Le meilleur compromis

Fnac des ternes actuellement

IMG00096-20110630-18491

 

Je présente régulièrement la méthode comme « le meilleur compromis« , car c’est comme ceci que je l’ai voulue et conçue pendant mes quinze années de recherche : une polyvalence athlétique obtenue en un minimum de temps de pratique. Une grande force, endurance, puissance, souplesse, détente, avec seulement 2 séances d’entraînement hebdomadaires; et même un gros volume musculaire avec 3 séances hebdomadaires et une alimentation hypercalorique.

Et tout ceci construit en utilisant deux chaises et une barre de traction. Pas d’haltères, de bancs ou de machines… Pas d’élastiques magiques ou de gadgets fantastico-merciaux.

Une économie de moyens (temps, connaissances et matériel) pour des résultats très importants; bien supérieurs, la plupart du temps à ce qui peut être obtenu en musculation classique; que cette musculation classique soit réalisée avec haltères et bancs ou au poids de corps (les livres de musculation au poids de corps qui ont été écrits et publiés suite au succès de la Méthode Lafay ont une approche très traditionnelle de la musculation).

Voici l’extrait d’une conversation ayant eu lieu sur facebook le 8 juillet dernier, et qui approfondit cette thématique du « meilleur compromis«  :

 

Fayçal Fassi-fehri : Bonjour , d’un point de vue objectif, qu’est ce qui est mieux pour développer ses muscles : la méthode Lafay ou bien la musculation ? Merci

Erwann Bisson : Ça dépend de quels objectifs tu parles, déjà. Je vois plus la méthode comme un outil pour développer tous les atouts, toutes les « forces » du corps et les rendre fonctionnelles au maximum, alors que la musculation traditionnelle est peut-être plus spécifique à chaque type de force. Sinon, aucune n’est mieux pour développer les muscles, d’un point de vue purement esthétique, les deux permettent de prendre du volume.

Motomo Hatiu : ouais,bof bof je dirais. ce qui est sûr c’est qu’avec la méthode au moins on ne se blesse pas! y’a pas d’exo dangereux pour les lombaires, ou les épaules, ou le dos, etc. de plus, désolé, mais les fonteux au niveau cardio et endurance, ils ne tiennent pas trop la route… alors, ce que tu dis peut être vrai, mais ce qui l’est d’autant plus, c’est que la méthode est sans risque et qu’elle développe, en plus des muscles, le muscle le plus important qui n’est autre que le coeur!

Alexandre Fontaine : Heu la méthode Lafay C’EST de la musculation.

Erwann Bisson : Motomo, il faut relativiser. Lorsque tu dis: « les fonteux niveau cardio et endurance ».. Euh.. Mariusz Pudzianowski, (5 fois l’homme le plus fort du monde) s’entraînait régulièrement en salle, et en plus d’avoir une force démentielle ( et de se shooter, d’accord… x) ) il avait une très bonne endurance, comme tous les hommes forts, comme certains combattants, ou catcheurs allant en salle de muscu.. Ceux qui disent  » Ouais les bodybuilders et la souplesse ».. Voir Ronnie Coleman, 8 fois Mr Olympia je crois, faire le grand écart, c’est pas une preuve de souplesse? Et c’est pas le seul. La généralisation, c’est le mal et ça le sera toujours. La méthode Lafay ne suffit pas à avoir un bon cardio, elle y contribue mais ne fait pas tout, aussi faut-il compléter avec un entrainement du coeur ou plus par semaine. ( ce que font de nombreux fonteux). Et on ne se blesse pas avec la méthode? Soulever incorrectement de lourdes charges est très dangereux, certes, mais mal effectuer de nombreuses répétitions d’un exercice (méthode lafay) peut conduire aux mêmes problèmes, pratiquer la méthode ne nous protège pas d’une blessure. Je suis pratiquant de la méthode pour tous ses bienfaits et « bonus » mais faut pas rabaisser la méthode par la fonte non plus.

Motomo Hatiu : mon but n’est pas de rabaisser. ce sont juste les constatations que j’ai pu faire. alors, se blesser en faisant mal certains exos, d’accord avec toi. mais y’a tout de même une grosse différence entre une légère tendinite qui disparait avec un peu de repos (et encore des fois on peut continuer de s’entrainer sans prob) et le culte de la douleur élevé au rang de martyre sacré proné par les bodybuilders.

Olivier LAFAY : Erwann, Mariusz Pudzianowski peut être performant partout grâce au dopage et essentiellement grâce à ça. Car, en suivant la logique de force avec la fonte, tu vas passer des heures à équilibrer tes acquis (en exerçant parallèlement l’endurance cardio et musculaire + la puissance, + la souplesse qui se perd d’autant plus vite si l’on travaille lourd). En clair, tu vas passer ton temps à t’entraîner. Ce qui est d’une part préjudiciable à une vie équilibrée et épanouissante et, d’autre part, impossible à réaliser sans dopage intensif étant donné la charge de travail imposée au corps (et au psychisme). Sans ce dopage intensif, tu vas être obligé (en logique fonte classique) de choisir un biais plutôt qu’un autre, mais la polyvalence te sera interdite. Ce que la méthode a apporté d’absolument neuf, c’est la possibilité d’une polyvalence athlétique, sans dopage !!! Donc d’un « meilleur compromis » acquis et entretenu en peu de temps et en préservant corps et psychisme. Souple, endurant, fort, volumineux, puissant… Tu te trompes au sujet de l’endurance : la méthode est, avant l’heure, une forme de HIIT. Elle rend le cardio (à côté, comme le jogging par exemple) inutile; on le fait par plaisir ou pour brûler davantage de graisse. Mais, rien qu’avec la méthode, beaucoup de pratiquants ont un coeur qui bat aux alentours de 50 pulsations/minute. J’espère t’avoir donné suffisamment d’éléments pour que tu puisses évoluer dans ta compréhension de la méthode, car l’essentiel t’avait jusqu’ici échappé. Si j’ai élaboré la méthode, c’est pour créer ce qui n’existait pas jusque là. Et qui manquait tellement que la méthode a été un succès dès sa sortie. Lis également ceci Erwann : Le dormeur doit se réveiller

Il existe de nombreux textes, enseignés dans les formations au culturisme, disant que l’on ne peut entraîner à la fois l’endurance, la force et le volume. Combien de « coachs » sont venus s’opposer à moi sur le net en affirmant cela ! C’est cette vision que la méthode a complètement chamboulé.

Erwann Bisson : C’est vrai que les profs de sport de mon école, en ayant entendu parler de la Méthode, qui se répandait, nous disait que ça ne travaillait que l’endurance. Je n’y croyais pas et j’avais raison. On dirait que la vision que s’était fait les gens sur le sport est assez fermée quant aux nouvelles façons de s’entraîner. Je savais que la méthode travaillait tout, dont le coeur, mais à ce point, je l’ignorais. Ça me remet les idées en place. Et puis question temps d’entrainement, il est évident que la méthode est largement adaptée pour qui ne souhaite pas passer sa vie à s’entraîner. Quant au culte de la douleur.. En effet, ça a pris une place trop importante dans la logique de progression de certaines personnes. Et j’ai relu l’article du « dormeur ». C’est vrai qu’il y a deux outils, mais une seule méthode, celle qu’on pratique tous ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s