UNE CIVILISATION NARCISSIQUE

Moi, mon nombril, mes droits, mon pouvoir…
Vantons les différences superficielles, et considérons que le vivre-ensemble nécessite d’abolir les différences de fond, au moins en paroles.
Tout en luttant pour »être soi », différent et remarqué…

On marche sur la tête…
La folie gagne du terrain chaque jour, quand l’incohérence et la haine de la culture sont vantées et pleinement vécues. Quand tout ce qui sert le recul sur soi est banni, moqué, haï…

Une époque nihiliste, où l’on peut dire n’importe quoi, car le sens a disparu. C’est notre époque.
Dire n’importe quoi pour accroître si possible son pouvoir. Mais sans jamais se l’avouer.
Lutte pour la dominance camouflée derrière le « Je suis Charlie »…

Primauté de l’individu sur le collectif, au nom du bien-être collectif…

Haine de l’autre revendiquée, vécue jusqu’à la folie la plus complète, au nom de l’amour et de la tolérance.

Tous ceux qui vivent constamment autour de leur nombril ne doivent pas être critiqués, sinon celui qui le fait est « intolérant ».
Ceux qui osent critiquer le nombrilisme, qui dresse pourtant les gens les uns contre les autres, sous le masque bêlant de la tolérance, sont salis, haï, méritent des actions punitives hystériques.
Mort à celui qui ose remettre en question notre irréductible addiction à notre nombril, à l’autodestruction vécue comme épanouissement, à la haine du collectif (sous couvert de défense de ce dernier) !

Le féminisme est has-been, disait Simone de Beauvoir.

Mais elle a été récupérée par les campus américains…
Au nom des « droits » !

Mais…

Tout le monde veut des droits, plus de droits, mais personne ne milite pour avoir des devoirs…

Personne ne veut être responsable.
Avoir des responsabilités (du pouvoir), oui, mais surtout ne pas être responsable 

« Personne ne descend dans la rue pour dire: »on veut des devoirs »; non chacun veut juste augmenter ses droits. »
(Onfray)

« On a le droit de considérer qu’une femme est sotte sans être traité de misogyne. »
(Onfray)

Pour abolir la lutte entre les sexes, faut-il abolir les sexes?
Abolir les différences sexuelles permettra-t-il de mieux vivre ensemble?

« L’utérus est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. »
(Onfray)

Content Protection by DMCA.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.