Vovinam Viet Vo Dao… à haut niveau

La profession principale d’Arnaud exigeant, selon lui, une certaine discrétion médiatique, il m’a demandé d’occulter tout ou partie de son visage.
Notons qu’il est également écrivain.

 

Musclé

2013-2ArnaudL_zpsa4d908a0

 

Athlétique

ciseauArnaudL_zps5ae8a335

 

Compétiteur
(coupe de France – 3° au bâton en 2012)

coupe_12_zpsd01102c2

 

(Coupe de France – 3° au sabre en 2012)

coupe_13_zpsa1ab5f6a

 

En liminaire, je tiens à remercier chaleureusement Olivier Lafay de me laisser une place sur son blog pour faire état de mon parcours et de ma motivation au travers de sa méthode géniale et exceptionnelle de musculation (trop restrictif à mon goût, puisque cette méthode combine et synthétise un entraînement du corps – et de l’esprit – à part entière). Je salue aussi sa grande disponibilité et son écoute sans faille.

Comme beaucoup j’imagine, j’ai découvert la Méthode Lafay par le hasard du bouche à oreille (un ami sportif me l’avait conseillée).
Il faut savoir que j’ai toujours été très sportif, mes capacités s’étant révélées à la fin de ma croissance. D’abord joueur de tennis, j’ai embrassé la pratique des arts martiaux à l’âge de 15 ans (j’en ai aujourd’hui 34), et plus précisément le Vovinam Viêt Vo Dao (art martial traditionnel vietnamien).
A côté, je m’entretenais de temps en temps en salle de musculation et j’ai parallèlement pratiqué l’Aikido, le Tae Kwon Do et le Ju Ji Tsu. Aujourd’hui, ma pratique est exclusivement centrée autour du Vovinam Viet Vo Dao (que j’enseigne depuis plus de 10 ans et pour lequel je prépare actuellement mon 4ème Dang). Aussi, j’ai repris les compétitions en championnat de France et coupe de France où je valide régulièrement des podiums.

Il faut savoir que la pratique de ces multiples activités ne m’a jamais crée de traumatismes sérieux (si ce ne sont des douleurs liées aux compétitions combats).
La musculation en elle-même n’était pas pour moi une source de motivation particulière pour les raisons suivantes : les démarches pour s’inscrire en salle (plus le coût à l’année), le narcissisme ambiant, la saturation ou la prise d’assaut des diverses machines, le manque de disponibilité des entraîneurs et le défaut de plus value apportée à la pratique de mon Art. Et lorsqu’il m’arrivait de franchir une salle de sport « muscu », je suivais les programmes communs et ne progressais que peu. Démotivant, cher et peu structurant.

 

2013-5ArnaudL_zpse9786b22

 

Je croyais par ailleurs que seul le travail avec des poids permettait la prise de masse (ce que je ne cherchais pas particulièrement) et que les physiques impressionnants des bodybuilders étaient pour la plupart naturels… Bien entendu, j’étais dans l’erreur sur ces deux points

Alors pourquoi venir à une méthode de musculation que je semble décrier supra ?
Dispensant de nombreux cours et mon activité professionnelle étant chronophage, je n’avais plus le temps de m’entretenir comme auparavant. Je souhaitais donc reprendre un peu de masse musculaire et être encadré, ce que proposait finalement la Méthode, et ce, à domicile (simplicité, souplesse et efficacité). J’ai donc commencé les tests proposés par l’ouvrage et commençais au niveau 2, étant capable d’enchainer les 8 dips de l’exercice B (et uniquement 8).

 

2013ArnaudL_zpsa6a11c1d

 

Et comme certains peut-être, je n’ai pas compris immédiatement qu’il s’agissait d’un entraînement global, en commettant les erreurs de débutants suivantes :
Entraînement du haut du corps exclusivement au début, pensant que la pratique des arts martiaux était suffisante à l’exercice du bas.
Passage trop rapide d’un niveau à l’autre, considérant qu’atteindre les hauts niveaux était gage de progression rapide.
Aucune boucle ou mini boucle.
Obsession de l’entraînement par crainte de perdre ou régresser.
Etc, etc…

 

ciseau2ArnaudL_zps32e80e36

 

Désormais, je crois que deux ans et demi d’une pratique assidue (je n’ai jamais cessé de m’entrainer, si ce ne sont les pauses imposées par mon corps ou mon état d’esprit) et de nombreux contacts avec Olivier Lafay (ainsi qu’une lecture attentive du blog et de ses brillants articles de fond) m’autorise à dire que je connais bien le fonctionnement de la Méthode. Car oui, il s’agit bien d’une Méthode avant tout.

 

2012-3ArnaudL_zpsa7d66a85

 

En conséquence, j’entraîne tout mon corps et utilise régulièrement les minis boucles, boucles… Aussi, je n’hésite jamais à retourner aux niveaux inférieurs ou splitter mes séances quand le temps ou l’envie me font défaut. D’ailleurs, je suis actuellement en boucle et au niveau 4 (retour au niveau 2 en Quadriade pour une sollicitation supplémentaire des épaules) après avoir flirté avec le niveau 10 (particulièrement physique).
En terme de performances, si j’avais énormément de mal à mes débuts à valider un mode 9 à B, je suis aujourd’hui à un mode 17 (ainsi qu’aux autres exercices de la triade, avec A6 ou A12 en deuxième exo), et suis passé à K2 spécial. J’ajoute régulièrement du Curl Lafay pour solliciter davantage mes bras, utile pour le maniement des armes (sabre, bâton). Et bien sûr, j’exerce le bas du corps avec des performances honorables (mode 15 à E2 et 20 à F).
Inutile de dire que la pratique dans mon art martial s’en est ressentie : puissance, explosivité, réactivité, condition physique, cardio… En un mot : bluffant.

 

2012-9ArnaudL_zps52ad8fae

 

Pourtant, je suis certain que le plus important à retenir (et cela a été une belle découverte pour moi), c’est le refus d’être dans le « no pain no gain » et savoir comprendre le principe de l’efficience. Du coup, au travers de ces postulats, j’envisage la Méthode un peu comme un jeu : je m’amuse à boucler, mini-boucler, faire des variantes plus dures de certains exos pour revenir à des plus simples, parfois je pousse les séries à l’échec ultime sur plusieurs séances pour revenir à des séances en échec simple…
Aussi, je fais des séances à 70% en milieu de semaine que je substitue régulièrement à des exos type HIIT ou TRX, pour le changement et la découverte aussi. Attention, la Méthode n’exclut pas l’effort : elle exclut la douleur ! Et bien entendu, cela me sert à l’entrainement des arts martiaux comme dans ma vie professionnelle. Ce que j’aime dans le principe de l’efficience et dans celui du refus du « no pain no gain », c’est l’attitude et la position d’écoute octroyées à notre corps. Savoir se reposer, ne pas s’acharner, ne pas s’escrimer à faire toujours plus, au détriment du progrès et de la motivation. Car par l’application de l’efficience, je n’ai jamais autant progressé. En effet, qui est capable de retenir correctement une leçon lorsque le cerveau sature, dit « stop ! » ? Pour le corps, c’est pareil. Il faut savoir l’écouter : il nous parle !

 

2011ArnaudL_zpsa56122ee

 

Si mentalement, j’ai toujours été épanoui, je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement : mon cœur bat à 52 pm alors qu’il était à 72 pm avant. Pour ce qui est des mensurations, je n’ai jamais été un obsédé du mètre de couturier, et c’est surtout mon propre regard qui guide mon évolution : j’ignore donc celle de départ et je ne me suis pas pris en photo avant. Néanmoins, par curiosité, j’ai sorti le mètre aujourd’hui : je fais entre 40 et 41 cm de bras (à chaud), 104 poitrine (à froid), 120 d’épaules (à froid), 81 cm de tour de taille, 60 cm de tour de cuisse (à froid), pour 1.77m et 76-77 kg (je n’ai jamais cherché la prise de masse).

In fine, je souhaite continuer la méthode avec davantage de recul et de prise de hauteur. La méthode Lafay constitue désormais pour moi un équilibre psychique et physique avec une prise de temps minimum. Fidèle à mon esprit et celui de la Méthode, je n’utilise aucun produit dopant, ni aucune poudre « miracle », je mange sainement (avec de temps en temps des excès « naturels ») et suis véritablement à l’écoute de mon corps, n’hésitant pas à consulter un kiné ou ostéo quand le besoin s’en fait ressentir.

Et si je puis me permettre de donner un conseil à nos amis lecteurs et pratiquants, c’est de passer tranquillement par la phase découverte, sans se fixer de gros objectifs : soyez curieux, lisez, réfléchissez, ne vous mettrez pas la pression, interrogez-vous et surtout : a-m-u-sez-vous !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s