De la la violence subie à une musculation qui libère…

femme-emprisonnee

Nota : cette réflexion est venue suite aux accusations qui ont été portées contre moi, quand des « féministes » ont pensé que pousser les gens à réfléchir à leurs responsabilités dans les rapports tendus entre hommes et femmes était « légitimer le viol », etc.

Cela parle de viol, donc c’est un sujet qui concerne beaucoup de gens.

°

Le viol est un sujet grave. Utiliser cela pour essayer de me salir, voire de me détruire, car mes propos dérangent, est profondément malsain.

Quelques chiffres, que je rappelle :

« On ne connait pas le nombre exact d’hommes victimes de viol, on estime à 7-10 % le nombre d’hommes qui ont subi des violences sexuelles au cours de leur vie en France. La plupart de ces agressions sont commises par d’autres hommes.
– 1 femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie.
– 57 % des viols sont commis sur des personnes mineures (filles et garçons) »

Donc, sur ce groupe, il y a plus de 1000 personnes qui ont, statistiquement, subi des violences sexuelles.
Et 10.000 qui ont subi des violences éducatives, au minimum.

C’est pour modifier le cours des choses que LDMT et moi nous nous battons, en proposant… de l’instruction et de la réflexion.
Modifier le rapport au corps, l’exercer pour en reprendre le contrôle et reprendre goût à la vie, savoir relativiser et déconstruire l’obsession de la beauté physique, tout ceci est facteur de progrès humain.

Dire de quelqu’un qui cherche à améliorer les relations humaines, en poussant les gens à réfléchir à leurs conditionnements et leurs responsabilités, qu’il fait l’apologie du viol et des violences faites aux femmes est non-seulement blessant, erroné, mais aussi très grave.

Content Protection by DMCA.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.