VOS BRAS

J’ai décidé d’ouvrir ce blog en vous offrant une nouvelle stratégie pour le développement de vos bras, qui pourra également servir de technique anti-stagnation.

Mais, avant tout, je dois vous présenter ce blog, sans oublier de remercier spondyleux, sans qui il n’aurait pu exister. L’esthétique de ce blog, c’est lui (si vous le trouvez moche, vous savez qui contacter…). Spondyleux m’a donné les outils nécessaires à l’ouverture et à la gestion de cet espace où vous allez pouvoir venir vous recueillir régulièrement (n’oubliez pas de quitter vos chaussures et de vous laver les dents avant de vous connecter). L’endroit est sacré et ne peut être investi qu’à genoux, tête baissée. Pas trop néanmoins, sinon vous ne pourrez plus lire ma prose.

J’en vois déjà qui se rebiffent, trépignant d’impatience en attendant ce que vais bien pouvoir leur dire sur LEURS bras. Certains ont d’ailleurs sûrement sauté ce passage, ou lu en diagonale, à la recherche du Saint Graal. Et si je les avais trompé? Et si cette accroche sur les bras n’était qu’un piège pour inciter mes lecteurs à engloutir de force mes propos indigestes? Mystère…

L’objet de ce blog : mettre en valeur des éléments noyés sur les forums, écrits de ma main ou par des interlocuteurs m’ayant marqué par la justesse de leur analyse et … publier des photos significatives, évidemment. Vous y découvrirez aussi de nouvelles stratégies (inédites) et des informations (inédites aussi) vous permettant de mieux appréhender l’univers de la musculation, et donc votre propre entraînement. Ces derniers éléments pourront être repris sur les forums, mais leur mise en valeur, en évidence, sur ce blog leur donnera un relief unique.

Mais ce blog contiendra plus encore : des éléments que je ne pourrais publier sur les forums, comme des réflexions à caractère psychologiques ou philosophiques, des compte-rendus de lecture, des oeuvres d’art en rapport avec la musculation (ou pas), des anecdotes amusantes, etc.

Les présentations étant faites, passons à ce que ceux qui ne se sont pas encore endormis appelleront : « les choses sérieuses ». Une stratégie nouvelle pour vos bras, utile à tous.

Serait-il possible que vous travailliez trop vos bras?

Dans un premier temps, cette stratégie sera certainement adoptée par ceux qui ont du mal à faire grossir leurs bras. Mais elle sera bénéfique à tous, en permettant de tester les capacités de récupération des bras, en vous aidant donc à mieux vous connaître et à adapter l’entraînement au plus près de vos besoins ainsi que de vos capacités.

Le bonus :une technique anti-stagnation globale puisque le manque de récupération des triceps peut être la cause de difficultés à progresser sur les exercices qui dépendent de leur force et de leur résistance. En épargnant vos triceps, peut-être bien que vos progrès aux différents exercices de pompes (dont les dips) feront un bond en avant, ou au moins que la stagnation se débloquera aisément.

Cette stratégie s’applique directement aux niveaux 2 à 7. Vous pouvez choisir de ne l’utiliser que lors de la boucle. Ainsi, lors du premier passage, vous pourrez étudier votre rythme de progression, le rapport de développement entre votre buste et vos bras. Lors du second passage (boucle), vous disposerez d’une référence si vous adoptez la stratégie décrite ci-dessous.

Comment procéder?
1 – Cessez l’entraînement de vos triceps ( K2) pendant deux semaines. Observez les réactions de vos bras pendant ce temps. Notez vos progrès aux exercices de pompes (dont les dips).
2 – Recommencez, après ces deux semaines, l’entraînement des bras comme suit : une seule séance par semaine située juste avant vos deux jours de repos. Par exemple, si vous vous entraînez le lundi, le mercredi et le vendredi, faites la séance de bras le vendredi seulement. Vous aurez le samedi et le dimanche pour récupérer. Faites trois séries de K2 (ou K2 spécial, suivant votre force) en alternance avec trois séries de C1 (mains rapprochées sur la barre, la distance devant être nettement inférieure à la largeur des épaules). Si vous faites plus de 25 répétitions à la première série de C1, remplacez C1 par C3, avec toujours un écart entre vos mains inférieur à la largeur de vos épaules. Soit : une série de K2, 25 secondes de repos, une série de C1, 25 secondes de repos, une série de K2, 25 secondes de repos, une série de C1, etc. Trois séries de chaque en tout. Vous devez vous rapprocher de l’échec à la première série de chaque exercice, aller à l’échec mais sans trop forcer sur la deuxième série, aller à l’échec ultime sur la troisième série.

Vous pouvez considérer cette stratégie comme une technique pour vos bras. Dans ce cas, votre attention sera exclusivement tournée vers vos bras.

Vous pouvez considérer cette stratégie comme une technique anti-stagnation globale. Dans ce cas, vous retiendrez comme critère significatif davantage l’évolution générale de vos performances plutôt que l’évolution seule de vos bras.

Si cette statégie fonctionne à tous niveaux, peut-être qu’il sera pour vous désormais inutile d’entraîner plus d’une fois vos bras chaque semaine.
Mais vous pouvez aussi expérimenter et tenter de réintroduire une deuxième séance de bras dans la semaine après quelques temps. Dans ce cas, il faudra éviter de trop forcer à chaque séance car, si l’on peut forcer lorsque l’on entraîne un muscle une seule fois par semaine, il faut diminuer l’intensité des séances lorsque la fréquence pour ce muscle augmente.
Vous pourrez bien entendu revenir à trois séances hebdomadaires. Mais si vous voulez étudier sérieusement les réactions de votre corps, procédez par étapes, progressivement.

A noter :que ce soit pour une séance, deux séances ou trois séances de bras par semaine, vous ne devrez faire qu’une seule séance de C1 (ou C3) avec écart entre les mains réduit. Vous pourrez donc continuer à forcer pour C1 (ou C3) qui a pour objectif de stimuler le développement de vos biceps.

N’hésitez pas à me confier vos impressions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s