LE PREMIER QUI DIT LA VERITÉ… IL DOIT ÊTRE EXÉCUTÉ

(excellent texte, écrit par un pratiquant de la Méthode Lafay)

 

13346959_10154197849816064_217324665613349096_n« En fait, à chaque fois que quelqu’un propose un changement de paradigme, en agissant afin que cela se produise, la réaction en face est très violente.
 
Critiquer le No Pain No gain est déjà en soi subversif, car cela condamne les gens à penser leurs conditionnements. Cela fait donc peur, cela crée de l’angoisse en perturbant des certitudes.
 
 
Mais proposer une alternative concrète, c’est bien pire : c’est vu comme une attaque directe contre un mode de pensée et un système économique. Bref, cela passe pour un geste anti-social (anti ordre social)…
 
Le trouble-fête doit donc être détruit, par tous les moyens. et on le voit bien rien qu’avec les vidéo anti-Lafay, ou disant « simplement » que la Méthode est limitée, qu’elle ne peut donc concurrencer le système en place.
Or tous ceux qui font ces vidéos savent très bien que la Méthode Lafay est une alternative très crédible au système en place.
Ils mentent effrontément pour sauvegarder leurs intérêts et leur idéologie (culte de la douleur et du gaspillage d’efforts).
 
On vient encore de m’accuser ce jour d’être « anti-sportif ». Car le sport, pour beaucoup, c’est la guerre, la douleur, l’usure de soi et des autres, un engagement total de ses forces et de sa santé, sans réflexion préalable.
 
Quand je dis qu’on peut faire autrement, c’est comme si je faisais exploser une bombe dans chaque cerveau et chaque cœur possédé par cette vision du sport.
Alors, ils se sentent légitimés pour me faire la guerre. Et, je le vois régulièrement, c’est bien souvent sans comprendre le fond de l’affaire : si le doute s’insinue en eux, sape leurs croyances profondes, à cause de moi, ils n’en sont pas forcément conscients. Ils réagissent de manière instinctive, comme un animal sur son territoire.
 
Si j’ai raison, si la Méthode Lafay fonctionne, alors que reste-t-il du sens de leur vie, de leur vie de « passionnés »?
 
Le fait est que, quand on s’entraîne moins, quand on n’est plus exténué régulièrement par nos efforts physiques, il nous reste du temps et de l’énergie pour penser.
Et penser peut générer de l’angoisse. Pour beaucoup de gens du fait de nos conditionnements, il vaut mieux être usé à 35 ans, se considérer comme vieux, avec un corps douloureux, que de se mettre à penser et rester en bonne santé toute sa vie. La douleur, le handicap, peut devenir une occupation en soi… qui détourne des questions liées à notre condition, à la pensée.
 
Le sport pratiqué de façon éreintante tue le désir, la révolte, la pensée et donc l’homme.
C’est un moyen pour les élites de contrôler les masses, et un moyen pour les masses de se contrôler elles-mêmes. Trop épuisées, par le travail et le sport, elles étouffent ainsi leurs velléités de révolte et leurs aspirations à la « dominance qui compte » (celle de l’auto-détermination) en la remplaçant par une dominance de substitution, qui ne concurrence pas les élites qui nous dirigent : la dominance dans le sport.
 
Beaucoup de gens hurlent qu’ils sont libres, mais ils ont peur de la liberté. Ils préfèrent, tels des machines triviales, se contenter des schémas classiques de vie en groupe. Finalement, se battre les uns contre les autres et se battre contre soi, jusqu’à se détruire, c’est rassurant, car c’est… connu.
 
L’inconnu, le nouveau paradigme, sera donc combattu par ceux-là mêmes qu’il pourrait libérer. La douleur est préférable à l’angoisse, l’épuisement physique et nerveux est préférable à la pensée.
 
Voilà pourquoi les détracteurs les plus virulents de la Méthode Lafay se reproduisent régulièrement et sont tant soutenus.
 
Mais la faille dans l’édifice a été provoquée, et ne cesse de s’élargir. Nécessairement, il tombera dans un avenir relativement proche.
En attendant, l’acharnement mécanique contre moi ne va pas cesser.
 
Pensez à Martin Luther King, Gandhi ou Mandela. Ils avaient des idées émancipatrices et ont agi pour qu’elles prennent corps. Une décharge constante de violence s’est abattue sur eux et leurs soutiens.
Cependant, une fois que les idées ont germé, cela finit toujours de la même façon. Et la violence n’aura servi qu’à ralentir le processus.
 
Tout ça pour ça, nous dit à chaque fois l’Histoire 🙂 »

°

°

(écrit par Olivier Lafay et publié récemment par Couture Mathieu – Oui, Olivier Lafay est bien un pratiquant de la Méthode Lafay; c’est même le premier de tous les pratiquants )
 
(En photo : Tom)
 
Méthode Lafay, une autre musculation est possible :
https://www.amazon.fr/s/ref=sr_nr_p_lbr_books_authors__0…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s