Thomas, en quête d’optimisation

thomassur10ans

 

Thomas ne cherche pas à être très massif. Il a obtenu un volume très correct en pratiquant la musculation traditionnelle, qu’il a pu affiner, optimiser avec la Méthode Lafay.

« Je ne cherche plus à devenir le plus costaud. Je souhaite optimiser un acquis obtenu grâce à la musculation traditionnelle et mettre l’accent sur la définition musculaire que m’a apporté la méthode en très peu de temps. Etant un ancien gras du bide (voir photo 10 ans), le concept que tu as créé permet de sécher rapidement, peut-être même trop ! »

Etant adolescent, Thomas était très maigre et il pesait 52 kgs pour 1m71 à l’armée. C’est là qu’il a décidé de se mettre à la musculation. Et il a pris le chemin le plus rapide.

Thomasentranement« 1994, premier club. Un gars me repère et me propose des produits interdits à la vente. Je les ai achetés sans savoir ce que je prenais… mais le résultat fût surprenant seulement un mois après. Ma carrure avait augmenté considérablement. J’étais massif sans être détaillé, mais enfin heureux d’être impressionnant. J’ai continué à les prendre et je suis monté à 74 kgs à peu près. Par la suite, le revendeur s’est fait arrêté pour exercice illégale de la médecine. »

A part des boutons dans le dos, Thomas n’a pas eu d’effets secondaires autres. Il a continué à procéder ainsi. Il est devenu massif, mais n’avait plus aucun recul et était très susceptible lorsqu’on lui disait qu’il était allé trop loin.

« J’étais ultra gonflé et je n’avais strictement plus aucun succès auprès de la gente féminine, c’était dur à vivre et je prenais mal les critiques à cette époque, soupçonnant les gens d’être sévèrement jaloux ! Mi 99, je prends enfin conscience que je suis allé trop loin pour guérir mes complexes précédents de maigreur ! En 2000, je redeviens de nouveau d’apparence normal, longiligne et bien. »

C’est en 2009 qu’il décide de reprendre le chemin des haltères. Et, en 2011, il commence à être à nouveau satisfait de son apparence. Mais il ne se trouve pas assez « tracé ».

« Autre problème, j’en ai marre de soulever des poids et de me rendre en salle. En parallèle, j’entame un sport de combat à 38 ans où je m’aperçois que mes longs efforts en salle ne sont pas efficaces sur le tatami. Je suis lent et peu endurant. Pascal, mon maître, nous fait travailler uniquement en PDC. Je découvre avec dédain cette méthode de musculation ‘’du pauvre’’ car, évidemment, rien ne vaut une bonne salle de sport avec ses multiples appareils ! »

Thomas réfléchit de plus en plus à la musculation au poids du corps, il la trouve efficace et finalement digne d’intérêt. Début 2012, il entend parler de la Méthode Lafay et décide de tester.

« Après seulement quelques minutes de lectures, en tant qu’ancien ingénieur en Telecom, spécialisé dans l’optimisation des antennes relais GSM, il s’avère à mes yeux que la Méthode LAFAY est basée sur un concept intelligent d’ingénierie humaine.« 

Pour lui, la Méthode est écrite comme un « processus de réparation pour les machines », sauf que les machines à réparer seraient les corps humains. Entièrement convaincu, il se met donc à pratiquer.

 

Après 3 semaines de Méthode

thomas3semainesdemthode01

 

« Le 24 mars 2012, mes premiers dips sur des chaises. Je lis scrupuleusement la Méthode et ça va très vite. En une semaine intensive, je vois des résultats sur mon poids qui est à la baisse (je m’entraînais le matin). Je ne change pas spécialement mon alimentation, mon but n’étant pas une prise de masse. En peu de temps, je passe de 65 kgs à 63.5 kgs. C’est impressionnant, les muscles sont très apparents, mais je perds de ma carrure. Je me sens bien dans ma peau et mon challenge de ‘’statue grecque (LOL) ‘’ est désormais à ma portée. »

 

Mai 2012

ThomasetLouis

 

Son physique n’a cessé de s’affiner et de se proportionner depuis, tout en reprenant progressivement du volume musculaire Il a acquis une condition physique et une esthétique très satisfaisantes, qu’il veut continuer à optimiser.

 

Aujourd’hui

Thomasaujourdhui02 Thomasaujourdhui01

 

« Mon objectif sportif est désormais de continuer dans le PDC et d’avoir la vie la plus saine possible, sans prendre de poudres diverses et surtout de prendre du plaisir à pratiquer la musculation sans souffrir ou me blesser. Mon autre challenge est de continuer à renforcer mon endurance et ma rapidité pour le sport de combat que je pratique.« 

 

Thomasaujourdhui03

 

Pour finir, Thomas, plaide pour une meilleure compréhension et application de l’efficience, telle que je la décris sur ce blog. Il y a des idées à comprendre et des stratégies à appliquer, pour ne plus s’entraîner selon le no pain no gain, et avoir des résultats exceptionnels et rapides, tout en pouvant consacrer son énergie à autre chose que la musculation.
La construction du corps doit être subordonnée à la construction de soi. Apprenez à cultivez l’efficience, optimisez.

« Le problème Olivier, c’est que beaucoup prennent ton livre et le lisent en transversal. Ca me fait penser à Renault qui produit des voitures populaires. Ouvre Autoplus et tu liras nombre de boites pétées, car des bourrins il y en a pleins. Et malheureusement, ta méthode doit être parfois utilisée de cette façon. Les progrès ne peuvent pas venir. C’est ceux-là qui ensuite se plaignent sur ton mur ! »

 

Evolution, de mai 2009 (fonte) à mai 2012 (1 mois et demi de Méthode Lafay)

Thomasvolution

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s