Témoignage de Arnaud Vovinam

Arnaud Vovinam, 36 ans, 177 cm et 76 kg. 5 ans de Méthode Lafay.

3

 

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis identifié sous le pseudo « Arnaud Vovinam » sur FB. J’ai par ailleurs témoigné à deux reprises sur le blog dont vous trouverez les liens ci-après :

https://olivier-lafay.com/2013/02/06/vovinam-viet-vo-dao-a-haut-niveau/

https://olivier-lafay.com/2016/07/16/arnaud-fabrique-lefficience-des-champions/

 

Le 27 juin dernier, je fêtais donc mes 5 années de Méthode Lafay… L’arrivée d’une telle échéance m’imposait donc de témoigner à nouveau. A cette fin, j’ai donc fait deux teasers sur le groupe proteosystem pour attiser la curiosité des pratiquants sur mon retour d’expérience. J’ai donc beaucoup réfléchi à la manière dont j’allais aborder cet article. J’ai posé mes idées. Modifié. Re-modifié. Re-réfléchi. Puis, j’ai finalement décidé de tout recommencer et de me laisser aller au fil de mes idées. J’imagine aisément que l’attente de chacun est grande lorsque qu’un pratiquant évolue depuis 5 années dans le milieu « Lafay ». Aussi, j’espère ne pas décevoir les lecteurs et apporter une contribution à l’évolution de chacun. Afin d’apporter de la lisibilité à ce témoignage, j’ai décidé d’aborder cet article en 3 points :

1- Comment je m’entraine ?

2- Comment je me nourris ?

3- Comment je me cultive ?

 

I- L’entraînement

2Cinq années de Méthode Lafay, cela signifie que la méthode fait partie intégrante de mon quotidien…bien que je ne m’entraîne que deux fois par semaine. Je suis actuellement en entretien au niveau 7 et j’ai volontairement choisi de réduire mes temps de pause à 15s pour les exercices de la triade (avec des modes 12). Par ailleurs, j’ai observé avoir beaucoup évolué physiquement depuis que je ne fais seulement que deux séances. Ma pratique martiale en sus des trois entraînements me bloquait psychologiquement…et donc physiquement. Cela faisait trop. Trop d’entraînement. Trop d’obligation. Trop de culpabilité de ne pas faire sa séance. Trop… tout simplement.

J’en ai en conséquence tiré de nombreux avantages et notamment celle du temps disponible qui m’est désormais accordé à côté de l’entraînement. C’est ainsi que j’ai analysé ma pratique tel que le proposerait tout bon cybernéticien ou constructiviste (Laswell, Wiener, Watzlawick) avec pour leitmotiv : Que fait la méthode sur moi ? Comment ? Et avec quel effet ?…Il me semble important que chacun puisse apporter des réponses à ces questions au bout de quelques années de pratique.

7N’oubliez pas que si le livre vert est un guide qui peut-être suivi simplement, sans « réfléchir », il est possible d’aller beaucoup plus loin. Cette ouverture est d’ailleurs largement étudiée dans le Tome 2. Pour ma part, j’ai recensé trois étapes dans mon processus d’apprentissage de la méthode : • Etape 1 : je suis le livre vert. Je fais ce qui est écrit. J’atteins le nombre de répétitions et j’avance dans les niveaux. • Etape 2 : je réfléchis au pourquoi des niveaux, à leur finalité. • Etape 3 : je réfléchis à la réalisation et la finalité des exercices, à l’esprit de la Méthode. Je lis les articles. Je vais plus loin en prenant du recul. Rappelez-vous que quelque soit le niveau, débutant ou avancé, vous progresserez sans difficultés et sans avoir, ou chercher à comprendre la logique de la Méthode : elle se suffit à elle-même.

Il est aussi loisible de s’entraîner différemment selon ses attentes. Le tome 2 est alors une mine d’information au regard de ses propres objectif, que je qualifierai « d’objectifs avancés » : prise de masse, sèche, endurance… J’ai d’ailleurs eu la chance d’avoir un programme personnalisé par Olivier lors de la préparation de mon 4ème dang. Il m’a, à cette fin, proposé d’aborder durant cette période les séances de manière totalement différente : mise en état de méditation intellectuelle, concentration sur la respiration, répétitions rapides, et, si possible, éviter de compter le nombre de répétitions. A cela, j’ai ajouté une diète équilibrée qui reprend finalement les fondamentaux évoqués dans le livre vert. J’ai donc perdu tant en masse musculaire qu’en poids mais largement gagné en endurance et explosivité.

C’était le but recherché ! Apporter notamment de la fluidité à mes mouvements (j’étais donc tombé à 72.5 kg alors que mon poids quotidien avoisine plutôt les 76.5 kg). Aussi, j’ai ajouté de la corde à sauter à mes entraînements. J’ai donc abordé mon passage de grade avec une vraie condition physique et les résultats ont même largement dépassé toutes mes espérances. Aujourd’hui, j’ai repris mon poids hors compétition et je tourne aux alentours de 76-77 kg. Je me sens bien ainsi et je ne cherche rien de plus. Le corps que j’ai me plaît et je me sens bien ainsi. J’évolue donc en entretien au niveau 7 comme indiqué plus haut. Je fais aussi les 4 piliers lorsque je ne suis pas en saison de Vovinam car ce sont des exercices que je travaille à l’entraînement.

 

5

 

II- Nutrition

Aaaaah….La grande question de la nutrition….un puits sans fond…En effet…que manger ? Comment ? Bio ? Pas bio ? Lait ? Pas Lait ? Gâteaux ? Pas gâteaux ?….Bref, je lis tout et son contraire sur FB ou internet et j’observe que les débats sont souvent houleux. Pour ma part, j’ai décidé de ne surtout pas me prendre la tête. J’ai la chance d’avoir une ferme familiale qui me permet depuis des années de manger avec ma propre traçabilité. Aussi, je ne cherche rien de particulier. En un mot, je suis la nutrition proposée dans le livre vert et je n’hésite jamais à me faire plaisir !!! Si je fais attention la semaine (en m’accordant quand même un verre de vin au repas)…je n’hésite jamais à me lâcher le week-end : soit le vendredi soir, le samedi et dimanche compris !!! Cela me fait du bien car j’aime la gastronomie.

Mais surtout, je crois que mon organisme perçoit ces sensations de plaisir qui sont extrêmement importantes à notre équilibre. J’aime cuisiner et je ne conçois pas de me priver de quoique ce soit au prétexte que le kg en trop me condamnerait définitivement. Et n’imaginez pas que j’ai un organisme magique qui ne prend pas de poids….Non….je crois juste que l’alternance équilibre-plaisir convient parfaitement à ce que je suis….

 

4

 

III-Evolution

La méthode Lafay est un univers. Complet. Croître et durer. Croître, cela signifie que l’on peut aussi chercher à faire progresser son « esprit »… N’oublions pas que le corps est un tout. Aussi, je cherche notamment à me cultiver en permanence. En effet, je ne peux concevoir m’enfermer dans des préjugés ou des croyances. Celles qui bloquent le discours ou le rendent agressif. J’ai toujours cru aux vertus de l’ouverture d’esprit et à celles du bon sens. Ne pas être d’accord ne signifie pas que l’autre a tort. J’ai alors lu de nombreux ouvrages proposés par Olivier Lafay dans la bibliographie du Tome 2 : Laborit, Morin, Lipton…et bien d’autres encore….Ces lectures m’ont permis d’interpréter les choses sous un angle différent. Je ne dis pas que j’ai toujours été convaincu par ces lectures mais elles m’ont apporté une dimension nouvelle….et c’est déjà beaucoup….

6En effet, il faut savoir que ma dernière année a été ponctuée par divers drames familiaux qui me pèsent encore beaucoup aujourd’hui. En effet, les choses n’évoluent jamais comme on les imagine et il faut alors une sacrée capacité d’adaptation. Nos ressources sont grandes mais elles s’épuisent aussi. SI nous avons tous un besoin de sécurité, lors de ces épreuves, ce besoin est grandement mis à l’épreuve. On cherche des réponses…qui n’existent pas toujours… (j’en profite pour remercier mes amis « virtuels » qui m’ont beaucoup apporté durant cette période …et ils se reconnaîtront).

Pour moi, être ouvert, c’est avoir compris, ou du moins, avoir cherché à comprendre. J’ai la qualité (ou le défaut diront certains), d’être une personne « multitask » (musique, arts martiaux, écriture, cuisine…)…et je crois que s’adonner à tous ces plaisirs contribuent à notre équilibre…ou en tout cas au mien. Quelle satisfaction de pouvoir se libérer du temps pour accomplir tous ces loisirs !!! Et la méthode est une partie du plaisir mais pas l’unique. Je ne pense pas « muscu » tous les jours. Je pense global. En un mot, j’essaie d’être une personne complète selon ma vision des choses. J’ose, avec toute la réserve que cela suppose, dire que je suis quelqu’un d’efficient. Maintenant, vous savez tout…à vous de choisir votre voie…mais surtout, votre plaisir !!! 😉

 

1

 

6 réflexions sur “Témoignage de Arnaud Vovinam

  1. Super témoignage Arnaud, félicitation pour tes 5 années de pratique mon ami, pour la manière dont tu utilise tes ressources et le plaisir que tu te, et nous procure au quotidien 🙂

  2. Merci d’avoir partager ton ressenti, ta manière de faire .. C’est comme ça que j’envisage aussi le sport et la vie. Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s