Cédric Villani et le Constructivisme

CdricVillani01

Les habitués de ce blog savent que le Constructivisme est la base théorique et pratique ayant permis l’élaboration de la Méthode. Pour les autres, il est possible d’en savoir davantage en relisant l’introduction de Turbo (volume 2 de la Méthode) et en cliquant ici .
D’autres développements au sujet du lien entre Constructivisme et Méthode Lafay sont disponibles dans le Discours sur les méthodes, Part II.

Le Constructivisme est un mode de pensée qui considère que l’on n’a pas accès à la réalité en soi, mais seulement à des représentations (des constructions). En clair : ce que vous savez, ce que vous voyez, ce que vous pensez, est conditionné par vos sens, votre culture, votre époque, votre éducation, et vos besoins. Il n’est pas possible d’accéder à la « réalité réelle », si jamais elle existe, et donc à la Vérité (avec un V majuscule).
Cette conception a des conséquences sur la manière d’envisager nos relations (avec le monde, avec les autres, avec nous-mêmes). Et donc des conséquences en terme d’enseignement (plus précisément, en ce qui nous concerne, d’enseignement et de pratique de la musculation).
Un seul exemple : en postulant la notion d’autonomie, c’est-à-dire une faculté d’autorégulation de chaque organisme vivant, le Constructivisme m’a donné l’idée de concevoir la transformation corporelle relativement à cette faculté d’autorégulation, qu’il faut savoir comprendre, utiliser et respecter (cf homéostasie ouverte et fermée, dans la Stratégie de la motivation)*.

En 1981, est publié L’invention de la réalité, un ouvrage collectif, sous la direction de Paul Watzlawick, qui synthétise des décennies d’avancées intellectuelles. Parmi les contributeurs, on trouve : Von Foerster (Docteur en physique), Gabriel Stolzenberg (Docteur en mathématiques), Francisco Varela (Docteur en biologie), quelques uns des scientifiques ayant rejeté l’idée d’une réalité « en soi ».
Les perspectives offertes dans ce livre ont fortement marqué la réflexion contemporaine, et les idées qu’il expose, ainsi que leurs possibles applications, sont venues peu à peu se mettre à la portée d’un public toujours plus large, notamment par l’intermédiaire de mes livres et de ce blog.

CdricVillani04Dans de nombreuses disciplines, l’attitude constructiviste ou constructionniste s’est avérée pertinente et fonctionnelle, et a donc largement été adoptée, que le terme soit ou non cité directement. En pédagogie, l’application du constructivisme dans le milieu scolaire reste marginale, étant donné l’aspect politique de la remise en question qu’il implique, dès lors que l’on parle d’éducation. Dans le cas de la Méthode Lafay, dont l’élaboration n’a subi l’inertie ou les contraintes d’aucun système, les savoirs constructivistes ont pu être utilisés librement et s’avérer très fonctionnels.

Si l’intérêt pratique du constructivisme est indéniable, son épistémologie est néanmoins toujours discutée. L’opposition entre les partisans d’un « univers câblé » et ceux d’un « univers construit » perdure.
Pourquoi? Parce que le débat ne peut être tranché que par un acte de foi. Il nous faut décider d’adhérer à une vision plutôt qu’une autre.
On ne peut rien prouver de manière définitive.
On peut juste constater (en ce qui nous concerne) que les choses se passent mieux pour nous lorsque l’on adopte un point de vue constructiviste, que cela nous libère, nous ouvre des perspectives riches de possibilités. Dans le cas de la musculation, il permet une démocratisation de celle-ci et un entraînement axé sur l’efficience, dans une dynamique globale où la construction du corps est subordonnée à la construction de soi. 

Notons cependant que les scientifiques adoptant la conception d’un réel « ontologique » (qui existe en soi) et qui cherchent donc LA vérité, ne peuvent ignorer la relativisation de leur certitude par le Constructivisme.
Tel est le cas de Cédric Villani, brillant mathématicien de 38 ans, qui a obtenu la Médaille Fields 2010.

CdricVillani03

Dans le magazine Sciences et Avenir de septembre 2012 (N°787), il répond à une interview où il nous livre son credo.
Il pense que l’univers est câblé, qu’il existe donc un ordre caché qu’il nous faut découvrir, mais il utilise néanmoins la terminologie du constructivisme et ses valeurs pour en parler. Sa certitude est perçue simultanément comme « croyance », lorsqu’il admet que le débat ne peut être tranché, que la vérité absolue est impossible à déterminer.
Cédric Villani fait partie de ces êtres évolués dont parle Paul Watzlawick dans Les cheveux du Baron de Münchhausen (un livre important). La maturité consistant à pouvoir vivre selon ses vérités sans vouloir les imposer (souvent de force) à ceux dont les vérités sont différentes. Paul Watzlawick écrit que, tant que ce niveau de maturité ne sera pas largement atteint par l’humanité, on verra « fleurir » de loin en loin des camps de redressement, des salles de torture et des crématoires…
Il faut en effet une grande force intellectuelle, et beaucoup de maturité, pour vivre ainsi ses engagements les plus importants avec, à ses côtés ou face à soi, un point de vue relativisant ses propres certitudes.

J’ai mis en gras les passages de sa déclaration qui indiquent un point de vue constructiviste sur l’intime conviction que le constructivisme est erroné. Un paradoxe avec lequel Cédric Villani sait vivre.

« je suis un platonicien, et crois donc que le monde est mathématique. Je parle bien d’une croyance, pour laquelle je n’ai pas d’arguments. Certains de mes collègues sont persuadés que c’est notre cerveau qui invente cette approche permettant de décrire le réel. Le débat ne peut être tranchéMais ces croyances influent sur nos habitudes de travail. Cette question, que l’on considérait comme un peu naïve il n’y a pas si longtemps est maintenant revenue sérieusement sur le tapis. Pour ma part, je suis persuadé qu’il existe un ordre caché que nous devons découvrir. »

Nota : ceci n’est qu’un petit extrait de l’interview de Cédric Villani. Le reste est à lire en se procurant le dernier numéro de Sciences et Avenir.

* ainsi, dans la Méthode, le rapport entre le pratiquant et l’entraînement est envisagé sous un angle « cybernétique » où l’autorégulation doit être double : au niveau strict du rapport individu/entraînement, et au niveau plus large du rapport individu/société (cf Siegfried Schmidt dans Histoires et discours).
Cette autorégulation se fait notamment par l’intermédiaire de la Boucle/Mini boucle et de la compréhension du concept d’efficience (logique de contrôle de l’effort).
Cette autorégulation est à distinguer de la simple régulation telle qu’elle est produite en musculation classique par l’intermédiaire des cycles et des planifications diverses.

Content Protection by DMCA.com

Bastien Royau – 19 ans – 1m83 -79 kgs – 10 mois d’entraînement

BastienR01Bonjour à tout le monde !

Je me présente, je m’appelle Bastien, 19ans 1m83 pour 79kg et presque 10 mois de pratique.

Etant ancien ‘’ footeux ’’, 13 ans de pratique à un bon niveau, mais enchaînant les grosses blessures, j’ai vite compris que le foot c’était plus pour moi malheureusement.
Une fois le foot terminé, je ne me voyais pas sans rien faire, je devais trouver une occupation sportive, et la musculation m’attirait petit à petit. Je décidai de faire un test en salle de musculation où je me suis vite rendu compte que ce qui compte dans ce genre de salle, c’est d’être le plus gros et de prouver aux autres que l’on est le meilleur… Le tout en lançant des petits ’’ piques ’’ du genre ’’ viens on se tire la bourre au développé couché, etc… ’’ .
Alors que je venais de commencer la musculation… Bref tout ça pour dire que j’ai vite quitté les salles car la mentalité ne me plaisait pas du tout.

Puis en cherchant des témoignages sur internet, je suis tombé sur une vidéo de Charles et Boktai et là… WooW, j’étais stupéfié par leurs physiques et le tout avec le poids du corps et cette fameuse méthode lafay. Je me suis procuré le bouquin dans la journée et j’ai commencé la Méthode le lendemain !

 

BastienR02

 

Les avantages de la Méthode, c’est quelle demande très peu de matériel, 2 tréteaux et une barre de traction pour ma part et on fait des économies, en plus, car quand je vois les prix des salles… ça refroidit assez vite !

Bon ça y est, j’ai attaqué la méthode… Je tire un premier bilan au bout de 5 mois !
Résultats : + 7 kg à mon actif, donc de 68 kg à 75 kg et les mensurations globales ont bien augmenté !

Je ne parle pas de la force aussi, car je suis passé de 3 répétitions a 55 kg au Dc à 5 répétitions de 85 kg !!!

 

BastienR04

 

Actuellement après 9 mois de pratique je suis a 79 kg (j’entame une nouvelle prise de masse) avec les mensurations suivantes : bras, de 31 cm à 38 cm ; épaules de 117 cm à 123 cm ; poitrine de 105 cm à 109 cm ; cuisses 60 cm ; tour de taille 70 cm.
Pour ce qui est des niveaux, j’enchaîne les boucles entre les niveaux 2 et 5, le tout en passant de Triade à Quadriade à chaque fois, et je n’ai jamais dépassé le mode 13.
D’ici la fin de semaine, je vais faire un test en fonte histoire de voir les progrès en force en espérant passer la répétition à 100kg 🙂

Maintenant, mon objectif est d’avoir un physique comme celui de Boktai, qui est pour moi le physique au top ! Je respecte énormément les autres pratiquants et j’en remercie quelque uns au passage tel qu’Arnaud, Toad, Rudy et Olivier pour leurs conseils qui ont toujours été bénéfiques !

 

BastienR06 BastienR05

 

En témoignant aujourd’hui sur le blog, j’invite toutes personnes à commencer la méthode en garantissant résultats et progression au fil du temps et le tout en douceur.

 

Je tiens à remercier une dernière fois Olivier pour m’avoir permis de témoigner sur ce blog 🙂

Ps : je pense que la citation ‘’ Mens sana in corpore sano ‘’ me suivra tout le temps maintenant qu’elle est tatouée sur mon pectoral droit (regardez bien la photo)…

 

BastienR03

 

 

Content Protection by DMCA.com

Loïc Chambre, (déjà) le retour !

Pendant sa première prise de masse, en mars 2012 (40,8 cm de tour de bras) :

Loicpendantprisemasse01

 

Photo de fin de sèche début juin 2012 (40 cm de tour de bras pour 1m74 et 73 kgs) :

Loicfindesche01

 

Après un mois et demi de prise de masse, en juillet 2012 (42,5 cm de tour de bras pour 78 kgs) :

LoicChambreretour02

 

Loic est passé sur le blog en juin 2012 (cliquez ici pour lire son témoignage). Il y montrait une évolution impressionnante, obtenue selon un schéma nutritionnel peu orthodoxe.
Il venait en effet de réaliser une montée « éclair » en calories, suivie immédiatement d’une descente « éclair ».
En deux mois de prise de masse intensive, à l’aide de Méthode de nutrition, il a pris 10 kgs. Dans ces 10 kgs, il y avait beaucoup de gras, mais il y avait aussi du muscle.
Immédiatement après avoir pris ces 10 kgs, il a entamé une « sèche » (perte de graisse). Et il a perdu son gras tout en continuant à gagner du muscle.

Ainsi, en seulement quatre mois, il a réalisé une transformation radicale.
Cette approche non conventionnelle a été beaucoup critiquée. Elle serait excessive, absurde, inutile pour bien progresser. Prendre autant de gras en peu de temps, pour le perdre très vite ensuite, serait pour certains un non-sens, serait contre-productif…
Et, effectivement, dans la Méthode de nutrition, je conseille de prendre davantage son temps.

Néanmoins, Loïc a décidé d’utiliser Méthode de nutrition à sa manière. Et, il a obtenu des résultats indiscutables, même s’il est permis de critiquer sa démarche peu orthodoxe.
Ce qui est certain, c’est qu’il a dû beaucoup apprendre sur les réactions de son corps (à l’entraînement et à l’alimentation) durant ces quatre mois. Il a très certainement bien assimilé l’enseignement de Méthode de nutrition, car les photos les plus récentes montrent une évolution qui ne doit plus rien à une approche de la nutrition que l’on pourrait qualifier d’excessive ou mal gérée.
Immédiatement après sa « sèche » (perte de 10 kgs), il a entamé une nouvelle prise de masse. Et, en un mois et demi, il a vu son physique se transformer plus vite que jamais, tout en restant « sec ». Il a en effet gagné 5 kgs et 2,5 cm de tour de bras, sans gras apparent (entre début juin 2012 et la mi-juillet 2012).

 

LoicChambreretour05

 

Ses progrès récents sont l’illustration de ce que j’explique dans mes articles au sujet du développement progressif du Recul Stratégique, lorsque l’on suit sérieusement la Méthode (musculation et nutrition). Loic sait aujourd’hui parfaitement gérer son développement, c’est indiscutable. Il est devenu le« stratège de son développement ».

 

LoicChambreretour06

 

Peu importe, donc, si vos « réglages », au départ, ne sont pas parfaits. Peu importe si « ceux qui savent tout en musculation » se moquent de vous et affirment que vous n’arriverez à rien. Ce qui compte, c’est de suivre les enseignements de la Méthode et de lire attentivement les articles du blog. Le suivi de la Méthode ne sera peut-être pas idéal, au début. La lecture de certains articles s’avérera peut-être ardue (n’hésitez pas à poser des questions). Mais, peu à peu, vous gagnerez en précision et en autonomie.

 

LoicChambreretour07

 

Loic a évolué si rapidement qu’il peut être considéré comme le « booster » de notre optimisme : si l’on possède la Méthode et la Foi, tout peut aller très vite.

 

LoicChambreretour04

 

Pour ce qui est de la Méthode, il suffit de posséder et appliquer les livres; et aussi de lire les articles explicatifs du blog.
Pour ce qui est de la Foi, les nombreux témoignages photos et vidéos du blog sauront la faire naître, l’entretenir, la renforcer.

 

LoicChambreretour03

 

Méthode de nutrition, le livre à posséder absolument si l’on veut réussir sa prise de muscle ou sa perte de graisse.

couvdefMN

 

Content Protection by DMCA.com

Devenir stratège de son développement

Nicolas Ehret

aoutNicolasEhretAliasNicos

 

On peut définir rapidement l’efficience comme « l’efficacité de l’efficacité ».
Elle se mesure sous la forme d’un ratio entre les résultats obtenus et les ressources utilisées. Il faut la distinguer de l’efficacité, qui est le ratio entre les résultats obtenus et les objectif fixés (cf wikipedia). Bref, il faut des résultats conformes à nos objectifs, obtenus de la manière la plus économique possible.
En musculation, l’efficience, c’est la capacité à progresser le plus possible, en se faisant le moins de mal possible, et en y passant le moins de temps possible.
L’énergie ainsi économisée peut être redistribuée ailleurs (développement de soi, professionnel, familial, affectif).

Mais il ne suffit pas de le dire ou même de le comprendre, il faut savoir l’appliquer…

Une fois la théorie comprise, nous devons donc mettre au point une approche stratégique* pour devenir véritablement efficient.

La Méthode Lafay vous explique ce qu’est l’efficience (pourquoi il est très important de devenir efficient). Elle vous explique aussi COMMENT le devenir. Vous devenez efficient peu à peu, pas à pas, en développant progressivement votre recul stratégique**.

La Méthode a été élaborée pour diriger ce processus d’efficience.

Naturellement, elle exclue le « no pain no gain », car c’est soit l’efficience, soit le « no pain no gain », qui guidera vos pas (en musculation ou ailleurs). Les deux ne sont pas compatibles.

 

Arnaud

aoutArnaudMethodeLafay02

 

*La stratégie, c’est l’ensemble des opérations réalisées dans la recherche d’une victoire à moindre coût. La stratégie, c’est la recherche du chemin de moindre résistance.
Il s’agit de savoir réaliser de petites adaptations qui engendreront de grands effets, de faire de petits changements qui engendreront de grands changements. Il s’agit aussi de savoir quand ne pas agir…

** vous disposez du recul stratégique quand vous bénéficiez d’un point de vue « élevé » vous permettant de prendre la bonne décision à chaque « blocage ». En mettant en pratique votre lecture des livres de la Méthode, ainsi que des articles orientés « action » du blog, vous vous mettez en condition de générer progressivement ce recul stratégique. Ce phénomène se produit en grande partie de manière inconsciente, pas à pas.
Les textes de fond (section « philosophie » du blog) créent des perspectives supplémentaires. Leur lecture n’est pas obligatoire, elle vous permet néanmoins d’enrichir considérablement le recul stratégique.

 

Mickaël

aoutMickalCompteLafayen

 

Lorsque vous prenez du recul pour observer la situation afin d’y effectuer de petits changements générateurs de progrès continus, sans trop d’efforts, vous devenez efficients. Vous créez et entretenez le recul stratégique. Vous devenez autonome.

Content Protection by DMCA.com

Désir, volonté, méthode : Il progresse toujours !

Emmanuel Béato ne suit pas une ligne droite. Il avance, il rêve, il y croit. Puis, quelques temps plus tard, il se tétanise, il se bloque, il doute, il recule. Puis l’ascension reprend. Jusqu’à l’étape suivante, où le chemin lui paraîtra encore une fois moins évident. Où il devra contourner l’obstacle, prendre un chemin de traverse.
On constate néanmoins qu’il fait quelques pas de géant quasiment à chaque reprise.

Ne pas perdre de vue l’objectif, fuir le « no pain no gain », cultiver l’efficience. Là est le secret.

 

Content Protection by DMCA.com

Fred BEGUE, de 117 kgs à 85 kgs, en 5 mois !

FredBegue02 FredBegue01

 

Bonjour à tous,

Ancien sportif de haut niveau et baignant dans le sport depuis mon tout jeune âge, j’intègre à 15 ans un centre de formation avec l’espoir et la volonté de devenir professionnel. Tout se passa très bien jusqu’au jour où deux blessures au genou arrêtèrent net mon début de carrière de footballeur.
Puis reconversion dans le métier de cuisinier et plus du tout de sport ! Adieu les restrictions alimentaires du sportif de haut niveau et vive la bonne bouffe ! Début de la cigarette (1 paquet par jour pendant 25 ans) et aussi découverte de l’alcool que je ne connaissais pas.

Je suis passé de 75 kg a 115 kg que je n’ai pas quitté jusqu’à février 2012.
Suite à un problème physique, je décidais de me remettre en question. Je me suis mis à chercher une solution sur internet (un régime, une méthode, un miracle!!)… et j’ai trouvé un témoignage vidéo époustouflant sur une fameuse méthode qui s’appelait METHODE LAFAY.

Je décidais de commander les livres et de m’y mettre sérieusement en commençant doucement car mon poids était un un gros handicap au début à 117 kg.
Bonne application du régime hyper-protéiné du livre jaune et de la méthode de musculation qui fut très dure au début vu mon poids, plus du cardio trois fois par semaine (du vélo au début car mon poids ne me permettait pas de courir à cause de mes genoux ).

 

Le « livre jaune »

couvdefMN

 

Que ne fût ma surprise de voir mon poids et mes formes se transformer; et mon état d’esprit aussi, qui me donnait plus de confiance en moi pour toutes les choses de ma vie et surtout au niveau professionnel. A ce jour, depuis cette fameuse date que j’ai gravée dans ma tête, le 26 février 2012 (un peu plus de 5 mois), je pèse 85 kg et mon corps me plait de plus en plus à 41 ans. Pour moi c’est un miracle ! Je suis passé du triple XL au M et du 54 au 44 en taille… J’ai profité des soldes pour renouveler ma garde robe.

 

FredBegue04 FredBegue03

 

Autre satisfaction arrêt de la cigarette et de l’alcool depuis le début de mon aventure avec la méthode : maintenant je cours trois fois par semaine 40 minutes et je m’arrête par besoin et non par la fatigue. A 41 ans, je revis avec de nouveaux objectifs, c’est une deuxième naissance. Maintenant je parle de la méthode autour de moi et je montre mes résultats pour leur donner envie de la pratiquer. Pour ceux qui liront mon témoignage : rien n’est impossible avec de la volonté !

Je remercie Olivier Lafay de m’avoir permis de témoigner sur son blog.

Content Protection by DMCA.com