LES HIÉRARCHIES, C’EST MAL, M’VOYEZ

(Charlie, cours vite, car si je t’attrape…)

Les hiérarchies, cela existe. sinon, comment mettre de l’ordre?
On passe son temps à juger, ranger, organiser, en bien ou en mal…

Et il serait à mon sens erroné d’être hypocrite, de mauvaise foi : quand on lit Laborit, on est plus à même de comprendre le monde et d’éviter d’être totalement soumis, au point de valider la merde de cette société. Idem quand on ajoute Miller, Lowen, Bateson, Atlan, etc.
Alors, oui, on est au-dessus, de celui qui ne lit pas, qui passe son temps à conserver sa tête la plus vide possible (boîte de nuit, TV débilitante, etc).

Et quand on a compris cela, on vise aussi un niveau de croissance supérieur, en lisant davantage, et en sachant s’aimer et aimer davantage.
Il y a bien un supérieur et un inférieur, des strates, des hiérarchies.
Des niveaux de développement.

Ce n’est pas parce que la connerie comme l’intelligence se fabriquent que l’on doit nier le fait qu’il y ait des cons.
Idem pour la méchanceté, la superficialité, la sensiblerie, etc.

S’il existe des normes de santé mentale et physique, des normes pour signifier la croissance ou la dégénérescence, alors il y a des gens dedans, pas loin, dehors ou même carrément si loin que l’espoir qu’ils s’en approchent un jour est plus que ténu.

La vraie bienveillance peut commencer à mon avis quand on ose la lucidité et qu’on accepte l’idée qu’il existe des personnes malheureusement si peu libres, si formatées, que toutes leurs pensées et actions montrent une connerie irrécupérable.
Voir les hiérarchies en termes de développement, c’est pouvoir lutter ensuite pour créer des conditions permettant de les annuler un jour.

Les cons irrécupérables, cela existe, et c’est pas parce qu’on sait comment ils ont été fabriqués (famille, société), que cela change leur état au moment où on les regarde.

Par contre, se dire qu’ils existent et en être choqué, cela peut mener à les comprendre, et à chercher les moyens du changement (ce qui va introduire de nouvelles hiérarchies, entre ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas changer).
Et cela permet de penser sa propre connerie…
Dès qu’on pense qu’il peut y avoir MIEUX, on crée des hiérarchies.

Ainsi, par exemple, si je déclare qu’il ne faut pas créer de hiérarchies entre ceux qui vivent sans vouloir penser et ceux qui veulent penser, et que je reproche à ceux qui les distinguent de créer des hiérarchies, je crée moi-même une hiérarchie ;: de ceux qui ne peuvent pas accepter ma vision à ceux qui peuvent l’accepter pleinement.

Ce n’est pas parce que je ne formule pas cette hiérarchie qu’elle n’existe pas 
La question est : quelle est la hiérarchie la plus opérationnelle?

Sous quelles conditions?

°

J’ajoute que cette peur des hiérarchies, ce refus de voir, sont totalement en phase avec le « tout se vaut » de notre époque, avec l’esprit Charlie 
Et avec l’arrogance hallucinante des ignorants sur le net… qui considèrent, à force de matraquage scolaire, médiatique, politique, et d’une nature humaine mal orientée, que tout le monde est pareil, sauf les grands dominants…
Ce qui les rend incapables d’apprendre,les rend agressifs et dangereux envers les autres et eux-mêmes, et permet donc de verrouiller le système social, et confirmer constamment le pouvoir des grands dominants.

Lorsque quelqu’un proclame que tout se vaut alors qu’il lutte chaque jour sans recul pour dominer davantage, en écrasant davantage, c’est que son niveau d’humanité est bien bas.
Si tout se vaut, si mon jugement est égal à celui de mon voisin, alors pourquoi lutter pour valoir davantage?
Si tout se vaut, nous devrions être en paix, non? Pourtant ce n’est pas le cas… Tout ne se vaut pas… Mais les hiérarchies en place sont-elles pertinentes? Si on souffre autant, on peut penser que non.
Mais, pour en discuter, il faut des moyens intellectuels. Or, celui qui pense que tout se vaut, tout en luttant pour valoir plus que les autres, rejette le savoir (puisqu’un ignorant vaut une personne cultivée).
Il ne peut donc en discuter (sauf à raconter n’importe quoi), il ne se comprend pas, il ne comprend RIEN…

Nous vivons dans une société où, depuis les années 1950, les règles de cohésion sociale ont été montrées comme des ennemies, au profit d’un « no limit » engendrant un narcissisme monstrueux. et un pilonnage en règle, par chacun, de ce qui pourtant est censé les protéger et les faire croître : la société régulée.

Si je considère qu’il n’y pas de limites, je dois penser que mon voisin aussi le pense, et tout le monde. Donc, c’est le foutoir général qui se met en place, chacun voulant être le roi du monde…
Le message des grands dominants étant d’ailleurs celui-ci (chacun peut être le roi), mais ils prennent soin de garder le système bien verrouillé, de manière à ce que les rats s’entretuent dans la cage, sans que leur propre pouvoir soit égratigné.

Quelqu’un me disait récemment que, si le système économique continue de s’écrouler, la guerre civile va être horrible, car les gens vont s’entretuer en étant mentalement pris dans ce « no limit » (plus de règles, plus de respect de soi, de l’autre, plus de compréhension de ce qui fonde l’humanité : la coopération).
Selon cette personne, une grande partie de l’humanité va disparaître, du fait de sa capacité immense, socialement construite, à l’autodestruction.
Cela me semble être un point de vue très pertinent.
Sans coopération, sans lucidité, pas de survie possible.

Il est nécessaire de faire le constat de la gabegie actuelle. De comprendre les rapports de force, de saisir le vide intersidéral de la plupart de nos contemporains; et d’y réagir.
Cela se fera sur la base de hiérarchies : ceux qui peuvent, ceux qui ne peuvent pas.
Ainsi, on peut enseigner les gens, les orienter, les libérer.

Il en va de la survie de ceux qui ont compris, qui sont factuellement au-dessus de ceux qui n’ont pas compris (ou qui pensent avoir compris, mais crachent sur le savoir et prétendent que tout se vaut).

Bref, pour parvenir un jour à l’hétérarchie, il faut :
– observer et décortiquer les hiérarchies existantes;
– établir des hiérarchies permettant de classer et enseigner au mieux;
– observer les effets de son enseignement;
– s’améliorer (progresser soi-même sur l’échelle hiérarchique mise en place);
– laisser le pouvoir se redistribuer suite à son enseignement, s’il a porté ses fruits (permettre aux gens l’accès à la norme de santé mentale et physique).

C’est pas très Charlie, mais que vaut réellement le jugement des rats aveuglés et luttant sans répit dans la cage (jusqu’à la destruction programmée de chacun d’entre eux et de leur descendance)?

Que vaut le jugement, destiné à freiner tout progrès, de celui qui dit : « qui es-tu pour me juger et me dire ce que je dois faire? » alors que cette même personne ne sait rien ni d’elle-même, ni des autres, ni du monde, et qu’elle est davantage occupée à fuir en attendant la mort, préoccupée de faire briller son nombril durant cette attente, prise dans la régression décérébrée de celui qui ne voit plus que ce qui brille, en évacuant toute profondeur?

°

°

A LIRE

GEORGES ORWELL
1984 : http://amzn.to/2sSZxXj

Alain EHRENBERG
Le Culte de la performance : http://amzn.to/2sw71Q1
La fatigue d’être soi : http://amzn.to/2s4HDiO
L’individu incertain : http://amzn.to/2rvgoPB

Jean-Claude KAUFMANN
L’invention de soi : http://amzn.to/2s4SVDO

Gregory BATESON
La nature et la pensée : http://amzn.to/2sQ5pj8
Une unité sacrée : http://amzn.to/2tteVqe
Vers une écologie d’esprit, tome 1 et 2 : http://amzn.to/2sAzO2X

Peter LEVINE
Réveiller le tigre – Guérir le traumatisme : http://amzn.to/2rU3MwJ
Trauma et mémoire : http://amzn.to/2sSlt4Q
Guérir par-delà les mots : http://amzn.to/2soK3c8
Comment aider son enfant à faire face aux épreuves de la vie : http://amzn.to/2rPuJXr

Henri ATLAN
Entre le cristal et la fumée : http://amzn.to/2sP4e3q
Le Vivant post-génomique: ou Qu’est-ce que l’auto-organisation ? : http://amzn.to/2sORSsi
Sommes-nous libres ? : http://amzn.to/2soZb9m

Alexander LOWEN
La peur de vivre : http://amzn.to/2soNC1S
Le corps bafoué : http://amzn.to/2szLXoI
La dépression nerveuse et le corps : http://amzn.to/2sq4tSa
Le plaisir : http://amzn.to/2szG3E7

Wilhelm REICH
La Fonction de l’orgasme : http://amzn.to/2tqrbHt

Erich FROMM
Avoir ou être : http://amzn.to/2trfL68
L’art d’aimer : http://amzn.to/2rAecBq

ET TOUS LES LIVRES TRAITANT DIRECTEMENT DE L’ENFANCE :
https://olivier-lafay.com/…/pour-etre-des-parents-efficaces/

Content Protection by DMCA.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.