Vespertine : la douceur mène à tout

Vespertine4

Vespertine aujourd’hui.

Bonjour à tous,

Je pratique la Méthode depuis un peu plus d’un an, je n’aurais jamais imaginé tout ce qu’elle allait changer dans ma vie. En effet, en plus de remodeler et muscler mon corps, elle m’a surtout apporté bien davantage du côté de ma vie personnelle.

Depuis l’enfance, je vis mon histoire corporelle dans l’ombre de certains traumatismes sur lesquels je préfère ne pas m‘étendre. A l’adolescence, je développe des troubles du comportement alimentaire qui me poursuivront tout au long de ma scolarité. A l’heure d’entrer dans la vie active, je manque de confiance en moi et ma santé fragile m’empêche de réaliser certaines ambitions. J’accumule au cours d’épisodes dépressifs, un surpoids mesuré mais réel. J’ai le plus grand mal à habiter mon corps et il devient urgent de trouver une solution.

Vespertine

Les régimes auxquels je m’astreins régulièrement se soldent tous par des échecs avec les conséquences que l’on imagine sur mon moral. Un jour, mon compagnon achète un vélo elliptique et j’y vois l’opportunité de me mettre au sport, chose que je n’avais jamais envisagée auparavant. Au bout de quelques mois, je remarque que je me suis un peu affinée ce qui m’encourage à persévérer. Je commence alors à m’intéresser au fitness, et au hasard de mes recherches, je découvre des vidéos de Crossfit HIIT « made in USA », qui promettent des résultats très spectaculaires en seulement deux mois. Je me lance alors à corps perdu dans de longues séances de torture, non sans, je l’avoue, un certain enthousiasme au début. J’en délaisse même mon vélo elliptique pour un temps. Les exercices s’enchainent à un rythme effréné, squats, pompes, sauts en tout genre, et me laissent à bout de souffle. Je n’arrive pas à exécuter correctement la plupart des exercices.

Très vite, cette nouvelle « hygiène de vie » me pose question. Mon épaule droite fragilisée par des tendinites à répétitions recommence à me faire souffrir. Après chaque séance, je me retrouve épuisée au point de ne pas parvenir à préparer mes repas. Des crampes aux jambes me réveillent la nuit et mes muscles me font mal au saut du lit. L’évolution de ma silhouette s’avère plus lente qu’espéré et je me demande si je vais devoir continuer comme ça toute ma vie. Si avoir mal à l’épaule est un mal nécessaire pour pouvoir faire des pompes. Si je dois vraiment m’imposer ce nouveau « combat » contre moi-même, au son de slogans culpabilisants tels que « douloureux aujourd’hui, mais plus fort demain» (sore today, stronger tomorrow). Je suis très angoissée à l’idée de me blesser, ce qui ruinerait mes espoirs de retrouver une apparence satisfaisante. Ces entrainements, je l’apprendrai plus tard, procédaient tous de la même logique, celle du « No Pain No Gain ».

Vespertine1

Au cours de mes recherches, le nom de la Méthode apparaît souvent ce qui attire ma curiosité. Le fait de pouvoir s’entraîner chez soi et sans matériel me séduit beaucoup. J’ai envie d’essayer, et la lecture des carnets des pratiquantes achève de me convaincre. Je commande le livre. Le chapitre consacré à la souplesse me fait l’effet d’un électrochoc. Je réalise que ça fait 4 mois que je m’entraine sans ne jamais m’étirer. Je relis plusieurs fois le livre, tant la Méthode bouleverse mes idées préconçues sur le corps et son équilibre. Je commence mon programme début décembre 2012, par deux mois de rééquilibrage. Les exercices I et J pendant lesquels je n’arrive pas à souffler « en rentrant le ventre » me mettent mal à l’aise. Le travail du périnée m’apparait comme une pure abstraction. Ce premier contact avec mon corps va pourtant marquer le début d’une reconquête. Petit à petit, je gagne en souplesse et réalise combien ça fait du bien à mon corps et à mon esprit. La Méthode est exactement ce que je recherchais sans vraiment en avoir conscience.

Dans les premiers temps, je fréquente le forum anonymement, mais avec grand enthousiasme. De nouvelles notions, non référencées dans la Méthode Femme, m’interpellent (boucles, mini-boucles, séances à 70% etc..). Mes recherches me mènent naturellement sur le blog d’Olivier où je trouve mes réponses. Dès le niveau 2 « Bas du Corps », j’applique ces techniques au gré des difficultés rencontrées. Au lieu, par exemple, de m’acharner et de me décourager quand je ne parviens plus à dépasser un certain nombre de répétitions, je reviens en arrière, quelques temps, pour mieux reprendre ma progression. Je réalise que je n’ai plus besoin de lutter contre moi-même, ni de maudire telle ou telle partie de mon corps, pour pouvoir atteindre mes objectifs. J’en profite également pour intégrer, en milieu de semaine, des séances à 70% quand le besoin s’en fait sentir. J‘éprouve un sentiment de sérénité.

Vespertine3

Comme j’approfondis mes connaissances, je m’attarde sur les articles du blog consacrés à l’Efficience. Je comprends que c’est vers elle que la Méthode entend naturellement nous mener. Les textes d’Olivier sur le « No Pain No Gain » sont une révélation et me vient immédiatement l’envie de dénoncer le dicton populaire bien connu pour enfin choisir de ne plus souffrir pour être belle ! Mon carnet d’entrainement, que je tiens à jour régulièrement, m’aide à planifier mes séances. Il montre des progrès qui se font à mon rythme, sans douleur et sans épuisement, à mon grand étonnement. Je prends plaisir à m’entrainer alors que je fuyais jusqu’alors toute activité sportive. Je vis même mes séances comme de véritables rencontres avec moi-même et je reprends peu à peu confiance en moi à mesure que mon corps se transforme. J’ai le sentiment de me libérer des mécanismes dévalorisants inscrits en moi depuis longtemps. Cinq mois s’écoulent avant que j’atteigne le Niveau 3 Bas du Corps. Je me rends compte que je suis allée un peu trop vite et je dois réduire la fréquence de mes entrainements à 2 séances hebdomadaire (que je splitte régulièrement). Cette expérience me pousse à m’interroger sur ce qui est au cœur de la Méthode : l’attention et l’écoute de soi sans cesse renouvelées grâce à l’Efficience. Les niveaux Poitrine et Bras ont également été bouclés et mini-bouclés à de nombreuses reprises. Je ne ressens plus de douleur particulière à l’épaule et j’en attribue le mérite à la progressivité de la Méthode et aux bienfaits des étirements.

Comme la Méthode le suggère en complément, je débute la course à pieds au mois d’avril. Rapidement, mon entourage me fait remarquer que mon dos et mes épaules se redressent. Dans le miroir je peux voir que j’approche enfin de mes objectifs. Une nouvelle perception de mon corps s’inscrit peu à peu dans mon esprit. Je décide d’aller plus loin et d’optimiser ces résultats en achetant la Méthode de Nutrition. La lecture des premiers chapitres est un choc et trois mois s’écoulent avant que je puisse commencer à mettre en pratique ses enseignements. En effet, mon rapport complexe à la nourriture ne me permet pas encore de suivre la phase de perte masse grasse telle que décrite dans la Méthode. Toutefois, je suis convaincue que le livre me donne les clés pour atteindre mes objectifs esthétiques et je reste très confiante pour la suite.

Vespertine2

Aujourd’hui, je souhaite surtout préserver mes acquis et trouver un équilibre dans mes entraînements comme dans ma nutrition. Je crois aussi qu’il me faudra du temps pour m’habituer à ces changements corporels.

Le choix de pratiquer la Méthode s’avère décisif dans mon parcours puisque deux chemins s’offraient à moi : L’un menant à la guerre, et l’autre à la paix. Débuter une activité sportive par du crossfit était une erreur que j’aurai pu payer cher en me blessant. La Méthode a été pour moi, le meilleur moyen d’engager un changement durable. Et quel changement ! Ca a été une transformation physique mais aussi mentale et c’est par la progressivité que cela a été possible. Il m’arrive toujours de trouver des éléments de réponse à certaines de mes interrogations dans les articles du blog ou sur la communauté Facebook. Olivier nous invite à élargir en permanence nos horizons et à réinventer nos vies grâce aux outils qu’il met à notre disposition.

Depuis que je pratique, j’ai pris confiance en moi, j’ai meilleur moral et j’éprouve globalement, plus de sérénité au quotidien. Je retrouve même l’envie de renouer avec certains projets que j’avais laissé de côté. Pour couronner le tout, mon bilan de santé fait à présent état d’un cœur « de sportive » qui bat entre 45 et 47 pulsations et j’ai grandi de 2 cm grâce à la souplesse !

Dans ce nouveau corps, tout semble possible et j’envisage, par exemple, de participer à certaines compétitions de course à pieds amateur. Je pense aussi m’initier au Yoga.

Vespertine5

Je voudrais le redire ici, s’épuiser ou avoir mal n’est pas synonyme d’efficacité ! De nombreuses pratiquantes sont pressées d’atteindre leurs objectifs et ignorent les principes de l’Efficience. C’est ce qui les conduit le plus souvent au découragement voire à l’abandon. Elles sont tentées d’ « adapter » la Méthode, de rajouter ou d’enlever des exercices, pensant que ce sera plus efficace et qu’elles y arriveront plus vite. Suivez au contraire, la Méthode pas à pas, car croyez-moi, il n’y a rien à changer. Utilisez les boucles et mini-boucles et apprenez à devenir efficientes : vous ne le regretterez pas ! Prenez ce temps nécessaire pour mettre toutes les chances de votre côté d’atteindre vos objectifs et pourquoi pas, de les dépasser !

Je tiens à remercier Olivier qui me fait l’honneur de publier ce témoignage. Je le remercie d’avoir musclé mon corps, mais aussi et surtout, de m’avoir offert les moyens de libérer mon esprit et mon cœur. Je n’oublie pas Nicolas qui, dès l’ouverture de mon carnet, a éclairé ma route sur le chemin de l’Efficience, ni tous ceux qui me témoignent chaque jour leur amitié et m’encouragent dans les moments difficiles. Votre soutien m’est précieux.

19 réflexions sur “Vespertine : la douceur mène à tout

  1. Magnifique transformation, comme tu le dis ça n’a pas été rose tous les jours mais les résultats sont là !
    Je te souhaite que de la réussite dans la course à pied/Yoga 🙂

  2. J’ai du mal à me décider si je trouve les mots plus jolis que les photos ou l’inverse……..
    Félicitations Vespertine, témoignage splendide, que le parcours est beau quand on le regarde dans le rétroviseur ! mais je me doute que pour toi il a aussi été semé d’embûches et de difficultés…
    Encore bravo pour ton évolution physique et mentale, et continue sur la voie magnifique que tu as enfin trouvée…

  3. Superbe témoignage, c’est très motivant de voir que tu as su dépasser tes « blocages » (je ne suis pas sûr de la justesse du terme) en douceur grâce et avec la méthode.

  4. Vos messages me font vraiment chaud au cœur ! La communauté Lafay a toujours été un grand soutien pour moi. Un grand merci à tous !

  5. Beau témoignage. Merci de partager ton expérience avec nous. Entretiens ce joli corps maintenant et poursuis tes découvertes (courses, yoga…) à ton rythme. Bonne continuation.

  6. un beau témoignage et un pont sur le pont magnifiquement réalisé 😉 quand j’arriverais à le faire je posterais mais c’est pas gagné…

  7. Félicitations Vespertine ! Ton témoignage m’encourage beaucoup…J’ai été longtemps sujette à des troubles du comportement alimentaire, donc inutile de préciser à quel point ta situation me parle…
    Je commence tout juste la méthode (musculation), mais la méthode Nutrition je n’y arrive pas encore, j’espère parvenir à des résultats aussi satisfaisants que les tiens en faisant simplement attention à mon alimentation…
    Encore bravo tu es vraiment superbe !
    Cam.

    • Je suis désolée de te répondre aussi tard Camou47. Je n’avais pas vu ton message.
      Si jamais tu repasses ici voici ma réponse.
      Concernant la Méthode de Nutrition, je voudrais préciser qu’il est important de se conformer à la progressivité que recommande le livre.
      Car la Méthode de Nutrition est un outil indispensable pour qui souhaite comprendre ce qu’est la nutrition.
      Tout comme pour la Méthode de musculation, l’Efficience doit être appliquée.
      Dans mon cas, il m’a fallu apprendre à respecter la progressivité du livre de Nutrition tout comme je l’ai fait pour la musculation.
      Relire le livre plusieurs fois, s’attarder sur le chapitre Introspection, et adopter de la souplesse vis à vis des objectifs que l’on s’est fixés me semble la meilleure manière d’aborder le livre jaune sans se brusquer.
      Une démarche trop radicale mènerait n’importe qui et pas seulement les personnes ayant souffert de TCA à un stress inutile et à un déséquilibre.
      Il faut veiller au bon usage des outils que nous propose Olivier.
      J’espère avoir pu te rassurer 🙂
      Merci pour ton message qui me fait chaud au cœur.

  8. superbe témoignage. Merci de nous avoir fait partager ton expérience. Tu as eu parcours difficile mais le résultat est là. Félicitations.

  9. Bonjour à tous et à toutes.
    J’ai acheter le livre (pour femme) mais je me pose une question. quels sont les exercices les plus efficaces pour LE BAS DU VENTRE car c’est vraiment là mon point faible. Il me reste une petite bosse que je voudrais bien gommer.

    J’ai pris le profil 6 et essaie de tenir le mois de rééquilibrage mais je dois avouer que j’aimerais aller plus vite. Je n’ai pas vraiment a patience d’attendre. Merci.

    • Merci à vous.
      Je vous souhaite une belle aventure avec la Méthode.
      N’hésitez pas à rejoindre les groupes Facebook proteosystem et Mérhode Lafay femmes pour prendre connaissance de l’actualité de la Méthode Lafay.
      Et à utiliser l’application Lafay gratuite pour vos entrainements 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s