Le texte d’Epiphenx (autre gagnant au concours)

Photos de l’auteur

Epiphenx_02 Epiphenx_04

Epiphenx_05 Epiphenx_06

Le texte :

Analyse des choix graphiques
Ce qui frappe tout d’abord sur cette couverture, c’est ce couple d’Adam et Ève. Si le paradis a troqué sa luxuriance originelle pour la froideur du métal et du béton, eux n’en ont pas moins conservé leur grâce et leur sensualité. Ils sont beaux, en forme, et leur volupté manifeste le rapport sain qu’ils entretiennent avec leur corps, apprivoisé et aimé. Ils sont deux êtres qui n’abdiquent pas leur individualité sous la pression du monde moderne. D’autre part, la pomme qu’ils s’apprêtent à consommer n’est pas celle d’une fatalité, mais celle de la connaissance du lien profond qui lie les hommes à leur terre nourricière.

Par ailleurs, le jaune de la couverture est symbolique à bien des niveaux. Tout d’abord, il souligne la chaleur de ces êtres sains, en lien avec des forces primordiales. Ensuite, il représente l’allégresse, celle qu’il faut avoir pour dédramatiser notre rapport à la nutrition et cheminer dans sa compréhension. Enfin, cette couleur est symbole de lumière, signe que cet ouvrage sera un guide exhaustif et puissant pour nous emmener vers l’équilibre essentiel (« gérer l’équilibre ») entre contraintes du monde actuel, besoins nutritifs fondamentaux et objectifs personnels.


Analyse du lien Lafay/De Lempicka
Le choix d’une œuvre de Tamara de Lempicka n’est pas anodin, car au-delà du thème de ce tableau, la place de cette peintre en art renvoie à celle d’Olivier Lafay en sport.

Ce qui les rapproche particulièrement, c’est leur effort de puiser tant dans la culture classique que dans celle de leur temps, tout en se nourrissant d’influences extérieures au domaine. L’une s’inspirait de la Renaissance, du néo-cubisme, de la publicité, du cinéma, de la mode… L’autre se base sur un idéal humain classique et multi-dimensionnel, n’ignore rien des dernières recherches, et fonde sa méthode sur une forme aboutie de psychologie cognitive. Être de son temps, mais sans renier les apports du passé et ceux d’autres disciplines.

Par ailleurs, ce sont deux figures affranchies des diktats de leur époque et de leur domaine (refus des amours homosexuels dans un cas, unicité de la pensée en musculation et nutrition dans l’autre). Cette liberté est une belle illustration de ce que propose Olivier Lafay : reconquérir son image et son être par l’effort joyeux, qui devient compréhension, qui devient hygiène, qui devient nature. Alors l’être humain se rend capable de véritablement « jouir » de sa vie, corps et esprit accordés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s