Dimitri Graindorge

dimitrygraindorge01 (1)

 

Bonjour à tous,

Je dois être une contradiction pour pas mal de monde: non seulement je m’entraîne avec la méthode lafay mais en plus je pratique l’IF (jeûne intermittent) depuis plus d’un an et me suis même entraîné pendant plusieurs mois à jeun, et en prise de masse.
Et avec tout ça, les résultats sont là 🙂

Par rapport à la méthode, je m’entraîne 3 fois par semaine de façon régulière, j’utilise les 70% (80% en fait) quand ça devient nécessaire et je n’hésite pas à rester un certain temps sur chaque niveau en faisant au moins une mini-boucle.

Il faut dire que la méthode et les articles du blog m’ont appris à ne pas forcer coûte que coûte et à reculer pour mieux sauter : c’est le principe de la Mini-boucle. Mentalement ça aide aussi de ne pas avoir la pression tout le temps et d’être dans la course absolue de la performance.

La méthode m’a donc appris à m’entraîner plus intelligemment et grâce à elle, j’ai appris à ne pas forcer sur une blessure, par exemple. D’ailleurs, je ne me suis jamais blessé car, à la moindre douleur, je change d’exercice pour un moment. Je n’applique donc pas le principe du « no pain no gain », dans le sens où il faudrait se faire mal pour progresser. C’est de toute façon la seule manière de durer dans le temps…

 

dimitrygraindorge02

 

Lors de ma première année de pratique, j’ai fait les niveaux 2-3-4-5 que j’ai bouclé une fois et, lors de ma seconde année, j’ai principalement fait les niveaux 6-7-8 que j’ai aussi bouclé. Je suis actuellement au niveau 8.

Je mixe la Méthode Lafay avec un peu de fonte pour bien cibler mes points faibles que sont mes épaules et aussi mettre l’accent sur les biceps.
Pour les épaules, je fais des EL et notamment en séries de 100.

Je vais bientôt repartir sur une prise de masse, mon but est clairement esthétique. Je ne cherche pas spécialement à devenir très fort ni très endurant, ce sont des qualités qui se développent en plus grâce à la façon dont la méthode est pensée mais je cherche à devenir le plus massif possible au naturel.

La méthode m’a aussi rendu plus fort et plus endurant, l’endurance n’a jamais été mon but principal mais aujourd’hui j’ai un rythme cardiaque légèrement sous les 50 au repos complet, et c’est un avantage santé que j’apprécie car je ne pratique rien d’autre que la Méthode.

 

dimitrygraindorge03

 

Au niveau des mensurations voila ce que ça donne :
Au tout début, en mai 2010 :
Tour de bras (décontracté) : d :33 cm – g :31.7 cm
Tour de bras (contracté) : d :37.6 cm – g :36.5 cm
Epaules : 124.7 cm
Poitrine : 105 cm
Taille : 89 cm
Quadriceps : 58 cm
Avant bras : 29.7 cm
Poids : 79kgs pour 1m78


Et aujourd’hui en fin de sèche, après 2 ans et 3mois :
Tour de bras (décontracté) : d : 36.5 cm – g :36.2 cm Tour de bras (contracté) : d : 41.6 cm – g :41.5 cm
Epaules : 129 cm
Poitrine : 112 cm
Taille : 84.5 cm
Quadriceps : 58.5 cm
Avant bras : d : 31.2 cm – g : 30.9 cm
Poids : 80-80.5kg

Il faut prendre en compte que les mensurations ont augmenté tout en ayant un tour de taille plus faible, donc un % de gras globalement plus faible.

 

dimitrygraindorge04

 

Une chose qui m’a motivé à progresser, c’est que j’ai lu souvent des critiques au sujet de la méthode et de son inefficacité. Durant tout ce temps j’ai eu l’envie de devenir une preuve que cela est faux et je vois ce passage sur le blog comme la réussite de mon objectif!

Je remercie Olivier pour sa méthode et son aide qu’il apporte sur le net à qui le désire 🙂

Je vous laisse sur une citation que j’aime…
« Finalement modifier son corps à l’extrême ne revient-t-il pas à fuir le temps comme une oeuvre d’art traverse les époques ? La quête ultime d’une existence idéale dans un corps que l’on a choisi. »

 

dimitrygraindorge05

 

AVIS ET CONSEILS : Dimitri a réussi une magnifique transformation physique, démontrant ainsi l’efficacité du processus d’efficience dirigé par la Méthode. Il a fui le « no pain no gain » et est une preuve vivante que viser le Mens sana in corpore sano, selon notre maxime « peu d’efforts, beaucoup d’effets », est bien plus que des mots.
Il a pu construire progressivement son autonomie et a fait des choix qui, jusque là, se sont avérés payants.
Ainsi, il a adopté le curl haltère pour développer ses biceps, et non le Curl Lafay. L’un étant aussi efficace que l’autre, du moment que l’on sait les utiliser intelligemment dans le cadre plus global de la Méthode Lafay.
Il a également décidé d’utiliser élévations latérales pour les épaules, en privilégiant les séries de 100 répétitions. Cette solution est valable dans le cadre de la Méthode et permet donc des gains musculaires, même si ce n’est pas la solution radicalement la plus efficace .
 
A l’heure actuelle, je pense qu’il serait possible d’aller encore plus loin en :
– utilisant la technique « spécial bras » proposée par Arnaud. Il gagnerait ainsi (environ) 2 cm de bras assez rapidement. Sachant qu’il a déjà atteint les 41,5 cm de bras pour 1m78, sec, on peut imaginer ce que cela donnerait…
– abandonnant les séries de 100 répétitions pour les épaules, moins productives que le système de 6 séries de 15/20 répétitions promu par la Méthode. Il serait aussi possible de faire 4 séries « lourdes » d’élévation latérales, espacées d’1 mn de repos (en séries de 10/12 répétitions).
Pour les épaules, la Quadriade ou la Triade Grecque sont à mon sens encore plus productives que les élévations latérales. Non seulement ces variantes de la Triade sont très efficaces pour développer les épaules, mais elles permettent également de vivre de nouvelles expériences en s’épargnant la lassitude de toujours faire les mêmes exercices.
 
En ce qui concerne l’alimentation, Dimitri pourrait cesser l’IF pendant 10 à 12 mois. En adoptant une alimentation « classique » de prise de masse avec 5 à 6 repas par jour (telle qu’expliquée dans le livre Méthode de Nutrition, il pourrait monter à 45 ou 46 cm de bras sur cette période. Il ferait ensuite une sèche (classique ou en IF) et serait alors en mesure de présenter un 44 ou 45 cm de bras sec. Atteindre un tel niveau ne lui demanderait pas plus de 18 mois au total (s’il suivait mes conseils donnés plus haut sur le travail des bras et des épaules).Avec seulement 2 ans et 3 mois d’entraînement, Dimitri peut donc encore apprendre, expérimenter, et sa marge de progression reste ainsi très importante. Je suis persuadé que sa prochaine parution sur le blog, d’ici un ou deux ans, montrera des progrès évidents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s