MOURIR DU DOPAGE, MOURIR DU SPORT

 

Pourquoi beaucoup de gens, dans le public, défendent autant, avec autant d’agressivité, les athlètes dopés, et encore plus ceux qui sont morts du dopage?
Pourquoi le font-ils au nom du respect et de la tolérance?
Bah ouais… Chacun son sport, chacun sa vie, chacun ses pilules. Et puis on aime bien quand les athlètes nous divertissent, quitte à ce qu’ils en meurent…
Mais on n’aime pas qu’on nous le rappelle. C’est vrai ça : on prend moins facilement son pied devant la tv quand on garde en tête que notre plaisir dépend de cadavres en sursis…
Quand on garde en tête que notre plaisir dépend directement de la santé détruite des sportifs ou de leur mort précoce…
On risquerait de se sentir responsables. Et ça, la responsabilité, on n’aime pas, ça fait trop mal au cul…

J’ai toujours de la peine quand je vois certains jouer aux chevaliers blancs, montant au créneau pour défendre un ordre social qui oppresse et détruit des millions d’êtres humains. Et c’est toujours au nom du respect et de la tolérance.

Le dressage a été bien réalisé…

Dire que des athlètes sont dopés, meurent de leur soumission à la course à la performance, cela dérange, cela brise bien des rêves, cela déchire bien des imaginaires. Surtout si on a de bons arguments et qu’on propose une alternative.
Là, on fout carrément le bazar dans la tête des petits soldats, des esclaves amoureux de leurs chaînes…

Pousser un homme à se doper et à se détruire en sport, et donc à en MOURIR? C’est pas un souci dont il faut discuter… Jamais nos chevaliers blancs ne montent au créneau pour que ça cesse 
Ils n’écrivent pas des posts, des articles, pour dire que c’est détruire des vies, des familles que de FAIRE cela…

Discuter de ces morts sportives, de ce qui les cause? Ironiser sur le pathétique de la situation? C’est mal, ça… C’est mal !

C’est ça qui blesse les familles pour le gentil mouton, c’est ça qui les ferait souffrir; c’est bien sûr pas le fait que le mort le soit à cause des « belles valeurs du sport » (et de l’enrichissement des sponsors, qui n’en ont rien à foutre de ces morts)…

Et parler de ces morts, voire en sourire, c’est bien PIRE que de les fabriquer, pour ces gentils moutons 
C’est bien pire que de fabriquer les conditions de leur existence, c’est bien pire que de pousser les gens vers la mort…

 

Content Protection by DMCA.com
Cette entrée a été publiée dans Blog. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.