Mensonges et volonté de nuire

Depuis que le tome 1 de ma méthode est sorti, j’ai subi de nombreuses attaques, provenant, bien entendu, de personnes ne possédant pas le livre. Le concept dérangeait et dérange toujours…

C’est étonnant ce qu’une simple méthode de musculation peut engendrer comme haine, agressions virulentes, diffamations… Il y a même une personne qui a décidé de passer son temps à me nuire. Elle ne s’en cache pas. Je ne la connais pas, elle ne me connaît pas. Nous ne nous sommes jamais rencontrés. Cet homme m’a pris pour cible.

Le succès de mes livres, ma notoriété, attirent des fêlés de toutes sortes.
Il paraît que c’est la rançon du succès : beaucoup d’honneur = beaucoup d’ennemis.

De plus, une personne mal dans sa peau peut se fixer comme objectif de démolir une « célébrité », afin de se sentir exister, voire même se sentir surpuissante si elle parvient à briser quelqu’un de connu.

La situation a cependant bien changé en presque quatre ans.
Au début, on a dit que ma méthode était tout juste bonne pour de l’entretien musculaire et qu’elle ne pouvait pas permettre un gain de force et de muscle.
Devant les résultats évidents des pratiquants, devant les photos de transformations rapides, mes adversaires ont dû peu à peu baisser le ton et, soit me laisser tranquille, soit changer de stratégie.
Puisqu’il n’est plus possible de dire que ma méthode ne procure aucun résultat, on s’attaque à ma personne ou on répand des mensonges sur le contenu du livre.
Certaine personnes vont même jusqu’à lire le livre attentivement en librairie pour trouver un angle d’attaque « original », censé faire passer ma méthode pour ce qu’elle n’est pas… dans le but de décourager les personnes intéressées par une méthode de musculation globale pouvant être pratiquée chez soi, sans matériel.

Certaines rumeurs que l’on essaie de répandre à mon sujet ou au sujet du livre, sont clairement de la diffamation.

Mais avant de développer mon propos, je vais vous donner la définition officielle de la diffamation (celle de la Justice de notre pays) :

« Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés. »

Celui qui ment sur le contenu de mon livre, au travers de messages ou commentaires sur internet, dans le but de me faire passer pour un menteur, un escroc, aux yeux de celui qui ne connaît pas encore le livre, que fait-il?

Un mensonge que je rencontre ici ou là : ma méthode ne serait pas une méthode sans matériel… Je serais donc un escroc, le livre serait une arnaque.
L’accusation est grave.

J’imagine aisément que celui qui pense que ce genre de commentaire est sincère peut se poser des questions.

Je vais donc mettre les choses au clair :

Mes livres proposent une méthode qui peut se pratiquer sans matériel spécifique utilisé en musculation « classique » : bancs, haltères, machines.

La méthode apprend au lecteur à se servir de son environnement pour se muscler.

Par exemple, en vacances, avec deux chaises et une table de cuisine, je peux m’entraîner intensément (tous les muscles : de bas en haut ). On développe ainsi force, résistance, endurance et même du volume si on le souhaite.

S’il n’y a pas de chaises (c’est quand même rare), deux supports de même hauteur font l’affaire. Si ces deux supports ne sont pas de même hauteur, je comble la différence avec des livres, annuaires, cales, etc.

C’est très simple, rapide et efficace.

Ce qui explique le succès de ma méthode.

Certaines personnes, pour nuire à la méthode, disent qu’il faut du « matériel », en se basant sur le fait que j’explique comment construire des supports si on le souhaite. C’est simplement de la mauvaise foi et de la diffamation. Puisque l’on veut me faire passer pour un menteur.

En réalité, mon livre propose des programmes très structurés utilisant des exercices que l’on peut exécuter quasiment partout (pas en plein désert), avec son environnement immédiat, ou avec des outils plus spécifiques (barre de traction, supports à dips). J’explore toutes les possibilités afin de donner des idées au pratiquant.

Ainsi, il est possible de se procurer des tréteaux ou des supports réservés à l’entraînement (tabourets en bois ou plastique), pour se faciliter la vie. C’est possible mais pas indispensable.

Deux chaises suffisent. Et, contrairement à ce qu’avancent quelques personnes de mauvaise foi, vous ne risquez pas de casser vos chaises en les utilisant pour faire des pompes…

Regardons ce qui se passe lorsque vous faites des pompes déclinées (pieds au sol), les mains en appui sur des chaises :

– votre poids est divisé par deux (environ). Les chaises ne supportant qu’une fraction de votre poids;

– si vous pesez 80 kgs, chaque chaise n’aura à supporter qu’environ 20 kgs;
– si vous pensez que vos chaises ne peuvent supporter 20 kgs chacune (le poids d’un petit enfant), pour votre propre sécurité, je vous conseille de les changer rapidement;

– pour ceux qui, malheureusement, ont chez eux des chaises vraiment trop fragiles, il existe d’autres solutions, d’autres supports possibles.

La barre de traction est un plus très intéressant que je conseille à chaque pratiquant. Vous pouvez vous la procurer en magasin de sport ou vous la fabriquer (expliqué dans le livre). Elle n’est pas, cependant, obligatoire, car il existe des exercices de substitution dans le livre, très efficaces, que l’on peut réaliser sans barre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s