45 centimètres et même davantage (la démocratisation des gros bras)

Denis, 45 cm de tour de bras

Denis01_zpsf76db8c2

Pourquoi ce gros plan sur les bras?
Un athlète peut-il se résumer à ses bras? Ou : des bras peuvent-ils résumer un athlète?

Si l’on considère, avec raison, que le volume musculaire, à fortiori le volume des bras, n’est pas le critère fondamental permettant de définir un athlète, ces questions semblent légitimes. Cependant, en élargissant notre point de vue, on réalise que les bras peuvent avoir quelque chose à nous dire.

La Méthode Lafay est une école du changement. Chaque pratiquant(e) apprend, à son rythme, à gérer ses efforts de manière à atteindre des objectifs athlétiques et esthétiques avec un minimum d’investissement physique et mental. La maxime « no pain no gain », déconstruite dans les multiples articles du blog, laisse place à une autre « boussole » : « peu d’efforts, beaucoup d’effets ».

Et chacun de découvrir le pouvoir de l’Efficience, la formidable capacité de changement résidant dans ce concept. Adopter l’Efficience, c’est pouvoir s’entraîner pas longtemps, pas souvent et en forçant très peu. C’est à la fois un mode de pensée et un mode d’entraînement qui, tous deux, diffèrent grandement des écoles classiques de la musculation.
On apprend à penser autrement son rapport à soi, aux autres, au monde, ce qui modifie notre vision de l’effort et du stress nécessaire au développement physique (au changement). On apprend à gérer autrement son effort en suivant les consignes données dans les livres de la Méthode ainsi que sur le blog. Les nombreux exemples de changements physiques réussis démontrent que l’efficience ne condamne pas l’efficacité, bien au contraire.

La Méthode Lafay est une forme de musculation systémique, où l’entraînement de chaque groupe musculaire est toujours envisagé relativement au reste du corps et non séparément, par juxtaposition suite à un découpage de type analytique, comme on le voit régulièrement en musculation classique, où la recherche de performance et d’esthétique détermine seule le contenu et la forme de l’entraînement. Dans la Méthode, le corps est exercé dans sa totalité, dans le respect des chaînes musculaires, et la santé est un critère de même valeur que la performance ou l’esthétique. Ainsi, le volume des bras n’est pas une priorité : on développe la totalité d’abord, les fondations, puis on peut affiner ensuite si on le désire. Celui qui considère que ses bras manquent de volume, peut espérer combler ce retard grâce à certaines stratégies proposées dans l’univers de la Méthode. Il atteindra ainsi les proportions qui lui conviennent.

Mais la focalisation, même provisoire, sur les bras ne sert pas que des objectifs esthétiques cantonnés à ce seul groupe musculaire

Un entraînement davantage ciblé sur les bras peut vous permettre de progresser sur les dips et les pompes, comme expliqué dans l’article « Plus fort aux bras, plus fort à la Triade ».

A un autre niveau, une attention plus grande accordée au développement des bras peut renforcer votre efficience. Atteindre des dimensions fabuleuses (au naturel) pour cette partie de votre anatomie demande une parfaite maîtrise des outils de l’Efficience. Y parvenir renforce la motivation, et cela vous permet de faire de nouveaux progrès (en musculation ou ailleurs). La satisfaction de pouvoir atteindre des dimensions extraordinaires, avec seulement deux chaises et une barre de traction, sans avoir à y consacrer sa vie et à sacrifier sa santé, est nécessairement très intense.
On se sert donc des bras pour atteindre un niveau supérieur d’Efficience. Le gain réel, c’est l’Efficience, les bras ne sont qu’un moyen (et un signe concret que « ça marche »). La finalité, c’est l’apprentissage de l’Efficience et sa démonstration physique, la source de la foi en soi-même, sans illusion et sans triche.

Viser le corps, l’atteindre et… le dépasser.

 

Denis a gagné 17 kgs en moins d’un an. Dont 10 kgs entre janvier et juillet 2013.

denis73kgs_zps66611879 (1)     bras9_zps1c5d0130 (2)

 

73 kgs, 37 cm de bras/ 90 kgs, 45 cm de bras

denis37_zps9707ca7e (1)     bras16_zps596cebf9

Denis est un intervenant très connu dans l’univers de la Méthode. Sous son nom ou sous le pseudonyme de Shiver, il a maintes fois fait la preuve de sa puissance intellectuelle en réduisant à néant les attaques des détracteurs de mon travail. Ses éclaircissements au sujet de la pratique de la Méthode, et de son socle conceptuel (notamment l’Efficience), sont très appréciés de mes lecteurs.
En août 2012, il a décidé de réaliser une prise de masse, c’est-à-dire une importante prise de muscle, accompagnée de gras. Il pesait à l’époque 73 kgs pour 1m78, avec 73 cm de tour de taille.
Grâce à un recadrage du colossal Arnaud, Denis a pu affermir sa pratique concrète de l’Efficience. Il est monté en moins d’un an à 90 kgs, avec 45 cm de tour de bras et 83 cm de tour de taille.
Ce résultat est fabuleux, certes, mais Denis envisage de monter à 47 cm de tour de bras, voire davantage, avant de commencer à perdre le gras recouvrant ses muscles. Sa progression étant aisée, sa maîtrise de l’efficience croissante, on sait qu’il y parviendra avant la fin 2013.
Le but, vous l’aurez compris, n’est pas le gros bras pour lui-même, mais une forme de sagesse et de joie d’être au monde.

Je laisse les lecteurs méditer ces paroles de Bergson (tiré de son livre l’Energie spirituelle ):
« les philosophes qui ont spéculé sur la signification de la vie et sur la destinée de l’homme n’ont pas assez remarqué que la nature a pris la peine de nous renseigner là-dessus elle-même. Elle nous avertit par un signe précis que notre destination est atteinte. Ceci est la joie. Je dis la joie, je ne dis pas le plaisir »
L’excellent Paul Diel ne dit pas autre chose (livre La peur et l’angoisse).
La joie, en tant que critère d’achèvement du sens de soi, d’un projet d’être, ne coexiste pas, par essence, avec la haine, l’acharnement, le lynchage, la satisfaction bête et méchante de faire du mal… de se faire du mal.

En conclusion de cet article, je publie les dernières photos d’Arnaud.
On remarquera ses résultats exceptionnels (47 cm de tour de bras pour 1m85). On remarquera aussi que, à chaque fois qu’il suit de très près un pratiquant Lafay, celui-ci fait rapidement des progrès considérables.

arnaud02_zps75693f8f     arnaud03_zps7042e0c9 (1)

Arnaud01_zps5df431b6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s