Un documentaire cybernétique

Les propos tenus à la fin de ce documentaire sont directement inspirés par la cybernétique. On croirait lire (ou entendre) Gregory Bateson (un des pionniers, dès les années 1940).
 

Plus la science avance, plus la cybernétique sert de référence et d’outil (de compréhension et de construction de modèles).
Cette science cybernétique a été mise de côté bien trop longtemps pour des raisons économiques, politiques, idéologiques. La pensée écosystémique dérangeait bien évidemment (et dérange encore) l’exploitation débridée de l’homme par l’homme, de l’environnement par l’homme… l’exploitation jusqu’à en crever.
 

Cette idéologie de l’exploitation sans recul, de la violence sans recul, se retrouve partout dans nos sociétés, imprégnant les moindres de nos pensées, de nos paroles, de nos actes.
C’est un conditionnement profond dont il n’est pas aisé de se débarrasser. Il faut un travail de culture et de réflexion, de nombreux échanges, pour commencer à mettre en doute ce qui semble aller de soi, ce qui semble si évident, naturel, ce qui semble être « la seule voie possible ».
 

Cette idéologie de l’exploitation du monde, des autres, de soi, se retrouve bien évidemment en musculation. Cela se résume en une expression couramment usitée : No Pain No Gain. Cela va tellement de soi que la majorité des pratiquants de musculation est incapable d’imaginer qu’il puisse exister une autre voie, au moins aussi efficace, si ce n’est bien davantage…
Et, dans un tel système, blessures, usures, fatigue physique et psychologique, sont justifiés, acceptés, voire (bien souvent) encouragés, autant chez les amateurs que chez les professionnels.
 

La Méthode Lafay, seule de son genre, a été élaborée à l’aide des travaux des cybernéticiens, et l’on peut voir, avec ses milliers de résultats spectaculaires, que la coopération avec le monde, les autres et soi-même est finalement plus « performante » que la compétition.
Cette conception, allant à l’encontre des croyances en place, et donc subversive, est bien évidemment conspuée, maltraitée, tout en continuant son bonhomme de chemin, car elle est l’avenir.
Il paraîtra bientôt évident à tous que la prise en compte d’une écologie de l’esprit et du corps est tout aussi importante que le respect de l’environnement, aussi importante que la collaboration avec les règles écosystémiques qui gouvernent la nature (et donc… l’humain et ses muscles).
 

Ce documentaire montre une fois de plus qu’il est absolument nécessaire de se voir comme un « homme relationnel », à la fois individu et élément de réseaux, où la coopération, pour un mieux-vivre, l’emporte aisément sur la compétition.
La musculation stratégique (Lafay), c’est cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s