Des blessures à la santé, du No Pain No Gain à l’Efficience: le parcours de Rachid.

Rachid maintenant

aout2014(2) aout2014

 

Bonjour. Je m’appelle Rachid, j’ai 24 ans, je suis étudiant en chimie pharmaceutique et je fais actuellement 1m70 pour 65 kg. Dès mes 8 ans, j’ai commencé à prendre du poids (en gras évidemment) ce qui m’a poussé à chercher un moyen de me dépenser. Ça m’a donné envie de pratiquer pas mal de sport : entre autre du karaté, du basket et du football en club pendant plusieurs années.

Je suis arrivé dans un club où tout le monde avait déjà tout prouvé, chacun avait sa place dans l’équipe. Moi en tant que nouvel arrivant, je me devais de faire mes preuves. Étant l’un des plus petits de l’équipe, le coach me prenait dans chacun de ses stages de conditionnement physique (lors des vacances scolaires) pour travailler l’endurance, la vitesse et surtout le gainage car je visais le poste de stoppeur (numéro 4, arrière gauche). J’y suis arrivé après quelques mois d’entraînement intense. A l’issu de mon premier match, j’ai réalisé que j’étais capable d’arriver à mes objectifs, j’ai pris goût au challenge jusqu’à l’appliquer dans tout les domaines. Lorsqu’on me disait : « tu n’y arriveras pas », et bien je faisais en sorte de prouver le contraire en me répétant en boucle dans ma tête : « J’arriverai là où les autres ont échoué ».

 

Mai 2009

mai2009

 

En septembre 2010, j’ai été victime d’un accident de la route, j’étais passager dans ma propre voiture, une voiture nous a percuté de mon coté. Verdict des médecins : syndrome d’hyperpression rotulienne du genou droit et luxation de l’épaule droite provoquant une fissure du cartilage de croissance. Cet événement a coupé net toutes mes ambitions sportives. L’orthopédiste a été très clair, plus de football, et même plus de course à pied, car je risquais à tout moment l’opération. Hors de question pour moi de rester 3 mois à l’hôpital pour ça et encore moins 6 mois de rééducation pour ne plus jamais pratiquer de sport.

En été 2011, j’étais en vacances au Maroc et pendant mon séjour, on m’a servi une eau provenant d’un puits et portée à ébullition pour « tuer » les bactéries qui pourraient être dans cette eau. Cela ne m’a pas empêché de tomber malade quelques jours après. D’après les médecins, j’étais atteint du choléra « bénin ». J’ai perdu près de 17 kg en moins d’un mois, faisant chuter mon poids à 48 kg! De retour en France, je décide d’aller voir mon médecin traitant pour un bilan biologique et mon orthopédiste pour lui notifier ma très grosse perte de poids. Il était très inquiet quant à mon état de santé et surtout de l’état de mon genou. Mes muscles étaient tellement atrophiés (notamment le quadriceps) qu’ils ne soutenaient plus mon genou.

 

A 49 kg

49kg

 

Après une arthroscopie diagnostiqué, le médecin était formel. Selon lui, je risquais de passer sur le billard à tout moment  et qu’il fallait absolument que je reprenne du poids. Soit, mais après être tombé malade, mon rapport avec la nourriture a totalement changé. Je n’arrivais plus du tout à manger par plaisir, certainement dû au traumatisme causé par la maladie. J’ai revu mon médecin afin de trouver une solution à mon problème. Il m’avait prescrit des solutions buvables hyper-protéinées (pour ne pas citer de noms), il m’a vivement conseillé de faire des exercices au poids du corps et de ne pas lever de fonte pour ne pas traumatiser mes articulations.

En octobre 2011, je m’étais mis à chercher des « programmes » sur internet en tapant sur Google « programme musculation poids du corps ». Je suis tombé sur le forum de musculaction.com où on parlait de la méthode Lafay. Je me suis documenté et en voyant les « avant/après » de certains pratiquants (comme Emmanuel Beato) je me suis vite lancé. J’ai été chercher des conseils auprès de mon entourage qui, à mes yeux, était assez « calé » en musculation vu leur niveau physique. On m’a dit « pour progresser au poids du corps, il faut sans cesse aller à l’échec musculaire ».

 

Décembre 2012

décembre2012 déc2012

 

J’ai directement commencé par la fin du livre vert (eh oui je n’étais pas malin) afin de me préparer mon propre « programme ». Concernant mon genou, j’ai directement commencé par l’exercice E3. Mon ignorance ne m’a pas épargné. Deux semaines après avoir « commencé », j’ai entendu un craquement au niveau du genou accompagné d’une très vive douleur m’obligeant à m’arrêter. Étant dans la confusion totale, je décide de retourner voir mon médecin pour lui faire part de mon problème. Verdict, 7 mois de genouillère et arrêt total d’activité physique. Vous l’aurez compris, c’était ma première expérience dans le « no pain no gain » couplé d’un égo surdimensionné….

Pendant ces mois de repos, j’ai pris le temps de lire et relire le livre vert afin d’essayer de comprendre la logique de la méthode et surtout de comprendre la « substance » de la méthode. J’ai presque fait une prise de masse intellectuelle et surtout une prise de conscience en intégrant un seul et unique mot dans mon esprit : l’EFFICIENCE ! J’attendais beaucoup de cette méthode, je ne voulais plus avoir mal au genou dès que je marchais un certain temps, et je voulais surtout me réconcilier avec la nourriture.

J’ai effectué le test du niveau 1 en octobre 2012 dont voici les résultats:

A : 29

B : 5

C : 4

A1 : 15

Ce test m’a fait l’effet d’une grosse gifle. Moi qui pensait être plus « sportif » que ça, ce long moment de convalescence m’avait forcé à revenir au point de départ. Dès le 2ème mois (décembre 2012), les changements opèrent, je suis monté à 56kg! (+ 7kg sur la balance) sans vraiment prendre de gras, avec des performances que je n’avais jamais atteint auparavant. J’avais fini le niveau 2 au mode 12 et le niveau 3 au mode 13. Mon objectif était tel que je ne me souciais pas de mon apparence physique, du moment que la performance était au rendez vous.

Janvier 2013 : Je me suis lancé dans une vraie prise de masse. Je me suis procuré le fameux livre jaune et je l’ai étudié dans tous les sens afin de mettre en place un programme alimentaire cohérent. Au bout de 3 mois mon poids à augmenté, je suis monté au niveau 5 pour me tester et voir où sont mes limites.

Résultats du niveau 5 :

B : 25

A2 : 28

C : 27

Malgré mes résultats à B, je me suis testé sur le niveau 6 simplement par plaisir pendant 1 semaine sans objectif particulier.

 

Mai 2013

mai2013

 

En cherchant des informations dans les articles du blog, j’ai appris qu’il y avait différentes techniques pour repousser ses « limites » sans douleur, notamment LES BOUCLES. C’est à partir de ce moment que j’ai décidé de me procurer le livre TURBO. Dès la première lecture, je savais qu’il fallait que je boucle encore et encore. J’ai laissé de coté la performance et j’ai adopté l’idée suivante : peu importe la performance sur un niveau, l’important c’est que je fasse « mode+1 » au prochain passage. Les performances et les mensurations se sont envolées, je suis arrivé au mode 18 à la triade, avec un poids de 62 kg.

En juillet 2013, j’ai ralenti la prise de masse pour travailler la définition musculaire avec un circuit training composé exclusivement d’exercices de la méthode, à savoir:

Exercice A : 10 reps

Exercice F : 5 reps

Exercice E6 : jusqu’à l’échec simple

Exercice G : 10 reps

Sans pause entre les exercices et le tout en 3 fois.

 

Été 2013

juillet2013 aout2013

 

Grâce à ce mois de circuit training, j’ai perdu 2 kg mais j’ai gagné en endurance et en définition musculaire. Étant étudiant, le mois de septembre rime avec la rentrée… j’ai dû malheureusement mettre la méthode un peu de coté pour atteindre mes objectifs universitaires…. mais l’efficience était toujours dans mon esprit… je lisais principalement les articles traitant de sujet philosophique pour me divertir et me remettre en question… Après de longues réflexions,j’ai réussi à adapter l’esprit de la méthode à mes cours de la fac : «Peu d’effort mais beaucoup d’effets » tel était mon mot d’ordre dans cet intense 1er semestre. Je lisais mes cours avec un esprit serein et presque amusé, mais j’ai tout donné pendant mes 2 semaines de révisions intenses avant mes examens (cela ne vous rappelle pas quelque chose…?)

Janvier 2014, ayant un peu plus de temps libre, je me suis remis à la méthode avec un esprit conquérant cette fois-ci. Je n’ai plus eu mal au genou depuis un certain temps (ni à mon épaule droite), j’ai repris sans problème d’ego, au niveau 2 jusqu’au niveau 4 en bouclant sans cesse.

Avril 2014 : le premier vrai bilan.

Après 18 mois de méthode plus ou moins rigoureux, j’ai pris près de 16 kg dont voici l’évolution des mensurations :

Tour de bras 28 cm >>>>> >>> 36 cm

Tour de poitrine 95 cm >>>>>>>> 106 cm

Tour de taille 72 cm >>>>> >>> 77 cm

Tour de cuisse 45 cm >>>>>>>> 55 cm

Poids  49kg >>>>>>>>> 65 kg

Depuis avril, je suis dans une optique prise de masse de longue durée, un peu comme Charles. (Vous le connaissez certainement avec son 44 cm de tour de bras). Pour le moment, j’utilise la technique pour augmenter le volume des bras en supprimant K2 pendant 2 semaines… et je peux vous assurer qu’elle fonctionne. Mes bras n’avait pas bougé d’un millimètre jusqu’à quelques jours…je suis passé à 37 cm en une semaine et demi, avec beaucoup plus de facilité aux dips ! De plus, je me concentre davantage sur l’exécution de l’exercice E pour renforcer mon genou. Je suis actuellement à 60 cm de tour de cuisses et à 107 cm de tour de poitrine.

 

Avril 2014

avril2014(2) avril2014

 

La méthode est devenue mon petit échappatoire de la vie. Elle me permet de décompresser durant d’intenses périodes, notamment universitaire, et c’est surtout devenu mon remède « miracle » concernant mes problèmes de santé. En effet, cela m’a permis de me réconcilier avec la nourriture, j’ai retrouvé un certain plaisir à manger. Actuellement, il n’est plus question d’opération ni de surveillance aussi poussé qu’avant.

A long terme, je voudrais atteindre 39 cm de tour de bras et pouvoir bien remplir des T-shirts de taille M en étant le plus sec et le plus harmonieux possible. En dehors de la dimension sportive, la méthode me permettra sans aucun doute de pouvoir (psychologiquement) tenir durant 3 ans thèse de doctorat en chimie médicinale, tel est mon principal objectif. Cela ne va pas paraître original du tout mais comme l’a si bien dit Olivier Lafay « la douceur mène à tout ». Soyez patient, croyez en vous, quand on veut fortement et constamment, on y arrive toujours.

Sportivement,

Naitaleb Rachid.

 

Août 2014

aout2014(3) aout2014(5)

11 réflexions sur “Des blessures à la santé, du No Pain No Gain à l’Efficience: le parcours de Rachid.

    • Je suppose que c’est le curl lafay.
      Un petit tour sur le net et tu devrais trouver facilement des info dessus 🙂

  1. Bravo à toi! Belle expérience et bonne motivation pour les futurs lafayens !! Respect!
    J’ai juste une question, quel est ta dite alimentaire?
    Comme demander dans un commentaire, quelle technique as-tu utilisé pour le volume des bras?
    Merci et encore bravo !

  2. Bonsoir,
    Durant plusieurs années, j’ai cumulé plusieurs activités sportives (course, danse, zoumba…) à raison de 7 à 10 heures par semaine, mais voila que depuis février patatras problème de genoux. Aujourd’hui, activité réduite à 3 heures de vélo élliptique/semaine et malgré ça des douleurs encore. Mon médecin me préconise un traitement préventif à base d’étirements, d’exercices de proprioception et de musculation en excentrique, pas très passionnant ! J’ai 47 ans, je mesure 161 cm pour 48 Kg, et je voudrais savoir s’il n’y a pas de contre indication, passé un « certain âge » a pratiquer votre méthode et si non, est-ce qu’elle peut m’aider à améliorer mes problèmes de genoux. Je vous remercie de l’intérêt que vous porterez à mon message. Cordialement.

    • Au contraire, la méthode est toute indiquée pour des sportifs qui cherchent à s’améliorer en douceur. Il y a de nombreux témoignages de pratiquants plus ou moins jeunes qui se sont rétablis grâce à la méthode.
      47 ans, ce n’est pas du tout un frein à la pratique de la méthode, au contraire, le corps n’est pas brusqué.

    • Bonjour, allez plutôt poser cette question sur la page facebook de la méthode lafay.
      Vous obtiendrez pas mal de réponse 🙂

      • Infiniment merci Androc et Dorian pour vos réponses. Je vais de ce pas me rendre sur FB. Douce nuit.

  3. Bonjour, je trouve ce témoignage vraiment motivant. Encore une fois, la méthode LAFAY démontre sa puissance. Je compte reprendre mes études pour 3 ans afin de devenir ingénieur, je sens que la méthode va devenir mon éxutoire également.
    Bonne continuation =)

    Orel LAFAYEN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s