Virginie, 45 ans et maman de 5 enfants

virginie
 
 
Le témoignage de Virginie, une pratiquante de la méthode lafay ayant perdu plusieurs kilos de gras ainsi que de nombreux centimètres de tour de ventre  :
 
« J’ai 45 ans et je suis la maman de 5 enfants. Je mesure 1.56m et je pesais 60kg il y a 5 mois. J’ai commencé à être « sportive » à 40 ans, j’ai démarré par la course à pied plus ou moins régulièrement, avec de loonnngues pauses.
 
A 42 ans, en 2012, j’ai commencé la méthode Lafay, j’ai fait 2 mois de rééquilibrage et environ 2 mois de musculation profil 1. Je n’ai pas tenu. J’ai recommencé la méthode en 2013, j’ai fait un mois de rééquilibrage et 8 semaines de musculation profil 4. Je n’ai pas tenu. J’ai re-recommencé la méthode en 2014, deux mois après mon dernier accouchement, j’ai commencé le rééquilibrage. Je n’ai pas tenu.
Enfin, me revoilà pour la quatrième fois… depuis mai 2016, un mois de rééquilibrage et 18 semaines de musculation. Et… je tiens, je m’installe même !!!!!
Pour ce récit, j’ai pris le temps de décortiquer ce qui fait que ça fonctionne pour moi cette fois-ci. Avec le souhait que ça puisse aider des pratiquantes.
 
 
1/ LA NÉCESSITE
Me voir devant l’objectif et sous le mètre ruban a réveillé une prise de conscience de la nécessité de changer !
Quand en mai 2016, décidée à reprendre la méthode j’ai demandé à l’une de mes filles de me prendre en photo et que je me suis vue de dos, j’ai pris une grosse claque, j’en aurais pleuré ! Je n’avais pas du tout cette vision de mon corps, j’étais convaincue que je n’avais « que » du ventre à perdre et du muscle à prendre et que du reste j’étais (restée) assez fine. Les photos et mes mesures m’ont sonnée, désillusionnée !! Consciente de mon aveuglement durant ces dernières années, pour la première fois, modifier mon corps s’est imposé comme une nécessité, une évidence, une priorité !
 
 
2/ LA QUANTITÉ et LE MOMENT IDÉAL
Trouver un rythme réaliste pour moi ainsi que le meilleur moment de la journée pour faire du sport.
« Combien de séances de musculation par semaine serais-je raisonnablement capable d’assumer après mon mois de rééquilibrage ? ». Il ne fallait pas que je m’empresse et que je vois trop grand. Je m’étais déjà faite avoir plusieurs fois par mon côté passionné « je fonce, je m’épuise et j’abandonne » que ce soit avec la méthode Lafay ou en course à pied. Alors cette fois-ci je décidais d’en garder sous le pied pour nourrir mon envie de faire et j’ai opté pour le profil 4, 2 séances de musculation et 3 de cardio (je viens d’ailleurs d’apprendre que 2 séances suffisent !)
 
« A quel moment caler mes séances ? »
Pour ne pas avoir le temps de me dire « J’ai la flemme de faire ma séance » tout au long de la journée et me mettre une pression du genre « IL FAUT que je fasse ma séance ». Risquant de ne pas la faire et d’installer un lourd sentiment de culpabilité… Ceci ayant déjà eu pour conséquence de commencer à zapper ma séance de plus en plus souvent entraînant une diminution progressive mais certaine du feu de ma motivation se transformant en étincelle, puis en braise pour s’éteindre finalement avec l’arrêt de la méthode afin d’apaiser le lourd fardeau de la culpabilité et de la contrainte grandissantes.
Pour ne pas être sollicitée par ma tribu, ni dérangée par le bruit pour une concentration optimum et un stress minimum.
 
J’ai opté pour le seul créneau horaire susceptible de remplir les bonnes conditions : tôt le matin avant que les enfants se lèvent. Ainsi, je me lèverai POUR faire mon sport, j’en ferai un rendez-vous matinal qui m’évitera d’avoir le temps de trouver mille excuses pour ne pas faire ma séance et qui m’évitera toute sollicitation ultérieure.
Et c’est efficace !! La musculation et le cardio sont un rendez-vous auquel je ne déroge pas (un seul loupé pour maladie sur 32 séances de muscu). Je me suis programmée, c’est devenu ma routine. Comme les matins où vous êtes morts et que vous vous dirigez en mode zombie sous la douche parce que vous devez aller travailler coûte que coûte, si je ne me sens pas motivée je me mets direct en mode pilotage automatique, cerveau lobotomisé, et une fois que je commence la souplesse c’est parti, j’enchaîne la muscu et je ne m’arrête plus. Pour la course à pied idem ! Pas de chichi, pas de faux semblants, je m’habille et je trace avec mon chien !
 
 
3/ LE TEMPS IMPARTI
La nécessité d’avoir du temps devant moi quel que soit le type de séance à faire
Il est primordial pour moi de faire les choses sans précipitation, sans la pression de DEVOIR terminer à telle heure avant que X ou Y ne se produise. Sinon je ne pense qu’à cet impératif, je bâcle mon travail ou je stresse au moindre contretemps et je ne prends aucun plaisir, voire je n’ai pas envie de m’y mettre ! Alors chaque fois que je fais une séance, je me mets en marche suffisamment à l’avance si j’ai un impondérable, de manière à me sentir tout à fait détendue et sereine dans mon exécution, au pire je choisis d’emblée de splitter.
Cette notion de temps m’amène à la notion de patience : patience quant aux résultats physiques obtenus et patience au sein même de ma séance, dans l’exécution des mouvements.
 
La sagesse me dit que ce n’est pas en si peu de mois que je vais perdre ce que j’ai mis des années à amasser. Je me donne un an pour voir un résultat qui me satisfasse, sans savoir à quels progrès esthétiques je peux m’attendre sur la zone du ventre… on verra, je tente le tout pour le tout. Je reste confiante mais lucide, j’ai 45 ans et j’ai porté 5 enfants (dont 3 en 20 mois) alors en priorité j’attends une nette amélioration, pas un miracle (mais bon…).
 
Concernant l’exécution des mouvements, je privilégie d’avantage une juste exécution, un juste ressenti dans la juste partie du corps qui travaille que l’augmentation de ma performance ! J’ai parfois l’impression de n’être que cette partie du corps qui travaille et je me laisse guidée par mon ressenti pour adopter les meilleures postures, le meilleur rythme etc. Je suis comme un dessinateur qui prend confiance dans son geste et devient précis dans son tracé.
 
Il fut un temps, lors de l’exécution des mouvements, mon attention se focalisait surtout sur le « en finir au plus vite, aller plus loin, plus haut en répétitions et passer à autre chose l’esprit tranquille d’avoir fait mon sport » genre je me débarrasse (et en passant j’y prend peu de plaisir). Main-tenant (parce qu’aujourd’hui je me tiens la main), je suis dans la douceur, dans l’observation de ce qui se passe dans mon corps et l’introspection pour comprendre ce qui marche pour moi et comment ça marche. C’est beaucoup plus humain, plus constructif et intéressant d’un point de vue physique et mental. Cela me permet aussi de partager mes découvertes sur le « groupe femmes » dans le but d’en aider d’autres à avancer, d’autant que les retours du groupe me motivent en réponse à la motivation que je partage, la boucle est bouclée c’est génial !
 
En passant, il est indéniable que le groupe Facebook est un outil/support très très important en termes de motivation et de soutien, la bienveillance des pratiquant(e)s qui y règne et le professionnalisme des coachs est un grand grand bénéfice ! Un privilège notable, merci !!
 
(Pour rejoindre le groupe femme, et des milliers de pratiquantes comme Virginie, cliquez juste ici : https://www.facebook.com/groups/39098254086/?ref=bookmarks )
 
 
ET MES RÉSULTATS DANS TOUT CA ?
 
En plus de la méthode sport, je suis aussi la méthode nutrition, un excellent support en terme de motivation puisque je perds au moins 1 kg toutes les 4 semaines. Je me suis vite prise au jeu du calcul du repas le plus équilibré possible (alors que j’y étais réfractaire au départ). Je m’autorise un écart par jour au goûter et je fais aussi une journée open le samedi (et souvent le dimanche) où je ne calcule pas du tout mes apports (d’ailleurs mon objectif désormais est d’être un peu plus modérée le week-end) ! J’apprécie beaucoup cette possibilité de me faire plaisir quotidiennement sans culpabiliser et en continuant à voir mon évolution sur la balance ou sous le mètre ruban.
 
Physiquement : Mes jambes sont bien musclées et mes triceps commencent à apparaître quand je tends le bras le long de mon corps et que j’effectue une rotation interne, ma poitrine a diminué et je la trouve mignonne, elle tombe moins étant plus petite, j’ai aussi vu quelques « bébé pectoraux » apparaître (je trouve ça très joli), ainsi que moins de gras sur mes clavicules (je trouve ça très féminin), mon dos est beaucoup moins gras et plus musclé (je l’ai vu sur certaines photos en débardeur cet été), ma taille s’est affinée et… je pèse presque 6 kg de moins ! (j’ai perdu exactement 5.7 kg en 5 mois)
Pour le ventre, il a bien diminué mais je reste bien loiiiin encore de mon objectif ! Cependant je vois mes obliques se marquer plus nettement. Ça vient ça vient 😉 reste à savoir ce que ma peau, qui semble se distendre depuis que je perds du ventre, va devenir… à suivre…(c’est vraiment mon paramètre inconnu, un peu sensible).
 
Et sinon, je me tiens plus droite en général, je remarque aussi que je cours plus droite alors qu’avant j’avais tendance à courir un peu voûtée. Lorsque je suis assise à genoux ou en tailleur je n’ai plus aucune fatigue à garder le dos droit, comme s’il était plus fort, cette position devient naturelle. J’ai beaucoup gagné en souplesse d’ailleurs, et en force, et ça me sert dans plein de situations du quotidien !
Mentalement/moralement
 
Je n’ai jamais été aussi régulière en 5 ans. Je n’ai jamais été aussi en forme non plus ! Après une séance de cardio ou muscu du matin, je suis réveillée, gaie, souriante, accueillante, disponible pour ma tribu et mon mari, parfois debout 2h30 avant eux, ma journée est déjà entamée, je suis pleine d’énergie… je me sens vivante et heureuse de vivre… A 7h30 du matin c’est quand même le rêve et agréable pour tout le monde ! J’ai la vie devant moi
 
Je prends tellement de plaisir à entretenir mon corps, mon esprit, mon énergie et ma joie de vivre que ma motivation reste non seulement intacte mais en plus grandit …. La douceur mène A TOUT, et surtout à aimer le sport comme une partie de soi-même ! »

 

Pour se procurer la méthode lafay femme :

https://www.amazon.fr/gp/product/2851806874/ref=pd_sim_14_3…

2 réflexions sur “Virginie, 45 ans et maman de 5 enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s