EN FINIR AVEC LE 4° COMMANDEMENT

Nombreux sont ceux qui ont dit avoir coupé définitivement les ponts avec leurs parents, afin de pouvoir, au minimum vivre, et au mieux s’épanouir, tant la relation était invivable.

« Il y a une loi non écrite, un commandement inconnu, que les adultes peuvent exploiter les enfants de façon extrême et en accord avec leur besoins et leurs névroses. Il y a, encore en plus, un tabou social contre la reconnaissance de ce fait. Les parents sont protégés pendant que les enfants sont sacrifiés. »

« Dans « Notre Corps ne Ment Jamais », Alice Miller porte une attention toute particulière au 4ème commandement – le « décret » qui dit que l’on doit honorer nos parents, quoi qu’ils aient fait. Pendant des milliers d’années, ce commandement – en concert avec notre déni personnel des maltraitances précoces – nous a conduit vers la répression, le détachement émotionnel, la maladie et le suicide. Ce commandement suggère l’auteur, est une espèce de moralité « qui relègue nos véritables sentiments et notre propre vérité personnelle à une tombe anonyme. » Bien que plusieurs des dix commandements restent valides, le 4ème commandement est diamétralement opposé aux lois de la psychologie. »

Nous voudrions que ce topic soit nourri par vos expériences. Autrement dit : pouvez-vous écrire ici vos tentatives plus ou moins réussies d’en finir avec le 4° commandement?

Merci.

°

Source : http://alice-miller.blogspot.be/…/notre-corps-ne-ment-jamai…

Content Protection by DMCA.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.