Ecce homo

On me transmet régulièrement des liens menant à des forums où l’on parle de la méthode, en bien et aussi en mal.
J’ai ainsi pu voir se développer, depuis un an environ, et de manière exponentielle, des propos condamnant la méthode au prétexte qu’elle développe trop les muscles. Condamnation venant de personnes pratiquant la musculation dans le but… d’avoir les plus gros muscles possibles.
Oui, je sais, cela paraît plutôt incohérent, mais c’est le dernier argument en date.
On le trouve désormais s’ajoutant à d’autres commentaires cherchant à persuader et se persuader de l’inefficacité de la méthode. C’est donc, selon certains, une méthode inefficace qui développe trop les muscles…

« les pratiquants Lafay ont de gros triceps ? Normal, la méthode ne met l’accent QUE là-dessus ! »

« les pratiquants Lafay ont de gros pectoraux ? Normal, la méthode ne met l’accent QUE là-dessus ! »

« les pratiquants Lafay ont de gros dorsaux ? Normal, la méthode ne met l’accent QUE là-dessus ! »

Voilà ce qu’on peut lire avec étonnement sur certains forums.

Que de chemin parcouru depuis 2004 !
La méthode est désormais considérée par les mauvaises langues du net comme trop efficace.

Cela me rappelle une vieille et fameuse histoire qui date du début des années 90, mettant en scène Francis Benfatto, une idole du bodybuilding français (puis international). Il était réputé pour ses bras exceptionnels de 48,5 cm de tour pour une taille d’1m70.

 

FBenfatto0003

 

Parti se mesurer (en compétition) aux américains , peuple cultivant pourtant la démesure avec talent, Francis Benfatto avait écopé de cette cinglante critique de la part des spécialistes US : il avait de trop gros bras !
Ce qui avait provoqué le commentaire suivant, de la part de Jean Texier, journaliste au magazine Le Monde du muscle : « Les américains n’aiment pas que l’on vienne jouer sur leur terrain. »

Il semble que, dans le petit milieu du bodybuilding (prétendument) naturel français, certains n’ont pas aimé que je vienne jouer sur leur terrain. Il leur est peut-être difficile d’accepter que de simples amateurs, s’entraînant seulement trois fois par semaine, chez eux, avec des chaises pour tout matériel, puissent être plus massifs et forts qu’eux.

A quand des propos disant que les athlètes Lafay sont trop forts?

Voici des photos récentes des bras de Charles, mesurés à un peu plus de 41,5 cm. Ces photos à froid montrent ce que représente un tour de bras situé entre 41,5 et 42 cm, pour une taille d’1m68.
Ses bras sont-ils trop gros ?
Dans l’absolu ?
Pour un pratiquant d’une célèbre méthode au poids de corps ?
Sont-ils trop gros parce qu’ils font de l’ombre à certains fanatiques des haltères qui voudraient tant briller sur le net.. avec de gros bras (qu’ils n’ont pas, car je dirais ironiquement qu’ils préfèrent éviter de se muscler trop vite en s’entraînant comme Charles, avec cette méthode qui donne des muscles trop « facilement ») ?

 

Ecce homo

1287112 8172194

5050796 4814761

 

Ecce Homo est une expression latine signifiant : Voici l’homme. C’est ce que dit Ponce Pilate lorsqu’il présente Jésus (battu et couronné d’épines) à la foule.

Combien de jaloux, de haineux, ont essayé de détruire Charles sur des forums de musculation bornés qu’il est inutile de nommer ?
Ils sont quelques uns à vouloir crucifier cet homme faute de pouvoir le convertir à la pratique des haltères. Et oublier la déconvenue, atteignant leurs tréfonds, produite par l’irruption remarquée de la méthode dans l’univers de la musculation, soutenue par la forte image de Charles et des athlètes tels que Lorenco, Arnaud, Baptiste, Roman, Boktai, etc.

Son fort développement physique a été « relativisé » sur la base de moults arguments ineptes et de raisonnements profondément défaillants. En somme, leur discours revient à ceci, une fois tous les détours rhétoriques empruntés : « il est gros, mais pas tant que ça, et puis, c’est plus facile pour lui que pour nous de devenir aussi volumineux. Il se dope. Il soulève des haltères en cachette. »
Ses performances exceptionnelles ont été également relativisées, toujours en employant des sophismes et non-sens. Encore dernièrement, suite à sa victoire au Challenge TNT , les faiblards qui se sont défilés, ne participant pas au concours, ont essayé de lui retirer symboliquement sa victoire, en s’enterrant toujours plus bas dans un discours déjà bien bas.

Ecce homo ! Peut-être insulté, conspué, relativisé, mais certainement pas battu, et encore moins proche d’un quelconque sacrifice ou d’une quelconque crucifixion.

Charles continue à progresser et à motiver des milliers d’athlètes.

Et il n’a que 19 ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s