Les élèves Lafay sur Facebook, n°62

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 décembre au 31 décembre 2016.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise « mens sana in corpore sano ». Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

 

Alan Barata Bass

alan-barata-bass

Léa Zindel Dietlin

lea-zindel-dietlin lea-zindel-dietlin1

Raph Eb

raph-eb raph-eb1

Nicolas Ehret

nicolas-ehret nicolas-ehret1

Pauline Guervin

pauline-guervin pauline-guervin1

Mohamed Kadosch

mohamed-kadosch mohamed-kadosch1

ED Lafay

ed-lafay ed-lafay1

Laëticia Lafay

laeticia-lafay

Thomas Coulomb et Boris Lafay

thomas-coulomb boris-lafay

Jérôme le Lafayen

jerome-le-lafayen jerome-le-lafayen1

Elle Lafay

elle-lafay

Matthieu Oliver

matthieu-oliver matthieu-oliver1

Dali Zarrouk

dali-zarrouk dali-zarrouk1

Alice Pnta

alice-pnta

Loïc McFly et Max Husselstein

loic-mcfly max-husselstein

Fabien Apffel

fabien-apffel

Pablo Rosillo

pablo-rosillo pablo-rosillo1

Alfonso Ibz Iannotta

alfonso-ibz-iannotta

Alioune Gueye

alioune-gueye alioune-gueye1

Antoine Maillard et Ghislain Lang

antoine-maillard ghislain-lang

Raphi Lafay

raphi-lafay raphi-lafay1

Guillaume Plantamp

guillaume-plantamp guillaume-plantamp1

Chou Chou

chou-chou chou-chou1

Jean Celestin

jean-celestin-avantjean-celestin

Kevin Dubuc

kevin-dubuc kevin-dubuc1

Kévin Lancelle

kevin-lancelle kevin-lancelle1

Maxime Dos Santos et Michaël Franzese

maxime-dos-santos michael-franzese

Philippe Oliver

philippe-oliver philippe-oliver1

Arthur Macaroni et Gaëtan Olive-touge

arthur-macaroni gaetan-olive-touge

Azog Leprofanateur

azog-leprofanateur azog-leprofanateur1

Baptiste Lafay

baptiste-lafay baptiste-lafay1

Mat Marquilly et Michael Royet

mat-marquilly michael-royet

Stephane Raho

stephane-raho

Julien Laviale et Rachid Naitaleb

julien-laviale rachid-naitaleb

Tony Decofit

tony-decofit tony-decofit1

Josselin Mantault et Thierry Fontaine

josselin-mantault thierry-fontaine

Tophe Lafayen

tophe-lafayen

Pierre Lafayen et Florian Reslinger

pierre-lafayen florian-reslinger

Mickaël Lafay

mickael-lafay mickael-lafay1

Guillaume Identité

guillaume-identite guillaume-identite1

Manea le Lafayen

manea-le-lafayen manea-le-lafayen1

David Robin des Leroy

david-robin-des-leroy

Dje Lafay

dje-lafay-avantdje-lafay-apres

Vinctix Lafay et Yliès Mtl

vinctix-lafay ylies-mtl

Corentin Nicolas

corentin-nicolas corentin-nicolas1

Jeff Pont

jeff-pont

Loïc Madec et Sylvain Bonnaud

loic-madec sylvain-bonnaud

Romain Lafay

romain-lafay romain-lafay1

Vipère Lafayenne

vipere-lafayenne

 

Les élèves Lafay sur Facebook, n°60

Voici quelques unes des nombreuses photos qui ont été postées sur mon mur facebook, du 01 octobre au 31 octobre 2016.
Tous suivent la Méthode, soit 2 à 3 entraînements par semaine, sans charges additionnelles, selon la devise « mens sana in corpore sano ». Certains sont des pratiquants aguerris, d’autres s’entraînent depuis peu.
Tous ont adhéré à la polyvalence athlétique proposée par la Méthode, que ce soit pour briller dans leur sport de prédilection (arts martiaux, triathlon, rugby, tennis de table, etc), ou pour juste avoir le plaisir de vivre dans un beau corps, en pleine forme.
Vous pouvez cliquez sur ces photos pour les agrandir et voir ainsi de plus près les excellents résultats de la plupart d’entre eux.

 

Fanny Lfy et Florian L’bird

fanny-lfy florian-lbird

Pietro Beretta

pietro-beretta pietro-beretta1

Nicolas Ehret

nicolas-ehret

Poly Pocket

poly-pocket poly-pocket1

Msmg Msmg

msmg-msmg msmg-msmg1

Alioune Gueye et Antoine Maillard

alioune-gueye antoine-maillard

Alice Pnta et Clément Galak

alice-pnta clement-galak

Geoffrey Ruin

geoffrey-ruin geoffrey-ruin1

Jérôme le Lafayen

jerome-le-lafayen jerome-le-lafayen1

Laëtitia Lafay

laeticia-lafay laeticia-lafay1

Dali Zarrouk

dali-zarrouk dali-zarrouk1

Fabien Apffel

fabien-apffel fabien-apffel1

Sandy Nathou

sandy-nathou

Guillaume Plantamp

guillaume-plantamp guillaume-plantamp1

Arthur Macaroni

arthur-macaroni arthur-macaroni1

Virginie Merlier-Ferreira

virginie-merlier-ferreira

Adrien Wenger et Clément Nitram

adrien-wenger clement-nitram

Saitama Lafay

saitama-lafay saitama-lafay1

Tony Decofit

tony-decofit tony-decofit1

Luc Mosser

luc-mosser luc-mosser1

Damien Lafayen et Nicolas Beguin

damien-lafayen nicolas-beguin

Corentin Nicolas et Gaëtan Olive-touge

corentin-nicolas gaetan-olive-touge

Aubin ML

aubin-ml aubin-ml1

Arthur Stepper Raymundie

arthur-stepper-raymundie arthur-stepper-raymundie1

Fred Laffet

fred-laffet fred-laffet1

Baptiste Lafay

baptiste-lafay baptiste-lafay1

Lafay Stackhouse

lafay-stackhouse lafay-stackhouse1

Mathieu Lafay

mathieu-lafay mathieu-lafay1

Dany ML

dany-ml dany-ml1

MC Fit

mc-fit mc-fit1

Nico Le Lafayen

nico-le-lafayen

Sebastien Lafay Dufloucq et Nicoellia Aparisi

sebastien-lafay-dufloucq nicoellia-aparisi

Mickael Lafay et Fabien Durand

mickael-lafay fabien-durand

Mathieu Oliver et Pablo Rosillo

mathieu-oliver pablo-rosillo

Olivier Law-Pang et Valerio Gardes

olivier-law-pang valerio-gardes

Stephane Raho

stephane-raho

Azog Leprofanateur

azog-leprofanateur azog-leprofanateur1

Ayoub Belfquih et Valentin Riber

ayoub-belfquih valentin-riber

Frederic Nay Nett et  Mohamed Chevalier Kadosch

frederic-nay-nett mohamed-chevalier-kadosch

Romain Benmira et Jonathan Dmgt

romain-benmira jonathan-dmgt

Kevin Dubuc et Stephan Michel

kevin-dubuc stephan-michel

Sébastien Piolet et Sandy Chevillard

sebastien-piolet sandy-chevillard

Tom Gallardo et Mop Lafay

tom-gallardo mop-lafay

manea le Lafayen

manea-le-lafayen manea-le-lafayen1

Virginie, 45 ans et maman de 5 enfants

virginie
 
 
Le témoignage de Virginie, une pratiquante de la méthode lafay ayant perdu plusieurs kilos de gras ainsi que de nombreux centimètres de tour de ventre  :
 
« J’ai 45 ans et je suis la maman de 5 enfants. Je mesure 1.56m et je pesais 60kg il y a 5 mois. J’ai commencé à être « sportive » à 40 ans, j’ai démarré par la course à pied plus ou moins régulièrement, avec de loonnngues pauses.
 
A 42 ans, en 2012, j’ai commencé la méthode Lafay, j’ai fait 2 mois de rééquilibrage et environ 2 mois de musculation profil 1. Je n’ai pas tenu. J’ai recommencé la méthode en 2013, j’ai fait un mois de rééquilibrage et 8 semaines de musculation profil 4. Je n’ai pas tenu. J’ai re-recommencé la méthode en 2014, deux mois après mon dernier accouchement, j’ai commencé le rééquilibrage. Je n’ai pas tenu.
Enfin, me revoilà pour la quatrième fois… depuis mai 2016, un mois de rééquilibrage et 18 semaines de musculation. Et… je tiens, je m’installe même !!!!!
Pour ce récit, j’ai pris le temps de décortiquer ce qui fait que ça fonctionne pour moi cette fois-ci. Avec le souhait que ça puisse aider des pratiquantes.
 
 
1/ LA NÉCESSITE
Me voir devant l’objectif et sous le mètre ruban a réveillé une prise de conscience de la nécessité de changer !
Quand en mai 2016, décidée à reprendre la méthode j’ai demandé à l’une de mes filles de me prendre en photo et que je me suis vue de dos, j’ai pris une grosse claque, j’en aurais pleuré ! Je n’avais pas du tout cette vision de mon corps, j’étais convaincue que je n’avais « que » du ventre à perdre et du muscle à prendre et que du reste j’étais (restée) assez fine. Les photos et mes mesures m’ont sonnée, désillusionnée !! Consciente de mon aveuglement durant ces dernières années, pour la première fois, modifier mon corps s’est imposé comme une nécessité, une évidence, une priorité !
 
 
2/ LA QUANTITÉ et LE MOMENT IDÉAL
Trouver un rythme réaliste pour moi ainsi que le meilleur moment de la journée pour faire du sport.
« Combien de séances de musculation par semaine serais-je raisonnablement capable d’assumer après mon mois de rééquilibrage ? ». Il ne fallait pas que je m’empresse et que je vois trop grand. Je m’étais déjà faite avoir plusieurs fois par mon côté passionné « je fonce, je m’épuise et j’abandonne » que ce soit avec la méthode Lafay ou en course à pied. Alors cette fois-ci je décidais d’en garder sous le pied pour nourrir mon envie de faire et j’ai opté pour le profil 4, 2 séances de musculation et 3 de cardio (je viens d’ailleurs d’apprendre que 2 séances suffisent !)
 
« A quel moment caler mes séances ? »
Pour ne pas avoir le temps de me dire « J’ai la flemme de faire ma séance » tout au long de la journée et me mettre une pression du genre « IL FAUT que je fasse ma séance ». Risquant de ne pas la faire et d’installer un lourd sentiment de culpabilité… Ceci ayant déjà eu pour conséquence de commencer à zapper ma séance de plus en plus souvent entraînant une diminution progressive mais certaine du feu de ma motivation se transformant en étincelle, puis en braise pour s’éteindre finalement avec l’arrêt de la méthode afin d’apaiser le lourd fardeau de la culpabilité et de la contrainte grandissantes.
Pour ne pas être sollicitée par ma tribu, ni dérangée par le bruit pour une concentration optimum et un stress minimum.
 
J’ai opté pour le seul créneau horaire susceptible de remplir les bonnes conditions : tôt le matin avant que les enfants se lèvent. Ainsi, je me lèverai POUR faire mon sport, j’en ferai un rendez-vous matinal qui m’évitera d’avoir le temps de trouver mille excuses pour ne pas faire ma séance et qui m’évitera toute sollicitation ultérieure.
Et c’est efficace !! La musculation et le cardio sont un rendez-vous auquel je ne déroge pas (un seul loupé pour maladie sur 32 séances de muscu). Je me suis programmée, c’est devenu ma routine. Comme les matins où vous êtes morts et que vous vous dirigez en mode zombie sous la douche parce que vous devez aller travailler coûte que coûte, si je ne me sens pas motivée je me mets direct en mode pilotage automatique, cerveau lobotomisé, et une fois que je commence la souplesse c’est parti, j’enchaîne la muscu et je ne m’arrête plus. Pour la course à pied idem ! Pas de chichi, pas de faux semblants, je m’habille et je trace avec mon chien !
 
 
3/ LE TEMPS IMPARTI
La nécessité d’avoir du temps devant moi quel que soit le type de séance à faire
Il est primordial pour moi de faire les choses sans précipitation, sans la pression de DEVOIR terminer à telle heure avant que X ou Y ne se produise. Sinon je ne pense qu’à cet impératif, je bâcle mon travail ou je stresse au moindre contretemps et je ne prends aucun plaisir, voire je n’ai pas envie de m’y mettre ! Alors chaque fois que je fais une séance, je me mets en marche suffisamment à l’avance si j’ai un impondérable, de manière à me sentir tout à fait détendue et sereine dans mon exécution, au pire je choisis d’emblée de splitter.
Cette notion de temps m’amène à la notion de patience : patience quant aux résultats physiques obtenus et patience au sein même de ma séance, dans l’exécution des mouvements.
 
La sagesse me dit que ce n’est pas en si peu de mois que je vais perdre ce que j’ai mis des années à amasser. Je me donne un an pour voir un résultat qui me satisfasse, sans savoir à quels progrès esthétiques je peux m’attendre sur la zone du ventre… on verra, je tente le tout pour le tout. Je reste confiante mais lucide, j’ai 45 ans et j’ai porté 5 enfants (dont 3 en 20 mois) alors en priorité j’attends une nette amélioration, pas un miracle (mais bon…).
 
Concernant l’exécution des mouvements, je privilégie d’avantage une juste exécution, un juste ressenti dans la juste partie du corps qui travaille que l’augmentation de ma performance ! J’ai parfois l’impression de n’être que cette partie du corps qui travaille et je me laisse guidée par mon ressenti pour adopter les meilleures postures, le meilleur rythme etc. Je suis comme un dessinateur qui prend confiance dans son geste et devient précis dans son tracé.
 
Il fut un temps, lors de l’exécution des mouvements, mon attention se focalisait surtout sur le « en finir au plus vite, aller plus loin, plus haut en répétitions et passer à autre chose l’esprit tranquille d’avoir fait mon sport » genre je me débarrasse (et en passant j’y prend peu de plaisir). Main-tenant (parce qu’aujourd’hui je me tiens la main), je suis dans la douceur, dans l’observation de ce qui se passe dans mon corps et l’introspection pour comprendre ce qui marche pour moi et comment ça marche. C’est beaucoup plus humain, plus constructif et intéressant d’un point de vue physique et mental. Cela me permet aussi de partager mes découvertes sur le « groupe femmes » dans le but d’en aider d’autres à avancer, d’autant que les retours du groupe me motivent en réponse à la motivation que je partage, la boucle est bouclée c’est génial !
 
En passant, il est indéniable que le groupe Facebook est un outil/support très très important en termes de motivation et de soutien, la bienveillance des pratiquant(e)s qui y règne et le professionnalisme des coachs est un grand grand bénéfice ! Un privilège notable, merci !!
 
(Pour rejoindre le groupe femme, et des milliers de pratiquantes comme Virginie, cliquez juste ici : https://www.facebook.com/groups/39098254086/?ref=bookmarks )
 
 
ET MES RÉSULTATS DANS TOUT CA ?
 
En plus de la méthode sport, je suis aussi la méthode nutrition, un excellent support en terme de motivation puisque je perds au moins 1 kg toutes les 4 semaines. Je me suis vite prise au jeu du calcul du repas le plus équilibré possible (alors que j’y étais réfractaire au départ). Je m’autorise un écart par jour au goûter et je fais aussi une journée open le samedi (et souvent le dimanche) où je ne calcule pas du tout mes apports (d’ailleurs mon objectif désormais est d’être un peu plus modérée le week-end) ! J’apprécie beaucoup cette possibilité de me faire plaisir quotidiennement sans culpabiliser et en continuant à voir mon évolution sur la balance ou sous le mètre ruban.
 
Physiquement : Mes jambes sont bien musclées et mes triceps commencent à apparaître quand je tends le bras le long de mon corps et que j’effectue une rotation interne, ma poitrine a diminué et je la trouve mignonne, elle tombe moins étant plus petite, j’ai aussi vu quelques « bébé pectoraux » apparaître (je trouve ça très joli), ainsi que moins de gras sur mes clavicules (je trouve ça très féminin), mon dos est beaucoup moins gras et plus musclé (je l’ai vu sur certaines photos en débardeur cet été), ma taille s’est affinée et… je pèse presque 6 kg de moins ! (j’ai perdu exactement 5.7 kg en 5 mois)
Pour le ventre, il a bien diminué mais je reste bien loiiiin encore de mon objectif ! Cependant je vois mes obliques se marquer plus nettement. Ça vient ça vient 😉 reste à savoir ce que ma peau, qui semble se distendre depuis que je perds du ventre, va devenir… à suivre…(c’est vraiment mon paramètre inconnu, un peu sensible).
 
Et sinon, je me tiens plus droite en général, je remarque aussi que je cours plus droite alors qu’avant j’avais tendance à courir un peu voûtée. Lorsque je suis assise à genoux ou en tailleur je n’ai plus aucune fatigue à garder le dos droit, comme s’il était plus fort, cette position devient naturelle. J’ai beaucoup gagné en souplesse d’ailleurs, et en force, et ça me sert dans plein de situations du quotidien !
Mentalement/moralement
 
Je n’ai jamais été aussi régulière en 5 ans. Je n’ai jamais été aussi en forme non plus ! Après une séance de cardio ou muscu du matin, je suis réveillée, gaie, souriante, accueillante, disponible pour ma tribu et mon mari, parfois debout 2h30 avant eux, ma journée est déjà entamée, je suis pleine d’énergie… je me sens vivante et heureuse de vivre… A 7h30 du matin c’est quand même le rêve et agréable pour tout le monde ! J’ai la vie devant moi
 
Je prends tellement de plaisir à entretenir mon corps, mon esprit, mon énergie et ma joie de vivre que ma motivation reste non seulement intacte mais en plus grandit …. La douceur mène A TOUT, et surtout à aimer le sport comme une partie de soi-même ! »

 

Pour se procurer la méthode lafay femme :

https://www.amazon.fr/gp/product/2851806874/ref=pd_sim_14_3…

Témoignage de Léa Zindel

Léa, une jeune maman qui a accouché il y a 8 mois, a transformé son corps et a retrouvé une silhouette affinée ainsi qu’un ventre plat et tonique avec la Méthode de musculation au féminin.

lea-zindel-avant lea-zindel-apres

 

Voici son témoignage:
 
« Le 29 janvier 2016, j’ai accouché de mon premier bébé par césarienne. Durant la grossesse, j’ai pris entre 13 et 16 kilos (je ne sais plus exactement, avant grossesse 53 kilos). 6 jours après l’accouchement, j’avais déjà perdu 11 kilos (principalement de l’eau, du sang et le poids du bébé).
 
Je me suis bien reposée et j’ai commencé la méthode Lafay en mars 2016.
J’ai fait le test pour le rééquilibrage et je n’en avais pas besoin. Alors ce que j’ai fait pour commencer en douceur, 2 séances de musculation par semaine (avec souplesse à la fin), 2 séances de cardio (course à pied et vélo) et tous les jours 30-40 minutes de souplesse.
J’ai changé mon alimentation en même temps et j’ai rapidement perdu 6 kilos (donc en tout 17 kilos depuis l’accouchement) et je me suis aidé de l’application fatsecret. Je suis quelqu’un de boulimique donc c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour me contrôler totalement. Je pèse tout ce que je mange.
 
Au fur et à mesure que j’avançais dans la méthode, je me suis mise à aimer mon corps et à le respecter. Je le voyais changer et les gens autour de moi n’en revenais pas (moi non plus d’ailleurs et je n’en reviens toujours pas). J’ai changé ma manière de penser et j’ai pris confiance en moi, en mes capacités.
 
Aujourd’hui, je suis fière de ce que j’ai accompli car depuis toujours, je faisais 2 semaines de sport et j’arrêtais. Et je fais aussi la fierté de mon mari et ça, ça n’a pas de prix.
Au début, durant le premier mois de la méthode, je voyais les entraînements comme des contraintes et puis au fil du temps, les séances sont devenues un réel plaisir, c’est une joie maintenant de faire mes séances.
En mai, j’ai supprimé les séances de cardio que j’ai remplacé par des séances de musculation, car étant agricultrice je travaille déjà mon cardio tous les jours.
 
A l’heure actuelle, grâce à la méthode, je suis beaucoup plus efficace dans mon travail, plus endurante, plus posée, plus calme, plus aucune douleur (au dos, genoux, cervicales…), je suis satisfaite de mon corps (même si je n’ai pas encore atteint mes objectifs), je suis en forme et positive.
Je parle beaucoup de la méthode autour de moi et beaucoup de mes proches s’y sont mis, ils sont ravis.
Pour conclure, on peut largement retrouver une jolie silhouette même après une grossesse, se sentir bien dans sa tête et dans son corps et tout cela avec une méthode complète et simple.
 
Mon évolution :
Poids de départ: 58 kilos
Poids actuel: 49 kilos (poids avant grossesse 53 kilos)
Taille : 1m60
 
Mesures :
Tour de taille: 81 cm -> 67 cm (- 14 cm)
Tour de hanche début : 88 cm -> 72 cm (- 16 cm)
Tour de cuisses (bas) début : 45 cm -> 42 cm (- 2 cm)
Tour de cuisses (haut) début : 54 cm -> 50 cm (- 4 cm)
Tour de fesses début : 94,5 cm -> 90 cm (- 4.5 cm)
 
Mes objectifs : avoir un ventre bien dessiné avec des abdos apparents, un dos et des bras musclés, des cuisses plus fines et musclées, et augmenter un peu le volume de mes fesses. »
 
Pour se procurer la Méthode Lafay comme Léa :

https://www.amazon.fr/M%C3%A9thode-musculation-f%C3%A9mi…/…/

Tiphanie, maman de 3 enfants, – 4 kgs en 1 mois

12957279_450441578487843_1551245751_n 12968571_450441838487817_38146177_n

 

Coucou les Lafayens, un « petit » mot pour vous expliquer pourquoi la méthode a changé mon corps et ma vie en très peu de temps !

J’ai 28 ans et je suis maman de 3 enfants dont le petit dernier de 6 mois. Prise de 20 kg pour bb3… j’en ai perdu 12, il m’en restait donc 8 !!!

Un ami m’a parlé de cette méthode, j’ai acheté le livre sans grande conviction car je me décourage très rapidement… D’après le test, j’avais un mois de rééquilibrage à faire. Je faisais 1m75 pour 74 kg ! Besoin de remuscler et de perdre en cm. J’ai donc repris une alimentation équilibrée en plus.

 

12966665_450441588487842_529488802_n

 

En 1 mois de temps, j’ai perdu : 2.5 cm par cuisse, 2 cm de poitrine, 3 cm de taille. ATTENTION LES YEUX !!! 5 CM DE FESSES, 5 CM DE HANCHE. Autant vous dire un vrai miracle pour moi, sans parler des 4 kg perdus !!! Mon premier objectif était de perdre 2 kg dans le mois… Et de faire le grand écart latéral… je n’y croyais pas…

En 3 semaines de temps, en pratiquant les exercices pour les plus motivés et en les tenant 1 min, j’ai atteint mon objectif. Je vous laisse voir les photos ! J’ai gagné en souplesse et en tonicité. Mon grain de peau a changé et je suis beaucoup plus à l’aise dans mon corps. Je me sens si bien en rééquilibrage que j’ai décidé de faire un mois de plus !

Juste pour finir, un grand merci pour ce livre qui fait des miracles sur moi… Avec des amies, on se retrouve et chacune vient avec son livre et on fait notre séance ensemble. Un vrai bonheur !!!! Vivement le maillot de bain!

 

12966480_450441571821177_1365714079_n

7 squats une jambe à pleine amplitude

 

La belle et athlétique Alice nous montre en vidéo l’une de ses séries de squats une jambe à pleine amplitude.

Acquérir force, endurance et souplesse, sans avoir à pratiquer des entraînements « hardcore », progresser en douceur, c’est possible avec la Méthode Lafay, la nouvelle voie du muscle.

 » L’épuisement à l’entraînement n’est plus recherché, au contraire. Il ne s’agit pas de se forcer, régulièrement, inlassablement, jusqu’à en vomir, il faut « se réserver »… pour soi.

La musculation constructiviste nous apprend à ne plus être dans une logique d’affrontement, de guerre, de compétition, mais… dans une logique de coopération (avec le monde, avec les autres, avec soi) »

https://olivier-lafay.com/…/de-lefficacite-a-lefficience-la…/

La Méthode Lafay, pour croître et durer.

La douceur mène à tout…

 

12743788_193906410969483_6740223170178462637_n

ADRIANA KAREMBEU pratique la Méthode Lafay !

adriana-karembeu-et-michel-cymes

 » En parallèle d’une alimentation saine, pratiquez-vous un sport ?
Je fais du yoga et des exercices de pilates, via des applications. J’utilise aussi beaucoup la Méthode Lafay qui travaille sans matériel les muscles, la souplesse et l’endurance en un minimum de temps de pratique »

Une star très médiatique considère, en 2016, qu’écouter son corps en musculation, c’est se tourner vers la Méthode Lafay 🙂

Un pas vient d’être franchi. L’esprit Lafay gagne du terrain, et pas n’importe quel terrain…

Pour lire l’interview en entier: http://madame.lefigaro.fr/…/adriana-karembeu-bien-etre-inte…

La douceur mène à tout (LDMT) 🙂

Le corps magnifique de Louise, 100% Lafay

12736329_10206633940341341_764859120_n

Un corps obtenu grâce à la Méthode Lafay, que vous pouvez trouver ici: http://amzn.to/2rv9mKL

 

Alice Miller, une des références fondamentales de la Méthode Lafay.

alice-miller-4 (1)

 

Finalement, le corps ne ment jamais… On n’est pas sexy par hasard. Visionnez cette vidéo et vous en serez vraiment convaincus.

 

Témoignage de Céline Louy

De 70 kgs à 60.5 kgs pour 1m73

12606996_539224296247019_380877499_n 12626095_539224272913688_175551629_n

Bonjour à toutes et à tous,

J’ai commencé le sport très jeune, j’ai commencé par le Jujitsu vers 5ans pour arrêter dans ma 20ème année, par manque de temps.

Ce qui me plaisait dans le Ju-jitsu, c’est la capacité d’anticipation et les valeurs fondamentales comme le respect de l’adversaire et la technicité de certaines prises, notamment au passage du KATA.

Je n’ai jamais vraiment rencontré de soucis dans ce sport, si sauf un, qui demande une grande maîtrise de soi et de self contrôle, notions que mon caractère impulsif n’a jamais su vraiment intégrer.

Puis est venu le temps de la fac de médecine, de la mal bouffe et du laisser aller complet, j’avais pris une dizaine de kilos, pour les reperdre en deux mois à la suite d’une déception sentimentale… J’ai commencé la musculation dans une vision de no pain no gain, j’étais souvent courbaturée, j’avais certes retrouvé un physique mais à quel prix ? Je n’étais pas souple du tout, j’étais dans un état d’esprit où je m’en fichais d’être souple, moi ce que je voulais c’est être fine et être musclée. Merci les stéréotypes des magasines.

Premier pépin physique : déchirure d’un des ligaments croisés. S’en suit une longue rééducation… Merci le NPNG… tu parles d’une tuile… Non seulement je souffrais, mais en plus je n’avais pas de gain… première stagnation, première désillusion…

Je rencontre le papa de mon fils, et je fini par être enceinte très vite, je ne faisais plus aucun sport, mise à part quelques exercices de souplesse pour soulager mon dos.

12637109_539263926243056_1511754633_o

Plus de 20 kg pris, le gynécologue pestait à chaque visite.

Mon corps et son aspect physique je m’en foutais royalement, l’essentiel pour moi était de finir cette grossesse dans de bonnes conditions, et que mon fils à naître soit en parfaite santé.

8 mois après l’accouchement, lors d’une sortie, une dame me demande à quel mois j’en suis et si je n’avais pas peur d’avoir deux bébés rapprochés ? OH MON DIEU mais je n’étais pas enceinte, j’avais juste encore ces kilos de grossesse pour lesquels je n’avais aucun intérêt. J’étais dans mon rôle de jeune maman et non pas dans un double rôle maman mais femme aussi… ce fut pour moi le début de la bataille contre les kilos.

Je suis allée sur un forum pour me renseigner sur les méthodes existantes, et on m’a parlé de la méthode Lafay. J’ai commandé le livre et je l’ai lu… et j’ai commencé. Photos, mensurations, carnet fait mais le souci dans ma mentalité, c’est que je voulais tout, tout de suite. Je n’avais pas intégré la notion d’efficience.

J’ai lâché une première fois, par fatigue, par dégoût (de laisser aller, ce corps dont le ventre était stigmatisé par la grossesse, ce corps me dégoûtait et je n’avais pas envie d’en prendre soin) et surtout par un manque de motivation.

12606796_539267546242694_550205093_nJ’ai repris mes études d’infirmière et là, bingo le déclic… je ne rentrais plus dans mes tuniques (lol) et merde… Deux mois avant le stage outch, ça faisait trop court pour en commander, du coup j’ai repris la méthode régulièrement avec le rééquilibrage et le running et j’ai réussi à rentrer dans ces fichues tuniques, et durant mon stage, j’ai continué à perdre du poids. Puis j’ai continué la méthode de façon saccadée, mon dieu quand j’y pense j’ai honte.

Mais en Mai 2015, j’avais déjà bien perdu mais je me voyais toujours « grosse ». Ce fichu schéma corporel était encore bien perturbé.

Alors pour la énième fois, j’ai refait un rééquilibrage durant deux mois, et j’ai commencé la musculation avec le profil 1. Et là, miracle je m’y tiens, un mois, deux mois, trois mois, sans douleurs ou très peu. Et puis faut le dire je n’aime pas l’échec, sans doute mon côté perfectionniste et têtue.

Je me suis d’abord fixée des petits objectifs poids mais je ne voulais pas faire souffrir mon corps, parce que je n’en ai qu’un, et qu’il va encore me servir au moins X années.

Poids de départ 69 kg pour 1m73, mensurations prises, photos prises.

Je me fixais donc des objectifs poids par tranche de 3 kg.

9 mois de sérieux, 9 kg de perdus… 1 kg par mois en moyenne, ce n’est certes pas beaucoup mais je veux vraiment de la douceur.

12626104_539276812908434_1864649810_nMon alimentation est plus saine, plus variée, je respecte mon apport calorique. Je ne suis pas encore une bonne élève niveau diet mais j’y vais doucement mais sûrement. Croître et durer !!!

La méthode est devenue une partie intégrante de ma vie, si je loupe une séance par démotivation, je repense à tout ce chemin parcouru, et cela me rebooste. La méthode et mon changement m’ont prouvée que la douceur mène à tout, que la régularité mène à l’efficience. La méthode Lafay a aussi développé ma patience, notion qui m’était inconnue, moi qui voulais tout de suite… Je me fais rire quand je repense qu’avant, je me disais : « Allez, en 3 séances, je vais avoir un corps de rêve » mais bien sûr ma fille, t’as tout compris 😉

Mon changement ? Quand j’ai réalisé le montage avant/après, j’ai pleuré. Vraiment éclaté en sanglot, comment ai-je pu me négliger autant ? Moi, Céline, l’ex sportive, l’ex modèle photo, la nana qui a toujours persévéré dans tout, même dans les épreuves de la vie, là j’avais laissé ma vie de côté pour n’être qu’une maman.

Être maman est une chose importante mais pour arriver à être une maman, nous sommes avant tout une femme.

Le no pain no gain, est vraiment fait pour les personnes désireuses de souffrir, de torturer leur corps sur un court terme au risque de se faire mal voire très mal et au risque de se lasser de ce rythme tortionnaire.

12647766_539267469576035_756803979_n

L’efficience est vraiment le meilleur moyen d’arriver à notre but, Olivier nous fournit un outil d’une extrême qualité, cet outil est le livre des différentes méthodes. C’est une succession de tâches à accomplir, pour atteindre un objectif donné.

Maintenant que j’ai atteint ce premier changement, je vais continuer en passant au niveau supérieur. Jusqu’alors j’étais au niveau 1, mais il devient un peu trop facile, donc je passe à l’étape suivante. Je suis le profil 1 et pense y rester car il me convient très bien et pour l’instant j’ai encore besoin de cibler toutes les zones du corps.

Avec le recul, je me dis qu’avec un peu de patience et beaucoup de détermination, nous arrivons là où nous le voulons.

Ces principes d’efficience et de croître et durer me servent même dans mon métier d’infirmière. Il ne suffit pas de se reposer sur ces lauriers pour avancer, il faut se donner les moyens.

12650606_539271236242325_1279072019_nAvec la méthode et les divers échanges que j’ai eu avec les pratiquants, je me suis fixée deux principaux objectifs :

  • le premier étant de finaliser ma remise en forme, notamment avec une prise de masse et une sèche pour finir quand je me sentirai prête.

  • Le second, moi qui avait horreur de courir, et qui maintenant en devient malade quand je ne peux pas le faire, je prépare mon premier semi marathon.

Si j’avais un message à faire passer aux pratiquant(e)s et aux futur(e)s pratiquant(e)s, ça serait :

Tout rêve de changement, mérite d’être vécu.

Ne visez pas un changement par rapport à une photo vue dans un magazine, la plupart d’entre-elles, si ce n’est toutes sont liftées par Photoshop.

Fixez vous de petits objectifs, donnez vous les moyens d’y arriver en douceur, et sur un laps de temps.

Je finirai par ceci : « il ne s’agit pas d’être parfait de suite, il s’agit de faire des efforts (croître), si tu persévères chaque jour (durer), c’est ainsi que se produira un changement ».

Sportez vous bien 

12637430_539267356242713_1050259595_o

Anaïs DUMONT

10660399_10208261317473371_1473603795_n

 

« Bonjour, je m’appelle Anaïs DUMONT et actuellement je suis à mon 9ème mois de méthode Lafay. Avant la méthode j’ai pratiqué pendant 4 ans le judo puis pendant 5 ans la boxe anglaise et ensuite 1 an de musculation dont le no pain no gain.
 
Suite à 4 entorses de la cheville droite et 2 à la cheville gauche et à une dysplasie du genou droit, j’ai eu l’interdiction de pratiquer du sport, j’ai donc dû abandonner le judo.
 
3 ans plus tard et 20 kg de plus, je décide de me mettre à la boxe anglaise car les jambes ne sont pas grandement sollicitées. Après la boxe, j’ai commencé la méthode Lafay mais comme je ne faisais aucune dips et aucune traction, j’ai abandonné. Suite à ce résultat démoralisant, j’ai décidé d’enchaîner les régimes draconiens et la musculation en salle avec 5 à 6 séances par semaine de 3 heures chacune. Malheureusement, les régimes ne fonctionnaient pas, je reprenais le poids perdu voir plus. La pratique acharnée de la musculation m’a permis de soulever de plus en plus de poids mais je n’arrivais toujours pas à effectuer une seule traction.
 
12367073_10208261317793379_817812893_nJe me suis remise en question, j’ai longuement réfléchi et j’ai décidé de changer l’approche que j’avais du régime et de la musculation. J’ai parcouru internet à la recherche d’un plan alimentaire sain, je l’ai suivi pendant 1 an avec des phases de stagnation et le résultat était là. Le plus dur pour moi a été d’arrêter de manger tout le temps, je mangeais à 6 h, à 10 h, à 12 h, à 16, à 20h et à 3 h. Ce qui m’a permis de tenir ma perte de poids est le fait que j’ai essayé de perdre du poids au plus vite et en me stressant et ça n’a pas fonctionné. En changeant d’état d’esprit j’ai pris mon temps car je savais qu’un jour ou l’autre ça payerait.
 
Je pesais 75 kg (taille 44) pour 1m61 et aujourd’hui je pèse 55 kg (taille 36) pour 1m66. Je passai à 3 entrainements de musculation par semaine avec des pompes et des abdos en complément. Je me suis musclée mais sans aucune définition musculaire ce qui m’attristait.
 
12386534_10208261317633375_1523628834_nMickaël DÉGREMONT (Toad Lafayen) m’a invitée à plusieurs reprises à m’entraîner avec lui et ses amis au parc en pratiquant la méthode Lafay. Au début, je n’acceptais pas ses invitations car on m’avait dit à la salle que la méthode Lafay ce n’était pas intéressant concernant la prise de muscle. Et je lui ai fait part de mon inquiétude et je lui ai expliqué que je soulevais beaucoup de poids à la fonte donc pour moi la méthode serait trop facile. Je me souviendrais toujours qu’à ce moment-là, il en a rigolé car il savait ce qu’il m’attendait. Et il me proposa de venir essayer une séance pour que je vois réellement ce que c’est.
 
En arrivant au parc, il me demanda si je voulais suivre le livre bleu (femme) ou le livre vert (homme), je décide de pratiquer le livre vert car auparavant, c’est celui que j’avais essayé. Test du premier niveau : 5 pompes, 0 dips, 0 traction. 1 an de salle pour ne pas savoir faire des choses simples, j’étais déçue, énervée et dégoûtée du résultat.
 
C’est à ce moment-là que mon objectif est né : je devais absolument parvenir à faire des dips et des tractions. J’abandonnais la fonte et je commençais la méthode lafay à la place avec 3 séances par semaine. Après 1 semaine, je réussis à faire C1 et B1 avec une amplitude plus réduite. Semaine après semaine, mois après mois, les amplitudes sont respectées et mon corps se transforme littéralement. À tel point qu’après 2 mois, ma famille me trouvait plus changée en 2 mois de méthode qu’en 1 an de fonte.
 
12380404_10208261317713377_2062471573_n
 
Les mois passèrent, les niveaux également, je décide avec l’approbation du médecin de travailler les jambes avec le livre bleu. Voyant que mes jambes se musclent, le médecin m’autorise enfin de pouvoir courir. Avant la méthode, je courais 5-10 minutes maximum, je n’aimais pas ça, c’était trop dur. Mais je me suis accrochée et aujourd’hui j’adore courir. J’ai même pu participer au run in Reims et j’ai terminé les 10 km en 1 heure et 3 minutes.
 
Parfois c’était très difficile de résister à l’envie de tout arrêter car je n’arrivais pas à valider mes modes ou parce que je n’atteignais pas mes objectifs assez vite à mon goût. Pourtant j’ai persévéré et ce qui m’a permis de poursuivre dans la bonne voie, c’est ma motivation à toujours vouloir réussir peu importe le temps que cela prendra car le tout est de le faire avec intelligence. C’est en agissant avec efficience que mes objectifs se sont accomplis. Aujourd’hui, après 9 mois de méthode Lafay, quand je regarde en arrière, je m’aperçois que ce changement m’a été plus que bénéfique. Je prends conscience que mon esprit sportif s’est forgé tout au long de la méthode. Mes objectifs ont changé car les anciens se sont accomplis. J’ai pu constater que je suis une battante et que je ne me laisserai plus abattre, que plus jamais je ne reviendrais en arrière.
 
Finalement, mon changement n’a pas été uniquement physique, en apprenant à changer ma mentalité no pain no gain en efficience, ma vie aussi a changé. Je n’aborde plus les choses comme dans le passé, je suis beaucoup plus posée et réfléchie au lieu de foncer tête baissée dans mes objectifs. L’efficience est bonne à prendre dans le domaine du sport mais également dans la vie de tous les jours.
 
12386527_10208261317873381_477310219_n
 
J’ai réussi à perdre 20 kg et à avoir la musculature que je souhaitais. J’ai partagé mon plan alimentaire venant du livre jaune à ma mère et elle a perdu 13 kg cette année. J’ai couru 10 km alors que les médecins il y a 4 ans pensaient que je ne pourrais plus courir. Maintenant, mon objectif est de poursuivre le travail des jambes et de réussir quelques figures de street workout.
 
Je voudrais transmettre un message aux lecteurs : ne lâchez jamais vos objectifs et ne laissez personne vous écarter de votre réussite. Et à mon copain Mickaël DÉGREMONT : merci beaucoup de m’avoir poussée dans cette méthode, de m’encourager et me conseiller dans les moments de doute. Merci pour tout. «