout effectué un changement psychologique, j’ai actuellement un autre regard sur le monde qui m’entoure ainsi que sur moi-même. Je n’ai plus aucun souci pour me mettre torse nu pourtant c’était plus ou moins un supplice auparavant. J’ai une très bonne condition physique, je pratique actuellement le MMA, la natation, la course à pied, la Méthode Lafay, alors qu’auparavant faire du sport m’était déplaisant et je n’y voyais aucun intérêt. Je prends aujourd’hui plaisir à faire du sport. Dès que la difficulté est trop importante et que la stagnation se fait ressentir, je boucle et mini boucle, il n’y a rien de tel pour progresser rapidement moralement et physiquement.

Mon but actuel est de repartir sur une PDM contrôlée après ma phase de stabilisation, afin d’atteindre 110 cm de tour de torse et 40cm de tour de bras. Quant aux conseils que je pourrais vous donner, je ne sais pas trop. En effet, tout est dit dans les livres et dans les articles publiés par Olivier, alors je vous dirai seulement de juste prendre le temps de les lire, ne jamais baisser les bras et lorsque ça devient trop dur, boucler et mini boucler !

Un grand merci à Olivier, pour sa méthode, son aide et pour me permettre de m’exprimer sur le blog. Merci aussi à Gauvain Moser pour ses encouragements et ses conseils précieux. Lui aussi a eu une très bonne transformation.

Content Protection by DMCA.com

Méthode Lafay Officiel : Réussir le Human Flag

Cet exercice est également appelé le « drapeau humain ».

adrienmasson_zps859c972a

 

Le Human flag entre dans la catégories des « mouvements de l’été », car on peut le réaliser un peu partout (poteau, grille, arbre) et impressionner ainsi les filles et les copains. Il fait donc partie de ces figures gymniques que de nombreux sportifs rêvent de réaliser dès les beaux jours, et dont certaines sont rapidement maîtrisables si l’on est méthodique.
Il ne vous faudra guère de temps, en effet, pour parvenir à une excellente exécution du Human flag, à l’aide des programmes exposés dans la vidéo ci-dessous. Votre pratique de la Méthode ne sera que très légèrement modifiée.
 
Ces programmes ont donc été conçues avec la volonté de ne pas déroger à la règle lafayenne du meilleur compromis , c’est-à-dire que notre objectif est toujours d’obtenir une grande polyvalence athlétique en un minimum de temps et d’efforts.
 
J’ai ainsi longuement échangé avec Adrien Masson, étudiant en Kinésithérapie et spécialiste de ce genre de figures, qui m’a proposé des enchaînements que nous avons ensemble repensés et affinés jusqu’à ce que la symbiose avec la Méthode soit parfaitement aboutie. Tant et si bien que la symbiose vous paraîtra, après quelques jours de pratique, fusion puis unité.
 
Vous voilà donc avec un protocole spécialement conçu pour la Méthode Lafay.
>>> vous pourrez maîtriser cette figure très rapidement.
>>> il vous sera très facile de conserver vos acquis (la vidéo l’explique).
 
Cette vidéo pédagogique est la première d’une longue série, réalisée en collaboration avec Adrien Masson. C’est notre première vidéo sur ce thème, aussi soyez indulgents, mais n’hésitez pas à nous proposer vos critiques afin que nous améliorions nos réalisations.

 

Réussir le Human flag en vidéo :

Important :
ne pas vous lancer dans cet apprentissage si vous êtes débutant dans la Méthode. Attendez au moins la première Boucle, voire une deuxième Boucle ou une montée dans les niveaux supérieurs.
vérifiez toujours la solidité de vos supports. Le risque de se faire très mal si le support casse ou s’arrache du sol est à considérer.

 

RECAPITULATIF :

A/ Deux blocs composent donc la partie Human flag : Un bloc extra-séance (I), obligatoire, et un bloc intra-séance (II), facultatif, mais très conseillé (pour une progression rapide). Le bloc extra-séance demande de réaliser 3 exercices avant la partie Lafay stricte (1.a; 1.b; 1.c) et un exercice en toute fin de séance (1.d). Autrement dit, vous faites le bloc Extra-séance, vous vous reposez 3 minutes, et vous commencez la séance Lafay proprement dite. Puis vous faites un dernier exercice en fin de séance.
Et, si vous voulez progresser encore plus vite, vous devez modifier la séance Lafay grâce au Bloc Intra-séance.

 

Constitution des blocs :
 
Bloc I/ Extra-séance (rajouts) :
Après échauffement et avant la Triade ou la Quadriade.
 
Exercice 1.a (conditionnement en position): tenez la position aussi longtemps que possible. Faites 4 séries avec 30 s de repos entre les séries.
Dès que l’exercice vous semble assez facile (vous tenez 15 s au moins), passez à une variante un peu plus dure.
Variante 1.a*: human flag deux jambes pliées.
Variante 1.a**: human flag une jambe pliée.
Variante 1.a***: human flag jambes tendues écartées.
Variante 1.a****: human flag jambes tendues collées.
N’oubliez pas : dès que vous tenez 15 s au moins à l’une des variantes, passez à une variante plus dure.
 
Exercice 1.b (Equilibre): tenez la position aussi longtemps que possible, mais sans aller jusqu’à l’échec musculaire. Faites 3 séries avec 30 s de repos entre les séries. Lorsque vous tenez au moins 30 s en position à la première série, alors passez à la variante suivante.
Variante 1.b*: équilibre jambes écartées. Lorsque vous tenez au moins 30 s en position à la première série, alors passez à la variante suivante.
Variante 1.b**: équilibre jambes tendues. Lorsque le total des 3 séries est supérieur à 1mn30, alors passez à la variante suivante.
Variante 1.b***: pompes en équilibre (entre 1 et 5) puis équilibre jambes tendues.
 
Exercice 1.c (Renforcement dorsal): tenez la position aussi longtemps que possible, mais sans aller jusqu’à l’échec musculaire. Faites 3 séries avec 30 s de repos entre les séries. Il est très important de contracter pour « rentrer le bras ». Lorsque vous tenez au moins 15 s en position à la première série, alors passez à la variante suivante.
Variante 1.c*: renforcement dorsal assisté.
Variante 1.c**: renforcement dorsal droit.
Variante 1.c***: renforcement dorsal en biais.
 
En toute fin de séance :
Exercice 1.d (Gainage): tenez la position aussi longtemps que possible, mais sans aller jusqu’à l’échec musculaire. Faites 3 séries par côté, en alternant entre le côté droit et le côté gauche, sans repos. repos entre les séries. Lorsque vous tenez au moins 45 s en position à la première série, alors passez à la variante suivante.
Variante 1.d* : rajouter du poids aux chevilles ou placer votre point d’appui plus près du support où sont vos mains.

 

Bloc II/ Intra-séance (modifications facultatives, réservées à ceux qui veulent progresser encore plus vite) :
 
Modification 2.a (modification de la Triade):
– faire l’exercice J* à la place de J et de ses variantes accélère la progression (J* obéit aux règles de temps de repos, de nombre de séries du niveau pratiqué, amplitude maximale quel que soit le niveau).
– faire une Quadriade à la place d’une triade accélère la progression.
– faire l’exercice J* dans une Quadriade offre la progression la plus rapide.
 
Modification 2.b (Dragon flag): 3 séries à la place des 3 premières séries de G, suivies de 3 séries de G (les temps de repos entre les 3 séries de Dragon flag restent de 30 s). Seuls les trapèzes et leurs alentours touchent le sol. Ne descendez pas trop bas.
Commencez par le Dragon flag avec les deux jambes pliées >>> 2.b*: Dragon flag deux jambes pliées. Dès que vous parvenez à réaliser 3 séries de 15 répétitions, passez à la variante suivante.
Variante 2.b**: Dragon flag une jambe pliée. Dès que vous parvenez à réaliser 3 séries de 15 répétitions, passez à la variante suivante.
Variante 2.b***: Dragon flag jambes tendues. Dès que vous parvenez à réaliser 3 séries de 15 répétitions, passez à la variante suivante.
 
Modification 2.c (H*): 3 séries à la place des 6 séries de H présentes dans votre séance de la Méthode, suivies de 3 séries de N par cotés (en alternance). Dès que vous parvenez à réaliser 3 séries de 15 répétitions, passez à la variante suivante.
Variante 2.c*: H* avec 2 ou 3 secondes de maintien en position haute. Dès que vous parvenez à réaliser 3 séries de 15 répétitions, passez à la variante suivante
Variante 2.c**: H* avec 2 ou 3 secondes de maintien en position haute et 2 ou 3 secondes d’équerre en position basse.
 
B/ Positionnement: la prise espalier est plus facile que la prise poteau, commencez donc par la prise espalier si vous en avez la possibilité.
 
C/ Deux types de travail sont possibles, unilatéral et bilatéral, donnant les même résultats finaux, mais ayant tout deux leurs qualités et défauts.
En unilatéral il s’agira de réaliser 1.a et 1.c d’un coté seulement (votre coté le plus fort, ou le coté que vous aurez choisi afin qu’il réussisse la figure en premier), avec des temps de repos entre les séries. Le but étant de réussir la figure d’un coté, puis d’exercer ensuite l’autre coté tout en entretenant le premier. Sans souci de déséquilibre musculaire. Plus rapide à réaliser la figure dans l’absolu, le deuxième coté progressera ensuite plus vite. Comme vous ne travaillez qu’un seul côté, vos séances sont moins fatigantes.
En bilatéral il s’agira de réaliser 1.a et 1.c des deux cotés en alternant les séries sans temps de repos (ou avec si vous avez le temps), ce qui permet d’acquérir la figure des deux cotés en même temps (si au préalable vous êtes équilibré musculairement). Vous mettrez plus de temps à réussir la bilatéralement la figure, mais les deux côtés seront acquis plus vite. Par contre, demandant plus d’efforts, la séance sera plus fatigante.
 
D/ Il est possible que le bloc extra-séance réduise un peu vos performances aux exercices qui suivront (Triade ou Quadriade et tractions). Débuter l’entraînement pour le Human flag lors d’une Boucle serait donc plus judicieux.
 
E/ Si vous n’envisagez que de réaliser le bloc extra-séance, il vous suffira de regarder seulement les cinq premières minutes.
 

En bonus, une jolie démonstration d’Adrien, sur sa propre chaîne youtube (cliquez ici)
Cette vidéo est bel et bien un bonus et n’est pas destinée à compléter la leçon sur le Human flag, elle présente seulement quelques prouesses d’Adrien.

Content Protection by DMCA.com

Le développement durable appliqué au corps

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »
Rapport Brundtland, 1987

 

yoga01_zpsb46b6e63

 
LA MUSCULATION VERTE
 
Ne retrouve-t-on pas, dans la Méthode Lafay, la logique du développement durable appliquée au corps?

 
a – La gestion des ressources.
 
Le capital corporel est exploité en ayant une vision à long terme. Il ne s’agit pas d’amener son organisme à la destruction en cherchant un profit à court terme. Par profit, j’entends le développement exclusif du muscle. On apprend à gérer ses efforts afin d’éviter un épuisement précipité des ressources qui conduit à la fatigue et aux blessures. La musculation, outil de construction de soi, ne doit pas être énergivore. Elle ne doit pas devenir non plus une activité chronophage, qui étoufferait dans l’oeuf le développement de nos autres potentialités, ou le limiterait. La souffrance, psychologique ou somatique, provient de ces potentialités oubliées ou gâchées, elle provient de déséquilibres. Aussi, pour atteindre l’harmonie (l’épanouissement), on apprendra à éviter le gaspillage.

 
b – Le respect du potentiel exploitable.
 
On ne veut pas faire croître le corps malgré lui, mais avec lui. Il s’agit d’apprendre à dialoguer avec soi, pour que la construction se fasse dans un état de paix intérieure. Le pratiquant apprend à regarder son corps autrement que comme un objet de consommation immédiate dont seule l’apparence compterait. Il apprend à écouter ce corps qu’il ne veut plus contraindre comme il le ferait d’un adversaire, mais qu’il envisage désormais comme un partenaire. Plutôt que de se comporter comme un prédateur envers lui-même, plutôt que de s’utiliser sans se respecter, il entreprend des jeux à sommes non nulles, avec lui-même, avec son environnement.

 
c – La croissance autrement.
 
Se considérer soi-même comme un partenaire, rechercher l’harmonie, n’exclut ni la croissance, ni la performance. En privilégiant le dialogue avec soi et l’environnement, plutôt que la contrainte prédatrice, on peut aller très loin, beaucoup plus loin qu’en se pillant soi-même. Et ceci plus facilement.
 

La Méthode Lafay, pour promouvoir et mettre en place un développement durable, subordonne la construction du corps à la construction de soi , en actionnant de manière efficiente une logique de contrôle de l’effort.
Les résultats des pratiquants expérimentés montrent qu’un compromis rationnellement construit est au moins aussi efficace à court terme qu’une focalisation exclusive sur la performance (la prise de volume étant aussi une performance). A long terme, il sera beaucoup plus efficace, du fait même de son efficience.

Content Protection by DMCA.com