Quand réussir nous angoisse

On peut être très perturbé, très angoissé, à l’idée d’avoir des résultats rapides, réguliers et assez facilement avec la Méthode.
Certains disent que c’est trop facile, donc que cela n’a pas d’intérêt. Si on ne se défonce pas, si on ne se déchire pas, à quoi bon?
D’autres déclarent que des résultats acquis aussi vite et aussi facilement… ça ne peut pas durer. Forcément, on va retomber sur terre à un moment ou à un autre, perdre les acquis et retomber dans l’ancienne frustration.

L’angoisse naissant quand on voit que les résultats arrivent très rapidement et régulièrement est à mon sens intimement liée avec la perception au départ inconsciente qu’il va falloir changer de rêve.

On faisait de la musculation pour atteindre un objectif censé être lointain, difficile à atteindre, peut-être irréalisable; bref on rêvait et cela donnait un sens (une direction et une signification) à notre vie.

La Méthode fait rapidement du rêve une réalité et vide l’objectif de transformation corporelle de toute tension, de toute focalisation importante.
Il va donc falloir réinvestir cette énergie ailleurs, trouver du sens ailleurs.

D’où ce moment de flottement quand tout vient si facilement.
On se raconte que l’on a peur de revenir en arrière, mais peut-être bien que cela cache la peur d’aller de l’avant, car que faire de son Soi une fois le rêve réalisé?

Puis, on intègre pleinement l’idée que la finalité de la musculation est l’Efficience (pas seulement un moyen, mais bien une finalité).
Et on comprend que l’on va tout naturellement se réorganiser autour de la réussite du projet de transformation corporelle et on va tout naturellement voir percer de nouveaux « sens ».
Et l’angoisse disparaît.

Une réflexion sur “Quand réussir nous angoisse

  1. bonjour , j’ai commencé que cette semaine , pour ma part , je souhaite seulement que mon corps ne soit pas en permanence sous tension et qu’il puisse lui aussi être ‘ bien ‘ . On nous a tellement inculqué qu’il faut dépenser de l’energie pour tout et surtout à tout va !  » Pourtant les ‘ peaces ‘ bouffent les coron** des guerriers ! « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s