Kevin : 1m75 et 43 cm de tour de bras. Made by Lafay

Avant

kevincapitaine16ans_zpse2dbb793

 

Aujourd’hui

kevincapitaine03_zpsa2c915d7

 

La photo « avant » date de ses 16 ans, soit quatre avant le début de la Méthode Lafay. Mais il n’en a pas trouvé d’autres suffisamment cadrées et éloquentes pour montrer l’apparence qu’il avait à ses débuts. Sur cette photo « avant », il faisait de la boxe depuis 4 ans déjà, avec beaucoup de pompes de diverses sortes.

Un témoignage de plus qui anéantit les jugements des « pros » de la musculation classique, qui disaient, science à l’appui, qu’on ne dépasserait pas les 35 cm de bras (gras) avec la Méthode Lafay…
Comment ces « pros », ceux qui m’ont rabaissé, humilié, harcelé pendant des années, tout en se « plantant » aussi lamentablement dans leur analyse de mon travail, peuvent-ils encore avoir une once de crédibilité aujourd’hui? Bonne question.
Et, aujourd’hui, ces « pros », s’enfoncent dans le ridicule en me plagiant, et en utilisant le mot efficience un peu n’importe comment…
Je lutte donc pour éviter que de petits businessmen incultes ne fassent n’importe quoi avec des notions qui peuvent complètement modifier votre approche corps/esprit (et donc votre vie) si elles sont bien utilisées.
Quand on ne pense qu’à son portefeuille, quand on copie/plagie sans aucun respect, cela se fait nécessairement aux dépens de l’utilisateur final.
Celui qui ne pense qu’à lui ne pense pas à vous.
Et je n’ai pas fait tout ce que j’ai fait, je ne me suis pas engagé comme je me suis engagé, pour qu’un beau projet soit noyé sous le mensonge, la vénalité et la bêtise.

Témoignage de Kevin :

J’ai donc commencé le sport à 6 ans en faisant du judo pendant 4 ans.
Puis, à 12 ans, je me suis intéressé à la boxe, sans doute un des sports les plus intéressants pour moi. J’ai pratiqué jusqu’à l’âge de 17 ans.
Je n’ai pas pu continuer, des raisons personnelles m’ont contraint à partir à l’île de la Réunion.
Ici, j’ai décidé de me mettre à la musculation, à l’âge de 18 ans, mais je n’ai pu persévérer car mes moyens financiers n’étaient pas suffisants. J’ai donc fait seulement trois mois de salle.

J’ai par la suite confectionné des haltères en béton avec des pots de peinture remplis de béton, ainsi qu’une barre avec des pots de peinture de 25 litres. Cependant, lors du premier essai, cette barre n’a pas tenu plus de 5 s, elle a plié…
J’ai donc continué mes exercices avec ces fameuses haltères faits maison, une barre de traction et des séries de pompes.
Un jour, lors d’une de mes séances, mon petit cousin m’a dit que mon entraînement (inspiré des échauffements à la boxe anglaise) ressemblait à la Méthode Lafay. Je me suis donc renseigné, j’ai acheté le livre et j’ai commencé la Méthode à l’âge de 20 ans.

Aujourd’hui, j’en ai 23, et je suis très satisfait de ce que la Méthode m’a apporté. Elle m’a permis de toujours me dépasser, de connaitre mes limites, de mieux manger et d’être discipliné. C’est en travaillant, avec beaucoup de discipline et de motivation, encadré par une vraie méthode, que l’on obtient ce que l’on veut.

 

kevincapitaine01_zps5d0e099c

 

Cette méthode m’a aidé en transformant mon corps, mais les gains se sont fait ressentir également pour tout dans la vie. J’ai appris à optimiser mon envie d’aller toujours un peu plus loin.
Maintenant mon but est de muscler davantage mes jambes, je n’ai pas pu trop les travailler auparavant, suite à une blessure au genou. Mais maintenant j’y travaille sérieusement malgré les difficultés.

Mon message est de dire à tous ceux qui ont commencé la Méthode qu’il faut croire en soi, ne pas lâcher. Les résultats viendront si on suit vraiment la Méthode Lafay. On apprend la discipline, le travail, le dépassement de soi et ainsi à avoir confiance en soi si on ne se sent pas à l’aise avec son corps. On se sent vraiment vivant en faisant du sport quel qu’il soit, à vrai dire…

Mensurations :
Tour de taille : 78 cm
Cuisse : 62cm
Taille : 175 cm
Poids : 83 kgs
Epaules : 132 cm
Poitrine : 115 cm
Bras : 43 cm

 

kevincapitaine02_zpse80fa638

 

L’un des niveau que j’ai trouvé le plus intéressant et m’a bien fait progresser est le niveau 7.
A présent, je fais des boucles du niveaux 7 à 9 puis 9 à 11
Je change seulement pour varier l’entraînement et ne pas stagner.
Mais je crois que le niveau 7 reste sans doute un des mes préférés, j’y rajoute quelques exercices, puis exécute les mouvements de façon plus lente afin d’y rajouter un degré de difficulté…
Certaines pompes sont exécutées sur les poings, d’autres sur les doigts.
Pour ce qui est des tractions, les exercices demandés sont amplement suffisants.

 

kevincapitaine05_zpsd9e019b2

 

Merci à Olivier Lafay et, à tous les lecteurs de mon témoignage, je dis de continuer sur la voie de l’efficience. Cela en vaut la peine 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s