MTC (médecine traditionnelle chinoise) et Méthode Lafay, par Philippe Cottone (Part I)

Présentation (par Olivier Lafay) :

Ceux qui ont bien avancé dans la compréhension de mon travail savent à quel point la pensée chinoise y occupe une place prépondérante.

Après avoir réalisé une analyse des paradoxes et impasses de la musculation classique, qui a développé sa cohérence scientifique et pratique autour de la fameuse maxime “No Pain No Gain”, il me fallait élaborer une alternative crédible, conceptuellement pertinente et pourvoyeuse de résultats concrets indiscutables.

Si le constructivisme et tout ce qui le fonde (notamment la cybernétique et la systémique) ont permis de déconstruire la musculation classique tout en donnant les moyens d’élaborer une structure d’entraînement originale, c’est l’esprit stratégique chinois qui a principalement guidé cette élaboration. De la maxime “No Pain No Gain”, très occidentale, nous sommes ainsi passés à une autre maxime : “Peu d’efforts, beaucoup d’effets”. Il s’agit d’une logique du contrôle de l’effort où le contournement remplace l’affrontement, où la coopération (avec soi) remplace la compétition (contre soi).

L’esprit stratégique chinois, créateur de stratagèmes, trucs et astuces pour parvenir à “vaincre sans combattre” a pu devenir “méthodique” grâce aux sciences de la complexité (ou sciences d’Ingenium); et le pratiquant peut désormais, lui aussi, vaincre (progresser), sans combattre (sans tension, déperdition énergétique, sans engagement total). Si la douleur était jusque là la voie unique menant à la réussite, on sait désormais, en pratiquant la Méthode Lafay, que la douceur mène à tout.

J’ai voulu élargir cette relation intellectuelle et “méthodique” avec la Chine en vous proposant d’autres éléments de la culture chinoise, et ce grâce aux articles de Philippe Cottone, praticien de MTC (médecine traditionnelle chinoise). A chacun de prendre ou rejeter, s’inspirer et critiquer, mais surtout à chacun de réfléchir, en tentant, une fois de plus à travers les articles de ce blog, de “décaler sa pensée” comme l’écrit si justement le sinologue François Jullien.

Philippe Cottone est Diplomé en Tui-Na, Pharmacopée et Acupuncture de l’Institut Shao Yang. Du point de vue sportif, il est instructeur fédéral (FFKDA) en Taï Jitsu et pratiquant de la Méthode Lafay. Je me souviens que, lors de notre première rencontre, il m’a très rapidement demandé si j’étais l’auteur de la Méthode. Puis, devant ma réponse affirmative, il m’ avoué être pratiquant et avoir même fait l’acquisition de la version féminine pour sa femme.


yingyang

 

Texte de Philippe Cottone :

 

Introduction

 

Les hasards de la vie ont voulu que je rencontre O. LAFAY dans le cadre de ma profession. Suite à nos discussions nous avons trouvé de nombreux points communs à l’approche de nos deux disciplines.

Aussi Olivier a-t-il eu la gentillesse de me demander d’écrire quelques articles créant un lien entre Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et Méthode LAFAY.

Je tiens avant tout à l’en remercier.

J’ai donc opté pour un premier article sur le Foie, pour une raison très simple : nous sommes au printemps et c’est la saison associée au Foie.

Débroussaillons le terrain

 

Pour aborder ce sujet je vais avant tout préciser quelques points :

  • Ces articles ne prétendent pas être un cours de Médecine Traditionnelle Chinoise mais proposent simplement une approche de la Méthode par cette vision

  • La médecine traditionnelle chinoise est une médecine ancienne (premières traces écrites autour de 2400 av. JC), il est donc évident qu’elle n’aborde ni le corps, ni les substances médicinales, ni l’alimentation sous leurs aspects physico-chimiques

  • Contrairement à l’approche occidentale qui se veut très analytique, l’approche chinoise est globale, le corps est un tout ; chaque individu est unique et considéré avec son historique, son état présent …

  • Dans cet esprit, toute pathologie ou dérèglement a des incidences à la fois physiques et psychiques

  • Je fais référence aux Organes et Entrailles (Zang Fu), vous noterez que j’emploie des majuscules pour les désigner. C’est pour les distinguer de l’approche physique pure. En effet un nom d’Organe en MTC ne désigne pas l’entité physique mais l’ensemble des fonctions qu’il assume. C’est un peu nébuleux, et cela se comprend, mais tout va s’éclairer par la suite …

  • De même que pour la méthode Lafay, la MTC insiste particulièrement sur l’hygiène de vie qui prend alors un rôle préventif majeur. Cela inclue bien sur l’alimentation mais aussi la respiration. Cet ensemble ayant pour objectif d’atteindre l’harmonie dans le respect du corps

Le Foie en MTC et ses implications sportives


empereur Huang di

Empereur Huang Di 

Au chapitre 8 du Huang Di Nei Jing on peut lire : “Le Foie est un viscère vigoureux, son émotion est la colère, il ressemble à un général vaillant et plein de ressources”.

En MTC le Foie (Gan) est, entre autre, associé au printemps et représente à la fois un renouveau et une phase de forte croissance, il est l’élément Bois. Il est également associé à la couleur verte et à la saveur acide.

Dans le cadre qui nous concerne, le Foie est le maître des Tendons mais surtout il stocke et draine le Sang :

L’une de ses fonctions est de gérer le volume de Sang (Chapitre 62 des “Questions Simples” : “Le Foie stocke le Sang”) circulant dans le corps à chaque instant, on peut le voir comme un réservoir qui se vide ou se rempli selon les besoins de notre corps.

Wang Ping (dynastie Tang) écrivait : “Le Foie Stocke le Sang […] lorsqu’une personne bouge, le Sang va dans les Vaisseaux […] lorsqu’une personne est au repos, il va au Foie”

En d’autre terme lors d’un effort physique ce réservoir va plus ou moins se vider afin d’aller nourrir et humidifier les muscles et les Tendons. C’est lorsque le Sang (envoyé par le Foie) se dirige au bon moment, aux bons endroits, pour nourrir les tissus que celui-ci nous donne de l’énergie.

A la fin de l’effort ce sang réintégrera bien sur le Foie.

On notera ici un lien direct avec l’importance des temps de repos entre les séries et surtout entre les exercices qui permettront au Foie de “réorienter” le Sang en fonction des besoins.

Au chapitre 10 des “Questions Simples” on lit : “Lorsque le Foie a suffisamment de Sang […]

la marche est bonne, les mains tiennent bien les objets et les doigts les agrippent bien”.

On comprend donc l’importance d’avoir un Foie en bon état et une bonne qualité de Sang dans certains aspects musculo-tendineux : douleurs musculaires ou tendineuses, crampes, courbatures persistantes. Attention ! Comme je l’ai souligné précédemment, l’approche chinoise étant systémique il est courant que plusieurs Organes soient impliqués dans un même trouble.

representaion physiologie chinoise

Représentation de la physiologie chinoise

A noter que pour les dames, certains de ces troubles seront rapidement visibles notamment au travers des menstruations puisque le Foie fournit également le Sang utérin. En cas de dysfonctionnement on pourra avoir : Sang foncé, caillots, règles courtes ou absence de règles, règles douloureuses, …

L’autre fonction qui nous intéresse est le drainage du Sang.

Au chapitre 10 des “Questions Simples” on lit également : “Lorsque l’individu est couché, le Sang retourne au Foie”.

Il faut bien entendu comprendre que cela se produit lorsque l’individu est au repos. La nuit, entre 1h et 3h du matin (solaire), le Foie va filtrer la totalité du Sang pour le « détoxiquer », que ce soit des résidus produits par l’organisme lors des efforts ou par les substances ingérées (notamment médicamenteuses). Le Foie contribue donc grandement à la reconstitution de l’énergie disponible lors des efforts physiques.

La plupart des déchets sont ensuite évacués par voie naturelle (Vésicule Biliaire).

Malheureusement, et pour plusieurs raisons (sommeil décalé, trop tardif ou agité, déchets en trop grande quantité ou trop « lourds », …), le Foie ne peut pas toujours se débarrasser de l’intégralité de ces déchets.

Il convient alors de lui donner un petit coup de pouce, généralement sous forme de phytothérapie, pour effectuer ce drainage. Dans ce domaine les plantes les plus efficaces, et les moins onéreuses, sont le radis noir et l’artichaut soit sous forme diététique en les intégrant (en saison) à l’alimentation (ce qui n’implique pas d’en manger beaucoup sur une semaine mais d’en consommer des quantités « normales» régulièrement) ; soit en gélules ou ampoules qu’il est facile de trouver en magasin bio (se conformer aux notices dans ce cas).

              fq-artichaut_m            70 87 15-000*20

                               Artichauts                                             Radis noir

En outre, bien que ce drainage puisse être réalisé plusieurs fois par an, la période la plus favorable sera le printemps (celui que vous constatez dans la nature, pas celui du calendrier), saison associée au Foie.

Notez que la saveur amère a un tropisme au Foie (elle oriente vers le Foie), une consommation modérée d’amère permet de solliciter de façon positive cet organe. Cependant l’excès de cette saveur aura tendance à le léser !

La saveur amère a également la propriété d’être dispersante, notamment en ce qui concerne la chaleur (par exemple, le concombre amer est excellent pour disperser la chaleur de l’été).

La couleur verte est également associée au Foie, regarder du vert (les yeux sont l’ouverture du Foie) et en manger aura donc une incidence positive sur le Foie. Le vert est également, en Feng Shui, associé au bien-être et à la santé. Il est aussi reconnu comme une couleur apaisante (cf. ci-dessous le lien aux émotions). En saison, et si cela est possible, faites vos exercices en extérieur au milieu de la verdure (mais pas dans les parcs citadins …).

jardin zen

 Jardin zen

Je terminerais en parlant des incidences psychiques du Foie. En effet, lorsque celui-ci tend à se bloquer (le Foie est un organe qui « monte vite »), on parle en MTC de “Stagnation de Qi du Foie”, voir de « montée de Yang du Foie ». Le Foie est associé à la colère. Emotionnellement, en cas de dysfonctionnement, cela se traduira par : colère (manifestée), irritabilité, déprime (jusqu’à dépression), susceptibilité, personne dites « sanguines » …

Mais le Foie est lui-même lésé par des aspects émotionnels : colère (accumulée et contenue), frustration, ressentiment, deuil, stress et toute émotion approchant celles-ci.

Dans le cadre d’une pratique sportive, le Foie est donc un organe important tant par son aspect gestion du Sang (envoyer le Sang là où il est nécessaire) qu’en qualité (purifier le Sang de ses déchets pour alimenter convenablement les muscles et Tendons). Il convient donc de le “choyer” tant physiquement, en l’aidant à se drainer régulièrement, que psychiquement en évacuant les émotions susceptibles de le perturber.

Le Foie n’est qu’un maillon de la grande chaine qu’est l’Humain, et il est clair qu’en aucun cas les quelques symptômes décrits puissent mener à un diagnostic énergétique. Si vous vous retrouvez dans ces symptômes n’hésitez pas à consulter un praticien MTC.

Philippe COTTONE

Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise

168, Bd de la Croix-Rousse

69001 Lyon

www.simply-zen.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Content Protection by DMCA.com