Withoutface

En 2008, 80kg en fin de sèche :

w2ph4.th w3jx8.th

 

Son témoignage :

« A 16ans en pleine adolescence, après 6 ans de hand-ball et une année de Self Défense, 64 kgs tout mouillés et jusqu’ici aucun intérêt réel pour changer, j’ai décidé de me mettre à la musculation. Bourrés de préjugés, je ne savais même pas que le bras était composé d’un triceps et je faisais parti du bon nombre de personnes qui pensent qu’en soulevant quelques haltères seulement, mon corps allait se transformer radicalement. Je me suis donc d’abord penché vers la salle qui était pour moi le seul moyen de se muscler. Seulement lorsque le gérant m’a annoncé les 700 euros de cotisations annuelles, la décision a vite été prise. J’ai donc cherché sur internet et j’ai trouvé la méthode LAFAY. Je suis avide de nouveautés et le côté peu de matériel et apprentissage de tous les aspects de la musculation (nourriture, repos, étirements) m’a beaucoup séduit. En une journée, j’avais plié la lecture et préparé un mini planning. Tous les facteurs externes et déterminants dans la progression m’ont fait comprendre que cela n’était pas si simple que ça mais à la fois passionnant.

Mon objectif premier était clair : La prise de masse avant tout. Je mangeais quasiment pas le matin, aucun goûter ou alors des cochonneries, bref un repas d’adolescent normal. J’ai changé radicalement du jour au lendemain : œufs, fromage blancs, quatre quart et pâtes étaient devenus parties intégrantes de mes repas. J’en avais mal au ventre mais l’envie de progresser était trop forte, mes entraînements étaient peu assidus mais très éprouvants, avec une bonne volonté et un plaisir de découvrir toutes les variantes des exercices que je n’aurais jamais imaginé. Une vrai satisfaction est apparue au bout de 2-3 mois avec 5-6 kg en plus, pour l’instant le gras se faisait rare, j’avais de plus en plus d’appétit et j’étais entraîné dans une sorte de cercle vicieux. J’ai énormément misé sur la nourriture, il m’a fallu attendre turbo pour optimiser mon entrainement et re-progresser. J’en suis devenue à la limite de l’asociabilité à rentrer chez moi plus tôt pour ne pas louper une collation, ne plus dormir chez des amis pour avoir mes 8h de sommeils, ou encore me cacher dans les toilettes pour avaler mon gainer. J’ai compris plus tard que ça n’étais pas nécessaire et que l’obsession est inutile voir contre productive.

Après 2 boucles et 1 an d’entrainement, j’étais arrivé à 84 kgs, mon petit déjeuner avait triplé de volume, mes collations aussi, j’étais fier de mes résultats et j’en apprenais toujours plus de jour en jour. Je me suis aidé d’un weight gainer d’active power au départ pour faciliter mes collations lors des intercours.

Je suis passé de 31 cm à 37 cm de tour de bras, je suis monté à 129 cm de tour d’épaule et 64 cm de tour de cuisse ! Ma taille à elle aussi fait quelques frais avec 89 cm pour 1m79. Alors que les tee-shirts S m’étaient amples, je suis maintenant moulé dans du Large, augmentation aussi de la pilosité, et la confiance en soi (très important à mon avis). Je me sentais bien, j’étais content de voir que j’avais pu aller si loin et fier des remarques qu’on me faisait.

La deuxième année fut moins radicale mais plus axée sur les détails. Année du bac donc moins de temps et d’autres préoccupations. Après une grosse stagnation sur la PDM à 84 kgs, j’ai décidé de « sécher » je voulais compléter mon physique avec de beaux abdos et une meilleur définition. Je suis monté dans les niveaux, j’ai ajouté du cardio et augmenter le ratio de protéines au détriment des glucides. J’ai peu à peu perdu 9 cm de tour de taille mais avec toujours une légère couche de graisse qui empêche une définition parfaite des abdominaux (je ne suis pas fan des corps ultra sec). Au fil du temps, j’ai un peu délaissé la musculation pour les révisions et je suis maintenant en vacances à profiter de mes acquis. J’envisage l’année prochaine une nouvelle prise de masse à environ 90-95 kg dans un gold gym aux USA vu que je pars à boston en septembre. J’emmènerai mon bouquin et je ferai un mix des deux.

Pour ce qui est des performances, je suis passé de 8 dips à environ 40 en pleine forme. Après un test au DC assez mal réalisé, j’ai pu faire 90 kg (en pleine forme aussi) et j’arrive de temps en temps à faire le human flag (ce qui m’était impossible avant). J’ai gagné en force et en masse surtout.

Je souhaite à tous ceux qui démarrent la méthode de profiter pleinement de toutes les capacités et d’évoluer comme un bon nombre d’entre nous afin de découvrir un sport très complet et de se sentir mieux dans sa peau.« 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s