Alexou : la transformation

Témoignage d’alexou dont vous pouvez trouver le carnet d’entraînement sur musculaction.com.

 

Après 6 mois de méthode

dsc034620jx dsc034642hk

 

Bonjour. Je m’appelle Alexis. J’ai 20 ans et je pratique la méthode Lafay depuis 2 ans maintenant. A travers ce texte, je vais faire de mon mieux pour vous faire partager mon expérience.

 

Psychologie et physique de départ
Tout commence le 28 Juin 2005. J’ai 18 ans, mesure 1.75cm et pèse 55 kilos. Je suis le plus maigre de ma classe et mes camarades de l’époque se faisaient un malin plaisir de me le rappeler. A cette époque, je suis assez mal dans ma peau. Je me trouve trop maigre, trop faible par rapport aux autres. J’avais beau manger des sucreries pour prendre du poids, rien n’y faisait. C’est alors qu’un ami m’a parlé de la méthode de musculation sans matériel de Olivier Lafay.

Cette méthode avait tout pour me plaire. Pas besoin de matériel ; parfait, je n’ai pas beaucoup d’argent. 13 niveaux détaillés ; excellent, je n’y connais rien en musculation. C’est comme si j’avais un coach perso chez moi. Après une lecture complète du livre, j’étais réellement décidé à changer de corps et par la même occasion d’obtenir plus de confiance.

 

Sentiments quand le corps change/doute et angoisse des premiers mois

Au fil des séances, les résultats ne se sont pas fait attendre. Je voyais enfin le poids décoller sur ma balance. Mes pectoraux, bras, épaules commençaient doucement à prendre forme. Je me sentais en forme comme si une toute nouvelle force s’était emparé de moi. Petit à petit, j’avais l’impression de devenir un autre homme. Les félicitations des personnes de mon entourage me motivaient encore plus. Certes, je n’étais pas encore bien épais, mais j’avais compris qu’être maigre n’étais pas une fatalité, que je pouvais dompter mon corps.

Cependant, quelques doutes se sont tout de même installés. En effet, je pensais que 2 ou 3 mois de musculation me permettrais de devenir comme les mannequins que l’on voit dans les magasines. Je devenais gourmand, j’en voulais toujours plus. C’est en discutant avec Olivier Lafay et les autres utilisateurs de la méthode que j’ai compris que je ne prendrais pas 15 kilos de masse sèche en 2 mois. C’est grâce à ces personnes que petit à petit j’en apprenais plus sur la transformation du corps.

 

Alimentation de mes débuts à aujourd’hui

L’alimentation fût ce qu’il y a eu de plus compliqué pour moi. En deux ans de méthode, j’ai fait 2 prises de masse et une sèche.

Etant donné que je débutais totalement dans la muscu et la nutrition, ma 1ère prise de masse ne fut pas de qualité. Je pensais qu’il suffisait de se gaver de tout et n’importe quoi pour prendre du muscle. Durant 9 mois je me suis alors empifré de sucreries, de chips, de gâteaux. Certes, j’avais pris du muscle, mais aussi pas mal de gras. Cela a duré 9 mois. Après ces 9 mois de prise de masse mal géré, j’étais passé de 27cm à 35cm de bras, de 83 à 106cm de poitrine, de 48 à 60cm de cuisse et de 77 à 89cm de tour de taille pour 78kilos pour 175cm. A la fin de ces neuf mois, j’ai décidé d’entamer une sèche qui elle aussi ne s’est pas très bien passée. Ma sèche a duré 1 mois et demi. A coté j’avais trouvé un boulot d’été plutôt éprouvant. Durant ce mois et demi, j’ai réussi à restreindre ma quantité de nourriture. Malheureusement, je ne privilégiais pas les protéines et je n’arrivais pas à m’entraîner souvent et durement à cause de mon travail. A la fin de ma sèche, j’étais tombé à 81 cm de taille pour un poids de 68kilos. J’avais donc perdu 8cm. Mais j’ai aussi perdu 2 cm au bras 5cm aux pectoraux et 4cm aux cuisses.

Arrivé en Septembre 2006, j’ai fais une nouvelle prise de masse, de qualité cette fois ci. Terminé les sucreries et bonjour les pâtes, le riz, le pain et la viande !! Aujourd’hui, mes journées commencent par un petit déjeuner à base de jambon, œufs, fromage blanc et pain. A 10h 100 grammes de gruyère avec du pain. A 13h, 130 grammes de pâtes avec 100 grammes de viandes et une crème dessert. A 17h, sandwich de dinde et 75 grammes de gruyère. Le soir, 100 grammes de pâtes (ou riz, ébli) avec 100 grammes de viandes+légumes. Au coucher, 200 grammes de fromage blanc avec très peu de sucres.

Avec ce type de régime, mes mensurations ont explosées. Je suis actuellement à un peu plus de 37cm de bras, 112cm de poitrine, 65cm de cuisses et 86cm de taille pour un poids de 79 kilos pour 175cm. Je suis donc aussi lourd qu’à la fin de ma première prise de masse mais avec un tour de taille moins élevé et des mensurations plus importantes. Je compte faire une nouvelle sèche qui cette fois ci sera beaucoup mieux gérée. Je réduirais les glucides petit à petit tout en conservant beaucoup de protéines dans mon alimentation.

 

Erreurs de parcours

Durant la première année d’entraînement, j’ai ai fais une grosse erreur. J’ai complètement délaissé le travail des cuisses me focalisant sur le haut du corps. Malgré cela j’ai quand même gagné 6cm au cuisses, principalement dû au gainage. J’ai travaillé les cuisses au bout de six mois. J’ai remarqué qu’en travaillant les cuisses, le haut du corps gagnait en volume plus rapidement. Depuis, j’apporte une grande importance au travail de mes cuisses.

 

Appropriation de la méthode

A mes débuts, je ne connaissais absolument rien à la musculation. Lors des premiers mois d’entraînements, je suivais le programme à la lettre sans me soucier de savoir de quelle manière les différents exercices s’imbriquaient et permettaient à mon corps de se transformer. Il m’a fallu 1 an et demi pour commencer à connaître mon corps et ses réactions. C’est à ce moment là que je me suis permis de rajouter quelques exercices qui figuraient dans la méthode, mais pas forcement dans le programme dans lequel je me trouvais. Petit à petit, je me suis approprié la méthode afin d’améliorer un peu plus ma condition et mon aspect physique. Bien sûr, Olivier était toujours là pour me guider et me conseiller. C’est ainsi que j’ai réussi à développer mes bras qui avaient du mal à dépasser le 35cm. Je pense qu’il n’est pas raisonnable de vouloir rajouter/enlever des exercices des le début. Il faut dans un premier temps se construire une solide base physique, ce qui permet également de mieux connaître son corps. Par la suite, les modifications sont envisageables.

 

Mes angoisses récentes

La musculation est devenue une part importante de ma vie. Dernièrement, je me suis demandé si justement elle ne tenait pas une place trop importante. Je m’explique. Voici deux ans que je travaille très dur pour obtenir le physique que j’ai actuellement. Avec le travail que j’ai en ce moment, il m’arrive de ne pas pouvoir m’alimenter correctement pendant une semaine. Je vais perdre alors un kilo. Cela, je ne le supporte pas. J’ai tellement bossé dur pour obtenir les résultats actuels qu’il m’est difficile d’accepter de perdre un kilo. Je vais par exemple être très irritable si je n’arrive pas à m’alimenter correctement pendant une semaine.

C’est pourquoi, je me suis demandé si la musculation n’était pas en train de grignoter ma vie petit à petit. Je pense que cela n’est qu’un passage par lequel beaucoup de pratiquants sont sûrement déjà passé. Il va falloir que j’apprenne à gérer cela et me dire qu’un ne fond pas en une semaine !!

 

Récapitulatif de l’évolution physique et des performances.

A mes débuts, je pesais 55 kilos pour 175cm. Mon tour de bras étais de 27cm, ma poitrine 84cm, mes cuisses 48 cm. Après deux ans d’entraînement, je pèse 79 kilos pour 175cm. Mon tour de bras avoisine 37,5 cm, ma poitrine 112cm et mes cuisses 65cm. A mes débuts, il m’étais impossible de réaliser une dips à la parallèle. Aujourd’hui, je réalise 6 séries de 17 dips à la parallèle. Pour parvenir à ce résultat, il ma fallu de l’assiduité et de la volonté. Il ne m’a pas toujours été facile de placer 3 entraînements par semaine, surtout après une grosse journée de travail. Mais ma persévérance m’a permis d’évoluer aussi bien physiquement que mentalement.

 

Ma vision de la méthode.

Après deux ans de pratique, je n’ai rien à reprocher à la méthode. Elle m’a permis de progresser tant sur le plan physique que mental tout en me permettant de me connaître moi-même. Cette méthode m’a permis de me détacher de toute contraintes. En vacances, il m’était possible de m’entraîner même si je n’étais pas chez moi. C’est ainsi que je me suis retrouvé à m’entraîner dans un jardin avec une balançoire comme barre de traction. J’ai progressé aussi rapidement voir plus que mes collègues en salle de fitness. Cela m’a également permis d’économiser pas mal d’argent. En tout et pour tout, je n’ai déboursé que 40 euros (livre + barre de traction). C’est donc un point positif, car je n’ai pas 400 euros à mettre dans une salle de fitness. Je suis donc pleinement satisfait du résultat que m’a apporté cette méthode.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s