Pierre-Yves, bientôt 19 ans, 42 cm de tour de bras et 26 kgs de gains

Avant

avantPierre-Yves04

 

Après

Pierre-Yves03 Pierre-Yves02

 

Bonjour à tous !

Je m’appelle Pierre-Yves (P.y. Lafayen sur Facebook – TrylistX sur le forum) et je vais sur mes 19 ans (30 Novembre pour les curieux, donc soyez sympa et cotisez-vous pour m’acheter le nouveau livre en cadeau d’anniv’ 😉 ). Je mesure actuellement 1,90 m pour 96 kg (environ).

Cela fait maintenant plus de 2 ans que j’ai commencé la Méthode Lafay, bien qu’en réalité ma période de pratique sérieuse fût nettement inférieure…

Passé sportif
J’ai toujours été relativement sportif : j’avais sans arrêt ce besoin de me défouler, de forcer. J’ai testé de nombreux sports (judo, tennis, football, vélo, escalade, natation, handball, volley, rugby…), mais aucun ne me plaisait réellement. J’aimais l’activité physique, mais pas les règles imposées par les sports et je n’aimais pas le faire avec d’autres personnes.

Découverte de la musculation
À 14 ans, j’ai acheté des haltères de 10 kg (en tout) et j’ai commencé à m’entraîner avec 6 kg de curl par bras, avec quelques pompes et des abdos. C’était n’importe quoi, mais j’aimais ça : je me défoulais, j’étais seul, et je commençais à me rendre compte que je voulais vraiment devenir plus fort.
Avant de m’acheter le livre, je m’étais inscrit dans une salle de musculation tout près de chez moi ; je pesais alors 67 kg pour 1,90 m, soit très peu en proportion à ma taille. Ma fréquence d’entraînements était d’environ 1 ou 2 fois par semaine (de mémoire) ; bref, pas beaucoup pour vraiment progresser. D’autant plus que, comme nombre de débutants, mon programme de musculation laissait franchement à désirer… Au final, je mangeais juste un petit peu plus (par appétit seulement), mais pas mieux.
Cela m’a quand même fait prendre quelques kilogrammes en quelques mois (surtout de gras), étant donné mon très faible niveau de l’époque.

Méthode Lafay
Et puis, j’ai découvert la Méthode Lafay (ça fait un peu pub dit comme ça, et pas très original, mais j’voyais pas comment le dire autrement).
Le prix était très raisonnable en comparaison de la salle de sport, autant dire que je n’en étais plus à quelques euros près ! J’ai donc acheté le livre, tout en découvrant le forum.
J’ai rapidement créé un carnet d’entrainement, fait la connaissance de nombreux membres qui m’ont immédiatement intégré au forum et m’ont encouragé dès le début.
Ma motivation grandissait. J’avais soif de connaissances : je voulais toujours en savoir plus, réellement progresser. J’étais passionné.

J’ai commencé la méthode avec un test de départ correct (je me souviens n’avoir pas eu à faire le niveau I), mais je pesais pas loin de 30 kg de moins qu’aujourd’hui (70 kg environ) donc heureusement ! Il était cependant très difficile de m’adapter : la Terminale S (et le Bac en fin d’année), la Méthode Lafay, les sorties&soirées, la vie de famille… tout un ensemble de choses qui sont difficiles à lier ! Au final, mon entrainement n’était pas optimal, j’étais extrêmement irrégulier, et il m’arrivait de ne pas travailler les jambes que je trouvais en avance… J’ai parfois fait des pauses, lorsque la flemme prenait le dessus (triste pêché), et ai même avoir déjà arrêté pendant une période de plusieurs mois !

Mais je finissais toujours par reprendre l’entrainement. Je ne pouvais pas abandonner parce que j’avais besoin de progresser, d’avancer ; et parce que je voulais tout simplement me dépasser.

J’ai eu des hauts et des bas, des remises en questions assez dures, une motivation qui faiblissait… Je n’ai pas peur de l’avouer : parfois, en me regardant devant le miroir, j’avais la rage contre ce corps. Je voulais juste disparaître, je ne me reconnaissais pas dans mon reflet (peut-être est-ce votre cas, ou que ça l’a été). Personnellement, c’était assez violent, au point que je ne voulais pas sortir et que ça influait énormément sur mon moral. J’avais l’impression de travailler dans le vide, mais je continuais encore et encore parce que je n’avais rien d’autre en tête. C’était devenu une obsession, et heureusement que je n’étais plus inscrit dans la salle de sport, car je me serais sans doute blessé en voulant pousser trop lourd trop vite…
Je me suis acharné, je ne pouvais pas lâcher : c’était un moyen de garder un certain équilibre dans une période de déséquilibre. Je commençais alors à ouvrir les yeux sur quelques points positifs…

Je faisais de l’escalade pour le Bac. L’évaluation approchait, et une piste bien notée (9/10 si réussie) m’était impossible à réaliser. Je ne voulais cependant rien faire d’autre, je ne voulais pas de note moyenne. Pour moi, c’était tout ou rien (je n’avais pas de voie de secours, j’étais donc obligé de réussir). Et à chaque séance d’escalade, j’essayais et j’échouais. Mais je continuais la Méthode en progressant sur les tractions et, le jour de l’évaluation, j’ai réussi !

Au final, tantôt ça allait, tantôt ça n’allait pas, mais je tâchais enfin de garder le rythme des séances.

L’an dernier, j’ai un peu eu du mal à m’adapter au rythme des études, et j’ai donc peu progressé.

Durant les vacances d’été dernières, j’ai stoppé la Méthode Lafay. C’était toutefois volontaire, dans le but de faire une pause psychologique ; j’avais besoin de changement. Pour ne pas culpabiliser, je me suis inscrit en salle de musculation dans laquelle je suis allé 3-4 fois par semaine, sans réellement progresser (normal, en moins de 2 mois).

Cela fait actuellement plus d’1 mois que j’ai repris à fond la Méthode Lafay, le test de la salle de sport m’ayant particulièrement déplu (j’ai beaucoup de mal à m’entraîner au milieu d’autres gens).

Entourage
Ma famille n’aime pas spécialement ce que je fais, mais l’accepte, et c’est finalement en partie grâce à eux que j’y arrive, pouvant faire mes séances 3 fois par semaine et manger plus que les gens « normaux ». Pour ce qui est des autres personnes que je côtoie, j’ai souvent des réflexions donc ça fait plaisir ! Même si je ne fais ça que pour moi, recevoir des remarques sur mon évolution (même si c’est un « c’est trop, c’est moche ») me prouve que je progresse, et ça motive à fond !
Sinon, évidemment, les autres pratiquants du forum et de Facebook m’ont toujours été d’une grande aide. Un grand merci à eux !
Enfin, je tiens à remercier ma meilleure amie (même si elle ne verra peut-être pas cet article) qui me soutient dans cette pratique alors qu’à la base ce n’est vraiment pas son truc. Le soutien psychologique est vraiment important, et sans cela j’aurais sans doute déjà abandonné dès que la difficulté et le doute s’imposaient.

Evolution
Avant/Maintenant
Taille (m) : 1,90/1,90
Poids (kg) :70/96
Tour de biceps (cm) : 32/42
Tour de poitrine (cm) : 90/116
Tour de cuisses (cm) : 54/63
Afin de ne pas trop encombrer, je n’ai pas tout mis ; vous trouverez des mensurations assez récentes sur mon carnet d’entrainement.

J’ajouterai bientôt des photos sur mon carnet d’entrainement (notamment des cuisses et de la poitrine, ainsi que relâché).
Au final, je ne regrette vraiment pas cette découverte, et j’espère pouvoir un jour atteindre mon objectif : 105 kg (environ) pour un niveau de sèche correct (10-12% de bf).
Par ailleurs, j’attends avec impatience le nouveau livre sur la nutrition qui, je l’espère, sera à la hauteur des précédents.

Et comme le dirait Nico…
« Que la Masse soit avec vous. Amen. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s