15° sur 115, lors de son premier cross

La Méthode, conçue comme un « meilleur compromis » , non énergivore et chronophage, permet d’atteindre un niveau athlétique très convenable, qui peut être ensuite basculé dans de nombreux sports, avec des résultats honorables. Et, parfois, le travail spécifique additionnel à réaliser pour ce faire sera peu important, voire négligeable, comme ici.

 

crossagravebrieacute23juin2013_zps43e4431b

 

Bonjour à tous,

Je me présente, je m’appelle Anthony, j’ai 17 ans, (kartouche21 sur le forum).
Je pratique la méthode depuis maintenant 14 mois dont 8 que je considère comme vraiment sérieux.

Je suis actuellement en train de préparer des tests de sélections pour un BPJEPS, je fais 2 à 3 séances lafay par semaine, j’ai repris la course à pied depuis deux mois, je cours 2 fois par semaine et je fais aussi du vélo. Je m’exerce occasionnellement à certains mouvements de fonte présents aux tests. Je cherche à progresser en performance, en force et en endurance que se soit, dans la méthode, en course à pied ou en vélo, tout comme en fonte ou même pour d’autres activités annexes.

Si je suis ici aujourd’hui, c’est pour témoigner des progrès que j’ai fais en course à pied grâce à la méthode, sans même courir pendant plusieurs mois, ainsi qu’un bon résultat à mon premier cross.

J’ai donc couru Le cross du Pain à Brié et Angonnes (38) le 23 juin 2013, où j’ai terminé 15ème sur 115 participants, sur une épreuve de 7 km, avec un temps de 40’36.
Ce fut une belle surprise pour moi, qui en octobre 2012, n’étais pas capable de courir plus de 4km à une allure assez faible et sans m’arrêter. Je suis actuellement capable de courir facilement plus de 10km tout en tenant une moyenne d’environ 11.5km/h.

 

7kmscratch-page-001_zpse1013809

Grace à la méthode, j’ai acquis de la force, de l’endurance, un meilleur souffle, et aussi du volume. Les exercices sont pensés et agencés de telle manière que l’on ne fait pas seulement un effort musculaire, mais aussi cardio – vasculaire, autrement dit, le cœur bosse aussi 🙂
Les exercices jambes, et je trouve beaucoup l’exercice F, provoquent un fort essoufflement en fin de séries, ce qui pourrait se comparer à du fractionné ou du HIIT.

Pour citer un autre domaine où j’ai progressé sans pratiquer : la fonte. Je vais prendre l’exemple de la presse à cuisse, je réalisais 1 répétition à 110kg en Octobre 2012, et 1 répétition à 170kg début mars 2013.

Je deviens progressivement plus fort, plus endurant et plus performant en m’entrainant 2 à 3 séances par semaine de la Méthode Lafay.
Grâce à ce travail, je peux aller courir seulement 2 fois par semaine et pouvoir penser à d’autres activités comme des entrainements ou simple sortie de vélo, en bien encore une randonnée.
Je m’étire au possible après (ou dans la même journée) chaque séance d’entraînement et je m’accorde au minimum 1 jours complet de repos par semaine.

Pour conclure, la Méthode Lafay m’a apporté plus de force, d’endurance, de souffle, de souplesse et de volume musculaire et elle me permet de progresser dans toutes les autres activités que j’aime à coté, sans passer des heures d’entrainements dans chacune d’entre elles.
Je pense que mes résultats seraient encore meilleurs avec plus de sérieux sur le travail du Diaphragme et du transverse. Grâce à la méthode, vous pouvez arriver à vos objectifs, quels qu’ils soient ! Alors n’hésitez pas à vous lancer, commencez dès à présent à cultiver l’efficience.

A bientôt,

Anthony

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s