Sandra (Anjali Lilou sur facebook), une pratiquante atteinte d’une maladie auto-immune rare.

7Bonjour à tou(te)s, je m’appelle Sandra, certains me connaissent sous le nom d’Anjali. J’ai 40 ans et je suis atteinte d’un neuro-Behçet depuis l’âge de 22 ans. Cette maladie auto-immune rare a touché notamment le système nerveux central et la moelle épinière (je vous épargne la liste complète pour vous éviter les maux de tête à la lecture). A chaque fois qu’elle s’exprime, la maladie me laisse quelques séquelles en guise de souvenirs. Séquelles qui nécessitent obligatoirement une adaptation du quotidien. Parmi elles, je citerais les tendinites chroniques et les douleurs articulaires puisque c’est finalement grâce à elles que je me suis tournée vers la méthode Lafay.

 

4Comme j’en avais assez de subir mon corps, de gaspiller mon énergie à gérer la douleur à grand renfort de médicaments et en me noyant dans l’hyper-activité, j’ai commencé à fouiller sur le net. J’ai découvert le site de Musculaction ainsi que celui de la Méthode où j’ai pu lire l’article « Gérer les tendinites et autres douleurs » publié par Olivier Lafay en février 2010. Sur le moment, je me suis dit : « Ce n’est pas possible, je dois mal comprendre » et je l’ai relu au moins 10 fois. Ce que préconise Olivier est à l’opposé de ce que les médecins me disaient de faire depuis des années ! Pour gérer une tendinite l’article propose une alternative différente: l’activité adaptée. Jusque- là, on me martelait que c’est parce que je ne prenais pas de repos que je ne guérissais jamais. N’ayant rien à perdre, j’ai cherché le livre bleu. Bon… Heu… comment expliquer ma réaction quand je l’ai ouvert et je suis tombée sur les pages 112-113 des pompes sur les chaises . . Pardon Olivier mais si j’avais été impressionnée par l’article, là, je me suis dit que vous étiez fada (Oui ! On dit comme ça dans le Sud !) … mais comme je m’étais déjà relevée de plusieurs galères, je ne comptais pas non plus me laisser impressionner par quelques acrobaties sur des chaises !
3J’ai donc débuté la méthode en 2012, en n’attendant rien pour ne pas risquer d’être déçue mais en restant ouverte et curieuse. Le mois de rééquilibrage a été « pénible » dans la mesure où cela nécessite d’être calme et posé, ce qui n’était pas du tout mon cas. Au niveau des douleurs, il ne m’a pas apporté de réel soulagement mais je suis restée confiante et j’ai continué. Le bien-être a commencé avec les exercices de musculation. C’est étrange parce que les efforts étaient intenses et les premières séances plutôt compliquées. Plus j’avançais dans la pratique, plus les douleurs s’atténuaient jusqu’à disparaître totalement aujourd’hui. Grâce au sport, j’ai pu arrêter ma corticothérapie au long cours. ATTENTION ! ATTITUDE NO PAIN NO GAIN : NE PAS REPRODUIRE CHEZ SOI ! Galvanisée par la réussite de cette expérience complètement « folle » en apparence, j’ai passé plusieurs mois en ascension constante avec des résultats auxquels je n’aurais jamais rêvé.
5

ATTENTION ! MINUTE DU REPENTIR ! (Ben oui ! j’ai réfléchi et pris du recul depuis !) A bien y réfléchir, j’étais « à fond » dans une attitude de défi par rapport à moi-même et à mon entourage qui n’y croyait pas du tout et qui avait peur que je m’effondre. Cette ascension permanente, si elle avait été plus longue, se serait certainement soldée par une terrible déception ou pire de la démotivation. Contrainte de tout stopper durant 6 mois, suite à ce que j’appellerai un incident de parcours, totalement indépendant de la méthode, j’ai repris en mai 2013 plus bas que terre. J’ai recommencé depuis le début et j’ai décidé d’écouter mon corps, de toutes façons je n’avais pas le choix. Les tendinites, qui s’étaient entre-temps réinvitées chez moi, ont à nouveau disparu et les médicaments avec.


9Ce nouveau départ m’a permis d’une part d’abandonner cette attitude de défi et de me concentrer sur les outils proposés par la méthode pour se préserver (boucles, mini-boucles etc…)
.
La recherche des performances n’est plus du tout une motivation. D’ailleurs, je travaille souvent en « occupation du terrain » et j’aime cette routine que je viens « casser » de temps en temps par des ascensions quand j’en ressens le besoin. Mon état général s’est nettement amélioré, mes forces physiques aussi et j’ai pu reprendre la course à pied 2 à 3 fois par semaine. Seules les semaines de pause sont plus difficiles à gérer parce que certaines douleurs reviennent mais elles sont moins exaspérantes parce que je sais qu’elles disparaîtront en reprenant l’entraînement.
6Dans un de ses messages, Olivier m’a dit que « L’activité adaptée permet de se reconstruire voire de guérir alors que le repos laisse place à l’usure … l’action c’est la vie… » Si j’avais compris depuis longtemps qu’agir c’est vivre, je crois m’être perdue pendant longtemps dans des activités non adaptées. Il est difficile de trouver le juste milieu, le fameux point d’équilibre entre l’inaction et l’action folle et désordonnée. Quand j’ai débuté la méthode en 2012, je l’ai perçue comme un radeau de sauvetage, elle m’a aidée à ne pas me noyer mais trop occupée à parer au plus pressé, je n’ai pas su voir ce qui en faisait les fondements et la philosophie.

L’esprit enfin libéré, aujourd’hui je peux enfin m’y intéresser et en découvrir la richesse. Si je devais résumer mon parcours avec une phrase se serait la devise de Guillaume d’Orange : « Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ». Alors à tous ceux qui souffrent et qui se sentent dans une impasse, je dirais pourquoi ne pas essayer la méthode Lafay, peut-être, un jour, pourrez-vous témoigner de ses bienfaits !

13 réflexions sur “Sandra (Anjali Lilou sur facebook), une pratiquante atteinte d’une maladie auto-immune rare.

  1. Bravo Anjali! !!!
    Je suis très content de lire enfin ton témoignage! !!! 😉
    Bravo pour ce parcours qui en motivera plus d un et plus d’une !!!!

  2. Si vaillante et courageuse… Je serais toujours en admiration devant toi, Sandra.
    Non seulement une pratiquante hors pair, mais une personne merveilleuse à tous les égards…

    Pleins de bisous !

  3. Quelle surprise et quelle joie de lire ton témoignage !
    Je connaissais déjà un petit peu ton histoire mais en lisant ici les détails, je comprends encore mieux le chemin que tu as parcouru. On ne peut je crois, que s’émerveiller de ce que la Méthode a pu t’apporter en quelques années.
    C’est bouleversant de voir à quel point, tu as appris à « collaborer » avec toutes les difficultés de ta situation, et comment tu es devenue actrice de ton bien-être.
    Tu allies merveilleusement la beauté des formes et la santé. Tu inspires le courage et la vie.
    Tu es tout simplement superbe.

    Je t’embrasse

  4. Je suis surpris de la force et du courage que tu as au quotidien . J’ignorais tout de ton histoire . J’en suis encore plus impressionné et amoureux . T’es une guerrière . Une de ces personnes qui se battent tous les jours en silence pour faire avancer les choses et les gens qui les entourent. Depuis que j’ai vu tes posts sur FB je suis en admiration devant ton physique et ton charisme . J’aimerai un jour pouvoir t’approcher et te connaître .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s