L’avenir de la musculation sera inévitablement cybernétique

10931016_10153196230341064_33201509632790021_n 10951154_10153196230876064_755887404758816913_n

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »
Rapport Brundtland, 1987

Vous trouverez ci-dessous :
1 – la reprise d’un court article de 2013;
2 – une citation originale complémentaire, commentée. Nous pouvons affirmer que l’avenir de la musculation sera inévitablement cybernétique. Et la Méthode Lafay, seule de cette espèce, a ouvert la voie dès 2004.

*
*
*

1 – La logique du développement durable appliquée à la musculation

a – La gestion des ressources.

Le capital corporel est exploité en ayant une vision à long terme. Il ne s’agit pas d’amener son organisme à la destruction en cherchant un profit à court terme. Par profit, j’entends le développement exclusif du muscle. On apprend à gérer ses efforts afin d’éviter un épuisement précipité des ressources qui conduit à la fatigue et aux blessures. La musculation, outil de construction de soi, ne doit pas être énergivore. Elle ne doit pas devenir non plus une activité chronophage, qui étoufferait dans l’oeuf le développement de nos autres potentialités, ou le limiterait. La souffrance, psychologique ou somatique, provient de ces potentialités oubliées ou gâchées, elle provient de déséquilibres. Aussi, pour atteindre l’harmonie (l’épanouissement), on apprendra à éviter le gaspillage.

 

b – Le respect du potentiel exploitable.

On ne veut pas faire croître le corps malgré lui, mais avec lui. Il s’agit d’apprendre à dialoguer avec soi, pour que la construction se fasse dans un état de paix intérieure. Le pratiquant apprend à regarder son corps autrement que comme un objet de consommation immédiate dont seule l’apparence compterait. Il apprend à écouter ce corps qu’il ne veut plus contraindre comme il le ferait d’un adversaire, mais qu’il envisage désormais comme un partenaire. Plutôt que de se comporter comme un prédateur envers lui-même, plutôt que de s’utiliser sans se respecter, il entreprend des jeux à sommes non nulles, avec lui-même, avec son environnement.

 

c – La croissance autrement.

Se considérer soi-même comme un partenaire, rechercher l’harmonie, n’exclut ni la croissance, ni la performance. En privilégiant le dialogue avec soi et l’environnement, plutôt que la contrainte prédatrice, on peut aller très loin, beaucoup plus loin qu’en se pillant soi-même. Et ceci plus facilement.

La Méthode Lafay, pour promouvoir et mettre en place un développement durable, subordonne la construction du corps à la construction de soi , en actionnant de manière efficiente une logique de contrôle de l’effort.
Les résultats des pratiquants expérimentés montrent qu’un compromis rationnellement construit est au moins aussi efficace à court terme qu’une focalisation exclusive sur la performance (la prise de volume étant aussi une performance). A long terme, il sera beaucoup plus efficace, du fait même de son efficience.

*
*
*

2 – l’avenir de la musculation sera inévitablement cybernétique.

« Les outils conceptuels de la cybernétique peuvent nous aider à penser de manière plus efficace et productive, à créer, à innover, voire à commencer à anticiper aux niveaux atteints par les plus talentueux disciples de Wiener, qui arrivaient, comme lui, à « voir par dessus la barrière » et, au bout du chemin, le résultat final de tout effort.

La Cybernétique, et ses sciences de l’information et des systèmes, ainsi que leurs descendantes, les nouvelles sciences de la complexité et de la communication humaine, offrent aux scientifiques et non-scientifiques de nouvelles façons de penser de façon SYSTÉMIQUE et STRATÉGIQUE, de résoudre des problèmes, élaborer des scénarios, et détecter des sources de DÉSORDRE potentielles avant le déclenchement du DÉSASTRE.

A mesure que les systèmes de la vie s’accélèrent et se compliquent, l’acquisition de ces savoir-faire et leur application aux affaires quotidiennes, ainsi qu’aux plus vastes problèmes des économies et cultures du monde, peuvent être la meilleure démarche d’un individu dans les méandres de la société globale. »

(Flo Conway/Jim Siegelman, en 2012)

*
*
*

[Le nom cité est celui de Norbert Wiener, fondateur de la cybernétique, l’un des plus grands scientifiques du 20°siècle, et considéré comme le deuxième plus grand mathématicien américain après Einstein. L’évolution technologique du monde s’est considérablement accélérée après la publication de son ouvrage Cybernetics en 1948.

La Cybernétique a été écartée de la scène pour des raisons éminemment politiques peu de temps après ses premiers grands succès dans le domaine technique, auquel elle restera confinée pour le grand public, ses développements autres étant masqués et empêchés, par l’orientation « tout numérique » du monde occidental. Même les recherches purement « techniques », dans le domaine de l’analogique, ont été considérablement ralenties par cette orientation « tout numérique ». Mais la Cybernétique a continué néanmoins à progresser dans l’ombre, en douceur. Notamment dans les sciences sociales, la psychologie, l’écologie.

Au 21° siècle, la Cybernétique a fait un retour triomphal. Le véto politique a fait long feu, notamment devant les besoins modernes, suite à un numérique atteignant ses limites. L’oeuvre de Norbert Wiener se retrouve dans les recherches et découvertes récentes : dans la robotisation, les nanotechnologies, la biotechnologie, ingénierie génétique. La médecine est révolutionnée.
La manière de concevoir et construire le monde, inaugurée par Norbert Wiener, et développée par ses successeurs, est validée par ces nouveaux, incroyables, merveilleux et troublants succès.

La Méthode Lafay s’est fondée sur le travail de Norbert Wiener et de ses successeurs : Heinz Von Foerster, Henri Laborit, Henri Atlan, Edgar Morin, Joël de Rosnay, Jean-Louis Le Moigne, Gregory Bateson, Paul Watzlawick, etc.
Ses succès lorsqu’il s’agit de transformer rapidement et sainement les corps, s’expliquent avec les fondamentaux de la Cybernétique, ceux qui régissent les fabuleuses avancées réalisées dans les domaines cités ci-dessus.

Le mode cybernétique de penser et d’agir est donc incontournable; il sera nécessairement l’avenir de la musculation. Les résultats de milliers de pratiquants en attestent depuis déjà 11 ans.

Et les malheureuses tentatives des promoteurs de la musculation « classique » pour enlever tout crédit à mon travail, passant essentiellement par les mensonges, les rumeurs et la diffamation, paraissent réellement anachroniques, tels les soubresauts d’un ancien monde, qui résiste par incapacité à se concevoir autrement.]

*
*
*

En photos, Rudy De Decker, âgé de 46 ans et qui a débuté l’entraînement il y a 3 ans.
Cris, âgée de 56 ans.

Ces deux personnes existent réellement et ont bien l’âge donné ici.

Voici leurs comptes facebook, si vous voulez vérifier :
Cris : https://www.facebook.com/profile.php…
Rudy : https://www.facebook.com/chtirudy.barhitting?fref=ts
Posing de Rudy sur youtube : https://youtu.be/uCjEwrxvKc4

La cybernétique permet de croître et durer, en s’entraînant peu et en forçant le moins possible. Deux à trois séances de musculation par semaine pour de tels résultats.

6 réflexions sur “L’avenir de la musculation sera inévitablement cybernétique

  1. « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »

    Selon cet article « http://www.viande.info/schemas/effet-de-serre-selon-alimentation », cela implique de prôner des conseils alimentaires végétaliens sachant la consommation importante de protéines liée à la pratique de la musculation. Or, dans votre livre (le livre vert), la première colonne des aliments à consommer régulièrement sont exclusivement d’origine animale… N’est-ce pas contradictoire ?
    Mais peut-être que votre « Méthode de Nutrition » prône le végétalisme ? Si c’est le cas, je vous prie de m’excuser pour ma remarque.

    • Je ne vois aucune raison de prôner le végétalisme.
      Et je sens que l’on va encore partir dans un débat qui a été fait maintes fois sur mes pages, car les prosélytes illuminés du végétalisme sont très actifs 🙂

      Le débat concernant le végétalisme est d’ordre bien davantage religieux que rationnel (lorsqu’il est mené par les « Vegan »). A ce sujet, l’introduction de la Méthode de nutrition parle longuement des rapports entre identité et alimentation…

  2. Bonjour,

    Merci de partager ces réflexions et références.

    Je ne me souviens pas avoir lu de « gros » débat au sujet du végétalisme. Des liens?

    Sinon pour chipoter :  » l’un des plus grands scientifiques du 20°siècle, et considéré comme le deuxième plus grand mathématicien américain après Einstein »

    Parlez-vous d’Albert Enstein? Ce n’était pas spécialement un grand mathématicien. A mois qu’il y ait un autre Enstein (que je n’ai pas trouvé).

  3. Mon commentaire était-il à ce point extrême pour avoir besoin d’une si longue phase de modération 🙂 ? Plus sérieusement, j’aurais bien aimé connaître votre point de vue sur l' »impact écologique » de la musculation dû à la surconsommation de protéines animales… Et si ça peut vous rassurer, je pratique votre méthode (actuellement au niveau III) et je ne suis pas végétalien. Mais parfois je souffre de culpabilité en pratiquant cette activité qui va, selon moi, à l’encontre du développement durable au sens écologique du terme.

    En espérant être modéré (et musclé) rapidement,
    Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s