CYBERMUSCU

11149323_10153245579266064_7309493709624228292_n

11147196_10153245604206064_2762875278538920291_n

 

Se muscler en homme et non en chimpanzé bavard

L’article « Détruire le TOUT pour satisfaire des parties » a été lu plusieurs dizaines de milliers de fois.
Plusieurs dizaines de milliers de lectures, déjà ! Car il date de seulement quelques jours…
(lien : https://www.facebook.com/MethodeLAFAY/posts/10153237669056064)

C’est un très grand succès compte tenu de la nature de l’article, qui aborde la musculation… en profondeur.

Cette approche, visiblement séduisante/intrigante pour de nombreux lecteurs, est devenue possible grâce à la Cybernétique, une science qui englobe les savoirs usuels en musculation : nutrition, physiologie et biomécanique. Une science qui les surplombe…
La Cybernétique, une science fondamentale pour l’ingénieur, le biologiste, le biophysicien et le psychologue.
Et fondamentale aussi pour celui qui veut mieux se connaître afin de se permettre une vie « bonne »…

Une science qui permettra à celui qui s’y intéresse de se conduire enfin en homme et non pas en simple chimpanzé bavard. Si c’est valable pour l’homme en général, c’est valable pour ce qu’il pratique, dont la musculation…
En lisant Henri Laborit, que nous citerons d’ici quelques lignes, on comprend mieux que l’on peut se muscler différemment, en homme…

Suivre le mode d’emploi, fort simple, exposé dans le Tome 2 de la Méthode Lafay, permet à tout un chacun d’apprendre la gestion cybernétique de l’entraînement de musculation. L’entraînement devient… stratégique. On peut progresser avec « peu d’efforts » pour « beaucoup d’effets » en respectant des règles d’une grande clarté.
Deux à trois séances de musculation, relativement courtes, chaque semaine, en y ajoutant un travail complet permettant le rééquilibrage constant de l’organisme… suffisent pour des résultats exceptionnels, paraissant « magiques » à celui qui ignore tout ou presque de la Cybernétique.

Cette science est très peu connue du grand public comme de nombreux spécialistes, car elle est autant subversive que techniquement utile, donc peu enseignée, ou seulement de manière superficielle. Elle ne valide les systèmes de dominance en place que pour mieux les vider de leurs raisons de se perpétuer et proposer de quoi les dépasser. Elle donne les voies d’accès à davantage de liberté et de possibilités d’être mieux, de se construire dans le respect de soi et des autres, et de durer.

Cette science est oubliée, décriée, ou abordée superficiellement par le milieu traditionnel de la musculation, qui n’est pas en mesure de se refonder sur sa base, compte tenu de ses valeurs parfaitement conformes, parfaitement en accord avec le système de dominance en place, dont il est une forme très visible. Le fantasme du « Mâle Alpha » est une icône en musculation traditionnelle, il est revendiqué sans complexe.

Idéologie du combat contre soi, les autres, le monde… Idéologie du sacrifice. Idéologie de l’oubli de soi au profit de la réussite économique principalement. Le culte de la performance au-dessus de tout, au détriment du respect de soi, des autres, du monde. Il s’agit de s’utiliser, de se ponctionner, de s’auto-détruire, pour être un dominant, un mâle Alpha.

On sent les balbutiements d’une approche cybernétique/systémique dans les prises de position éthiques vegan ou végétariennes, prônées par des bodybuilders manifestant par ailleurs tous les signes d’une obsession de la dominance (dont le dopage).
Une obsession de la dominance, une surexcitation narcissique qu’aucun raisonnement de fond sur leurs propres motivations ne vient tempérer.
Un positionnement éthique en matière alimentaire qui ne parvient pas à cacher cette scission entre « MOI » et les autres, qui se veut encore cartésienne, dualiste où, comme le dit Paul Watzlawick, l’individu se décrit malgré lui comme regardant le reste du monde depuis l’orifice d’une serrure.

Le combat pour les « valeurs », l’éthique vegan ou végétarienne, éthique de la « non-possession », de la « non-brutalité », est encore tributaire d’une idéologie de la possession, inconsciente d’elle-même.
Comment peut-on vouloir ne plus posséder le vivant, quand on est inféodé à une idéologie de la possession de soi, du monde, des autres (Descartes)? Une idéologie ultra-individualiste, de l’affirmation de soi aux dépens de ses semblables… Ce fond idéologique est très souvent visible dans les attitudes des prosélytes sur le net.
C’est dans cette attitude paradoxale que « quelque chose » essaie d’émerger.

Un immense pas en avant peut être fait, pour davantage d’éthique, à tous niveaux, qu’ils soient, englobants ou strictement individuels, grâce à la Cybernétique. Nous, pratiquants de la Méthode Lafay ainsi que son auteur, plaidons pour une approche écosystémique de soi, des autres, du monde.

« La cybernétique permet de poser correctement un problème : qui fait quoi, comment, pourquoi? Elle permet d’établir des modèles matériels et conceptuels et de contrôler leur fonctionnement. Elle oblige à mettre à jour les régulations, à ne pas confondre, effecteur, facteurs, effets, rétroaction.
Elle oblige à rechercher le plus grand nombre de ceux-ci dans un système et à sortir de la causalité linéaire et des trois principes d’Aristote sur lesquels nous vivons encore.
Et surtout, elle oblige à mettre en évidence les niveaux d’organisation, et l’intervention des servomécanismes. Elle conduira à l’étude des systèmes, ouverts ou fermés. »

« Cette éducation structuraliste n’a nullement pour but d’automatiser les cerveaux vierges, mais au contraire de les ouvrir au monde qui les entoure et à celui qui vit en eux.
Dans l’infinie complexité des choses, des êtres, des concepts, dans la forêt de l’inconscient, le bruit des pulsions, la barrière des interdits, le guide implacable des automatismes, elle apportera un certain ordre et une certaine clarté.

Elle permettra ainsi d’agir en homme et non en chimpanzé bavard. »

« Elle ébranle toutes les valeurs, des plus évidentes aux plus discutables. Elle remet tout en cause inlassablement. Elle pousse à la révolte contre les préjugés, les concepts éculés, les vérités premières, les  »essences », les certitudes admirables […]. »

Citations d’Henri Laborit, référence fondamentale ayant servi à la construction de la Méthode Lafay.
Médecin, chirurgien, neurobiologiste, éthologue, chercheur, cybernéticien, systémicien.

°
°
Les réactions de nombreux pratiquants de musculation traditionnelle à l’article « Détruire le TOUT pour satisfaire des parties » sont davantage des jugements de valeur, des insultes et affirmations péremptoires que des propos argumentés réfléchissant au fond.
L’article en lui-même n’a pas été l’objet d’une contre-argumentation pas à pas.
On retrouve dans leurs propos les comportements stéréotypés du chimpanzé, en recherche de dominance, ou souhaitant la protéger, un chimpanzé devenant bavard.

Mais l’Homme, celui qui se sert de sa zone orbito-frontale pour analyser et discuter un texte, est absent…

°
°
°

Cybermuscu
Entraînement Stratégique
Croître et durer.
Méthode Lafay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s