LE CHANGEMENT : c’est pas facile…

Soit on force le changement, en voulant modifier l’apparence et les performances, sans se changer en profondeur. Et cela sera éphémère bien souvent. Et on se fera mal (l’attitude No Pain No Gain est issue d’une volonté d’éviter de faire face à soi).

Soit on recherche l’Efficience pour provoquer une modification complète du système (pour croître et durer). Corps-esprit 🙂
Et il va falloir intégrer ses multiples traumatismes, dont la majorité viennent de l’enfance.

Personne n’a dit que c’était simple.
Mais « pas simple » ne veut pas dire « impossible ».

La violence parentale (de la petite humiliation aux coups) entraîne une résistance par la suite : on cherche à conserver la « forme » prise par notre système. D’où le déni de solutions. On se dit que c’est trop dur…Ou inutile, ou qu’on ne sait pas comment faire, concrètement.

Et même, bien avant le déni de solutions, il y a le déni de l’importance destructrice de la violence parentale (et de ses conséquences dans le présent, dans nos actes, nos paroles, nos choix sentimentaux, nos lapsus, nos confusions, nos colères, nos haines, nos peines). On a du mal à accepter qu’on est le produit du manque d’amour, des gaffes, des humiliations, oublis, négligences et violences de nos parents. On voudrait tant se penser libres, comme des dieux capables de se refondre par la « volonté »…

Ceci, on va vous l’expliquer petit à petit, pour ne pas vous bouleverser trop vite et trop fort 🙂

Mon travail, avec LDMT, est de permettre un pas de côté pour passer du déni à de petites actions constructives, entraînant une refonte du système.

Content Protection by DMCA.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.