Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Sur le net, n’importe qui peut encenser n’importe qui, mais aussi peut démolir n’importe qui, à distance, dans le confort de sa petite maison, de sa chambre, en mangeant du Nutella.
N’importe qui, peut rabaisser, insulter, salir, dénigrer, mentir…

C’est un grand pouvoir, finalement, que l’on obtient en payant un petit abonnement à un fournisseur d’accès internet.

On a tous envie de se valoriser sur le net. Les réseaux sociaux, ça sert essentiellement à ça. Et on peut user de notre grand pouvoir en étant constructif, serviable, généreux, poli, empathique.
On peut aussi user de ce pouvoir en frappant des gens, au hasard ou de manière ciblée, avec des floppées de commentaires violents.

Et ceux qui usent et abusent du pouvoir de dénigrer, de blesser leurs semblables, se justifient toujours en disant qu’ils ont « le droit ».
Un peu comme un enfant face à son parent : « j’ai le droit, papa (de réclamer, d’avoir, de posséder, de nuire).)
Pour eux, la liberté d’expression, c’est la liberté de démolir son semblable. Ils ne savent visiblement pas que la liberté d’expression a pour but une avancée démocratique, afin de produire une société plus humaine, plus respectueuse de chacun, et non l’inverse…
La liberté de démolir son semblable, c’est l’inverse, effectivement.
Ceux qui se justifient en invoquant la liberté d’expression n’ont pas tout compris.

Ils revendiquent un droit absolu en oubliant qu’ils ont aussi des devoirs.

Puisqu’on a ce grand pouvoir de s’exprimer à loisir sur le net, alors quelles sont les limites humaines de ce pouvoir?
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités…

Peut-être qu’il faudrait déjà commencer par exprimer nos désacccords en usant d’un peu plus de vocabulaire qu’un enfant de 4 ans au cortex préfrontal peu développé.

Peut-être qu’il faudrait comprendre la relativité de nos jugements. Est-ce que ce qu’on juge est con, moche, horrible, nul… dans l’absolu? Ou seulement vu de notre petite fenêtre?

Est-ce que j’ai le droit de faire du mal à un inconnu sur le net, juste parce que j’en ai le pouvoir?

Et, qu’est-ce que ça dit de moi ce besoin irréfréné de faire souffrir mon semblable? Qu’est-ce que la revendication du droit de blesser l’autre dit de mes frustrations, de ma haine de la vie et de moi-même?

Pourquoi suis-je incapable de mettre les formes quand je m’adresse à un autre être humain?

Vouloir abuser d’un aussi grand pouvoir, en mettant l’autre plus bas que terre, cela renseigne sur notre irresponsabilité, notre volonté de nuire sans avoir à se regarder en face. Cela renseigne sur notre manque d’humanité.

Car, pour un véritable être humain, un grand pouvoir implique…

Une réflexion sur “Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

  1. Même lorsqu’on se sent de l’autre côté du miroir, du « bon » côté, et non de celui du mec qui insulte gratuitement pour se décharger de son manque d’attention / de reconnaissance / de capacité à agir sur son environnement, on se sent aussi comme profondément touché par cet article.

    Un texte qui une énième fois touche juste là où il faut pour inciter à la prise de conscience, à la prise de recul sur cette prise de conscience, et à l’adoption de comportements nouveaux, établis selon une perception plus colorée de notre réalité.

    On a beau se considérer comme « bons », comme pour se convaincre soi-même de sa propre bonté, de sa générosité, il y a parfois bien des aspects de la réalité qui nous échappent.

    Cet article, parmis tant d’autres, éclaire, ajuste, rééquilibre, replace, et nous fait tendre vers plus d’efficience relationnelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s