Dialogue sur l’efficience

De récentes questions au sujet de l’efficience m’ont incité à vous proposer les développements ci-dessous, suivis d’un court dialogue.

 

Charles

charlesfinjuin02-1 (1) charlesfinjuin

 

Pour illustrer cet article, j’ai voulu des photos démontrant tout le bien-fondé d’une approche centrée sur l’efficience. J’ai donc délibérément choisi des résultats très importants. On peut devenir très massif, au naturel, en adoptant une logique poussée de contrôle de l’effort.
A noter que ces athlètes ont un coeur battant entre 45 et 60 pulsations minutes, sans même faire de cardio à côté…
Vous n’êtes bien sûr pas obligé de viser les mêmes résultats. Mais, qui peut le plus peut le moins, et la Méthode propose du sur-mesure. Vous arrêtez votre développement quand vous le désirez.

 

Didier

didier02-1 didier13-2

 

Pour résumer très simplement, l’efficience, c’est la capacité à progresser le plus possible, en se faisant le moins de mal possible, et en y passant le moins de temps possible.
L’énergie ainsi économisée peut être redistribuée ailleurs (développement de soi, professionnel, familial, affectif).
Cette approche, issue du constructivisme et de la stratégie chinoise, est révolutionnaire en ce sens qu’elle est diamétralement opposée aux discours/croyances répétées en musculation traditionnelle (qui reste attachée au No pain no gain).
C’est donc à une autre manière de s’investir dans la pratique de la musculation que je vous invite depuis 8 ans.

 

Baptiste

baptistemai07-1 (1) baptistemai01-1

 

On va diminuer les périodes d’affrontement avec soi-même (les périodes où l’on force).
On va augmenter les périodes « douces ».
Tout ceci se fait de manière très calibrée, au sein d’une structure d’entraînement qui est le fruit de deux décennies de recherches.

La Méthode a, en effet, été élaborée pour diriger ce processus d’efficience.
L’entraînement de base de la Méthode est en lui-même efficient… Il s’agit d’obtenir des résultats importants (parfois exceptionnels) en réduisant au minimum les phases d’agression envers soi-même. La musculation génère un double stress : celui que l’on s’inflige mentalement, dans le but de réaliser des séances régulièrement, et aussi un stress corporel (s’entraîner physiquement, c’est se détruire en espérant se reconstruire « en mieux »). Il est possible de réduire considérablement ce stress, sans porter atteinte aux résultats attendus (volume, force, endurance, etc).

 

Emmanuel

Beatojanv-1 DCIM104MEDIA

 

Le tome 1 + le tome 2 forment la base de l’entraînement efficient.
Les articles du blog servent à « optimiser » ce processus, ils vous aident à modifier votre perception du rapport à l’entraînement. Ils vous font gagner du temps. Il faut en effet du temps pour modifier durablement nos comportements, pour diminuer/éliminer cette attitude violente (envers soi) qui est la norme dans nos sociétés. Il faut du temps (de la pratique) pour accepter pleinement l’idée qu’en se faisant moins mal, on progresse tout autant, voire mieux…

 

Clément

clementlhe02 clementlhe04

 

Devant les étonnants résultats obtenus par les pratiquants de la Méthode, des adeptes des haltères ont clamé que l’on pouvait tout à fait obtenir les mêmes résultats avec du matériel lourd (machines, haltères).
Je ne l’ai pas nié. On peut obtenir les mêmes résultats (visuels) avec des haltères. Mais on ne les obtient pas dans les mêmes conditions…
L’efficience permise par la méthode c’est justement :
– beaucoup moins de temps passé à l’entraînement pour des résultats visuels identiques;
– l’entraînement du coeur intégré à l’entraînement de musculation (encore un gain de temps);
– des charges légères au lieu de charges lourdes (beaucoup moins de risques de se blesser);
– un physique esthétique, certes, mais capable également de briller dans tous les sports;
– beaucoup moins d’énergie dépensée dans le cadre de l’entraînement (grâce à la systématisation des Boucles et Mini boucles);
– un esprit qui s’ouvre à une autre façon d’envisager les rapports avec soi-même (ne plus se voir soi-même comme un ennemi à vaincre);
– la démocratisation de la musculation (un cheminement adapté au plus grand nombre, tenant compte, intrinsèquement, des multiples contraintes, internes et externes, qui nous façonnent).

 

Lake

lake05 lake06

 

Cela fait plus de 8 ans que les résultats des pratiquants démontrent qu’il est possible d’aller loin, voire très loin, avec une approche diamétralement opposée à celle de la musculation traditionnelle (structure d’entraînement, psychologie, théorie de l’Homme). Cela devrait faire réfléchir les partisans de cette musculation traditionnelle, au-delà de l’aspect purement commercial lié aux ventes très importantes de mes ouvrages.

 

Arnaud

maiArnaudMethodeLafay-1 arnaud4801-1

 

Mon approche n’est pas anti-bodybuilding. J’ai seulement dit et écrit que l’on pouvait, au final, faire du bodybuilding autrement…
En effet, qu’est-ce qui compte le plus pour les bodybuilders? Est-ce que c’est le résultat visuel? Auquel cas, pourquoi ne pas chercher à obtenir ce résultat d’une manière douce, en obtenant simultanément l’harmonie avec soi-même, l’harmonie corps-esprit? Ou est-ce que les bodybuilders tiennent surtout à leur « philosophie », celle du no pain no gain, qui conduit bien souvent à être BIG dehors et mort dedans?
Ne serait-il pas temps pour le bodybuilding d’entrer dans une nouvelle phase, où l’auto-destruction serait réellement marginalisée? Ceux qui le pensent conviendront que l’on n’y parviendra pas avec de belles exhortations, de beaux discours ou slogans. On y parviendra seulement avec un autre mode d’entraînement, dont la pratique régulière changera l’esprit. Car il faut agir pour changer…

 

Anthony

antho03 antho02

 

Avant de vous livrer le dialogue, je vais conseiller quelques articles à lire ou relire :
– texte de base sur l’efficience (cliquez ici );
– texte de base sur le No pain no gain ( cliquez ici );
– qu’est-ce que la gestion de l’effort dans la Méthode? (cliquez ici)
– l’originalité de la Boucle et de la Mini boucle (cliquez ici );
– évolution inéluctable du bodybuilding ( cliquez ici )
– only the strong survives ! Rigolons ensemble ( cliquez ici )

 

Horlab

Horlab horlabdec0802-1

 

Alexandre

alex08-1 alexfinjuin

 

Sébastien et Cédric

SebastienLafayDufloucq CedlePit-1

 

Andy et Olivier

Andy01 tof

 

Clément et Mickaël

clem06-1 ToadLafayendec-1

 

Luc

 

 

Bruce et Roman

N4-1 dsc01657dr (1)

 

Le dialogue est dans le premier commentaire de l’article, ci-dessous.