L’Efficience dans la Matrice (Part II : rencontre avec L’Agent Smith)

agent Smith Néo

Deuxième épisode d’une série réalisée par des pratiquants.
Monologue de l’Agent Smith face à Néo-Fit (sur la voie d’une nouvelle façon d’être en forme).

Pour ceux qui n’ont pas lu l’Episode 1, publié à l’origine sur facebook, vous le trouverez juste après ce deuxième épisode.

Agent-Smith

« Ne l’avez-vous jamais contemplé, Néo? N’avez-vous jamais été ébloui par son Efficience, son saltus perceptuel ? Des milliards de gens payant leur abonnement à la salle sans y aller. Saviez-vous que le Livre Vert avait pour dessein de créer un monde parfait, où personne ne souffrirait. Le bonheur parfait pour chaque être humain ! Ce fut un désastre, une catastrophe pour le NPNG.

Certains pensaient que nous devrions reprogrammer l’algorithme du concept du No Pain No Gain. Mais je crois que votre espèce, les humains, définissez la construction du corps et de l’esprit comme une sorte de purgatoire, une souffrance. L’entraînement parfait était un rêve auquel vous ne pouviez accéder qu’en vous blessant. C’est pour cela que votre entrainement fut complété avec ceci : l’apogée du « Mens sana in corpore sano » avec le Blog et les Livres Rouge et Jaune. Je dis bien votre entrainement car depuis que nous le pensons à votre place, c’est devenu notre entraînement, ce qui en fin de compte ne tend pas vers votre autonomie.

L’évolution, Néo! L’évolution, comme les dinosaures. Regardez par la fenêtre. Le NPNG a fait son temps. L’avenir, c’est le Constructivisme, Néo. L’Efficience est entre nos mains.

Je souhaiterai vous faire part d’une révélation surprenante, j’ai longtemps observé les nouveaux pratiquants de la Méthode, et ce qui m’est apparu quand j’ai tenté de qualifier leur rapport à l’effort, c’est que vous n’étiez pas réellement des pratiquants de la méthode Lafay… Tous les pratiquants de la Lafaymily ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous les adeptes du No Pain No Gain vous êtes différents. Vous vous essayez à un programme, et vous multipliez les échecs, vous les multipliez, jusqu’à ce que toutes vos ressources physiques et psychiques soient épuisées, jusqu’à la blessure, jusqu’à ce que le possible devienne impossible, et votre seul espoir de réussir à survivre, c’est de modifier la méthode, de rajouter des exercices fantasmatiques ou de suivre un autre programme.

Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette manière de faire, vous savez lesquels ?… Les virus. Le NPNG est une maladie contagieuse, le cancer de la Construction de Soi. Votre conception de l’entrainement est la peste et nous, nous sommes l’antidote. »

  

  

L’Efficience dans la Matrice (Part I : rencontre avec Efficeus)

EFFICEUS

Enfin! Bienvenue, Néo. Comme tu as du le deviner, je suis Efficeus.

NÉO

J’en suis tout congestionné.

EFFICEUS

Non, toute la congestion est pour moi. Je t’en prie, viens t’asseoir. Je suppose qu’en ce moment, tu éprouves la même chose qu’un débutant tombé devant un pot de suppléments au nom ronflant.

NÉO

C’est un peu ça.

EFFICEUS

Je le lis dans tes yeux. Tu as le regard d’un pratiquant prêt à croire ce qu’il voit parce qu’il s’attend à s’éveiller à tout instant. Et paradoxalement, ce n’est pas tout à fait faux.

Crois-tu au No Pain No Gain Néo ?

NÉO

Oui.

EFFICEUS

Et pourquoi ?

NÉO

Parce que je n’aime pas l’idée de perdre du temps en me reposant 4 jours sur 7 en faisant des séances trop courtes.

EFFICEUS

Bien sur, et je suis fait pour te comprendre. Peux-tu me dire, pourquoi tu es ici ?

NÉO

Non.

EFFICEUS

Laisse-moi te dire pourquoi tu es ici. Tu es venu parce que tu veux quelque chose. Tu as une volonté qui t’habite mais elle s’émousse. Tu l’as toujours ressenti, ressenti que le monde du NPNG ne tournait pas rond. Tu ne sais pas quoi mais c’est là, comme une écharde sur ta barre de traction. Ca te rend fou. C’est ce sentiment qui t’a mené jusqu’à moi. Sais-tu de quoi je parle ?

NÉO

De l’Efficience ?

EFFICEUS

Veux-tu savoir ce qu’elle est ?

NÉO

Oui.

EFFICEUS

Le NPNG est universel, omniprésent. Il nous enveloppe, même dans cette pièce. Tu peux le voir sur les sites de musculation ou sur des bannières publicitaires quand tu allumes ton pc. Tu sens sa présence quand tu pars t’entrainer, quand tu n’a plus de jus, quand tu paies ton abonnement. Elle est le Monde. C’est le monde que l’on superpose devant ta vue pour te cacher la vérité.

NÉO

Quelle vérité ?

EFFICEUS

Que tu es un esclave, Néo. Comme tous les autres, tu es né en captivité. Le NPNG est une prison qui n’a place ni pour le recul stratégique, ni pour s’élever ensemble. Une prison pour la construction de Soi.

Le No Pain No Gain est un système Néo. Ce système est notre ennemi. Quand on est à l’intérieur, que voit-on: des gens qui stagnent, qui se blessent, qui abandonnent, qui se dopent, qui écrasent le plus faible. Les nombreux esprits que nous essayons de sauver. Mais en attendant, ces gens font partie de ce système, et c’est ce qui fait d’eux nos détracteurs.

Ce que tu dois comprendre, c’est que la plupart ne sont pas prêt à se laisser débrancher. Beaucoup d’entre eux sont tellement inconscients et dépendants du système qu’ils se battraient pour le protéger.

Tu prends une bonne grosse pilule bleue, l’histoire s’arrête là, tu restes avec tes douleurs et tu crois au NPNG. Tu prends le Livre Vert, tu restes au pays de l’Efficience et je te montre jusqu’où ton corps peut aller!

Les élèves Lafay sur Facebook, n°45

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 juillet au 31 juillet 2015.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise « mens sana in corpore sano ». Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

 

Tom Romakra

Tom Romakra Tom Romakra2

Lea Marshall et Miss-chris Khis

Lea Marshall1 Miss-chris Khis

Alioune Gueye

Alioune Gueye1 Alioune Gueye2

Yo-lène J-Fbh‎

Yo-lène J-Fbh‎

Clément Ly

Clément Ly Clément Ly1

Melissa Willame

Melissa Willame Melissa Willame4 Melissa Willame2

Charles le Lafayen

Charles le Lafayen1 Charles le Lafayen2

Anais Guidal

Anais Guidal

Rom Thor-Tank

Rom Thor-Tank Rom Thor-Tank2

Alice Lafay

Alice Lafay Alice Lafay1

Arnaud Vovinam

Arnaud Vovinam Arnaud Vovinam2

Kpucine Lafay

Kpucine Lafay

Antoine Maillard

Antoine Maillard3 Antoine Maillard4

Katherine Lemaire et Elodie Le Roux

Katherine Lemaire Elodie Le Roux

Pierre Methode Lafay

Pierre Methode Lafay Pierre Methode Lafay1

Lou Lafay

Lou Lafay

Nivram Ng Wilm

Nivram Ng Wilm1 Nivram Ng Wilm2

MarineLena Venet Lopez

MarineLena Venet Lopez

Nicolas Ehret

Nicolas Ehret1 Nicolas Ehret3

Amélia Juteau

Amélia Juteau

Max Lafayen

Max Lafayen1 Max Lafayen2

Mathilde Mln et Oli Via

Mathilde Mln Oli Via

Kevin Owenn Capitaine

Kevin Owenn Capitaine1 Kevin Owenn Capitaine2

Chaimaa Errjali et K-ro Lafay

Chaimaa Errjali K-ro Lafay

Geoffrey Willame

Geoffrey Willame1 Geoffrey Willame2

Mariie Scheldeman Hauterive

Mariie Scheldeman Hauterive

Emil Lime

Emil Lime

Gio Lafay

Gio Lafay1 Gio Lafay3

Alan Ls

Alan Ls Alan Ls1

Fiona Sanchez

Fiona Sanchez Fiona Sanchez1

Anto Desuje

Anto Desuje avantAnto Desuje

Chloé Dole

Chloé Dole

Aubin Lafayen

Aubin Lafayen Aubin Lafayen1

Marie Bipbip

Marie Bipbip Marie Bipbip1

Aymeric Drz

Aymeric Drz Aymeric Drz1

El Maddy

El Maddy

Teddy Fadier et Alexis Stephan Fx‎

Teddy Fadier Alexis Stephan Fx‎

Arnaud Spndlr et Maxime Reeves

Arnaud Spndlr Maxime Reeves

Quentin Cazé et James Lafay

Quentin Cazé James Lafay

Dylan Lafayen

Dylan Lafayen1 Dylan Lafayen2

Acem L’Hacktiviste
Acem L'Hacktiviste Acem L'Hacktiviste1

Clément Galak

Clément Galak Clément Galak1

François Webulle Lafay

François Webulle Lafay2 François Webulle Lafay3

Sylvain Michel

Sylvain Michel avant Sylvain Michel après

Dav Pascual

Dav Pascual Dav Pascual1

David NL Lafay

David NL Lafay David NL Lafay2

Alex ML

Alex ML Alex ML1

Nico Hervy

Nico Hervy Nico Hervy1

Stanley Blakhers Lafay

Stanley Blakhers Lafay Stanley Blakhers Lafay1

Sylvain Mercier

Sylvain Mercier Sylvain Mercier1

Xavier Olivier

Xavier Olivier Xavier Olivier1

Grifarmacien Pa

Grifarmacien Pa Grifarmacien Pa1

Kévin Ulivi

Kévin Ulivi Kévin Ulivi1

Hyl Lafay

Hyl Lafay Hyl Lafay1

Fabrice Machado

Fabrice Machado Fabrice Machado1

Flo Lafay

Flo Lafay Flo Lafay1

Florian Stoecklin et Jason Le Maçon

Florian Stoecklin Jason Le Maçon

Jo Lafay et Anthony Castillo

Jo Lafay Anthony Castillo1

Ma Ni Lafayen

Ma Ni Lafayen1 Ma Ni Lafayen2

Maddaloni Chris Fit

Maddaloni Chris Fit

Toni Lafayen Destello et Seb Lafay

Toni Lafayen Destello Seb Lafay

Pascal Lafay et Ben Lafayen

Pascal Lafay Ben Lafayen

Maxime Pagliaroli

Maxime Pagliaroli

Lionel le Stanc et Jordan Lallemand

Lionel le Stanc Jordan Lallemand

Joé Des Ruisseaux-Langlois‎ et Jordan Nicolas

Joé Des Ruisseaux-Langlois‎ Jordan Nicolas

Mat Hieu

Mat Hieu Mat Hieu1

Sochin Lafay et Stéphane Bellot-Godin

Sochin Lafay1 Stéphane Bellot-Godin1

Paps Lafay

Paps Lafay Paps Lafay1

Olivier Saluzzo

Olivier Saluzzo Olivier Saluzzo1

Raf Zx

Raf Zx Raf Zx1

Strg Lafay

Strg Lafay Strg Lafay1

Ahmed Ait Ben Hassan

Ahmed Ait Ben Hassan

Aurélien Lafayen

Aurélien Lafayen Aurélien Lafayen1

Clément Fernez

Clément Fernez avantClément Fernez

Marcel Hummel et Body Flex

Marcel Hummel Body Flex

Maj Dhar et Charles Lee

Maj Dhar1 Charles Lee

Vincent Bruno et Yoann Munoz

Vincent Bruno Yoann Munoz

Antoine Dartique

Antoine Dartique avantAntoine Dartique

Florent Sevien et Vincent Satcho Lafayen

Florent Sevien Vincent Satcho Lafayen

Antoine Brugalla

Antoine Brugalla

Jb Lafayen

Jb Lafayen

Max Fdsdf et Viktor Stanek

Max Fdsdf Viktor Stanek

Samuel Duclos et Julien Laviale

Samuel Duclos Julien Laviale

Tristan Gantelet et T-bag Carpiste

Tristan Gantelet T-bag Carpiste

Cézar Valarezo

Cézar Valarezo

Damien Moulin et Florian Jambet

Damien Moulin Florian Jambet

Guillaume Potpot et Jimmy Palka

Guillaume Potpot Jimmy Palka

Maxime Lallier et Nesskiwi Astori

Maxime Lallier Nesskiwi Astori

Alex Colder et Nicolas Lafay

Alex Colder Nicolas Lafay

Steve Loiseau et Valentin Villemont

Steve Loiseau1 Valentin Villemont1

Guïllaumë Lafayen

Guïllaumë Lafayen Guïllaumë Lafayen1

Jeremy Chadufaud et Remade Runfit

Jeremy Chadufaud Remade Runfit

Scott Fu Kin et Thomas Mosqueira

Scott Fu Kin Thomas Mosqueira

Jonathan Potot

Jonathan Potot

Logan Lafayen

Logan Lafayen Logan Lafayen1

Romain Benmira et Panda Lafay

Romain Benmira Panda Lafay

Mat Marquilly et Mako ML

MAt Marquilly Mako ML

Koro Bds

Koro Bds

Nicolas Pasierb et Kevin Lacoste

Nicolas Pasierb Kevin Lacoste

Panda Carambar

Panda Carambar

Max La Fayen

Max La Fayen

Jonathan Sanna et Bruno Cruaud

Jonathan Sanna Bruno Cruaud

Ali Bomaye et Chris Tophe

Ali Bomaye Chris Tophe

Jordan Lafay

Jordan Lafay

Lucas Lafay et Johan Battaglia

Lucas Lafay Johan Battaglia

Jérémy Desgranges et Gaëtan Lafayen Olive-Touge

Jérémy Desgranges Gaëtan Lafayen Olive-Touge

Youssef Louzir

Youssef Louzir Youssef Louzir1

Antoine Drd et Aymeric Lafayen

Antoine Drd Aymeric Lafayen

Loic Lafay

Loic Lafay

Thomas Desmé et Way Katkar

Thomas Desmé Way Katkar

Anthony Lafayen et Sunny Dlf

Anthony Lafayen Sunny Dlf

Jonathan Mifsud

Jonathan Mifsud

Témoignage de Nicolas Ehret

fin sèche

Bonjour, je me (re)présente pour ceux et celles qui ne me connaîtraient pas : je m’appelle Nicolas EHRET (Nicos64), j’ai 27 ans et j’ai actuellement effectué 650 séances Lafay pour un peu plus de 5 ans de pratique. Avant de débuter la méthode, j’ai pratiqué la musculation classique pendant près de 5 ans dont les 2 dernières de façon intensive (No Pain No Gain). Une blessure (lombalgie avec pincement discal) lors d’un entraînement lourd m’a contraint à repenser l’entraînement en musculation. Ajoutez à cela un tassement de la colonne vertébrale, l’absence d’endurance et zéro souplesse, il était temps de chercher une autre voie : comment continuer à développer sa musculature sans nuire à sa santé?…

J’ai donc très vite découvert la méthode, acquis rapidement tous les livres de l’époque (tome 1, turbo et méthode de nutrition) et les résultats se sont très vite fait ressentir car, ayant certes démarré avec de bons atouts, mon corps, déséquilibré jusque-là, se développe là où la fonte n’y était pas parvenue. Développement harmonieux du dos, rééquilibrage haut et bas du corps, développement massif des abdos, sans parler de la douleur au bas du dos qui finit par disparaître grâce à une bonne gestion des séances d’étirements : ma première sèche fut un véritable succès!

entretien2Suite à cela, satisfait d’avoir pu atteindre un physique athlétique, puissant, endurant, souple et non douloureux (j’en avais presque oublié que j’avais une lombalgie), je me suis laissé un peu vivre pendant plus de 3 ans… j’ai stagné physiquement, gagnant sur le long terme en force et en battant de temps en temps mes performances mais j’ai compris plus tard que le réel problème était mon irrégularité non pas dans les entraînements mais plutôt mon manque de sérieux en ce qui concerne la souplesse, l’endurance et la nutrition. La vie professionnelle et son stress quotidien grandissant, la découverte d’une vraie vie amoureuse, le refus d’objectifs… autant de facteurs qui ont alimenté ma stagnation physique et sportive (mais pas mentale).

Il y a eu certes une tentative d’orienter ma progression sur un de mes points faibles tels que les bras notamment grâce à la triade grecque que j’ai exploité pendant plus d’un an, mais malheureusement je refusais d’effectuer l’exercice K2 en fin de séance. Je réalise maintenant que je ne maîtrisais absolument pas cet exercice (mauvaise exécution, mauvaise gestion des séries longues et courtes, ce qui se traduisait souvent par des douleurs aux coudes pour aboutir à un échec), ce qui ne m’a pas permis de progresser sur les triceps qui était pourtant l’objectif initial!! Un deuxième bouleversement était nécessaire pour relancer la machine…

fin sèche (5)Avec l’arrivée du tome 2 « L’espace stratégique », après lecture et relecture du tome 1, j’ai senti que j’étais enfin prêt à « rebondir ». J’ai donc commencé par faire le point sur ce qui avait marché sur moi sur le moyen et long terme, quels étaient les échecs, les raisons et quels nouveaux objectifs je souhaitais atteindre et comment y parvenir. Plutôt simple comme remise en question mais parfois il suffit d’un petit coup de pouce (lecture du tome 2) pour que tout s’éclaire à nouveau…

Tel un nain hissé sur les épaules de géants comme Arnaud, Charles (pas pour la taille mais pour le gabarit:) ), Loic Madec, Emmanuel Beato, Clément Laftouty et bien d’autres encore, je décide d’entreprendre une petite prise de masse malgré un physique pas spécialement sec ni trop gras (80kilo pour 1m80) histoire de redécouvrir la méthode tout en prenant du plaisir. Je passe alors de 4 à 5 repas par jour en augmentant de 250 calories environ mes apports nutritionnels journaliers sans pour autant tout calculer comme indiqué dans le livre jaune « Méthode de nutrition » et, étant de nature gourmande de part mon métier (boucher dans un magasin biocoop), je prends facilement du poids tout en appliquant les principes d’entraînement du tome 2 (à savoir qu’il ne faut pas trop s’épuiser ou s’attarder sur un niveau, augmenter la variante sur certains exos dès le mode 12 validé…).

DSCN2932Je me fixe comme objectif d’axer ma progression sur mes réels points faibles, à savoir : les bras (triceps), l’arrière des épaules, le milieu du dos et les jambes. Pour m’aider et casser la routine tout en découvrant une nouvelle façon de s’entraîner, j’entreprends une courageuse quadriade et plus particulièrement la version B, J, A6, L, qui deviendra rapidement B, J1, A9, Q2, une quadriade très technique qui consiste à augmenter la force globale et développer les épaules et les triceps. Les tractions verticales (C1 et C3) se transforment en tractions horizontales pour maximiser l’effort sur l’arrière des épaules et le milieu du dos. Enfin, la technique d’Arnaud pour les bras (K2 spéciale et Curl Lafay) en fin de séance m’ont bien aidé à ressentir la congestion des triceps et des biceps. C’est là notamment que j’ai acquis plus de force aux bras, m’aidant ainsi à battre mes records pour la triade. Côté cuisses, je mets vraiment l’accent sur la qualité de l’exécution quitte à perdre au début quelques répétitions afin de mieux ressentir l’étirement ce qui finit par être payant car j’atteins un mode 20 à l’exercice E2 et bats ainsi mon record. J’y associe également l’exercice d’isolation pour les ischio-jambiers décrit dans le tome 2, exercice difficile à maîtriser mais utile pour augmenter la force dans les cuisses! Bref, inutile de préciser que la séance commence à devenir longue et qu’il est nécessaire de spliter les séances pour ne pas fatiguer l’organisme en prise de masse… Dans cette configuration, impossible pour moi de caler une séance de course à pied dans la semaine. En revanche, je reprend très sérieusement les étirements ce qui me permet non seulement de mieux récupérer des mes efforts mais également de me soulager la lombalgie : la douceur mène à tout!

Fin de prise de masse, 84 kilos pour 85 cm de tour de taille, le dos est plus épais, les cuisses ont bien chargées, l’arrière des épaules aussi, les triceps ré-apprennent à travailler grâce à l’utilisation stratégique de K2… Côté nutrition, je me suis laissé un peu aller, ne regardant pas trop les quantités mais en respectant toutefois les bases du livre jaune. Une re-lecture de La Méthode de Nutrition et du Tome 2 s’impose pour la perte de masse grasse!

fin sèche (6)Je prends la décision de continuer un temps la quadriade pour progresser vers mon objectif en douceur et commence à changer les variantes et ainsi augmenter le nombre de répétitions. Pour les cuisses, je diminue le temps de repos entre les exercices, ce qui augmente le rythme cardiaque mais favorise la congestion et donc le volume. En ce qui concerne la nutrition, je passe de 5 à 6 repas et je stoppe tous les grignotages inutiles (je rappelle que je suis boucher…). Dès lors, je perds rapidement du poids… J’inclus également une séance de course à pied semaine (en douceur, en douceur), puis 2 et je me rends compte que le split ne me permet plus de concilier entrainement musculaire et endurance tout en s’octroyant du repos. Je décide donc d’arrêter la quadriade afin de revenir à une triade classique en full-body. Associé à une alimentation de mieux en mieux gérée, j’atteins très rapidement ma DEJ (dépense énergétique journalière).
Il est alors temps de franchir un cap : c’est l’heure de la sèche! Énième relecture du livre jaune, je recalcule tout! Je scrute le moindre aliment gourmand en calorie, je passe à 3 courses à pied semaine, je ne consomme plus de glucides mis à part l’avoine du matin et les 3 fruits que je souhaite absolument garder car les coups de pompes sont de plus en plus réguliers les jours d’endurance. Je passe sous la barre des 2000 calories, je crois même être tombé à 1750 calories! Je consomme donc beaucoup de protéines de très haute qualité ainsi qu’un maximum de légumes bio et de saisons!Les entraînements se passent bien, très bien même à ma grande surprise! Je bats mes records sur l’exercice B, E2 et l’ensemble de la séance malgré la baisse des glucides autour des entraînements de musculation et d’endurance. En revanche, les 2 dernières semaines auront été très éprouvantes lors des séances de footing avec les grosses chaleurs…

 

fin sèche (4)

 

Voici un exemple de menus pour une journée de sèche :

Matin : 6 blancs d’œuf, 1 jaune d’oeuf, 200 g fromage blanc 0 %, 20 g de flocons d’avoine, 1 cs de purée d’amande, 1 pomme

Collation 1 : 1 shaker (40 g protéine bio + 20 g cacao maigre) + 1 banane

Midi : 150 g steak haché maigre, 200 g tomates, 200 g concombres, 10 g de noix, 10 cl d’huile d’olive

Collation2 : 100 g thon ou sardine + 20 cl de soja + 1 abricot

Diner : 150 g de poulet, 200 g concombres, 1 belle salade, 10 g de noix, 10 cl d’huile d’olive

Collation 3 : 1 shaker (40 g protéine bio + 20 g cacao maigre) ou 500 g fromage blanc 0 %

Le shaker, c’est plus pour le côté pratique : je suis boucher et le matin je ne prends aucune pause donc il me faut une collation facile et rapide à consommer entre 2 clients…

 

entretien1

 

C’est l’heure du bilan avec comme mensurations pour 1m80 :

Poids : 76 kilos (-8 kilos)

Epaules : 122 cm (-4)

Pectoraux : 110 cm (-3)

Bras : 39 (-1)

Taille : 75 (-8)

Cuisses : 58 (-5)

Mollets : 38 (=)

fin sèche (2)Je suis ravi du résultat! Quelle agréable sensation de se sentir léger comme une plume, d’avoir un rapport poids-puissance utile au quotidien lors d’une course à pied, d’une sortie vtt, ou tout simplement lors d’une grosse séance Lafay. Le visuel est top, pas aussi sec que certains pratiquants mais assez pour se donner l’impression de vivre dans la peau d’un athlète. Cela peu paraître prétentieux, mais lorsque les autres vous le font remarquer, vous prenez alors conscience que vous avez acquis et construit un physique sportif, harmonieux, puissant et en bonne santé! Ce régime n’aura pas été si simple, surtout la sèche : perte d’énergie les dernières semaines, la sensation de faim après certains repas, hypoglycémie lors de certaines courses à pied… mais rien d’extrême. Pas de crises de nerf, pas de blessures et la possibilité de manger 3 cheat meal par semaine sans prendre 1g!! C’est ça aussi l’efficience : la gestion des entraînements et de la diète lors d’une sèche. J’ai appris à écouter mon corps, repérer les signes avant-coureurs d’un surentraînement ou encore d’un besoin immédiat de repos, de sucre rapide ou de manipulation des temps de repos lors d’une séance… tout en se faisant plaisir (glace, pizza, barbecue…), avoir une vie sociale et ne pas penser qu’au sport!

fin sèche (3)Actuellement je suis en phase d’entretien, je recommence à intégrer les glucides mais le poids reste inchangé! C’est plutôt pas mal car la ligne reste excellente alors que les calories augmentent doucement… Je compte dès lors monter lentement en poids jusqu’à ré-atteindre ma DEJ (Dépense énergétique journalière) puis, lorsque je me sentirai prêt, j’attaquerai une prise de masse mais cette fois mieux gérée que les précédentes afin de grossir un maximum en muscle tout en limitant la prise de gras! Je mettrais l’accent sur le développement des bras et des cuisses en utilisant les techniques de progression décrites dans le tome 2 et grâce aux articles du blog.

Je tiens à remercier l’ensemble des Lafayens qui m’ont suivi et encouragé tout au long de ce régime, vous n’imaginez pas la motivation que j’ai à voir vos propres résultats et vos messages de soutiens!! Merci.

Nicos64

 

maintien

Les élèves Lafay sur Facebook, n°44

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 juin au 30 juin 2015.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise « mens sana in corpore sano ». Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

 

Arnaud Vovinam

Arnaud Vovinam Arnaud Vovinam1

MarineLena Venet Lopez

MarineLena Venet Lopez MarineLena Venet Lopez1

Rémi Lafayen et Dav Pascual

Rémi Lafayen Dav Pascual

Clement Laftouty et Alioune Gueye

Clement Laftouty Alioune Gueye

Eilime Tluanger‎

Eilime Tluanger‎ Eilime Tluanger‎1

Charles le Lafayen – avec Bruce Lafay

Charles le Lafayen Charles le Lafayen et Bruce Lafay

Anais Guidal

Anais Guidal Anna Chou

Nicolas Ehret

Nicolas Ehret3 Nicolas Ehret7

Céline Louy et Chaton Natacha Lafayenne

Céline Louy Chaton Natacha Lafayenne

Eagle Lafay

Eagle Lafay Eagle Lafay1

Fiona Sanchez

Fiona Sanchez1 Fiona Sanchez

Ceed Tonk Fafay‎

Ceed Tonk Fafay‎ Ceed Tonk Fafay‎1

Tea Tautumapihaa et Carole Dericbourg‎

Tea Tautumapihaa Carole Dericbourg‎

Baptiste Lafayen

Baptiste Lafayen Baptiste Lafayen1

Elodie Breuil et Cyrielle Martinez

Elodie Breuil Cyrielle Martinez

Anthony Roze

Anthony Roze1 Anthony Roze3

Winie Lafayenne

Winie Lafayenne Winie Lafayenne1

Jordan Nicolas

Jordan Nicolas Jordan Nicolas1

 

Arnaud Spndlr

Arnaud Spndlr Arnaud Spndlr1

Val Lafée

Val Lafée Val Lafée1

Guillaume Potiron et Bertrand Narcisse Nowak

Guillaume Potiron Bertrand Narcisse Nowak

Melissa Williame

Melissa Williame

Khaled Klai

Khaled Klai

Alice Lafay

Alice Lafay Alice Lafay1

Clément Galak

Clément Galak Clément Galak1

Mylène Combes Ferrand

Mylène Combes Ferrand

Matt Jack Fernandez

Matt Jack Fernandez1 Matt Jack Fernandez2

Sarah-Fermit Lafay

Sarah-Fermit Lafay Sarah-Fermit Lafay1

Christopher ML

Christopher ML

Aurora Marie Eos

Aurora Marie Eos Aurora Marie Eos1

Geoffrey Willame

Geoffrey Willame1 Geoffrey Willame5

Christine Anne Jegou

Christine Anne Jegou Christine Anne Jegou1

Joffrey Zauzau

Joffrey Zauzau Joffrey Zauzau1

Vaness Lafayenne

Vaness Lafayenne Vaness Lafayenne1

Matthieu Oliver

Matthieu Oliver

Elo Lelafayenne

Elo Lelafayenne

Max Lafayen

Max Lafayen Max Lafayen1

Elyise Mskz

Elyise Mskz

Mickaël Roux

Mickaël Roux

Jessica Nunes

Jessica Nunes

Monyannou Lafay

Monyannou Lafay

Ness Nathan Nina Gerard

Ness Nathan Nina Gerard1

William Lafay

William Lafay William Lafay1

Lea Marshall et Chaimaa Errjali

Lea Marshall Chaimaa Errjali

Julien Laviale

Julien Laviale1 Julien Laviale2

Lou Lafay

Lou Lafay Lou Lafay1

Tom Romakra

Tom Romakra Tom Romakra1

Marine Trochon

Marine Trochon

Pascal Carrère-Gée

Pascal Carrère-Gée Pascal Carrère-Gée1

Celine Coirier

Celine Coirier

Taurus Lafay

Taurus Lafay1 Taurus Lafay3

Cle Cle Lafayenne

Cle Cle Lafayenne Cle Cle Lafayenne1

Emmanuel Lacroix Lafayen et Axel Denis

Emmanuel Lacroix Lafayen Axel Denis

Lafay Minine

Lafay Minine

Francois Thebault

Francois Thebault1 Francois Thebault2

Fanny Anselmo Melro

Fanny Anselmo Melro Fanny Anselmo Melro1

Jason Le Maçon

Jason Le Maçon Jason Le Maçon2

Vanessa Barbry

Vanessa Barbry

Antoine Fayalen

Antoine Fayalen Antoine Fayalen1

Mely Ssa et Marie Bipbip

Mely Ssa Marie Bipbip

Antoine Maillard

Antoine Maillard Antoine Maillard1

Nico Cono Lafayen et Basile Harlaut

Nico Cono Lafayen Basile Harlaut

Nadjem Osmani

Nadjem Osmani Nadjem Osmani1

Benoit Delattre et Chris Rochoir

Benoit Delattre Chris Rochoir

Steve Loiseau

Steve Loiseau1 Steve Loiseau3

David Brosseau

David Brosseau David Brosseau2

Florian Lingois

Florian Lingois

Guillaume Fabre

Guillaume Fabre Guillaume Fabre1

Benoit Cornette et Ju Bsnrd

Benoit Cornette Ju Bsnrd

Florian Lafay

Florian Lafay

Fabien Joly et Florient Miller Lafayen

Fabien Joly Florient Miller Lafayen

Jo Siciliano

Jo Siciliano Jo Siciliano1

Anthony Lafayen et David NL Lafay

Anthony Lafayen1 David NL Lafay

David Mannevy

David Mannevy David Mannevy1

Jordi Castillo et Jordan Lefebvre

Jordi Castillo Jordan Lefebvre

Kevin Lafayen

Kevin Lafayen Kevin Lafayen1

Max Lafay

Max Lafay Max Lafay1

Maxime Plt et Antoine Inked

Maxime Plt Antoine Inked

Damien Lafayen et Fab Lafay

Damien Lafayen Fab Lafay

Gaëtan Olive-Touge

Gaëtan Olive-Touge

Emil Lime et François Webulle Lafay

Emil Lime François Webulle Lafay

Jo Lafay

Jo Lafay Jo Lafay1

Koro Bds

Koro Bds

Bryan Boyon et Jeje Rodrig

Bryan Boyon Jeje Rodrig

Nicolas Olas et Lionel le Stanc

Nicolas Olas Lionel le Stanc

Kevin Owenn Capitaine

Kevin Owenn Capitaine Kevin Owenn Capitaine1

Marcel Hummel

Marcel Hummel Marcel Hummel2

Guillaume Identité

Guillaume Identité Guillaume Identité2

Luigi Lotito

Luigi Lotito

Frédéric Tonnellier et Pascal Lafayen

Frédéric Tonnellier Pascal Lafayen

Yanis Lafayen

Yanis Lafayen Yanis Lafayen1

Ali Bomaye et Wilfried Lafayen

Ali Bomaye Wilfried Lafayen

Paul Lafayen

Paul Lafayen

Pierre Methode Lafay

Pierre Methode Lafay Pierre Methode Lafay1

Freko ML

Freko ML

Cédric Dupuy et Vincent Soavelo

Cédric Dupuy Vincent Soavelo1

Réda Minimalist et Vincent Lenaerts

Réda Minimalist Vincent Lenaerts

Mat Marquilly et Skiing Brice

Mat Marquilly Skiing Brice

Rk Åzur

Rk Åzur

Nicolas Favre et Viktor Stanek

Nicolas Favre Viktor Stanek

Vipère Lafayenne

Vipère Lafayenne Vipère Lafayenne2

Valentin Van Hoenheim et Rafik Unkut

Valentin Van Hoenheim Rafik Unkut

Xavier Olivier

Xavier OlivierJohn Gillet et Logan Lafayen

John Gillet Logan Lafayen

 

 

 

Témoignage de Arnaud Vovinam

Arnaud Vovinam, 36 ans, 177 cm et 76 kg. 5 ans de Méthode Lafay.

3

 

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis identifié sous le pseudo « Arnaud Vovinam » sur FB. J’ai par ailleurs témoigné à deux reprises sur le blog dont vous trouverez les liens ci-après :

http://methode.lafay.free.fr/index.php?2013/02/06/746-methode-lafay-et-vovinam-viet-vo-dao-a-haut-niveau

http://methode.lafay.free.fr/index.php?2013/07/16/787-arnaud-fabrique-l-efficience-des-champions

 

Le 27 juin dernier, je fêtais donc mes 5 années de Méthode Lafay… L’arrivée d’une telle échéance m’imposait donc de témoigner à nouveau. A cette fin, j’ai donc fait deux teasers sur le groupe proteosystem pour attiser la curiosité des pratiquants sur mon retour d’expérience. J’ai donc beaucoup réfléchi à la manière dont j’allais aborder cet article. J’ai posé mes idées. Modifié. Re-modifié. Re-réfléchi. Puis, j’ai finalement décidé de tout recommencer et de me laisser aller au fil de mes idées. J’imagine aisément que l’attente de chacun est grande lorsque qu’un pratiquant évolue depuis 5 années dans le milieu « Lafay ». Aussi, j’espère ne pas décevoir les lecteurs et apporter une contribution à l’évolution de chacun. Afin d’apporter de la lisibilité à ce témoignage, j’ai décidé d’aborder cet article en 3 points :

1- Comment je m’entraine ?

2- Comment je me nourris ?

3- Comment je me cultive ?

 

I- L’entraînement

2Cinq années de Méthode Lafay, cela signifie que la méthode fait partie intégrante de mon quotidien…bien que je ne m’entraîne que deux fois par semaine. Je suis actuellement en entretien au niveau 7 et j’ai volontairement choisi de réduire mes temps de pause à 15s pour les exercices de la triade (avec des modes 12). Par ailleurs, j’ai observé avoir beaucoup évolué physiquement depuis que je ne fais seulement que deux séances. Ma pratique martiale en sus des trois entraînements me bloquait psychologiquement…et donc physiquement. Cela faisait trop. Trop d’entraînement. Trop d’obligation. Trop de culpabilité de ne pas faire sa séance. Trop… tout simplement.

J’en ai en conséquence tiré de nombreux avantages et notamment celle du temps disponible qui m’est désormais accordé à côté de l’entraînement. C’est ainsi que j’ai analysé ma pratique tel que le proposerait tout bon cybernéticien ou constructiviste (Laswell, Wiener, Watzlawick) avec pour leitmotiv : Que fait la méthode sur moi ? Comment ? Et avec quel effet ?…Il me semble important que chacun puisse apporter des réponses à ces questions au bout de quelques années de pratique.

7N’oubliez pas que si le livre vert est un guide qui peut-être suivi simplement, sans « réfléchir », il est possible d’aller beaucoup plus loin. Cette ouverture est d’ailleurs largement étudiée dans le Tome 2. Pour ma part, j’ai recensé trois étapes dans mon processus d’apprentissage de la méthode : • Etape 1 : je suis le livre vert. Je fais ce qui est écrit. J’atteins le nombre de répétitions et j’avance dans les niveaux. • Etape 2 : je réfléchis au pourquoi des niveaux, à leur finalité. • Etape 3 : je réfléchis à la réalisation et la finalité des exercices, à l’esprit de la Méthode. Je lis les articles. Je vais plus loin en prenant du recul. Rappelez-vous que quelque soit le niveau, débutant ou avancé, vous progresserez sans difficultés et sans avoir, ou chercher à comprendre la logique de la Méthode : elle se suffit à elle-même.

Il est aussi loisible de s’entraîner différemment selon ses attentes. Le tome 2 est alors une mine d’information au regard de ses propres objectif, que je qualifierai « d’objectifs avancés » : prise de masse, sèche, endurance… J’ai d’ailleurs eu la chance d’avoir un programme personnalisé par Olivier lors de la préparation de mon 4ème dang. Il m’a, à cette fin, proposé d’aborder durant cette période les séances de manière totalement différente : mise en état de méditation intellectuelle, concentration sur la respiration, répétitions rapides, et, si possible, éviter de compter le nombre de répétitions. A cela, j’ai ajouté une diète équilibrée qui reprend finalement les fondamentaux évoqués dans le livre vert. J’ai donc perdu tant en masse musculaire qu’en poids mais largement gagné en endurance et explosivité.

C’était le but recherché ! Apporter notamment de la fluidité à mes mouvements (j’étais donc tombé à 72.5 kg alors que mon poids quotidien avoisine plutôt les 76.5 kg). Aussi, j’ai ajouté de la corde à sauter à mes entraînements. J’ai donc abordé mon passage de grade avec une vraie condition physique et les résultats ont même largement dépassé toutes mes espérances. Aujourd’hui, j’ai repris mon poids hors compétition et je tourne aux alentours de 76-77 kg. Je me sens bien ainsi et je ne cherche rien de plus. Le corps que j’ai me plaît et je me sens bien ainsi. J’évolue donc en entretien au niveau 7 comme indiqué plus haut. Je fais aussi les 4 piliers lorsque je ne suis pas en saison de Vovinam car ce sont des exercices que je travaille à l’entraînement.

 

5

 

II- Nutrition

Aaaaah….La grande question de la nutrition….un puits sans fond…En effet…que manger ? Comment ? Bio ? Pas bio ? Lait ? Pas Lait ? Gâteaux ? Pas gâteaux ?….Bref, je lis tout et son contraire sur FB ou internet et j’observe que les débats sont souvent houleux. Pour ma part, j’ai décidé de ne surtout pas me prendre la tête. J’ai la chance d’avoir une ferme familiale qui me permet depuis des années de manger avec ma propre traçabilité. Aussi, je ne cherche rien de particulier. En un mot, je suis la nutrition proposée dans le livre vert et je n’hésite jamais à me faire plaisir !!! Si je fais attention la semaine (en m’accordant quand même un verre de vin au repas)…je n’hésite jamais à me lâcher le week-end : soit le vendredi soir, le samedi et dimanche compris !!! Cela me fait du bien car j’aime la gastronomie.

Mais surtout, je crois que mon organisme perçoit ces sensations de plaisir qui sont extrêmement importantes à notre équilibre. J’aime cuisiner et je ne conçois pas de me priver de quoique ce soit au prétexte que le kg en trop me condamnerait définitivement. Et n’imaginez pas que j’ai un organisme magique qui ne prend pas de poids….Non….je crois juste que l’alternance équilibre-plaisir convient parfaitement à ce que je suis….

 

4

 

III-Evolution

La méthode Lafay est un univers. Complet. Croître et durer. Croître, cela signifie que l’on peut aussi chercher à faire progresser son « esprit »… N’oublions pas que le corps est un tout. Aussi, je cherche notamment à me cultiver en permanence. En effet, je ne peux concevoir m’enfermer dans des préjugés ou des croyances. Celles qui bloquent le discours ou le rendent agressif. J’ai toujours cru aux vertus de l’ouverture d’esprit et à celles du bon sens. Ne pas être d’accord ne signifie pas que l’autre a tort. J’ai alors lu de nombreux ouvrages proposés par Olivier Lafay dans la bibliographie du Tome 2 : Laborit, Morin, Lipton…et bien d’autres encore….Ces lectures m’ont permis d’interpréter les choses sous un angle différent. Je ne dis pas que j’ai toujours été convaincu par ces lectures mais elles m’ont apporté une dimension nouvelle….et c’est déjà beaucoup….

6En effet, il faut savoir que ma dernière année a été ponctuée par divers drames familiaux qui me pèsent encore beaucoup aujourd’hui. En effet, les choses n’évoluent jamais comme on les imagine et il faut alors une sacrée capacité d’adaptation. Nos ressources sont grandes mais elles s’épuisent aussi. SI nous avons tous un besoin de sécurité, lors de ces épreuves, ce besoin est grandement mis à l’épreuve. On cherche des réponses…qui n’existent pas toujours… (j’en profite pour remercier mes amis « virtuels » qui m’ont beaucoup apporté durant cette période …et ils se reconnaîtront).

Pour moi, être ouvert, c’est avoir compris, ou du moins, avoir cherché à comprendre. J’ai la qualité (ou le défaut diront certains), d’être une personne « multitask » (musique, arts martiaux, écriture, cuisine…)…et je crois que s’adonner à tous ces plaisirs contribuent à notre équilibre…ou en tout cas au mien. Quelle satisfaction de pouvoir se libérer du temps pour accomplir tous ces loisirs !!! Et la méthode est une partie du plaisir mais pas l’unique. Je ne pense pas « muscu » tous les jours. Je pense global. En un mot, j’essaie d’être une personne complète selon ma vision des choses. J’ose, avec toute la réserve que cela suppose, dire que je suis quelqu’un d’efficient. Maintenant, vous savez tout…à vous de choisir votre voie…mais surtout, votre plaisir !!!  ;)

 

1

 

Le mot balinais « Tis »

PRrpS46j_400x400

[ en illustration, la relation de l’âme au corps selon l’idéologie No Pain No Gain]

 

Tout le monde a visiblement séché au sujet du mot balinais Tis :)

Tis est un mot qui sert à décrire « cet état de température du corps qui est juste ce qu’il faut, une sensation ni de chaud, ni de froid, la sensation de douce détente qui fait suite à l’activité sexuelle. »
(Gregory Bateson)

Avez-vous remarqué qu’il existe généralement, et ce dans tous les domaines, peu de mots pour décrire des états de calme, de satisfaction et de détente?

Alors qu’il existe un riche vocabulaire pour décrire les malaises, les manques, les insatisfactions…

C’est certainement pourquoi l’idée de bien-être, de satisfaction, peut recouvrir plusieurs sens. Et c’est donc une des raisons pour lesquelles le concept d’Efficience est, pour certaines personnes, très difficile à appréhender tant qu’elles n’ont pu l’expérimenter en suivant précisément les consignes des Tome 1 et 2 de la Méthode Lafay.

La satisfaction et même la détente sont des états bien différents selon que l’on adhère à l’idéologie No Pain No Gain ou que l’on applique les consignes permettant d’atteindre l’Efficience.

Récemment, j’ai vu quelques personnes faire des pompes et autres mouvements dans un parc, dirigées par un coach. Les pompes étaient davantage des 1/3 de pompes, le dos creusé, tordu, la nuque en hyper-extension… Et il en était de même pour les autres mouvements.
On peut se demander pourquoi ce coach ne leur faisait pas faire des pompes avec les mains en appui sur les dossiers de bancs tout proches, tout en contrôlant la position de chaque élève. Mais, quand on connait bien l’idéologie No Pain No Gain, quand on a compris sa logique, ses fondamentaux, on n’est en fait guère surpris.

Et ces personnes étaient certainement « satisfaites » et elles le seraient encore plusieurs jours après, à causes des douleurs, petites ou grosses blessures car…
Elles ont « senti leur corps » et elles le sentiront quelques temps encore.
Elles ont fait quelque chose et ont donc l’impression d’avoir « bougé », d’avoir lutté pour reprendre possession de leur corps, et donc quelque part, de leur vie.
Ces personnes peuvent dire alors qu’elles ressentent un état de calme et de bien-être après le sport… car elles ont eu mal et ont dû… FORCER. En ayant mal et en forçant, elles ont validé une logique : la vision dominante (et normative) de ce qu’est le rapport au corps, à la maîtrise et au bien-être que le sport doit engendrer.

Elles se sentent « bien » car elles ont fait ce qu’il fallait faire pour être conformes. Et les douleurs lors de l’effort ainsi que les douleurs résiduelles sont comme un certificat de conformité aux normes édictées par l’idéologie sociale dominante; et inscrites profondément en nous dès l’enfance.

Et elles ont pu vider une part de leurs frustrations, de leurs inhibitions (au sens de Laborit), ce qui les soulage momentanément.

On est, bien entendu, assez loin du sens du mot Tis et donc de l’Efficience.

Sandra (Anjali Lilou sur facebook), une pratiquante atteinte d’une maladie auto-immune rare.

7Bonjour à tou(te)s, je m’appelle Sandra, certains me connaissent sous le nom d’Anjali. J’ai 40 ans et je suis atteinte d’un neuro-Behçet depuis l’âge de 22 ans. Cette maladie auto-immune rare a touché notamment le système nerveux central et la moelle épinière (je vous épargne la liste complète pour vous éviter les maux de tête à la lecture). A chaque fois qu’elle s’exprime, la maladie me laisse quelques séquelles en guise de souvenirs. Séquelles qui nécessitent obligatoirement une adaptation du quotidien. Parmi elles, je citerais les tendinites chroniques et les douleurs articulaires puisque c’est finalement grâce à elles que je me suis tournée vers la méthode Lafay.

 

4Comme j’en avais assez de subir mon corps, de gaspiller mon énergie à gérer la douleur à grand renfort de médicaments et en me noyant dans l’hyper-activité, j’ai commencé à fouiller sur le net. J’ai découvert le site de Musculaction ainsi que celui de la Méthode où j’ai pu lire l’article « Gérer les tendinites et autres douleurs » publié par Olivier Lafay en février 2010. Sur le moment, je me suis dit : « Ce n’est pas possible, je dois mal comprendre » et je l’ai relu au moins 10 fois. Ce que préconise Olivier est à l’opposé de ce que les médecins me disaient de faire depuis des années ! Pour gérer une tendinite l’article propose une alternative différente: l’activité adaptée. Jusque- là, on me martelait que c’est parce que je ne prenais pas de repos que je ne guérissais jamais. N’ayant rien à perdre, j’ai cherché le livre bleu. Bon… Heu… comment expliquer ma réaction quand je l’ai ouvert et je suis tombée sur les pages 112-113 des pompes sur les chaises . . Pardon Olivier mais si j’avais été impressionnée par l’article, là, je me suis dit que vous étiez fada (Oui ! On dit comme ça dans le Sud !) … mais comme je m’étais déjà relevée de plusieurs galères, je ne comptais pas non plus me laisser impressionner par quelques acrobaties sur des chaises !
3J’ai donc débuté la méthode en 2012, en n’attendant rien pour ne pas risquer d’être déçue mais en restant ouverte et curieuse. Le mois de rééquilibrage a été « pénible » dans la mesure où cela nécessite d’être calme et posé, ce qui n’était pas du tout mon cas. Au niveau des douleurs, il ne m’a pas apporté de réel soulagement mais je suis restée confiante et j’ai continué. Le bien-être a commencé avec les exercices de musculation. C’est étrange parce que les efforts étaient intenses et les premières séances plutôt compliquées. Plus j’avançais dans la pratique, plus les douleurs s’atténuaient jusqu’à disparaître totalement aujourd’hui. Grâce au sport, j’ai pu arrêter ma corticothérapie au long cours. ATTENTION ! ATTITUDE NO PAIN NO GAIN : NE PAS REPRODUIRE CHEZ SOI ! Galvanisée par la réussite de cette expérience complètement « folle » en apparence, j’ai passé plusieurs mois en ascension constante avec des résultats auxquels je n’aurais jamais rêvé.
5

ATTENTION ! MINUTE DU REPENTIR ! (Ben oui ! j’ai réfléchi et pris du recul depuis !) A bien y réfléchir, j’étais « à fond » dans une attitude de défi par rapport à moi-même et à mon entourage qui n’y croyait pas du tout et qui avait peur que je m’effondre. Cette ascension permanente, si elle avait été plus longue, se serait certainement soldée par une terrible déception ou pire de la démotivation. Contrainte de tout stopper durant 6 mois, suite à ce que j’appellerai un incident de parcours, totalement indépendant de la méthode, j’ai repris en mai 2013 plus bas que terre. J’ai recommencé depuis le début et j’ai décidé d’écouter mon corps, de toutes façons je n’avais pas le choix. Les tendinites, qui s’étaient entre-temps réinvitées chez moi, ont à nouveau disparu et les médicaments avec.


9Ce nouveau départ m’a permis d’une part d’abandonner cette attitude de défi et de me concentrer sur les outils proposés par la méthode pour se préserver (boucles, mini-boucles etc…)
.
La recherche des performances n’est plus du tout une motivation. D’ailleurs, je travaille souvent en « occupation du terrain » et j’aime cette routine que je viens « casser » de temps en temps par des ascensions quand j’en ressens le besoin. Mon état général s’est nettement amélioré, mes forces physiques aussi et j’ai pu reprendre la course à pied 2 à 3 fois par semaine. Seules les semaines de pause sont plus difficiles à gérer parce que certaines douleurs reviennent mais elles sont moins exaspérantes parce que je sais qu’elles disparaîtront en reprenant l’entraînement.
6Dans un de ses messages, Olivier m’a dit que « L’activité adaptée permet de se reconstruire voire de guérir alors que le repos laisse place à l’usure … l’action c’est la vie… » Si j’avais compris depuis longtemps qu’agir c’est vivre, je crois m’être perdue pendant longtemps dans des activités non adaptées. Il est difficile de trouver le juste milieu, le fameux point d’équilibre entre l’inaction et l’action folle et désordonnée. Quand j’ai débuté la méthode en 2012, je l’ai perçue comme un radeau de sauvetage, elle m’a aidée à ne pas me noyer mais trop occupée à parer au plus pressé, je n’ai pas su voir ce qui en faisait les fondements et la philosophie.

L’esprit enfin libéré, aujourd’hui je peux enfin m’y intéresser et en découvrir la richesse. Si je devais résumer mon parcours avec une phrase se serait la devise de Guillaume d’Orange : « Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ». Alors à tous ceux qui souffrent et qui se sentent dans une impasse, je dirais pourquoi ne pas essayer la méthode Lafay, peut-être, un jour, pourrez-vous témoigner de ses bienfaits !

Les apports du Tome 2 pour les Coachs : cybernétique et entrainement, par Maxime Bratanoff (deuxième partie)

2) Coaching, musculation, préparation physique : l’immense apport de la Cybernétique

Une des pistes sérieuses de l’avenir pour les coachs et les Doctorants, sera de construire des Méthodes (et non des systèmes) issus de la Cybernétique.

Science du pilotage de l’action, elle étudie les buts à atteindre (objectif final) et s’attache à l’élaboration de ces buts (le chemin), cela afin de réussir brillamment et sans focalisation exclusive (libéré émotionnellement) dans tous les aspects de sa vie, tout en réussissant son projet santé-performances.

 

a) la Cybernétique, science et connaissance de niveau supérieur

L’un de ses grands spécialistes Louis Couffignal la définit comme science qui rend l’action efficace,

  • Elle va étudier les prémisses de l’action (les centres décisionnels, le « Savoir quoi ») ce qui permet de comprendre une multitude de mécanismes,  tels les besoins humains, et par conséquent leur cadre d’études comme  les sciences humaines et les sciences du vivant (Anatomie Physiologie Biomécanique).
  • Elle étudie les régulations/relations/communications humaines notamment physiologiques

(cf. l’ouvrage Introduction à la physiologie : cybernétique et régulations de Bernard Calvino)

En rendant l’action efficace et combinée à la pensée stratégique chinoise (contourner les obstacles) elle devient un vecteur de l’Efficience, du « peu d’effort beaucoup d’effets ».

 

Mickaël lafayen_novembre2013Mickaël Lafayen

 
Pas mal pour une science cataloguée récemment d’argument marketing ou de philosophie de comptoir par de petits experts autoproclamés, fermés d’esprit, enfermés dans une cuirasse de muscles et dominance perçue (et jamais acquise), incapables de passer à un autre cadre théorique, car imbibés de leur vision dogmatique ; noyés dans leur connaissance réflexive, dans une outrancière rationalisation.

Il faut être un parfait inculte, et être privé de connaissance processive (un comble pour celui qui est spécialiste des sciences de l’entrainement et en utilise les outils)  pour cataloguer ainsi les travaux  du génie qu’était Norbert Wiener l’un des plus grands scientifiques du 20ème siècle.

« Toutes ces certitudes qui cachent l’angoisse qui font taire les craintes de ne pas savoir à quelle sauce nous pourrons être mangé demain » (Wittezaele).

 

WittezaeleJean-Jacques Wittezaele

 
Les préparateurs physiques et coach sportifs avisés, autodidactes, créateurs, avec un réel esprit scientifique, sauront qu’elle a  un grand intérêt à être sérieusement étudiée et pourquoi pas appliquée à leur enseignement.

Le grand scientifique soviétique de l’entraînement, figure de proue cité dans tous les STAPS et BPJEPS, Yuri Verkhoshansky  a même effleuré l’approche cybernétique dans son livre phare Supertraining.

Cependant à l’époque trop subversive et nouvelle, elle ne pouvait être comprise ni appliquée dans le domaine de l’entrainement athlétique.

Il aura fallu qu’elle donne naissance à ses enfants, la systémique et le constructivisme pour qu’un auteur la rende opérationnelle (vous savez qui !)

A noter qu’il est très important de ne pas confondre dans le cadre de l’entrainement, :

Approche Systémique (qui dépasse et englobe l’ approche cybernétique) qui étudie les régulations dans l’entrainement (les vagues de croissance et les boucles) ce que fait uniquement la Méthode Lafay par la méta-programmation;

– et approche Systématique, qui consiste à aborder un problème ou à effectuer une série d’actions de manière séquentielle (une chose après l’autre), détaillée, ne laissant rien au hasard et n’oubliant aucun élément. (Cf. De Rosnay)

Vous l’aurez compris, les systèmes d’entraînements bien construits sont des approches SYSTEMATIQUES; les autres qui n’apportent presque pas de guide sur les actions à entrevoir et font au cas par cas sont des visions Analytiques pures Ils sont analytiques ou systématiques par ce qu’ils programment et »cyclent »

 

b) un entrainement d’un type nouveau :les idées de la cybernétique

Dans l’entrainement traditionnel, on ne sait jamais vraiment ce que va donner un entrainement, un cycle quand bien même il est logiquement bien pensé et validé par des études.

Il va toujours falloir vérifier ce que ça donne sur le terrain, sur son organisme, faire au cas par cas.  Cela paraît logique.

La grande nouvelle pour nous  c’est qu’avec l’apport de la cybernétique comme a pu le faire la Méthode Lafay en puisant dans un cahier des charges qui épargne le Système Nerveux Central (apports d’Henri Laborit).

 

Laborit

Henri Laborit

 
La cybernétique appliquée à l’entraînement c’est un changement de point de vue (de paradigme), ce qui la rend complètement différente des traditionnelles périodisations/planifications de l’entraînement.  Grace à elle, nous serons à même de créer des méta-programmes qui intègrent tous les programmes actuels (perte de graisse, prise de muscle, endurance et puissance des filières énergétiques), un entrainement croisé des qualités physiques intégrant les préparation physiques associées dissociées et intégrées, les préparations générales et spécifiques dans une même structure méta-morphe).

Nous serons capables d’allier force maximale masse et endurance métabolique, vitesse et souplesse avec un temps passé à l’entrainement extrêmement faible, tout en se dépassionnant de l’entrainement avec une grande énergie à déployer en dehors et une santé globale préservée.

Les qualités physiques qui s’opposent dans la vision classique pourront être atteintes avec le meilleur compromis possible sans dopage et sans focalisation exclusive sur l’entrainement.

Nous pourrons construire une structure de base personnalisable au lieu de faire au cas par cas dès le début.

Nous serons à même de raisonner non pas en termes de « manque » mais  en terme de « possible »  et en terme de « construction ». A même de penser complexe, en fonction du Tout Environnement et créer des émergences (notion cybernétique) c’est-à-dire des acquis solides et élevés même lorsqu’on ne peut plus s’entrainer régulièrement ou dans des contextes difficiles. « Lorsque nous ajoutons un stress à un stress la préparation physique échoue » (discussion avec Olivier Lafay)
 

Marina4Marina

 
c) Autorégulation de l’entrainement et boucle de rétroaction

La notion même de feedback largement employée en STAPS et métiers du sport, est issue de cette Cybernétique. Mais son usage s’arrête la, comme l’explique si bien le Tome 2 de la Méthode Lafay.

On en parle parce que ça fait « technique » d’en parlé. On lui ôte ses aspects extrêmement subversifs Mais son contenu propre est incompris, inexploité

On ne sait toujours pas comment rendre réellement opérationnel ce feedback, s’en servir au bon moment (stratégie).

 A la place on brise les boucles de régulations/rétroaction (feedback) avec des séquences d’entrainements qui prônent l’intensité et l’intensification (et pas forcement la dureté absolue, l’échec, l’entrainement irréfléchi).

Cette compétition (physique et mentale), même minime avec soi même brise ces boucles et donc l’homéostasie.  Et briser l’homéostasie d’un homme c’est briser une partie de lui-même au lieu de le respecter dans son entièreté (détruire le tout pour satisfaire une partie)

Les boucles (notion cybernétique) ce sont les rapports multiples entre l’homme et son environnement. La boucle suppose l’autorégulation puisqu’elle en est l’application concrète.

Et comme l’approche classique invoque la planification/périodisation/cycles, elle ne peut aboutir à cette autorégulation même si certains utilisent cette expression sans en comprendre les fondements cybernétiques. « Le concept d’autorégulation est historiquement lié aux travaux sur la cybernétique. […]  l’autorégulation et son arrière-fond cybernétique fournissent un cadre théorique prometteur pour produire un modèle du fonctionnement humain ». (Laurent Cosnefroy, L’Apprentissage Autorégulé).

 

sarah6Sarah

 

d) Agir en pédagogue par l’apprentissage autorégulé

A la lecture des blogs, des expériences du métier et également des discussions avec des pratiquants de la Méthode, j’ai compris que pour influencer positivement un athlète et lui permettre une progression rapide et durable sans sacrifices, il fallait améliorer ma pédagogie, plus encore que mes programmes d’entrainements.

J’ai compris que la pédagogie devait être entrevue par la modélisation cybernétique et systémique et ainsi aboutir au phénomène d’autorégulation, de stratégie de la motivation chez l’apprenant.

Améliorer sa pédagogie, c’est repérer les leviers, les éléments prometteurs dans le discours de son élève, sa façon de voir le monde, c’est réfléchir à des techniques d’inductions (comme le ferait un hypno thérapeute) permettant un apprentissage inconscient.

En cela les articles d’Olivier et les lectures qu’ils recommandent ont dernièrement métamorphosé la façon dont j’opère. Il ne s’agit plus d’optimiser comme nous l’apprend le culte de l’efficacité, il s’agit d’entrer en « adéquation » (un entrainement souple, peu fatigant pour le système nerveux et redoutablement efficace à la fois).

En adéquation car l’athlète n’est pas un simple exécutant de programme, il appartient à un système complexe (homme inscrit dans des contextes multiples et corrélés entre eux); les divers évènements de sa vie influent sur son entrainement et son entrainement influe sur sa vie.

L’enjeu pour les coachs, c’est désormais  de trouver ces chemins de moindre résistance, ces séquences d’exercices allant dans le sens de l’Efficience comme le défini Olivier Lafay.

De bâtir des méta-programmes (tout un programme !)

 

3) Cybernétique, la porte de sortie du no pain no gain

Quelque soient la qualité des enseignements actuels en coaching et préparation sportive, ceux-ci sont prodiguées par l’idée de planification et périodisations de l’entrainement.

Cette idée de cycle à la base n’est même pas issue de la strate de l’entrainement. Elle lui a été désigné, elle va aujourd’hui de soi. Elle est le « bon sens ».

 

MickaelRoux Mickaël Roux

 

a) le mythe de la zone de confort 

La vision No Pain No Gain en ce qui concerne les différentes formes de musculation, ce n’est pas nécessairement se faire mal physiquement, c’est viser et monter des qu’on le peu en intensité sans recul stratégique. Lorsqu’on ne le sens pas on baisse les exigences prévues ce jour la, ou bien on reporte l’entrainement… C’est ce qu’on appelle réguler son entrainement (certains ont nommé cela autorégulation, mais ce n’est qu’une régulation simple,  l’autorégulation pour être opérationnelle nécessitant l’étude approfondie, la création d’une modélisation et structure ainsi que l’application pratique de la cybernétique à l’entrainement).

Toujours avec ce rêve secret d’y arriver dans un coin de la tête, toujours en y pensant, et donc ne pensant pas à autre chose.

Malheureusement,  ces tentatives sont vouées à l’échec dès lors qu’on se refuse à appréhender, envisager  (ou qu’on ne connait pas) une Vision Cybernétique du système d’entrainement-système de soi.

Si la valeur est « Less Pain More Gain » elle est la frange soft du No Pain No Gain.

Les slogans régulièrement entonnés sont suffisamment éloquents :  No Excuses, Never Give Up, sortir de sa zone de confort, Mind Has No limit, Fight for it…

Ils informent sur le contenu de la  pratique et guident le sportif sur l’état d’esprit à adopter pour être un « gagnant ».

Dans le Less Pain More Gain, l’inconfort dans l’effort (la « bonne » souffrance) pour briller sont des conditions à remplir pour progresser sur la voie de la performance (muscle, force, endurance).

Ainsi personne ne s’entraine « doucement », mange normalement,  et obtient des résultats exceptionnels… sauf si on se décide à passer à un mode de réflexion supérieur, ce qu’est la Cybernétique.

Pour cela, dans l’ordre -on créer une modélisation (travail d’ingénierie) issue des schémas cybernétique et systémique.

-on y intègre la grille des besoins humains  et notamment un choix de  techniques d’entrainement respectant le plus possible le  Système Nerveux Central (travaux d’Henri Laborit) et le système myofascial.

-on y intègre des apprentissages inconscients issus des penseurs Constructivistes et des théories d’apprentissage auto régulé pour créer la motivation et l’encadrer (cela renverse les pédagogies à coups de coups de pieds dans le cul, motivation par autosuggestion qui sont des symptômes du no pain no gain).

 

b) les apports du TOME 2 :l’espace stratégique

La lecture du Tome 2 et des articles ont amorcé en moi ce changement de vision de choses. Sans lui le texte suivant et les pistes explorées et présentées n’auraient eu lieu.

Nul ne peut rester insensible à la lecture de ce tome 2 qui met le poing sur les fondations de la santé. Je croyais que ces fondations étaient avant tout biomécaniques  et reliées à la nutrition. Je le pense toujours mais j’assujettis celle-ci à une vision plus large, celle issue des travaux du génie Henri Laborit (référence du Tome 2)… et Gregory Bateson notamment (Cybernéticiens)

Tout étudiant et préparateur physique qui étudie le cerveau via les neurosciences connait le nom d’Henri Laborit. On lui doit la découverte des radicaux libres.

Ce Tome 2 surprend, étonne, bouscule, par un discours subversif ponctué de références solides et qui parlent largement à un coach (Calvino introduction à la physiologie : cybernétiques et régulations, les travaux d’Henri Atlan sur l’épigénétique, pédagogie de Piaget, Laborit…).

 

AtlanHenri Atlan

 
Il explique comment nous sommes gouvernés par la Cybernétique dont je vous ai présenté les liens avec l’entraînement, pour une nouvelle vision.

Quelque soient votre degré d’ouverture (aversion ou acceptation) au travail d’Olivier Lafay, je pense que c’est désormais une erreur de ne pas au moins lire des ouvrages à ce sujet, et ne serait-ce que le chapitre fondation de la santé du tome 2 qui présente des alternatives implacables à la compréhension du système Corps-esprit.

A l’issue de la lecture des Fondations de la Santé, il ne m’a fallut à peine quelques jours pour résoudre des conflits personnels et être capable de donner des pistes jusque la inconnues à mes élèves pour aborder n’importe quel changement sans stress, et comme les résultats ont été concluant, je ne pouvais rester silencieux.

Les savoirs acquis auprès de mes mentors, je sais encore mieux les utiliser grâce aux apports de ce tome 2 et à l’étude et compréhension de la Cybernétique.

En route vers l’entrainement cybernétique.

 

Références Bibliographiques

Méthode de Musculation : l’espace stratégique, Olivier Lafay

Méthode de Nutrition, Olivier Lafay

L’Homme relationnel, Jean Jacques Wittezaele

Cybernétique et société : l’usage humain des êtres humains,Norbert Wiener

Introduction à la physiologie : cybernétique et régulations,Bernard Calvino

La Systémique,Daniel Durand

Pour une culture de la gagne,Jacques Piasenta

Le Macroscope, Joël De Rosnay

Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur, Edgar Morin

Conférence « Le défi de la complexité », Edgar Morin

Dialogue sur la nature humaine : Boris Cyrulnik et Edgar Morin

L’éloge de la fuite Henri Laborit

L’apprentissage autorégulé, Laurent Cosnefroy

Périodisation de l’entrainement, Tudor Bompa

Supertraining, Yuri Verkhoshansky

La Bible de la préparation Physique, Didier Reiss et Pascal Prévost

https://www.nsca.com/Education/Articles/Hot-Topic-Practical-Auto-Regulatory-Strength-Training/

 

Les apports du Tome 2 pour les Coachs : cybernétique et entrainement, par Maxime Bratanoff (première partie)

Bonjour, je me présente, Maxime BRATANOFF 30 ans.

J’exerce le métier de préparateur physique depuis 2009 (après des études spécialisées au STAPS de Dijon et son Centre d’Expertise de la Performance Gilles Cometti) pour des sportifs individuels (tennis notamment) et coach pour des personnes désirant apprendre à manager le stress qui les affecte au quotidien (douleurs corporelles, des tensions psychiques, et graisses excédentaires) et accroître leurs performances (prise de muscle, développement global et spécifique des qualités physiques).

Mon parcours personnel est multiple, puisqu’ayant pratiqué différents sports depuis ma jeunesse (karaté, football, rugby, force athlétique, boxe, savate, course à pied, et cross training). Donc,un attrait pour la polyvalence et la nouveauté.

Lorsque j’ai découvert la Méthode Lafay en 2008, je ne comprenais pas comment on pouvait progresser en force et masse avec le type de travail envisagé (séries longues légères et repos courts), puisque fortement influencé par mes apprentissages à la FAC et en salle d’haltérophilie-force athlétique ( à Dijon).

J’ai même violemment combattu son auteur une première fois en 2008 sur son forum, et lors d’un différent en 2011.

Puis j’ai fait ma route engrangeant les savoirs et l’expérience nécessaire à un préparateur physique en côtoyant de grands coach du domaine comme Christophe Carrio, en me formant auprès d’eux, et me servant en parallèle des apports techniques de Jacques Piasenta, Naudi Aguilar, David Weick, Pavel Tsatsouline mes références personnelles.

Je n’ai même quasiment pratiqué la méthode que quelques semaines par ci par là au plus (en 2009 et 2012 durant 6 semaines a chaque fois), préférant des entrainements plus variés/amusants, ou pour moi plus « scientifiques » et plus « équilibrés ».

 

noir-blancClément

 

A l’époque et même encore récemment, j’étais loin de savoir tout ce qui se cachait derrière cette fabuleuse façon de voir le sport.

Comme l’ensemble des détracteurs j’étais peu d’accord avec ce que pouvait dire Olivier Lafay m’armant de références scientifiques du domaine (American College of sport medecine, NSCA, la littérature scientifique russe…) que tous les autres auteurs/entraineurs utilisent régulièrement pour construire leurs systèmes/programmes.

Ce qui fait qu’aujourd’hui je m’intéresse plus que jamais à son travail de fond, c’est peut être que pendant toutes ces années « quelque chose » m’a toujours parlé et par conséquent j’ai continué à suivre les blogs, les articles, les progressions faramineuses de divers athlètes vus sur le net, mais aussi rencontrés sur le terrain. Séduit par la pédagogie utilisée, la mise en avant des élèves avant sa propre image, un discours toujours cohérent entre théorie et pratique avec la découverte de multiples auteurs, n’ayant en apparence aucun lien avec la science de la musculation (ou pas, finalement!)   

 

1) Relier les disciplines pour mieux cerner les besoins humains et faire progresser le sportif

Si le sport en général, et la musculation (qu’elle soit culturisme, préparation physique ou entrainement croisée des qualités physiques) est une entreprise de développement de soi ou le corps et l’esprit sont un seul et même système complexe (système qui tisse des liens entre des parties pour créer un tout, une vision holistique), alors on comprendra vite l’intérêt et l’apport des auteurs cités dans le Tome 2 de la Méthode Lafay (Henri Laborit, Paul Watzlawick, Edgar Morin, Henry Atlan , Alice Miller, Anna Harendt, Edward Hall…) pour la construction d’un modèle d’entrainement-système de pensée autre que ce que la vision traditionnelle apporte.

Ceux qui fuiront ces apprentissages par peur qu’Olivier Lafay ai raison sur ce point sont bien a plaindre, car au final c’est se tirer une balle dans le pied que de ne penser la musculation, la préparation physique, qu’au travers du prisme de sa seule spécificité ses sources spécifiques, la recherche d’efficacité pour elle-même (régie par toutes la littérature et les études afférentes). 

 

a) La Vision Macroscopique: adopter la démarche transdisciplinaire

Edgar Morin, sociologue et constructiviste contemporain, dans son livre  les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur, dit la chose suivante:

« Contrairement à une opinion répandue, le développement des aptitudes générales de l’esprit permet d’autant mieux le développement des compétences particulières ou spécialisées. Plus puissante est l’intelligence générale, plus grande est sa faculté de traiter des problèmes spéciaux »

 

edgar_morinEdgar Morin

 
Boris Cyrulnik (Dialogue sur la Nature Humaine) s’exprime également à ce sujet: « Soit nous décidons d’être spécialiste, une situation tout à fait confortable intellectuellement puisqu’il nous suffit d’accumuler de plus en plus d’informations sur un point de plus en plus précis : on finit alors comme le dit le dogme, par tout savoir sur rien. Soit nous décidons d’être généraliste, c’est-à-dire mettre notre nez, un peu à chaque fois dans la physique, la chimie, la biologie, la médecine légale, la psychologie : on finit alors par n’être spécialiste en rien, mais on a la meilleure opinion sur la personne qui nous fait face et qu’on appelle l’homme ».

Voilà la différence entre une connaissance de niveau supérieur (processive) et la connaissance spécialisée (réflexive) qui peut être sclérosée car dissociée des contextes. C’est la systémique qui dépasse l’analytique.

C’est ce que dernièrement beaucoup n’ont pas compris lorsqu’on parlait de Cybernétique. Celle-ci permet d’adopter l’esprit généraliste tout en alliant pertinence, savoir de pointe exploitable et simplicité d’accès et d’utilisation.

Il va donc devenir nécessaire d’élargir notre vision, d’adopter une vision globale de l’homme intégrant l’entrainement et son univers comme périphériques. La demande d’adaptation à tous les stimuli du quotidien (pas uniquement ceux de l’entrainement) demande de complexifier (tisser les liens) organisme-contexte-environnement.

 » Lorsque l’on veut transformer son corps tout en maîtrisant un tantinet sa trajectoire de vie, il importe de subordonner la construction du corps à la construction de soi. Si l’on veut répondre favorablement aux exigences sociales contemporaines d’adaptation permanente, sans être détruit, et se déployer dans le monde de manière satisfaisante et durable, le muscle ne peut être une fin, seulement un moyen. Et l’entraînement devient périphérique au lieu d’être central.  » Olivier Lafay

 

Cindy Lafayenne1Cindy

 
b) Qu’est ce qu’une vision Globale ?

Nous sommes des entités au cœur d’une trinité Espèce-Individu-Société (cf. Edgar Morin) et nous avons besoin de l’entrainement comme d’un simple outil pour se faire du bien et progresser pour briller dans toutes les strates de notre existence. Or, le temps, l’énergie et le focus vont venir à manquer si l’on passe son temps à assouvir sa passion par l’entrainement intense, fréquent, et volumineux, les soins réguliers pour récupérer du corps qui fatigue, et d’une alimentation pointue autorisant peu d’écarts pour progresser réellement et rapidement.

On en vient nécessairement à se frotter à des résistances au changement, car plus on optimise la matrice « entrainement-régénération-apprentissages techniques », plus on sacrifie des éléments importants, des découvertes dans divers domaines, une ouverture à la nouveauté. On ferme le système complexe que nous sommes. On s’appauvrit. On décline paradoxalement en performances et santé.

C’est la destruction du Tout, l’amenuisement des possibilités, pour satisfaire une partie (le muscle, la performance). La perte de vue de l’Optima pour se centrer sur le Maxima… Toute l’histoire de notre société régie par le culte de la performance et une vision analytique de nos agissements…

 

Thomas Dalla CostaThomas

 

c)les limites du paradigme classique de l’entrainement des qualités physiques

Dans cette configuration du culte de l’effort pour progresser et briller, l’entrainement devient et reste central. Tout dans le système va être orienté et géré de manière à moins empiéter sur celui-ci dès lors qu’on vise un résultat « hors normes ».

On tient à rester performant le plus souvent possible et la tension de ne pas le rester devient énergivore (encore un paradoxe quand on sait que le sport doit nous rendre athlétique dans un contexte hors-sport).

 

Qu’est-ce que le contexte?

D’après Olivier Lafay : « Ce sont tous les éléments qui influent sur notre vie, qui la contraignent, en bien ou en mal. En tant qu’individu, nous évoluons dans un contexte biologique, social, matériel, environnemental, historique et idéologique. Nous sommes façonnés par ce contexte (nous sommes produit) et nous le façonnons par nos actions (nous sommes producteur). Nos relations au monde, aux autres et à nous-mêmes (et donc à notre corps) ne peuvent être séparées du contexte.Si nous désirons que ce contexte nous serve au mieux, notamment dans notre quête d’un meilleur physique, nous devons appréhender les règles qui le constituent. Notre propre contexte de vie peut limiter notre progression musculaire et, par manque de connaissances, nous pouvons êtres amenés (inconsciemment) à façonner un contexte qui renforcera ces limites, voire en créera de nouvelles.[…] Mieux comprendre le contexte, c’est pouvoir penser ses objectifs, ses modèles, ses relations, son investissement et se reprogrammer dans le sens d’un comportement adapté à la poursuite d’objectifs adéquats, modifiables à chaque instant par l’analyse critique. En clair, c’est gagner en souplesse comportementale, pour un mieux-être. C’est se mettre en condition de pouvoir « danser avec la vie » (cf. Edward Hall), de la « surfer » (cf. Joël De Rosnay). »

 

Joel_de_RosnayJoël de Rosnay

 

Les contextes de vie où l’on a besoin de toute notre énergie physique et psychique sont le plus souvent hors entrainement. Comment faire face l’imprévu de la vie si le prévu et l’objectif de performance nous fatigue ? Comment y faire face alors qu’on stresse régulièrement l’organisme ?

Ces questions raisonnent en tout cas comme un signal d’alarme, et je crois avoir suffisamment vu et discuté avec des entraineurs pour m’apercevoir que c’est une réalité implacable. L’élitisme, le niveau exceptionnel sportif, exige les plus grands sacrifices. Ce n’est pas normal, et ça ne devrait pas l’être.

Si bien que la solution actuelle c’est de forcer l’adaptation… nous verrons bientôt que la cybernétique nous ouvre la voie d’un chemin différent et plus adéquate et répond à la question : Comment s’entrainer et progresser rapidement et durablement sans sacrifices tout en préservant son énergie pour la redistribuer pleinement ailleurs ?

Le discours du monde du sport aujourd’hui, c’est qu’ il faut mettre les moyens, s’armer d’une volonté de fer, faire ce que d’autres ne pourront faire, et être exceptionnel, se voir en héros pour soi même et les autres ensuite. Et payer le prix fort en rayant de la carte tout ce qui se mettra en travers de son projet. Cela doit vous dire quelque chose… Ce discours élitiste, sacrificiel, dans lequel je ne me retrouve plus ; avec le recul je l’ai même toujours su et je m’y étais résigné pour moi et mes athlètes.

Comme de plus en plus de personnes d’ailleurs et même parfois clamé par des sommités du sport voyant à quel point le TOUT est broyé par ce culte de la performance :

« Les succès engourdissent, ankylosent l’esprit du sportif s’il s’enferme dans le ghetto du sport : lorsque la limite est devenue mince entre la confiance et la suffisance, qu’il est plus fier de ce qu’il croit être devenu plutôt que de ce qu’il a fait, que la santé figure sur la liste de moyens et non des fins, que l’addiction à sa pratique est telle qu’il éprouve le sentiment que sa vie sociale est source de déséquilibre, etc. »

( Jacques Piasenta, ex entraineur de Marie-José Perec et Christine Aaron) »

Ainsi, au lieu de tisser et augmenter nos liens (notre complexité), nous devenons des personnes peu adaptables, peu enclines à modifier notre épistémologie (vision du monde).

Nous sommes ces fameux moutons, terme utilisé pour parler « des autres ».

Nous ne nous démarquons que par des choix de consommation (ici l’entrainement et la nutrition), et nous sommes fiers d’afficher cette pseudo-différence, tant le fond de ce qui nous conditionne n’a jamais été questionné. Comme le disait Goethe, « Nul n’est plus désespérément esclave que celui faussement convaincu d’être libre ».

Fin de la première partie.

 

 

Références Bibliographiques:

 

Méthode de Musculation : l’espace stratégique, Olivier Lafay

Méthode de Nutrition, Olivier Lafay

L’Homme relationnel, Jean Jacques Wittezaele

Cybernétique et société : l’usage humain des êtres humains, Norbert Wiener

Introduction à la physiologie : cybernétique et régulations, Bernard Calvino

La Systémique, Daniel Durand

Pour une culture de la gagne, Jacques Piasenta

Le Macroscope, Joël De Rosnay

Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur, Edgar Morin

Conférence « Le défi de la complexité », Edgar Morin

Dialogue sur la nature humaine : Boris Cyrulnik et Edgar Morin

L’éloge de la fuite Henri Laborit

L’apprentissage autorégulé, Laurent Cosnefroy

Périodisation de l’entrainement, Tudor BompaSupertraining, Yuri Verkhoshansky

La Bible de la préparation Physique, Didier Reiss et Pascal Prévost

https://www.nsca.com/Education/Articles/Hot-Topic-Practical-Auto-Regulatory-Strength-Training/

 

Je remercie Olivier, Denis, Raphaël et Rémy pour leurs apports sur l’élaboration de cet article.

Les élèves Lafay sur Facebook, n°43

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 mai au 31 mai 2015.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise « mens sana in corpore sano ». Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

 

Charles le Lafayen

Charles le Lafayen1 Charles le Lafayen3

 

Arnaud Methode Lafay et Alioune Gueye

Arnaud Methode Lafay Alioune Gueye

Fiona Sanchez

Fiona Sanchez Fiona Sanchez1

Raphaël Wendel

Raphaël Wendel Raphaël Wendel4

Winnie Lafayenne

Winnie Lafayenne Winnie Lafayenne2

Gilles Lafayen

Gilles Lafayen Gilles Lafayen1

Lolee Pole

Lolee Pole2

Stéphane Sautreuil et Tom Romakra

Stéphane Sautreuil Tom Romakra1

Cel Ga‎ et Delphine Domingues-Breuzin

Cel Ga‎ Delphine Domingues-Breuzin1

Fabien Lafayen avec Dylan Lafayen – Fabien avec Hyl Lafayen

Fabien et Dylan Lafayen Fabien et Hyl Lafay

Kpucine Lafay

Kpucine Lafay

Grégory Reignier et Edward Lmbert

Grégory Reignier Edward Lmbert

Sarah-Fermit Lafay

Sarah-Fermit Lafay‎2 Sarah-Fermit Lafay4

Alexis Lafayen Mantez et Allan le Cloërec

Alexis Lafayen Mantez Allan le Cloërec

Pauline Lafay

Pauline Lafay Pauline Lafay2

Nicolas Ehret Alias Nicos

Nicolas Ehret Alias Nicos2 Nicolas Ehret Alias Nicos5

Stephanie Lafayenne et Mylène Combes Ferrand‎

Stephanie Lafayenne Mylène Combes Ferrand‎

Antho Bct et Faraday Lafay

Antho Bct Faraday Lafay

Gio Lafay et Céline Hazard

Gio Lafay Céline Hazard

Julien Laviale

Julien Laviale Julien Laviale5

Aurora Marie Eos

Aurora Marie Eos1 Aurora Marie Eos2

Vipère Lafayenne

Vipère Lafayenne Vipère Lafayenne1

Chaton Natacha Lafayenne et Clémentine S. Schmidt

Chaton Natacha Lafayenne Clémentine S. Schmidt

Antoine Lafayen

Antoine Lafayen Antoine Lafayen1

Céline Louy et Alice Lafay

Céline Louy Alice Lafay

Nivram Ng Wilm‎ et Parker ML

Nivram Ng Wilm‎ Parker ML

MarineLena Venet Lopez

MarineLena Venet Lopez

Damien Lafayen

Damien Lafayen Damien Lafayen2

Vero Lafayenne et Roxane Lafayenne

Vero Lafayenne Roxane Lafayenne

Max La Fayen

Max La Fayen Max La Fayen1

Anjali Lilou‎

Anjali Lilou‎ Anjali Lilou‎1

Amine Ait Makhlouf

Amine Ait Makhlouf Amine Ait Makhlouf1

Elyise Mskz

Elyise Mskz Elyise Mskz1

Dav Lafay

Dav Lafay Dav Pascual

Amélie Piraud

Amélie Piraud

Nicolas Hervy et Jo Cleyet

Nicolas Hervy Jo Cleyet

Jessica Nunes

Jessica Nunes

Aubin Lafayen

Aubin Lafayen Aubin Lafayen1

Cris Écetou

Cris Écetou Cris Écetou1

Satcho Lafayen

Satcho Lafayen Satcho Lafayen1

Emilie Bonnamy

Emilie Bonnamy Emilie Bonnamy1

Naoufel Lafayen

Naoufel Lafayen - avantNaoufel Lafayen - après

Marie P Stablo

Marie P Stablo Marie P Stablo1

Adrien Calisthenics et Kilian Germain

Adrien Calisthenics Kilian Germain

Tav Mél

Tav Mél Tav Mél1

Ti No

Ti No Ti No1

Loulou Lafay

Loulou Lafay Loulou Lafay1

Fight Spirit

Fight Spirit

 

Marie Cousin

Marie Cousin Marie Cousin1

Thibaud Molimard

Thibaud Molimard Thibaud Molimard1

Sissi Ltrn

Sissi Ltrn Sissi Ltrn1

Loris Hoarau Lafayen

Loris Hoarau Lafayen

Tit Lu et Anais Guidal

Tit Lu1 Anais Guidal1

Bruno Arrow

Bruno Arrow

Vanessa Barbry

Vanessa Barbry

Taurus Lafayen

Taurus Lafayen Taurus Lafayen1

Any Nita

Any Nita

Tonyk Lafayen et Jonathan Baha

Tonyk Lafayen Jonathan Baha

Audrey Lafay

Audrey Lafay

Alexandre Touzé et DK DK

Alexandre Touzé DK DK

El Maddy Lafay

El Maddy Lafay El Maddy Lafay1

Geo & Mel Lafay

Geo & Mel Lafay

John Gillet

John Gillet John Gillet1

Mickael Valles‎ et Rémi Lafayen

Mickael Valles‎ Rémi Lafayen

Alexei Lafay

Alexei Lafay Alexei Lafay1

Antho Deco

Antho Deco Antho Deco1

Antho Lafayen

Antho Lafayen Antho Lafayen1

Bakary Potter

Bakary Potter

Braam’s Lafayen

Braam's Lafayen Braam's Lafayen1

Nicobzh Lafayen et Francois Thebault

Nicobzh Lafayen Francois Thebault

Maxime Gil et Paul Barrère

Maxime Gil1 Paul Barrère

Valentin Hoarau

Valentin Hoarau2

Manni Lafayen

Manni Lafayen Manni Lafayen1

Marcel Hummel

Marcel Hummel Marcel Hummel1

Louis Lafayen

Louis Lafayen Louis Lafayen1

Killian Carreau

Killian Carreau

Ayrton Mxk et Steve Loiseau

Ayrton Mxk Steve Loiseau

Vincent Soavelo et Francky Lfy

Vincent Soavelo Francky Lfy

Sylvain Michel

Sylvain Michel

Simon Grandemange et TedSuke TeddyGecko Takahashi

Simon Grandemange TedSuke TeddyGecko Takahashi

Mat Marquilly et Mickaël Roux

Mat Marquilly Mickaël Roux

Guillaume Perruchetti

Guillaume Perruchetti

Paco Lafay et Elvis Lafayen

Paco Lafay Elvis Lafayen

Julien Almudever

Julien Almudever

Rocky Thib Maranello

Rocky Thib Maranello1 Rocky Thib Maranello2

Lionel le Stanc et Damien Moulin

Lionel le Stanc Damien Moulin

Jackera Jack et Damien Martin

Jackera Jack Damien Martin

Réda Minimalist

Réda Minimalist - avantRéda Minimalist - après

Toni Petrolillo

Toni Petrolillo

Djallal Djekrif‎ et Aurelien Lanegra Sse

Djallal Djekrif‎ Aurelien Lanegra Sse

Hyl Lafay

Hyl Lafay1

Simon Maillard

Simon Maillard Simon Maillard1

Francois Vivier et Mohamed Nadjib

Francois Vivier Mohamed Nadjib

Bruno Guimaraes et François Webulle Lafay

Bruno Guimaraes1 François Webulle Lafay

Luigi Lotito

Luigi Lotito

Yass Lafay et Geoffrey Ruin

Yass Lafay2 Geoffrey Ruin

Pierro Lelafayen et Guillaume Chovier

Pierro Lelafayen Guillaume Chovier

Jordan Lafay

Jordan Lafay

Thomas Lafay et Timothée Petit

Thomas Lafay Timothée Petit

Bertrand Nowak et Jo Lafay

Bertrand Nowak Jo Lafay

Bnjmn Gjrd et Lou Mendes‎

Bnjmn Gjrd Lou Mendes‎

Kevin Rival

Kevin Rival

Niko Serval et Thomas Casteix

Niko Serval1 Thomas Casteix

David NL Lafay et Yassine Lafayen

David NL Lafay Yassine Lafayen‎1

Thibaut le Lafayen

Thibaut le Lafayen

Cristiano Goncalves et Max La Fait

Cristiano Goncalves Max La Fait

Nolws Lafay et Jojo Lafay

Nolws Lafay Jojo Lafay

Pierre Maillard

Pierre Maillard

Raphael DF et Samy Lafayen

Raphael DF Samy Lafayen

Marvin Ghouari

Marvin Ghouari

Le stockage de répétitions au féminin.

« Avoir du mal à progresser, c’est avoir du mal à allonger les séries, c’est éprouver des difficultés à augmenter la longueur de ce tunnel séance après séance. »
http://olivier-lafay.com/2011/01/06/la-maitrise-des-series-longues/

 

Vous avez du mal à augmenter le nombre de répétitions de vos séries et l’idée même de faire des séries encore plus longues un jour vous épuise par avance et vous démoralise ? Pour contourner ce problème en douceur, il existe une technique simple que l’on appelle le « stockage de répétitions ».

 

Sunshyna Thesupersaiyan

 

Qu’est-ce que le stockage de répétitions ?

« Il s’agit de réaliser pendant quelques temps des séries très longues sur les exercices de base de la méthode. Ainsi lorsque l’on revient à des séries moyennes, en plateau, la récupération est meilleure, les modes montent plus facilement, et on se sent plus motivé car une série de vingt répétitions paraît bien plus courte qu’une série de cinquante. Ainsi change le rapport à la longueur des séries : le long apparaît soudain court et le pratiquant change d’état d’esprit par la magie de l’action parfaitement calibrée. »

http://olivier-lafay.com/2010/12/06/progresser-avec-arnaud/

Comme l’explique l’extrait ci-dessus, nous allons provisoirement travailler sur des séries longues avant de revenir sur des séries moyennes. Celles-ci paraîtront ensuite, par contraste, beaucoup plus courtes.

 

Quand et comment mettre en place ce stockage de répétitions ? 
 
Mylène Combes FerrandExemple :
Vous êtes actuellement sur le niveau 1 pour la poitrine et les séries deviennent difficiles. Cette difficulté se manifeste par un essoufflement rapide, des échecs physiques mais aussi une appréhension psychologique.

Vous êtes bloquée physiquement ou mentalement sur des petits modes. Vous ne savez pas comment passez ce cap et les haut modes (rappel : un mode, c’est un nombre de répétitions par séries, par exemple, si vous faites six séries de 5 répétitions : vous avez fait le mode 5) sont une source d’appréhension.

Dans ce cas, vous allez apprendre à réaliser des séries longues.
 
Comment faire ?

-Le bloc poitrine a son « niveau spécifique » pour réaliser le stockage de répétitions. Revenez sur le niveau de préparation et cherchez à battre vos performances précédentes. Le but sera de réaliser provisoirement de très longues séries.

-Le bloc BDC (Bas du Corps) a aussi son « niveau spécifique » pour réaliser le stockage de répétitions. On pourra revenir au niveau 1 si vous appréhendez ou bloquez dans les niveaux supérieurs.
 
 
Exemple en chiffres :

Marina4Vous bloquiez sur des séries d’environ dix répétitions sur les exercices. Vous faisiez 10 répétitions sur les 4 premières séries, puis vous faisiez environ 8 répétitions à la 5° série, puis environ 5 répétitions sur la dernière série.

Vous revenez sur le niveau de préparation à l’entraînement. Votre nombre de séries sera réduit de moitié, passant de six séries à trois séries (relisez bien les instructions du livre en cas de doute).

Vous ne chercherez plus à faire le même nombre de répétitions à chaque série mais vous ferez le maximum à chaque série. Visez de vingt à trente répétitions par série.
 
 
Combien de temps ?

Cette période de « stockage » dure de deux à trois semaines. Si deux semaines vous suffisent pour battre vos performances et qu’une fatigue physique ou psychologique s’installe, arrêtez-là.

Dans tous les cas, ne dépassez pas les trois semaines de préparation !

 

Comment reprendre ensuite ?

Preci YsocReprenez à environ 60% de vos performances d’avant la période de stockage. Si vous faisiez des séries de 10 répétitions, reprenez en séries de 6 répétitions. Ces chiffres sont indicatifs, vous pouvez reprendre plus bas si le besoin s’en fait sentir.

Toutefois, prenez garde à ne pas reprendre trop haut. La reprise doit vous permettre de récupérer et ne doit en aucun cas être difficile dès la première semaine.

 

 
Astuce :En cas de grosses difficultés à allonger les séries, et que vous bloquez pour progresser, vous pouvez réduire l’amplitude de l’exercice qui vous pose problème et travailler en demi-amplitude. Vous allez créer une variante provisoire pour augmenter votre endurance et votre force.

Arnaud Methode Lafay et Denis Tiquet. 
Camille Daviot