La douceur mène à tout, même aux figures du Street Workout.

La Méthode Lafay permet d’atteindre un niveau athlétique élevé (non-spécialisé), et ce niveau athlétique est une base « formidable » qui permet d’atteindre un excellent niveau dans de nombreux sports avec un peu de travail spécifique.

La Méthode Lafay n’est pas un sport, mais une base très complète pour n’importe quel sport. Et cela prend peu de temps chaque semaine, puisque la Méthode se propose d’être le meilleur compromis.

Pour vous en convaincre, cliquez ici, ici, et ici pour voir un petit échantillon de ce que la Méthode permet.

Cela peut sembler paradoxal, car c’est en recherchant le Mens sana in corpore sano, en recherchant et utilisant l’Efficience, que la Méthode Lafay permet d’atteindre un haut niveau athlétique, autrement dit: c’est de la bonne mise en place du processus d’Efficience que découleront les meilleurs résultats (pour en savoir plus sur l’Efficience, cliquez ici).

Et, fort de sa capacité nouvelle à « vaincre sans combattre », n’ayant pas gaspillé son énergie, le pratiquant de la Méthode Lafay peut faire un peu de travail spécifique pour briller dans de nombreux sports, comme en Street Workout (qui est un sport, et non une préparation physique générale)

Ceci est de plus en plus compris et accepté par les sportifs, mais il n’en a pas toujours été ainsi.

L’extrait ci-dessous (la copie d’écran) provient d’une discussion de 2011 sur facebook. Certains arguaient de la « supériorité » du SW sur la Méthode Lafay en comparant deux façons d’utiliser le poids du corps.
Beber Vivemoa commentait ainsi une vidéo d’athlètes du Street Workout:

« En fait ces mecs la peuvent facilement faire la méthode lafay. Mais les lafayiens galère pour faire leur truc »

Voici ce qu’Olivier a répondu:

interventionfacebook

Et voici le lien vers la conversation complète: https://www.facebook.com/olivier.lafay.12/posts/236520003085380?stream_ref=5

Depuis cet échange, la valeur des propos d’Olivier Lafay a été démontrée à maintes reprises : avec un peu de travail spécifique, en + de la Méthode Lafay, on peut vite progresser en SW et faire des figures difficiles, tout en étant un athlète complet (et économe de son énergie, subordonnant la construction du corps à la construction de soi).

Nous avons pu le voir notamment avec Thibaud Lafayen Str Workout:

Thibaud Lafayen Str Workout

qui a témoigné récemment ici: https://olivier-lafay.com/2014/02/18/temoignage-de-thibaud/

 

ou encore avec Steve Lafayen:

steve

qui avait témoigné ici: https://olivier-lafay.com/2013/11/16/steve-lafayen/

Nous le voyons une fois de plus ci-dessous avec Bilaly qui témoigne longuement qu’il est possible de très bien progresser en SW avec comme base principale (essentielle) la Méthode Lafay.

J’ai pratiqué 8 ans de football en club: petit le foot était à la mode, tout le monde le pratiquait. Je me suis inscris pour faire comme mon frère qui en faisait. C’est d’ailleurs c’est ce qui m’a poussé vers la musculation et vers la méthode lafay…

J’ai toujours été assez actif en pratiquant le vélo, roller, trottinette etc…

Au fur et à mesure où je montais d’une catégorie à l’autre, je me rendais compte qu’il fallait que je prenne du poids, du muscle et de la force pour être plus performant et plus résistant face aux impacts physiques. J’étais très fin et de petite taille, mon seul objectif était de prendre en masse j’ai donc fais mes recherches sur le internet zr je cherchais d’abord une salle de musculation pas chère vu que j’étais encore au lycée.

Au vu des prix, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas me payer un abonnement dans une salle de sport. Je commençais donc à taper « exercice de musculation sans machine » et je suis tombé suis le forum musculation.com où j’ai commencé à prendre contact avec un internaute au physique attirant.

J’ai donc discuté avec lui et il m’a parlé de la méthode lafay. J’ai été sur le blog et vu les résultats de horlab, derker, charles36, luc etc …sur le coup je n’y croyais pas mais après avoir suivi le blog pendant un an, je me suis décidé à acheter le livre, après avoir vu les évolution photos et vidéos surtout .

J’ai commencé la méthode et au bout de un mois j’ai commencé à voir des changements cela m’a donc encouragé à ne pas laisser tomber. Je me souviens avoir commencé au niveau deux et au vu de mon test avec un mode 10, oui je me suis dit que le livre proposait un mode trop bas (après ma premier séance j’ai eu des courbatures pendant toute la semaine, j’ai donc suivi le livre comme il se devait avec des modes plus bas).

Dans ma pratique sportive je devenais plus performant et pris du plaisir à pratiquer la méthode c’est comme un deuxième sport pour moi avec des niveaux et des objectifs, et je me disais que je progressais bien sans débourser de l’argent, et puis tout mon entourage avait remarqué mon changement physique.

Parfois on peut se dire que c’est dur de s’entrainer seul mais plus on voit des témoignages sur le blog et plus on a la motivation pour faire sa séance, notre séance précédente aussi nous donne envie d’effectuer la suivante et d’ajouter une répétition de plus sur chaque exercice. Les séances à 70% permettaient de vaincre la stagnation physique et psychologique, il est de même pour les miniboucles. Je mini bouclais en période d’examen pour avoir des séances plus courtes ou lorsque la fatigue me prenait. La méthode m’a appris qu’il ne fallait pas se précipiter à faire les choses pour réaliser ses objectifs, qu’il faut y aller progressivement et avec efficience.

Bilaly Sidibé

J’ai appris à prendre mon temps, je suis devenu plus fort, plus endurant je me sens bien dans ma peau et j’ai envie de me dépasser de jour en jour. J’ai appris que le no pain no gain mène à la blessure, à la tricherie à l’inverse de l’efficience qui prône une bonne hygiène de vie et donc de bon résultats progressivement et durable. Le mens sana in corpore sano m’a aidé à ne pas boire ni fumer mais aussi a avoir un bon comportement avec les gens mais aussi avec ma propre personne. Le corps ne mérite pas tout ce que le no pain no gain lui inflige.

Les articles sur l’efficience m’ont beaucoup appris: cela a changé ma vision des choses. Je suis plutôt actif donc ma prochaine étape sera d’aller voir d’autres pratiques ( crossfit, street workout, animal flow) tout en conservant mes deux séances de lafay.

Je vais viser le mode 30 que j’ai déjà effectué sur un N+1 miniboucle du niveau 2 car en effectuant des variable tels que la triade grecque et les quadriade je réussi à effectuer avec facilité des mouvements de street workout.

Je me souviens de mes premier muscle up et mon premier drapeau effectués avec une simple pratique de la méthode ( 9 muscles up et drapeau 3sec) et mon back lever je l’ai obtenu du premier coup. Seul le front lever dans une forme propre cela m’a pris plus de temps pour la maîtriser ( j’essayais parfois lorsque je passais sous ma barre de traction ou lorsque j’allais à la salle de sport de la fac ).

Je suis d’ailleurs actuellement au mode 16 première quadriade au niveau 2, j’ai choisi la quadriade car elle cible les épaules ( deltoïdes) qui sont beaucoup sollicités dans les mouvements statiques du SW . J’ai aussi effectué plusieurs triades grecques pour les mêmes raisons.

La pratique de la méthode change le regard que les autres ont sur toi, on te parle autrement (vu les bras qu’elle donne), on te pose des questions assez drôles, on te prend pour un « homme de la nature » ahahah.

Mon objectif est de devenir le plus fonctionnel possible en restant le plus efficient possible même dans la pratique du cross fit ou autre et le plus important avoir mon concours de professeur d’EPS . Merci d’avoir pris le temps de me lire, pratiquez avec intelligence.

Faites le bien autour de vous, donnez ce que vous pouvez, un sourire ou un simple conseil, et pour ceux qui ne verraient pas de résultats suite à leur pratique, relisez les livres et les articles ne soyez pas pressés, car une fois que vous atteindrez un bon niveau de pratique, vous allez pouvoir pratiquer tout autre discipline du culte du corps assez facilement.

Bon visionnage cette vidéo. C’ est un montage de ce que j’ai réussi à maîtriser et réaliser grâce à la méthode lafay, avec bien sûr un peu de spécifique mais surtout avec une pratique intelligente de la méthode notamment avec des triades grecques et des quadriades.

10 réflexions sur “La douceur mène à tout, même aux figures du Street Workout.

  1. J’ai bien apprecie cet article Olivier. Dans mon experience, j’ai aussi trouve que la methode est une tres bonne base pour les exercises de street workout. Le marriage se fait assez naturellement. J’ai une petite question cependant: j’ ai remarque qu’il y a une carence en exercises de tirage horizontal jusqu’au 9eme niveau me semble-il. Pourquoi? Est ce que cela cree des desequilibres (rotation interne des epaules)? De plus, j’atteint des modes tres eleve a l’exo G (avec rythme lent, respiration correct, et pause isometrique). Est-ce normal? Peut on gagner en abdos avec un mode 30 out bien devrais-je faire une variante plus dur? Si oui, laquel?
    Cela fait 5+ annees que je suis votre blog et le forum et c’est la premiere fois que j’ecris un commentaire. Je m’ excuse si le commentaire est un peu long.
    Merci d’avance

  2. Salut,

    En fait il n’y a pas de déséquilibre entre les exercices de tirage et de poussée. Ce serait vrai si on analysait l’entraînement d’un point de vue classique.

    Mais là, il faut prendre en compte les relations des exercices entre eux pour pouvoir envisager que le travail réalisé par les pompes est suffisamment important pour ne devoir être compléter « que » par un exercice de tirage ensuite, sans que cela ne pose de problème de déséquilibre.

    Il faut aussi prendre en compte la Méthode d’un point de vue global en prenant en compte les relations des exercices entre eux, certes, mais aussi les étirements.

    Pour mieux comprendre encore:

    http://www.musculaction.com/forum/post1406887.html#p1406887

    Pour les abdos, si tu es fort sur G, tu peux inverser H et G, pour rendre ce dernier plus difficile.

  3. Je suis un peu confus. Dis-tu que le travail de pousse effectue en debut de seance rend l’exercise de tirage qui suit plus difficile? Comment?
    Y’a t-il pas des muscles negliges dans le dos en s’absence d’exercises de tirage horizontal?
    Sinon, je te remercie pour cette reponse. Je vais mettre en pratique ton conseil pour les exo G et H dans ma prochaine seance. J’essayerai de ne plus trop te bombarder de questions 😉

  4. Le dos travaille dès les exercices de la triade, et plus les séries longues, plus les variantes utilisées seront difficiles, plus il interviendra.

    On peut ainsi très bien congestionner…du dos, sans avoir commencé les tractions. 🙂

    Cas particulier: les personnes ayant les épaules vers l’avant auront intérêt à remplacer les tractions verticales par des tractions horizontales pour aider à redresser le dos (en complément des étirements+ l’ajout de Z dès que possible)

  5. J’ai du mal à comprendre cette « gueguerre » incessante… Le but c’est que chacun trouve ce qu’il recherche dans sa pratique et s’épanouisse, peu importe que cela soit du crossfit, du street workout ou la méthode Lafay !

  6. Salut Denis, cet argument que tu mets en avant réfutant le déséquilibre poussée tirages, j’avoue avoir encore du mal à le concevoir, ce malgré les lectures et l’expérimentation sur moi même et d’autres .

    Sur ce point précis j’ai du mal a ne pas penser en termes biomécaniques puisque le cerveau comprend le mouvement comme tel: aller d’un point A a un point B, et non a priori des séquences de mouvements (sauf si j’ai omis des études a ce sujet).

    Comment expliquer que les dips+ pompes+tractions supination étant des mouvements ou l’épaule se trouve en rotation interne le plus souvent ne puissent pas créer ce déséquilibre rotation interne /externe?

    Comment s’émanciper de la conception classique dont tu fais mention; qu’est ce qui fait que le simple fait de « penser » autrement change les résultats physiquement (pas de déséquilibre)?

    Je remarque que tu n’en est pas victime comme pleins d’autres. Qu’a ton loupé?

    • Je vais répondre pour Denis.

      Tout simplement la pratique des étirements permet de « réinitialiser » (en gros) la posture, qui peut bien sûr être altérée par la pratique de la musculation. Olivier insiste bien sur l’importance des étirements au niveau des épaules (cf la partie « Epaule, le maillon faible » de Turbo). Ainsi, pas de déséquilibres à ce niveau là.

      Penser autrement, c’est agir autrement. En prenant en compte : une approche nouvelle, des techniques nouvelles et les étirements => déséquilibres évités. Les étirements font partie de la synergie de la méthode.

      Et plus on monte dans les niveaux, plus on retrouve les tractions horizontales, qui permettent de parachever cet équilibre s’il n’est pas parfait (ça peut arriver, j’en ai vu peu).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s