La Méthode Lafay est-elle un sport?

Par Nicolas Baptiste, étudiant en Staps.

[nota : toutes les photos sont celles de pratiquant(e)s de la Méthode Lafay]

sport 5

Étant pratiquant de la méthode et également étudiant en STAPS je me suis interrogé sur une question qui m’intriguait depuis un bout de temps, à savoir : « Pratiquer la Méthode Lafay peut­-il être considéré comme une pratique sportive ? ».

Après avoir relu mes cours en sociologie et anthropologie du sport, j’en suis arrivé au développement suivant. Ces conclusions n’ont donc fait que confirmer ce que je pensais déjà auparavant, a priori.

Pour commencer, j’aimerai illustrer mon propos par la citation suivante de Michel Bernard : « Le sport a l’apparence d’un paradoxe : c’est un mot et un phénomène compris par tous, mais que personne, même les plus grands savants spécialistes, ne peut correctement définir. » (Encyclopédia Universalis, 1989).

En effet, le sport, qu’il soit calvaire pour les uns ou véritable raison de vivre pour les autres, ne laisse pas indifférent et peut être considéré comme un véritable universel culturel à travers le monde. Aussi, il est légitime, selon moi de se poser la question : La Méthode Lafay peut­-elle être considérée comme une pratique sportive ?

sports 4

I) La Méthode Lafay est une pratique sportive.

A première vue, pratiquer la Méthode Lafay pourrait s’apparenter à pratiquer une activité sportive. En effet, comme nous pouvons le voir sur couverture du fameux livre vert, elle est une méthode de musculation. Or, il semble logique que la musculation puisse être assimilée à une pratique sportive, au même titre que le football, le judo et autres. Dans ce cas, la Méthode Lafay est alors une pratique sportive.

[Le sport correspond à] « toute activité physique régulière dont le principal but ou le seul but est la pratique corporelle. », (Enquête INSEE, 1986).

sports 8

Le fait qu’enchaîner des exercices de musculation puisse être admis comme un sport est donc évident selon cette définition. Les finalités des exercices de musculation tels que présentés dans le livre sont au nombre de deux. D’un côté, le pratiquant peut s’exercer dans le but de réaliser des performances athlétiques (ex : savoir enchaîner des dizaines de pompes, de tractions). De l’autre, le but sera de pratiquer en espérant pouvoir modifier son esthétique corporelle (ex : obtenir de plus gros pectoraux). Néanmoins, dans les deux cas, l’objet final est d’agir sur les principes de fonctionnement de notre propre corps. Une amélioration des performances athlétiques (et même visuelles comme en atteste la pratique du culturisme) peut donc avoir pour conséquence une pratique compétitive.

sport 3

Première possibilité : la Méthode est moyen de l’action. Elle est utilisée en complément d’un autre sport. Cela renvoie à la notion d’institutionnalisation du sport car nous allons pratiquer la Méthode Lafay dans le but de s’améliorer dans un sport qui est organisé au niveau institutionnel par des fédérations. Ces dernières vont alors valoriser des comportements, valeurs et attitudes socialement admises telle que la performance.

Deuxième possibilité : la Méthode est fin de l’action. On l’utilisera dans le but par exemple de « faire des pompes pour faire des pompes », c’est à dire sans que cela ait pour but de s’améliorer dans une tierce discipline. Pourtant en faisant « des pompes », nous allons indéniablement nous améliorer et nous pourrons nous mesurer les uns aux autres, mettant en place un système de hiérarchisation en fonction des performances de chacun. « Le sport est régie par le principe de rendement, l’entraînement, la sélection » (Jean­Marie Brohm et Bernard Yanez, l’école émancipée n°15, 1974). Nous avons affaire à une logique capitaliste du « être meilleur que l’autre », laquelle est à l’origine de la création du sport au XIXème siècle, en Angleterre.

Dans toutes ces conditions, nous pouvons donc penser, à priori, que la Méthode Lafay est synonyme de pratique sportive. Cependant, des zones d’ombres subsistent quant à une telle affirmation. Si la Méthode est, comme il a été dit précédemment, une pratique sportive parmi tant d’autres, pourquoi son auteur, Olivier Lafay, aurait-­il entreprit des recherches pendant une quinzaine d’années tentant d’apporter la preuve que la pédagogie est une notion fondamentale ?

Pourquoi une soit disant méthode de musculation susciterait-­elle de si vives critiques de la part de praticiens d’une musculation dite « classique » ? La Méthode Lafay n’est­-elle pas totalement opposée aux partisans du « No pain, no gain ! », vision pourtant la plus répandue en musculation et dans de nombreux sports ?

sports 6

II) Nous pouvons à présent affirmer que la Méthode Lafay n’est pas une pratique sportive à proprement parler mais un état d’esprit, un mode de vie novateur appliqué au domaine de la musculation.

La Méthode considère les ressources affectives comme nulle autre pratique corporelle. Il est bien entendu important de connaître les principes de fonctionnement du corps humain. Connaître les différentes formes de contraction du muscle (excentrique, concentrique, isométrique, pliométrique) apparaît comme un minimum pour celui désireux d’apprendre les fondamentaux en musculation. Pourtant, quelle part est réellement accordée aux ressources affectives ? Nous sommes convaincu que les facteurs psychologiques tels que la motivation ou les émotions sont autant important, voire plus, que les facteurs physiologiques comme par exemple de soit disant dispositions génétiques à la pratique de la musculation.

Si la pédagogie dans la musculation prend une telle part, il ne s’agit plus de faire de la musculation, il s’agit de la penser. Qu’importe que l’on soit quelqu’un de maigre, que l’on soit quelqu’un de « taillé » (1) à la base, seule compte l’application du principe de base de la méthode : l’Efficience, qui est le mode de vie de l’avenir si l’on souhaite des progrès avec le minimum de ressources nécessaires.

sports 2

« Le sport est le culte volontaire et habituel de l’effort musculaire intensif appuyé sur le désir de progrès et pouvant aller jusqu’au risque. Il doit être pratiqué avec ardeur, je dirais même avec violence. Le sport, ce n’est pas l’exercice physique bon pour tous à condition d’être sage et modéré ; le sport est le plaisir des forts, ou de ceux qui veulent le devenir. » Pierre de Coubertin, Pédagogie sportive, 1922.

sport 1

D’après la définition donnée par Pierre de Coubertin, la Méthode Lafay se présente donc comme une méthode aux caractéristiques radicalement différentes des sports en général.

Le concept d’Efficience popularisé par Olivier Lafay démonte une à une les idées reçues notamment en musculation. La croyance populaire qui veut qu’il n’y ait pas de résultats sans souffrances est en réalité totalement erronée. Nous devons prendre en considération les signaux que nous envoie notre corps, ces signaux d’alerte qui indiquent la souffrance, et donc considérer le corps et l’esprit comme un ensemble indissociable. L’auteur a d’ailleurs transformé le célèbre « No pain, no gain » en « No brain, no gain » pour réaffirmer encore une fois que esprit et corps sont un tout indivisible.

sports 9

Pour continuer, la Méthode n’est pas une pratique sportive car elle est une méthode de construction de soi­-même avant tout. Elle permet en effet de repenser la relation, d’une part, à soi­-même et, d’autre part, à autrui. C’est en quelque sorte comme si l’individu ouvrait (ou plutôt ré­-ouvrait) les yeux en ne voyant plus le monde et son organisation comme avant. En ayant comme volonté de s’épanouir autant physiquement qu’intellectuellement, Mens sana in corpore sano, l’individu a désormais la possibilité de se libérer ou du moins de prendre du recul par rapport à certaines normes, valeurs socialement admises et valorisées par l’institution. La victoire par l’effort et l’entraînement intensif n’est donc plus LA valeur à laquelle l’individu doit forcément se référer.

Alors qu’un des principaux corollaires du concept d’Efficience appliqué à la musculation est d’obtenir de très bons résultats avec le moins de ressources possibles, on privilégie donc la qualité à la quantité. La conséquence est que l’individu se voit offrir plus de temps à consacrer à autre chose.

La méthode proposée par Olivier Lafay n’étant pas chronophage car exploitant au maximum le potentiel de l’individu d’une manière efficace, le gaspillage n’est plus de mise. Or, n’est-­ce pas cela la tendance actuelle de nos sociétés : réduire le gaspillage ? Ne nous trouvons­-nous pas dans une situation telle qu’il devient impératif de revoir notre mode de vie pour préserver les ressources ?

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacités des générations futures de répondre aux leurs. » (Rapport Brundtland, 1987).

La Méthode Lafay n’est donc pas un sport, elle est une réponse logique à la construction de notre propre personne et de celle de nos descendants.

sports 7

(1) On pourrait ici parler du rôle possible que joue la méthode dans l’intégration sociale dans le sens où elle contribue à diminuer les différences interindividuelles sur le plan physique et donc tend à faire disparaître d’éventuels freins au lien social comme le complexe physique.

sports 11

A lire, sur le même sujet, un article d’Olivier Lafay : Muscles, fantasmes et identité.

Extrait : « D’un côté il y a des pratiques de musculation sportives. Crossfit, Street Workout, Powerlifting, Bodybuilding… sont des sports.
De l’autre côté, il y a la Méthode Lafay, qui n’est pas un sport, même si elle peut très bien préparer à la pratique d’un sport. »

Pour lire la suite, cliquez ici :  https://www.facebook.com/notes/m%C3%A9thode-lafay/muscles-fantasmes-et-identit%C3%A9/10151998544956579

sports 10

9 réflexions sur “La Méthode Lafay est-elle un sport?

  1. Oui en effet la méthode Lafay n’est pas un sport 🙂

    A noter que ce n’est pas Olivier Lafay qui a inventé le « no brain no gain »; c’est le titre du chapitre 9 de « building the classic physique » de Steve Reeves, paru en 1995.

  2. parfait 🙂 c’est vraiment comme ça que je conçois la méthode.
    mes potes me disent t’es malade de faire le la muscu t’as vraiment du temps a perdre et moi je leur dit vous perdez votre temps quand vous vous brossez les dent et ils ne comprenne pas 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s