Arnaud fabrique l’efficience des champions

Le 7 juillet dernier, la France est devenue championne du monde de Viet Vo Dao.
 
Les vainqueurs ont été entraînés, notamment, par Arnaud Léon, un pratiquant emblématique de la Méthode, déjà passé sur ce blog et vice champion de France de sa discipline en 2013.
Appréciant autant la pratique de la Méthode que ses valeurs et concepts fondamentaux, Arnaud a su s’en imprégner et orienter ainsi son regard d’entraîneur. Ci-dessous, il partage avec nous ce regard et sa satisfaction des résultats obtenus.

 

championsvietvodao_zpsff5a6af6

 

Encore une fois, merci Olivier de partager sur ton blog cet évènement majeur pour la vie d’un Vo Sinh (nom d’un pratiquant de Vovinam Viêt Vo Dao).
 
Aussi, dans un précédent article, j’avais indiqué avoir connu la Méthode Lafay par le biais du bouche à oreille. L’initiateur est Johan Leleu, pratiquant du Vovinam et, entre autres, triple champion du monde au Song Luyen Ba (2009-2011-2013) et 3 fois médailles d’argent aux Don Chan (ciseaux).
 
Cette compétition internationale avait lieu à l’INJ (Institut National du Judo) à Paris, du 5 au 7 juillet dernier. Plus d’une vingtaine de délégations étaient présentes, et parmi celles-ci, bien entendu le Viêtnam.
 
Préalablement, je souhaite indiquer ne pas avoir été seul à entraîner l’équipe de Charente : Maître Yohan Nouhaud (3ème au Sabre aux derniers championnats du monde) et Maître Georges Méchain ont eu aussi entouré l’équipe de leurs conseils.
 
Je me suis donc chargé particulièrement de la préparation mentale et physique de mes sportifs, que j’appelle aujourd’hui « mes protégés ». Ils sont quatre et n’ont qu’entre 16 et 18 ans : Sofia Olivré, Alex Léger, Jérôme Clautour et Nicolas Lamonerie. Ils connaissent la Méthode : Jérôme et Nicolas la pratiquent par période. Ils sont donc arrivés en première position au Da Luyen Féminin devant l’Algérie et la Belgique (les vietnamiens ne présentaient pas cet enchaînement).
 
J’imagine que nombre d’entre vous se posent 10 000 questions sur un entraînements de haut niveau : Comment préparer des compétiteurs ? Quel programme physique et diététique adopter ? Comment les motiver ? etc, etc, etc… Je ne peux malheureusement détailler chacun de ces aspects qui pourraient faire l’objet de nombreuses pages.
Je vais donc simplement dire que l’entraînement a été notamment dispensé :
– avec pour objectif le possible, le maximum et donc la première place;
– avec le goût de l’effort et donc…
– avec le refus d’être dans le « no pain, no gain » qui aurait été non seulement une source de démotivation et générateur de blessures (compte tenu en plus de la fréquence des entraînements). Nous étions particulièrement à l’écoute de notre saturation mentale et physique pour éviter toute blessure. Dès qu’un ras-le-bol important se faisait ressentir, nous passions au travail de la relaxation et des étirements;
– avec une reprise des séquences de l’enchaînement sur le principe de mini boucles;
– avec un attachement particulier à l’efficience. La qualité prime au détriment de la quantité.
 
La réussite tient à une solidarité et une écoute permanente de chacun. Ils n’étaient pas quatre, ils étaient un. Et vous connaissez le résultat.

 

Arnaud Léon

2013-2arnaudl_zpsa4d908a0 ciseauarnaudl_zps5ae8a335
 
Cliquez ici pour lire l’article qui a été consacré à ces champions
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s