AMOUR ET CYBERNÉTIQUE


 
[petite boucle depuis ce texte, qui devrait vous permettre d’aller plus loin dans votre réflexion après les articles publiés ces deux derniers mois – Nota : j’ai ajouté quelques idées et paragraphes depuis la première publication; n’hésitez donc pas à relire]

°

L’amour doit être dialogique (cf Edgar Morin) : c’est à la fois l’acceptation inconditionnelle ET le droit d’ingérence. Cela paraît paradoxal, mais :
1 – on ne peut faire croître sans d’abord accepter.
2 – si l’amour n’est pas juste possession de l’autre, bête jouissance de celui-ci (ce qu’il est souvent, donc un amour de surface), il ne peut être que désir de croissance de soi, de l’autre, de l’ensemble (couple).
 
Quand on a compris la logique cybernétique de la croissance par complexification, on a compris ce qui compte pour rendre heureux l’autre, et se rendre heureux avec l’autre.
C’est là le véritable amour
 
Ne pas confondre avec le désir de transformer l’autre (souvent physiquement) pour en jouir comme un objet…
Ne pas confondre avec le désir de trivialiser l’autre. De le rendre prévisible, malléable et conforme à nos besoins…
 
Le fait de « libérer » l’autre, de le complexifier (de l’aider à cela), c’est pas en faire un objet, c’est le rendre encore plus étonnant, surprenant, souple, créateur et donc désirable par la richesse même de la vie qu’il/elle exhale par son corps, par ses actes, par ses paroles.
 
Nourrir la complexification de l’autre, c’est le rendre plus beau, plus belle, plus attirant, car l’augmentation de la souplesse du système, le « défige », et le corps se modifie, le visage s’illumine, la bouche s’agrandit, plus charnue et vivante, le sourire est plus apaisé et sensuel, les yeux s’agrandissent et leur forme se modifie, les mâchoires détendues participent grandement à un contour du visage bien différent et plus attirant, les cheveux ne sont plus ternes, tristes, la peau est plus souple et lumineux, plus saine…
Et ces transformations touchent le corps entier. Les graisses se répartissent différemment et la musculature, même sans exercice intense, est plus tonique.
 
Un système (un corps-esprit) complexifié fonctionne différemment et son apparence est différente.
 
Pour que cela soit clair dans votre esprit, la complexification est l’exact opposé du figement (cette simplification fonctionnelle d’un organisme vivant, inhibé, qui résiste donc moins aux stress environnementaux et qui s’abîme plus facilement, qui cède plus vite à l’entropie, qui s’use et se détériore plus vite).
 
Un organisme vivant (un système biologique) qui se complexifie traite mieux les informations internes et externes (environnementales), s’adapte plus vite, et conserve ainsi sa vitalité. Et le lien entre vitalité et beauté est un lien direct.
 
C’est la culture bien communiquée, les câlins et le sport doux et bien pensé qui permettent cette complexification du système (biologique) que vous êtes…
 
On a tout à gagner à se complexifier et à nourrir (aider) la complexification de l’autre.
 
Cela fabrique des gens plus heureux, plus séduisants,qui ont plus de répartie, de vitalité, de créativité, d’inspiration, d’univers à découvrir et partager.
D’individus, de couples, qui se referment avec le temps, ou qui n’ont jamais su/pu s’ouvrir, on arrive à des personnes ouvertes, épanouies, possédant la foi (la croyance en leur capacité à se gratifier pleinement dans leur vie).

°

Bien entendu, atteindre de tels objectifs passe par l’installation d’un climat de confiance absolue.
Car, comme dit au début de ce texte, la complexification de l’autre (le processus de changement positif) passe par un préalable fondamental : son acceptation.
L’acceptation pleine, entière, de ce qu’il/elle est, tel qu’il/elle est.
L’acceptation pour installer la confiance, pour restaurer et agrandir l’estime de soi.
 
Accepter, c’est chercher à connaître, c’est explorer l’autre, et ce n’est guère possible sans qu’on se complexifie soi-même…
Ainsi, la croissance est (toujours) une affaire commune.

°

Références : Bateson, Lowen, Morin, Atlan, Jullien, Von Foerster, Berne, Laing, Piaget.. et un peu moi aussi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s