Vous pouvez apprendre à vos enfants à montrer leurs biceps

10616093_10152710024516064_6069000597853139420_n

 

Parmi les références qui m’ont permis de construire ma réflexion sur le No Pain No Gain et d’édifier le concept d’Efficience, j’ai régulièrement cité les auteurs suivants :

Alain Ehrenberg, Alice Miller, Pierre Karli, Heinz Von Foerster, Gregory Bateson, Edgar Morin, Henri Atlan, Joël de Rosnay, Paul Watzlawick, François Jullien et Henri Laborit.

Ceux qui suivent mon travail depuis déjà quelques temps n’auront aucun mal à faire le lien entre la citation ci-dessous et mon travail de recherche et d’élaboration.

Les autres, les nouveaux arrivants, devraient s’y retrouver sans trop de peine.

« Avec une conscience lucide de ce que nous sommes, il est tout de même tragique de penser que l’éducation de l’enfant est confiée aux adultes, ne trouvez-vous pas?

C’est la raison du progrès technique évidemment. Mais c’est aussi celle la reproduction millénaire des comportements sociaux les plus primitifs, de l’institutionnalisation de la foire d’empoigne.

Alors, dans cette foire, vous pouvez apprendre à vos enfants à montrer leurs biceps dans une position avantageuse. Cette attitude risque d’impressionner les foules.

Sinon, leur espace gratifiant sera sans doute particulièrement exigu.

Peut-être tenteront-ils de fuir. Mais de quelle façon? Prendront-ils le chemin de la drogue ou de l’alcool, toxique viril comme vous le savez. Celui de la névrose ou de l’agressivité individuelle ou collective?

Avec un peu de chance, il se pourrait que ce soit celui de l’imaginaire créateur. »

(Henri Laborit, neurobiologiste, éthologue, cybernéticien, systémicien)

 

Henri Laborit nous parle de « foire d’empoigne », d’une société où la compétition est exacerbée et permanente. La musculation est utilisée ici de manière symbolique : l’image d’un homme exhibant sa musculature, dans la cohue des intérêts particuliers qui s’affrontent en permanence, est parlante.

Le muscle est une manière visuelle de dire sa force, son pouvoir potentiel, et donc de peut-être pouvoir agrandir son espace vital, ou au moins se protéger des agressions des autres.

Dans notre imaginaire, le muscle nous ramène à une époque pas si lointaine où la force physique déterminait le rang de l’individu dans la hiérarchie sociale. On y croit encore…

Henri Laborit met sur le même plan le développement des muscles et l’exacerbation de la compétition sociale. Dans une société de lutte constante, c’est l’esprit « No Pain No Gain » qui prévaut. Pour survivre, il faut montrer et exercer sa force, savoir souffrir et faire souffrir. Et l’individu est inconsciemment dressé à se positionner frontalement, à forcer (lui-même, les autres, le monde), pour obtenir des satisfactions (des gratifications).

Lorsqu’il cherche à se muscler, pour se donner confiance et satisfaire son narcissisme, il est naturellement amené à pratiquer une musculation conforme à l’esprit de la société, à son fonctionnement : une musculation No Pain No Gain

(cf cet article : https://olivier-lafay.com/2012/07/10/no-pain-no-gain-une-phrase-remarquee/ )

La Méthode Lafay propose une autre voie : la nouvelle voie du muscle

(cf cet article : https://olivier-lafay.com/2012/02/15/de-lefficacite-a-lefficience-la-nouvelle-voie-du-muscle/).

La construction du corps rime alors avec coopération et non avec lutte. Il s’agit d’éviter en soi-même la foire d’empoigne dont parle Laborit; cet apprentissage nous permettant d’envisager autrement la foire d’empoigne « du dehors », et de savoir s’y faufiler plutôt que d’y combattre sans cesse.

Si la musculation No Pain No Gain se fonde sur un imaginaire destructeur (la foire d’empoigne permanente) et auto-destructeur, la musculation efficiente repose sur l’imaginaire créateur dont parle Laborit : elle repose sur l’idée que la construction du corps doit être subordonnée à la construction de soi.

Une réflexion sur “Vous pouvez apprendre à vos enfants à montrer leurs biceps

  1. Article intéressant. Il manque juste un mot dans la deuxième phrase de Laborit, « Mais c’est aussi celle la reproduction millénaire ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s