Les STAPS ont-ils un problème avec la Méthode Lafay?

Voici la réponse de Gaëtan Olive-Touge, étudiant en Staps, à Fred Hurlin, détracteur acharné et régulier des espaces Lafay, titulaire d’un doctorat et enseignant en Staps.

Comme le dit Gaëtan, certains éléments sur le traitement de l’information, la construction sociale de la performance, sont donnés en Staps. Mais rien n’est unifié et développé.

Pourquoi? Car présenter une vision unifiée et étoffée serait conséquence (chez les enseignants) et cause (dans le public) d’une immense remise en question épistémologique.

L’épistémologie d’une personne est l’ensemble des croyances qui fondent a priori ses pensées, ses perceptions et ses comportements.

Etudier son épistémologie, c’est donc étudier ses croyances. Remettre en question son épistémologie, c’est pouvoir remettre en question ses croyances…et donc pouvoir percevoir et agir différemment.

Cela modifierait ainsi durablement la vision qu’ont les gens du sport et donc remettrait en question un business monstrueux. C’est certainement la raison pour laquelle les Staps restent dans un entre-deux, ne pouvant totalement ignorer les dangers du sport No Pain No Gain, mais tout en travaillant pour lui (former des gens oeuvrant pour cette conception très néfaste du sport).

[No Pain No Gain = conception de la vie et du sport, où la souffrance et l’auto-destruction sont obligatoires pour atteindre de grands objectifs et se dire méritant – Avec des phrases comme : il faut souffrir pour être beau, on n’a rien sans rien, sans violence faite à soi-même et aux autres on ne peut progresser, etc.]

Olivier Lafay est le seul à avoir proposé un renversement de la conception du sport, avec profonde remise en question épistémologique et conception d’un entraînement alternatif qui… fonctionne extrêmement bien.

Il a unifié et considérablement étoffé, scientifiquement, la réflexion sur les prémisses et outils du sport. C’est ça la Méthode Lafay, où la douceur mène à tout…

Voici donc la réponse de Gaëtan Olive-Touge à Fred Hurlin:

« Fréd Hurlin

Si vous pensez que la seule projection sportive passe par le nombre de médailles ramenées (et donc la performance), non seulement vous amputez cette magnifique chose qu’est le sport, mais aussi une bonne partie de la fondation STAPS.

Les sciences sociales font partie du premier socle de la formation, où on apprends la construction sociale du corps à travers la pratique, le milieu social. Rien que cela permet de comprendre les origines du NPNG et de la course à la performance.

Avec ça, il y a même des cours sur le développement de l’enfant mais aussi sur le traitement de l’information dans le geste sportif (et si là il n’y a pas de cybernétique, vous pouvez revenir en juin pour les rattrapages  ).

Toutes ces connaissances en sociologie, dans la construction du groupe et des individus, comment tout cela s’organise. Tout ça pour être ramené à la seule performance sportive (d’athlètes dopés et pétés avant les 40 ans)….

Quand on a la possibilité de proposer un exécutoire à une société malade (sport et action motrice adaptée), de favoriser la construction de groupe et l’interaction des individus dans ce même groupe et l’expression de l’individu. En ajoutant à tout ça les travaux d’Olivier Lafay sur les liens entre le conditionnement et la pratique sportive, l’apprentissage du modèle constructiviste, les derniers travaux en neuroscience (Joël Monzée).

Tout ça pour dire qu’on pourrait avoir entre nos mains la construction de la société de demain.

Mais c’est tellement plus facile de montrer des athlètes dont l’accomplissement et la reconnaissance n’apparaissent qu’au travers du chrono, de la performance.

Si pour vous le sport s’arrête à la qualité à produire de la performance, on devrait plutôt reconnaître le dopage dans le haut niveau plutôt que d’éviter le scandale et de faussement vendre une pseudo-santé.

C’est triste de penser qu’une personne avec un doctorat (qui est censée représenté l’une des plus hautes instances intellectuelles) s’arrête à penser le sport comme production de performance. Vous devriez plutôt faire preuve de créativité (ce qu’il faut en recherche n’est ce pas ?) plutôt que d’entropiser un système dépassé.

Sincèrement,

Un STAPS qui aimerait que l’université produise autre chose que des gogoles avec un level one de CF. »

Content Protection by DMCA.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.