Mes bonnes résolutions pour 2016

12512816_10153828231811064_6558307008752732844_n

 

En ce début d’année, et comme chaque année, chacun y va de ses petits ou de ses grands engagements.
Toutes ces « bonnes résolutions » se résument en quelques mots : on veut changer pour être mieux.

Si vous êtes ici, c’est que soit vous désirez initier ou entretenir un changement, soit vous venez épier ce qui se passe sur la page du n°1 en sport.

Les premiers (ou premières) doivent savoir que cette page leur apportera de quoi évoluer d’une manière radicale et très différente de ce que vous propose habituellement le monde du fitness. Des milliers de photos, de témoignages, d’articles, publiés régulièrement depuis 2004, en attestent.

Les seconds sont là pour surveiller, piquer quelques idées au passage, qu’on retrouvera formulées plus ou moins adroitement dans leurs livres ou sur leurs pages et sites.
Bien entendu, je ne serai pas cité, même chez ceux qui parlent de respect, de coopération, et même de… douceur.

Puisque je sais qu’ils sont là, ces « seconds », alors je vais leur confier une de mes bonnes résolutions pour 2016…

Vouloir apporter du sang neuf dans le milieu du sport m’a demandé un investissement titanesque.
Des années de travail, de lectures, de réflexions, d’expérimentations, de doutes. Et aussi des coups, dès que le livre vert est sorti, des coups et encore des coups… Une violence hallucinante.

Il a fallu ramer à contre-courant, et prendre tellement de coups (et ça continue, encore en 2015).
L’opposition a été massive, radicale, moqueuse, injurieuse, méprisante, etc.
Je peux dire que mon SNC (système nerveux central) a pris cher, très cher,.

Donc, soyons clairs quant à ce qui va se passer à l’avenir.
J’occupe une position dominante; je ne vais donc pas me priver d’utiliser les moyens à ma disposition pour me faire respecter et faire payer le prix à ceux qui m’ont torpillé ou pompé (et même les deux).
Il faudrait être idiot pour laisser des personnes malhonnêtes, galvaudant à l’infini mon travail, le vidant de sa substance, s’approprier ce qui est le fruit d’un long investissement (et d’un long combat).

Je sais que mon travail, pour des raisons qui tiennent à sa logique et sa pertinence, va inspirer de plus en plus de gens.
Aussi, je vais mettre en avant, sur mes pages, ceux qui me citent, me respectent, quel que soit leur profil sportif. Il n’y aura pas besoin d’être « lafayen » pour être exposé, mis en avant sur mes pages.
Le respect suffira.
Les gens dignes seront valorisés, les gens indignes seront écartés.

Etant donné que j’occupe une position dominante, avec un pouvoir d’influence bien réel, ceux qui seront ainsi mis en avant connaîtront inévitablement des répercussions heureuses sur leur notoriété et donc un éventuel commerce de leurs compétences.

Ce qui, mécaniquement, réduira l’espace commercial de ceux qui me copient, me dénigrent, inlassablement, et sans le moindre égard.
Ces gens finiront ainsi par disparaître et mourir, ensevelis sous la masse de ceux qui seront le renouveau du sport : un sport basé sur d’autres valeurs.

Je vais le faire avec les auteurs (cf le grand bond en avant fait par le livre sur le SW, avec un auteur qui me respecte, ainsi qu’avec le livre Aequilibrium).
Je vais le faire avec les coachs.
Je vais le faire avec des administrateurs de sites.

Il y a un monde dans lequel j’aimerais que nous vivions tous, comme le disait Gregory Bateson lors d’une conférence.
Je pense que, depuis 11 ans, chacun sait de quel monde je parle, de ses valeurs, de sa logique.
Et je compte bien y arriver.

°

°

Je sais aussi que cette page est très lue (en douce) par ceux-là même qui me dénigrent et/ou me copient.
Je sais donc que mon texte précédent va être lu et discuté.

Que va-t-il se passer?

Je peux le prédire sans aucune difficulté : « ils » vont se dépêcher de copier encore plus, « ils » vont accélérer leurs tentatives de copie et de destruction.

Non, ils ne vont pas revoir leur positionnement, leur attitude à mon égard.
Cela leur est impossible. Ce n’est pas possible, en effet, dans une logique No Pain No Gain d’assouplir sa position et de se mettre à « considérer » celui dont on veut la place.

Donc, il ne reste que deux possibilités :
– abandonner la lutte (ce qu’ils n’ont jamais fait et ne comptent jamais faire);
– tenter de me dépasser avec encore plus de frénésie. Pour des raisons d’orgueil et de survie.

Tout le monde sait comment ça va finir : par leur mort commerciale ou une vie végétative.
Ils le savent au fond d’eux. Mais ils sont prisonniers de mécanismes implacables, qui les conduisent à leur perte.
Pour eux, le respect, la coopération, c’est une soumission.
Et il n’est pas question pour eux, dans leur imaginaire guerrier, de mâles alpha, de se « soumettre ». Puisqu’ils VEULENT soumettre, que c’est leur vie, leur conception de la réussite…

Cela me fait de la peine, quelque part.
Comme le dit un passage du film « la Stratégie Ender », pour mieux combattre un ennemi, et le vaincre vraiment, à un certain niveau d’interaction, il faut très bien le connaître. Et très bien connaître son ennemi, c’est aussi, inévitablement, commencer de l’aimer.
C’est totalement écosystémique comme vision. C’est du Nardone (cf Chevaucher le tigre).

Mais cet amour-là ne peut exclure la destruction de l’ennemi qui veut vous d0étruire…
C’est un amour qui veut, comme tout amour le devrait, l’évolution de l’autre, son épanouissement, mais qui doit se préserver, car il n’est pas exclusif, ni auto-destructeur. Il est déjà pour lui-même et il est pour beaucoup. Il est vagues de croissances, processus évolutifs, processus de construction, à visées larges, très larges.

Alors tant pis pour ceux qui auront été compris mais ne peuvent comprendre.

Olivier Lafay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s