Il ne faut pas comprendre… il faut perdre connaissance!

Quand le tempérament de feu de Sanguine se fige, aiguillé par ces postures , nos sangs , eux , s’animent , s’en tournent et retournent , fouettés jusqu’à s’échauffer, rougissant nos yeux , nos joues , d’esthètes vampires. Le sang de Sanguine ne saurait mentir. Celui qui s’en nourrit, ne serait-ce que du regard, sent battre le coeur de la méthode.

 

pinceup01 pontp01 (1)

 

J’ai adopté la méthode depuis plus d’un an déjà, parce que j’ai trouvé son fonctionnement irrésistible. J’ajouterais aujourd’hui: irrésistiblement efficace. Voire même: d’une efficacité influençant jusqu’à d’autres dimensions de ma vie, sans rapport avec le sport.


C’est pourquoi je suis troublée de lire sur le forum ces questions régulièrement posées par de nouvelles pratiquantes à la motivation teintée d’impatience: 

«Est-ce que je dois vraiment faire le rééquilibrage?» 
«Est-ce que certaines d’entre vous ont eu des résultats pendant le rééquilibrage?» 
«J’ai fait le test, mais est-ce que je peux commencer la muscu tout de suite même si j’ai quelques A?» 
«Ça me soûle vraiment, le rééquilibrage!» 
«C’est que j’ai envie d’attaquer les choses sérieuses, moi!!! J’ai du gras à perdre…» 

Or il se trouve que pour moi, les choses sérieuses ont justement commencé avec le rééquilibrage. Alors même que le test préalable m’en dispensait… 

 

ecarts01 triosol01

 

À l’époque, je m’étais arbitrairement imposée un mois de rééquilibrage afin de tester la méthode dans les meilleures conditions, c’est-à-dire telle que l’auteur l’avait conçue, en commençant donc par son tout début. 

Dès la deuxième semaine, j’ai perçu de profonds bienfaits sur la posture et le maintien: allégement général des tensions, conscience corporelle accrue, dé-cambrement entraînant d’étonnants transferts d’appuis au quotidien. Puis, j’ai vite compris que ma souplesse de petite fille ne s’auto-conserverait pas éternellement sans mon intervention, et qu’à presque 25 ans, il commençait à y avoir du boulot de rattrapage. 

 

2vues

 

Olivier me proposait un programme de souplesse idéalement construit:
– Trois sections pouvant être réparties dans la journée;
– Une juste sélection des postures, en nombre et en variété, sans exhaustivité écrasante.
Ainsi, il m’est devenu possible de faire une séance complète en 30 minutes comme en 60, selon ma disponibilité et l’intensité recherchée.

Et je ne pense pas en démordre de si tôt… 

 

hautu

 

Après une année de travail régulier sans m’être pour autant acharnée, je suis en mesure de prédire à toutes celles et ceux qui souhaitent s’y frotter, que la progression est assurée! 

Soyons souples, vivons heureux!

Sanguine

 

N.B. Je tiens à préciser qu’en commençant la méthode ma souplesse naturelle me permettait d’atteindre les deux tiers environ des postures immortalisées ici. Je dois donc les actuels résultats au talent (historique!) d’Olivier, qui a été celui de construire une méthode intégrale, où la souplesse, loin d’être un complément, s’avère un fondement (et ce, particulièrement dans la méthode femme). 

 

Le carnet d’entraînement musculaire, littéraire et sensuel de Sanguine

 

Content Protection by DMCA.com

Abdos , pectos et deltos à gogo au Congo

Moi-même en visite chez Clément (merci à Nicolas)

lafaycongo

 

Clément Avant

clem01

 

Pendant

clem02 clem03

 

 

42 cm de tour de bras pour 1m77… et bien d’autres gains.

J’ai jamais été un passionné de sport, je n’aimais pas la compétition. J’ai fait 1 an de foot quand j’avais 6 ans je crois (comme beaucoup), puis 7 ou 8 ans de Judo, mais sans vraiment de motivation et de résultat probant (ça me manque un peu quand même). Vers mes 14 ans, je ne faisais plus rien à part mon VTT (mon moyen de déplacement). J’étais à l’époque en surpoids et ça a duré comme ça jusqu’à mes 18 ans. Je suis monté jusqu’à 98 Kg pour à peine 1m76 (et une masse musculaire très peu développée).

Un beau jour entre Noël et le nouvel an (l’année de mes 18 ans justement), j’ai eu ma petite prise de conscience. Et je me suis mis à faire ma musculation chez moi, j’ai alors élaboré un semblant de programme de sport à l’aide de pompes et abdos. Je me suis mis à manger très peu et faire énormément de sport, avec vertige régulier et fatigue. J’ai perdu 10 kg le premier mois, mais à quel prix… Avec mon entrainement, mes bras ont commencé à se dessiner, je crois que c’est là que j’ai pris le goût de la musculation et du sport en général. En plus de mes exercices, je me mets à faire de plus en plus de sortie VTT, je me mets au footing. Puis un jour, un ami me dit qu’il peut m’inscrire dans une salle de sport pour pas trop cher.

Et voilà, je me retrouve dans une salle de musculation et là c’est la grande découverte, ça me passionne, je m’éclate comme jamais, ça devient une drogue… Je m’entraîne jusqu’à sept fois par semaine avec des entraînements de 2 heures par séance. Si je me souviens bien, je dois passer au développé couché de 20 Kg (la barre vide et j’avais du mal en plus de ça) à 80 Kg en un peu plus de six mois. Mon corps se modifie rapidement et je m’affine. A côté, je fais toujours du VTT, footing et j’ai rajouté du squash et même de la natation à une époque. Je me souviens de journées où je faisais 1H30 de muscu, je sortais pour aller nager 1H00 et je finissais par un footing de 40 min (c’est beau d’être étudiant).

Durant toutes ces périodes, j’aurais de nombreuses blessures, tendinites, contractures, fractures de fatigue… Avec quand même ma meilleure blessure, une déchirure musculaire des abdominaux, c’est abominable. Et évidemment avec un tel emploi du temps, je perds ma motivation environ tous les 6 mois, je m’arrête et puis je repars. Au niveau des séances de musculation, je suis un « bœuf » toujours plus lourd, toujours plus d’exercices, aucune réflexion dans ma séance, aucun suivi rigoureux et bien sûr une alimentation désastreuse. 

En gros je fais n’importe quoi, je me blesse, mon corps fait le yoyo… et ça va durer comme ça jusqu’en 2010. A cette période je ralenti fortement la musculation en salle et augmente la course à pied (on est en Avril 2010). En juin (j’ai complètement arrêté la muscu) lors d’un passage en France, je parle avec un ami (merci Jeanjean) qui m’explique qu’il s’est mis à la méthode Lafay et que beaucoup de pratiquants ont des résultats hallucinants. Je file sur internet et quelle surprise quand je tombe sur Charles, Boktai, Baptiste, … Je reste sceptique mais bon, je me dis que je dois quand même essayer. Et à l’époque, je voulais me sculpter un corps (chose que je n’avais jamais réussi avant). Me voilà donc avec mon livre vert, que je m’empresse de lire, j’essaie quelque exos et puis je me dis que ça a l’air facile. Je m’y mets une fois les vacances terminées.

Me voilà donc au Congo et je démarre cette méthode en août, je fais mon petit test de départ :
Exo A : 36 reps
Exo B : 17 reps
Exo C : 13 reps (Exercice mal effectué, je ne faisais pas d’amplitudes complètes, je devais être plus proche de 6)
Exo A1 : 21 reps

Et là, je souffre, la séance est éprouvante, je suis essoufflé, moitié dans les vapes. Le meilleur sera le lendemain, je me sens alors courbaturé sur tous les muscles du corps. Je me dis que alors que cette méthode et très complète, à ce moment là, j’étais déjà convaincu. Ça travaille vraiment et j’aime ça.

Au début, je vais reprendre mes anciennes habitudes, je ferais jusqu’à 5 entraînements par semaine à 100% (malgré l’intensité des séances incroyablement plus élevé qu’en fonte). Au bout de quelques semaines, une fois à genoux, je me remets un peu en question et me met à suivre rigoureusement la méthode.

Je me mets donc à 100% dans la méthode, je sors de mes séances avec des vertiges, proche du vomissement (je me rends compte que ma condition physique n’est pas si bonne et que je manque d’endurance). Le temps et l’entrainement corrigeront tout ça.

Un 2ème déclic pour cette méthode, c’est quand je fais ma première séance d’assouplissement (chose que je ne faisais jamais avant). C’est vraiment complet, on assouplit tout son corps, du cou jusqu’aux pieds. Le sentiment de bien être à la fin de la séance est vraiment jouissive. Je me souviens le lendemain arrivé au travail en parlant de ça à mes collègues, j’étais tout fier de moi, un vrai gamin.

Je poursuis donc mes séances, je vais aller comme ça jusqu’au niveau 6 avec un mode 17 au dips. Pendant ce temps, mon corps s’est littéralement transformé, j’ai perdu pratiquement tout mon gras sans vraiment faire d’effort sur mon alimentation. Et je me suis enfin dessiné, je vois mes petits abdos et je me sens bien, vraiment bien (malheureusement je me déchire le triceps, mais je l’ai cherché je faisais à ce moment très peu d’assouplissement et très peu de 70%).

Après ce niveau 6, je boucle au niveau 2 et remonte doucement les modes avec des séances à 70%. J’arrive comme ça au niveau IV (mode 17 sur les dips), où je suis actuellement. Je viens même de démarrer ma toute première prise de masse, signe que j’ai enfin réussi à contrôler mon poids. Et je décide où je veux aller.

Voilà mon nouveau test de départ effectué le Jeudi 17 février 2011 (6 mois de méthode) :
Exo A : 62 reps
Exo B : 35 reps
Exo C : 21 reps
Exo A1 : 40 reps

Mes mensurations actuelles (à froid) :
Cuisse : 60 cm
Mollet : 40 cm
Poitrine : 106 cm
Biceps : 42 cm
Avant-bras : 32 cm
Taille : 84.5 cm
Epaule : 119 cm

Je n’ai pas de comparatif, je n’avais jamais pris mes mensurations jusqu’à aujourd’hui. Mon critère reste l’apparence générale, ça me suffit.
Une chose aussi prouvant l’efficacité de la méthode, avant de démarrer, j’étais incapable de faire une pompe à une main. Et aujourd’hui, sans travail spécifique, je peux en faire 20. C’est l’un des nombreux exemples. Comme le fait que je peux maintenant faire mes séances en plein soleil à 40° sans vertige, je tiens le choque. Et je sais qu’après mon niv4 le mode 20 à la triade sera une broutille, ça passera tout seul. Alors que je luttais avec mon mode 12 au début…

Pour conclure, je dirais pour moi, que cette méthode est plus qu’un simple entrainement de musculation, c’est devenu une méthode de construction de soi, où le sport fait partie d’un tout, d’une hygiène de vie. Grâce à elle, je me suis intéressé à mon alimentation, j’ai appris à assouplir mon corps, à le laisser se reposer à travailler ma respiration. Je prends soin de moi et mon corps me le rend bien (désolé la rime était trop facile).

Merci Olivier, cette méthode est tout simplement géniale… comme son auteur.

Content Protection by DMCA.com

Comprendre la triade avec Arnaud

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Arnaudfev01 arnaudfev03

Bonjour à tous !

Un petit bilan des mes 15 mois de méthode… après avoir terminé une sèche.

Actuellement :  Poids ….93.8 kg. Tour de cuisses …62cm. Tour de bras … environ 46-46.5.  Tour de poitrine… 124.5cm. Tour de taille 83cm

Performances max en fin de sèche : B1 : mode 32. A9 difference 1m10 : mode 21. A2 difference 80cm, en complet : mode 19

J’ai fait deux prises de masses courtes mais intenses, la dernière prise de masse a été très bénéfique. Sur 6 semaines, j’ai eu un gain de 5 kg, en avoisinant les 5500-6000 kcal par jour.

Pour réussir une prise de masse, il faut voir deux points essentiels :  –le physique: ce qui est écrit dans le livre (tour de taille….plus vite que le tour de poitrine) ;  –performance: si pendant votre prise de masse: votre poids augmente ainsi que vos perfs, c’est excellent. Votre poids augmente et vos perfs se stabilisent, c’est bien, vous progressez linéairement. Votre poids augmente mais vos perfs sont en chute libre… Attention il faudra ralentir l’alimentation car votre corps ne s’habitue pas à cet excès, quelques jours après vous verrez que votre tour de ventre aura augmenté, donc une baisse ” de régime”!

Pour cette dernière sèche,je suis resté sur environ 4.5 g de protéine par kg de poids de corps pendant 6 semaines , ce qui m’a permis de bien découper les muscles sans avoir de perte musculaire…  Au niveau esthétique j’ai atteint mon meilleur niveau. En terme de performance, aussi, mais le meilleur reste a venir… Aujourd’hui, je vais diriger mon entrainement sur la performance… Le poids aura peu d’importance, mais naturellement il montera tout doucement mais sûrement…

arnaudfev05

Pour comprendre comment j’ai dirigé mon entrainement et progressé, voici une petite explication :

Il faut bien saisir L’IMPORTANCE DE L EXO 2 ET 3 de la TRIADE (ce n’est pas un système de progression mais plutôt de compréhension). Vous avez tous compris que les dips sont importants. Maintenant, il faut comprendre pourquoi les exos 2 et 3 sont importants :

Avant toute chose, il faut comprendre que la triade n’est en fait qu’un seul et même exercice.

Comme je l’ai récemment expliqué sur mon carnet, j’accorde énormément d’importance à l’exo 2, car c’est celui-ci qui déterminera votre force… de par la variante que vous utilisez et AUSSI par le nombre de mode ( et la VARIANTE que vous utilisez pour l’exo 1… Il ne faut pas se focaliser sur l’exo 1, le développement physique et athlétique se fera grâce à l’exo 2 et 3. Plus vous serez fort à ces deux exos, plus vous progresserez et évoluerez.

L’exo 1 a deux buts:  – vous faire progresser en terme de force ( les dips sont considérés comme le squat du haut) ;

– vous “épuiser ” pour augmenter la difficulté de l’exo 2.

La triade va vous faire évoluer et progresser mais l’exo 2 devient l’exercice maître pour le développement physique. C’est pour ça que, dès que vous pouvez, vous devez selon Turbo augmenter la difficulté assez rapidement.

Si vous ne pouvez pas augmenter la difficulté de l’exo 2 par manque de matériel, il suffira simplement, comme vous l’avez certainement compris, d’allonger les séries sur l’exo1.

arnaudfev04

L’IMPORTANCE de l’exo 3 

Vous arrivez au troisième exercice de la triade… Vous l’appréhendez énormément. Comme beaucoup de pratiquants…  ( il faut respecter les temps de repos de 25 sec environ, car ils permettent de créer une charge virtuelle). Une pompe peut paraître facile, oui, si vous n’êtes pas épuisé par les exos précédents. Maintenant au lieu d’avoir une force de poussée de 60% du poids de corps sur une pompe normale, vous aurez beaucoup plus à pousser à cause de votre fatigue physique… l’exo 3 a pour but de cibler épaules et pecs (mais il sollicitera bien d’autres muscles aussi, quand les muscles principaux du mouvement sont épuisés, c’est les muscles secondaires qui interviennent pour soulager les principaux), donc vous vous retrouverez à faire des pompes toutes simples sauf que TOUS les muscles du haut du corps interviendront sous la pression des séries précédentes… C’est aussi pour cela qu’un seul exercice de dos suffira dans ces niveaux, où le but est de développer la masse globale des pratiquants.

CONCLUSION: pour progresser, il faut, je le répète, comprendre que la triade ne fait qu’un seul exercice:  en un premier temps, il faudra se focaliser sur les dips, car l’exo 1 sera l’exo de base, qui vous fera progresser à l’exo 2 et 3. Par la suite,votre progression sur l’exo 2 et 3 aura un impact direct sur votre progression aux dips, plus vous serez fort à l’exo 2 et 3 plus vous progresserez aux dips par la suite… Le développement physique sera donc accentué par l’évolution du deuxième exercice. C’est l’enchaînement de ces 3 exercices qui va vous faire progresser, évoluer, pas seulement les dips, l’exercice de dips devient, pour un pratiquant expérimenté, un exercice de “pré-fatigue”, et pour un débutant il est l’exercice de base….  Passée la phase de découverte de la méthode, il faut considérer une progression sur l’ensemble de la triade et non plus sur un seul exercice.

Je vais rajouter un commentaire d’Olivier Lafay, qui résume parfaitement mon approche :

« Beaucoup focalisent sur les dips, mais les dips ne sont que les fondations.  Il faut des fondations solides et profondes pour qu’un bâtiment soit le plus élevé, le plus haut possible. D’où l’importance de faire de gros modes aux dips. Mais cela ne signifie pas qu’il faille négliger les exercices 2 et 3. Comme le dit très bien Arnaud, la triade n’est qu’un seul exercice. L’harmonie, la puissance, le volume et la force de votre physique dépendront des exercices 2 et 3 une fois les fondations construites.  Pensez que plus vous voudrez monter haut ce bâtiment qu’est votre corps, plus vous devrez disposer de solides fondations. Mais si vous n’avez que de solides fondations et que vous ne montez pas les modes aux exercices 2 et 3, alors le développement de votre physique sera bien moindre. D’où l’importance de gérer correctement les boucles et mini boucles, les techniques anti-stagnation afin de faire un va-et-vient constant entre la construction des fondations et la construction des murs. Vous ne serez jamais très fort au développé couché, par exemple, si vous négligez l’exercice 2 et l’exercice 3, même si vous êtes très très fort au dips.  Ceci n’est qu’une image pour faire comprendre que votre force et votre développements globaux dépendent d’un rapport équilibré entre tous les exercices de la triade. » 

Visitez le carnet d’entraînement en ligne d’Arnaud en cliquant ici

Retrouvez la collection de la Méthode Lafay ici

Content Protection by DMCA.com

Florian Malguy et la Méthode

182218_10150148009510801_158984425800_8528761_2449451_a

Cela fait déjà quelques temps que je m’occupe du suivi de Florian Malguy , un karatéka Français qui tire en lourd.

Il a déjà un palmarès éloquent : Champion du Monde par équipes en 2004, Champion de France individuel en 2008 et 2009…

Son objectif est de briller lors des Championnats du Monde qui se dérouleront à Paris en 2012 !

Avant cette échéance, il souhaite également faire des résultats lors des Championnats de France 2011 et 2012 et des Championnats d’Europe 2011…
 
Pour cela, il a décidé d’utiliser la Méthode Lafay dans le cadre de sa préparation physique !

Choix qui semble déjà porter ses fruits puisque Florian a remporté récemment l’Open de Slovaquie…

Un grand sportif de plus qui fait confiance à mon travail.

Content Protection by DMCA.com

La jolie Lola

Avant :

lola01

 

Après

lola02 lola03

 

Evolution des mensurations

lola06

 

Heyy ! Bonjour, vous êtes déjà là? Je suis désolé mais je vais devoir faire ma séance et vous parler en même temps, j’espère que ça ne vous dérangera pas.

Quelques étirements pour débuter… 

Je m’appelle Laura, Lola69 sur le forum MUSCULACTION, que j’ai connu il y a maintenant 5 mois et demi. Une jeune lyonnaise de 21 ans devenue mordue de sport grâce à la méthode !
C’est simple, avant de m’y mettre, je n’avais jamais aimé transpirer, me dépasser… Mais, avec les écarts, la vie sédentaire, les kilos s’installent et surtout on se sent de moins en moins bien devant la glace. Ne plus accepter son regard est la pire des choses pour une femme !
C’est donc grâce à mon chéri que j’ai commencé la méthode. Il me l’a offerte dès que je lui ai fait part de mon envie de changer.

<b

Dès le premier mois, avec le rééquilibrage seul et moins de grignotages, les changements ont été radicaux : 2 kilos en moins et 7cm de tour de taille disparus ! On a même mesuré plusieurs fois pour être sur !
Les étirements m’ont appris à mieux comprendre et maîtriser mon corps, à me sentir plus en accord avec. Une sensation de flottement et de relaxation m’accompagnait à chaque fin de séance.

Faut pas mollir ! C’est parti pour les exercices !

Ce que je préfère dans la méthode, c’est ce plaisir de finir une séance éprouvante où j’ai touché du bout des doigts mes limites pour les repousser centimètres par centimètres. Je prends en main mon corps, j’agis et les résultats viennent d’eux mêmes !
Chaque mois c’est Noël lorsqu’on sort le ruban pour connaître les augmentations, les baisses, ce qui a stagné, etc…
Par contre ne me parlez pas de rater une séance ! C’est carrément impossible maintenant. Je me sens mal lorsque je ne peux pas la faire. En remplacement, je fais une fois par semaine un petit programme de fitness en mode crossfit pendant 20min. Et puis, je me ferais vite rappeler à l’ordre par toutes les filles de la partie Lafay pour femmes, on forme une communauté soudée, toujours prêtes à se soutenir, c’est vraiment agréable.

Ouf les exos des bras, ils sont durs ceux là… 

Mais qu’importe les difficultés, quand je vois le chemin parcouru ! En moins de 5 mois, j’ai perdu plus de 4kg, 11cm de tour de taille, raffermi mes cuisses et mes bras. J’ai développé une condition physique (inexistante au départ, c’est vrai) mais je suis capable de courir pendant 45 min, un parcours qui me fallait auparavant plus d’1h10 min…

Maintenant c’est que du plaisir… Le ventre et les étirements ! 

La méthode m’a permis de changer physiquement mais aussi à être plus ouverte et sûre de moi. C’est devenue une bouffée d’oxygène indispensable dans ma jolie ville de Lyon. Des changements physiques certains oui, mais pas que donc…

Je vais devoir vous laissez, une douche s’impose ! Courage a toute les femmes qui vont nous rejoindre, vous ne le regretterez absolument pas !

Un joli minois de femme enfant, un corps en rapport, et un pseudo sensuel. Visitez le carnet de Lola69 en cliquant ici

 

Content Protection by DMCA.com

Ecce homo

On me transmet régulièrement des liens menant à des forums où l’on parle de la méthode, en bien et aussi en mal.
J’ai ainsi pu voir se développer, depuis un an environ, et de manière exponentielle, des propos condamnant la méthode au prétexte qu’elle développe trop les muscles. Condamnation venant de personnes pratiquant la musculation dans le but… d’avoir les plus gros muscles possibles.
Oui, je sais, cela paraît plutôt incohérent, mais c’est le dernier argument en date.
On le trouve désormais s’ajoutant à d’autres commentaires cherchant à persuader et se persuader de l’inefficacité de la méthode. C’est donc, selon certains, une méthode inefficace qui développe trop les muscles…

“les pratiquants Lafay ont de gros triceps ? Normal, la méthode ne met l’accent QUE là-dessus !”

“les pratiquants Lafay ont de gros pectoraux ? Normal, la méthode ne met l’accent QUE là-dessus !”

“les pratiquants Lafay ont de gros dorsaux ? Normal, la méthode ne met l’accent QUE là-dessus !”

Voilà ce qu’on peut lire avec étonnement sur certains forums.

Que de chemin parcouru depuis 2004 !
La méthode est désormais considérée par les mauvaises langues du net comme trop efficace.

Cela me rappelle une vieille et fameuse histoire qui date du début des années 90, mettant en scène Francis Benfatto, une idole du bodybuilding français (puis international). Il était réputé pour ses bras exceptionnels de 48,5 cm de tour pour une taille d’1m70.

 

FBenfatto0003

 

Parti se mesurer (en compétition) aux américains , peuple cultivant pourtant la démesure avec talent, Francis Benfatto avait écopé de cette cinglante critique de la part des spécialistes US : il avait de trop gros bras !
Ce qui avait provoqué le commentaire suivant, de la part de Jean Texier, journaliste au magazine Le Monde du muscle : “Les américains n’aiment pas que l’on vienne jouer sur leur terrain.”

Il semble que, dans le petit milieu du bodybuilding (prétendument) naturel français, certains n’ont pas aimé que je vienne jouer sur leur terrain. Il leur est peut-être difficile d’accepter que de simples amateurs, s’entraînant seulement trois fois par semaine, chez eux, avec des chaises pour tout matériel, puissent être plus massifs et forts qu’eux.

A quand des propos disant que les athlètes Lafay sont trop forts?

Voici des photos récentes des bras de Charles, mesurés à un peu plus de 41,5 cm. Ces photos à froid montrent ce que représente un tour de bras situé entre 41,5 et 42 cm, pour une taille d’1m68.
Ses bras sont-ils trop gros ?
Dans l’absolu ?
Pour un pratiquant d’une célèbre méthode au poids de corps ?
Sont-ils trop gros parce qu’ils font de l’ombre à certains fanatiques des haltères qui voudraient tant briller sur le net.. avec de gros bras (qu’ils n’ont pas, car je dirais ironiquement qu’ils préfèrent éviter de se muscler trop vite en s’entraînant comme Charles, avec cette méthode qui donne des muscles trop “facilement”) ?

 

Ecce homo

1287112 8172194

5050796 4814761

 

Ecce Homo est une expression latine signifiant : Voici l’homme. C’est ce que dit Ponce Pilate lorsqu’il présente Jésus (battu et couronné d’épines) à la foule.

Combien de jaloux, de haineux, ont essayé de détruire Charles sur des forums de musculation bornés qu’il est inutile de nommer ?
Ils sont quelques uns à vouloir crucifier cet homme faute de pouvoir le convertir à la pratique des haltères. Et oublier la déconvenue, atteignant leurs tréfonds, produite par l’irruption remarquée de la méthode dans l’univers de la musculation, soutenue par la forte image de Charles et des athlètes tels que Lorenco, Arnaud, Baptiste, Roman, Boktai, etc.

Son fort développement physique a été “relativisé” sur la base de moults arguments ineptes et de raisonnements profondément défaillants. En somme, leur discours revient à ceci, une fois tous les détours rhétoriques empruntés : “il est gros, mais pas tant que ça, et puis, c’est plus facile pour lui que pour nous de devenir aussi volumineux. Il se dope. Il soulève des haltères en cachette.”
Ses performances exceptionnelles ont été également relativisées, toujours en employant des sophismes et non-sens. Encore dernièrement, suite à sa victoire au Challenge TNT , les faiblards qui se sont défilés, ne participant pas au concours, ont essayé de lui retirer symboliquement sa victoire, en s’enterrant toujours plus bas dans un discours déjà bien bas.

Ecce homo ! Peut-être insulté, conspué, relativisé, mais certainement pas battu, et encore moins proche d’un quelconque sacrifice ou d’une quelconque crucifixion.

Charles continue à progresser et à motiver des milliers d’athlètes.

Et il n’a que 19 ans.

Content Protection by DMCA.com